« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 15 janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************

L’inflation de l’OCDE atteint son plus haut niveau en 25 ans

« Les chiffres des prix à la consommation dans les 38 pays de l’OCDE ont grimpé à 5,8% par an en novembre, le plus élevé depuis mai 1996, les prix de l’énergie étant le principal facteur, augmentant de 27,7%. »

https://www.theguardian.com/business/live/2022/jan/11/heathrow-flights-omicron-stock-markets-global-risks-inflation-federal-reserve-business-live?filterKeyEvents=false&page=with:block-61dd80e28f089631abd226df#block-61dd80e28f089631abd226df
**************************************************************************************************
Je viens d’apprendre le décès du camarade Alain ( BL dans la revue Théorie Communiste)  lecteur de cette chronique. Triste nouvelle.

image.png

*****************************************************************************************************
UK

Mais qui donc craint « une nouvelle ère de conflits industriels »

« La crise du coût de la vie fait craindre une nouvelle ère de conflits industriels »

« Face à l’énorme pression sur le coût de la vie, alors que l’inflation érode les salaires et que les factures des ménages montent en flèche, les travailleurs exigent des augmentations de salaire pour suivre le rythme…

.image.png

Jusqu’à il y a quelques semaines, l’expert des revenus Ken Mulkearn était convaincu qu’un pic de l’inflation passerait sans grande réaction de la part des 32 millions de salariés britanniques ; une décennie de bas salaires moyens après le krach financier de 2008 a semblé suggérer que les travailleurs, craignant un marché du travail de plus en plus précaire, avaient peu d’appétit pour la confrontation. « Maintenant, je n’en suis plus si sûr. Il y a des signes que la hausse des prix a un impact », a-t-il déclaré….

Non pas qu’il y ait la perspective d’une grève générale ou même le type de conflit industriel de masse qui a caractérisé les années 1970, lorsque le nombre de membres des syndicats a atteint un pic de 12 millions. Stephen Bevan, responsable de la recherche à l’Institut d’études sur l’emploi, a déclaré qu’il n’y avait guère de preuves jusqu’à présent que les 6,7 millions de travailleurs syndiqués (dont 4 millions dans le secteur public) ou les 76,3 % qui ne sont pas membres se préparent à une lutte pour les salaires, si ce n’est à la marge. Le taux de syndicalisation dans les entreprises du secteur privé est l’un des plus bas jamais enregistrés, à 2,56 millions en 2020. »

https://www.theguardian.com/business/2022/jan/08/cost-of-living-crisis-raises-fears-of-a-new-era-of-industrial-strife

******************************************************************************************************

ESPAGNE

 « près d’un tiers des contrats signés en Espagne ont une durée de moins de sept jours »

« Selon Eurostat, 24,2 % des salariés espagnols ont un contrat à durée déterminée (CDD), un contrat de services, de travaux, saisonnier, occasionnel ou journalier, alors que, dans l’UE, les emplois temporaires représentent, en moyenne, 13,5 % du total (15,3 % en France). Pis, près d’un tiers des contrats signés en Espagne ont une durée de moins de sept jours, selon l’Institut espagnol de la statistique. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/12/l-espagne-s-attaque-aux-abus-des-emplois-temporaires_6109121_3234.html

image.png
«  les nouveaux accords d’entreprise signés l’année dernière -532 au total- prévoient une augmentation de salaire de 1,01 %, un pourcentage inférieur à celui inclus dans les accords signés les années précédentes, 1,14 %….

une entente sur cinq (19,75 %) enregistrée en 2021 prévoyait un gel des salaires, alors que seulement 4,5 % des ententes prévoyaient une augmentation salariale de plus de 3 %. En ce sens, la plupart des accords prévoient des augmentations de salaire moyennes qui passent de 0 % à 2 %. Les accords enregistrés en 2021 avec des augmentations salariales de plus de 2 % atteignent à peine 16,3 % du total. »

https://www.lavanguardia.com/economia/20220110/7977449/subida-salarios-inflacion-ipc.html

 « L’inflation a clôturé 2021 à 6,5% »

image.png

« Il a d’abord été remarqué sur la facture d’électricité. Puis dans les stations-service. Et il a fini par laisser sa marque sur des aliments comme l’huile d’olive, la viande ou les fruits. L’inflation a clôturé 2021 à 6,5%, selon les données définitives de décembre publiées ce vendredi par l’Institut national de la statistique, qui corrige en baisse de deux dixièmes le chiffre d’il y a deux semaines. Il s’agit de son plus haut niveau au cours des 29 dernières années, plus précisément depuis mai 1992, après une escalade de dix mois consécutifs que même la réduction des taxes expresses sur l’électricité entreprise par l’exécutif de Pedro Sánchez n’a pas été en mesure de contrer. »

https://elpais.com/economia/2022-01-14/la-inflacion-cerro-el-ano-en-el-65-el-mayor-nivel-desde-1992.html

**************************************************************************************************

Au Kazakhstan, la répression s’intensifie, près de 10 000 arrestations et plus de 160 mortsimage.png

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/kazakhstan-pres-de-8000-personnes-arretees-apres-les-emeutes-20220110

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/09/au-kazakhstan-la-repression-s-intensifie-pres-de-6-000-arrestations_6108757_3210.htm

lhttps://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2JL0ET/nouveau-premier-ministre-au-kazakhstan-ou-pres-de-10-000-personnes-ont-ete-arretees.html

Nous avons ajouté une version zine de notre interview sur le soulèvement au Kazakhstan

Nous espérons publier bientôt un rapport de suivi.

https://t.co/h35f5vxCz0

« Kazakhstan : un soulèvement de la classe ouvrière ? »

Traditions de la lutte ouvrière. La grève spontanée

Cet article est repris de LeftEast qui remercie Zanovo-media, où cet article a été initialement publié en russe.

***************************************************************************************************

« Plus de chômage pour tous » : le phénomène anti-travail et la fin du travail tel que nous le connaissons

« Près de 777 000 travailleurs ont volontairement quitté leur emploi en Italie en 2021, soit 40 000 de plus que dans la période pré-Covid. C’est un phénomène mondial, on l’appelle antiwork et il implique des millions de personnes qui demandent ironiquement « le chômage pour tout le monde, pas seulement pour les riches ! » »

*************************************************************************************************************

L’inflation américaine atteint 7% pour la première fois depuis 1982

« L’inflation à 7% n’est pas une blague. C’est l’IPC annuel le plus élevé depuis 1982 et il n’est pas influencé par les prix de l’énergie, mais par à peu près tout le reste »image.png

https://www.theguardian.com/business/live/2022/jan/12/uk-gas-energy-bills-centrica-sainsbury-whitbread-us-inflation-business-live

« les salaires hebdomadaires réels ont reculé d’environ 2,3 %, à en croire le Bureau of Labor Statistics (BLS, l’agence statistique du département du travail). Le pouvoir d’achat des Américains diminue. Sur un an, le prix de l’essence a augmenté de moitié et celui des véhicules neufs, de 11,8 % (+ 37 % pour ceux d’occasion). Le coût du logement, de son côté, s’est apprécié de 4,1 %, celui des transports, de 4,2 %, et celui de l’alimentation, de 6,1 %…

En revanche, le taux de chômage est redescendu à 3,9 % en décembre 2021, contre 6,7 % un an plus tôt. Ce phénomène paradoxal est lié au retrait des Américains du marché du travail. En effet, le taux de participation à l’emploi est de 61,9 %, contre 63,4 % avant la crise sanitaire. Ce reflux s’explique par plusieurs raisons : les départs en retraite, les femmes qui ne reprennent pas le chemin de l’emploi tant que la garde de leurs enfants à l’école n’est pas assurée alors que la pandémie perdure, et un phénomène appelé la « grande démission » : les jeunes Américains n’acceptent plus de travailler dans n’importe quelles conditions et à n’importe quel prix. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/12/l-inflation-atteint-7-aux-etats-unis-un-niveau-inedit-depuis-1982_6109199_3234.html

« Le nombre d’Américains demandant des allocations de chômage a augmenté la semaine dernière pour atteindre son plus haut niveau depuis la mi-novembre

Il y a eu 230 000 nouvelles demandes initiales d’aide au chômage au cours de la semaine précédant le samedi 8 janvier, soit une augmentation de 23 000 par rapport à la semaine précédente, sur une base corrigée des variations saisonnières.

 Si l’on ne tient pas compte des ajustements saisonniers, le nombre réel de demandes initiales a augmenté de 103 693 pour atteindre 419 44

Le graphique suivant montre la moyenne mobile sur 4 semaines des réclamations hebdomadaires depuis 1971. La ligne pointillée sur le graphique est la moyenne actuelle sur 4 semaines. La moyenne sur quatre semaines des demandes de chômage hebdomadaires est passée à 210 750. La semaine précédente n’était pas révisée »

image.png

https://www.calculatedriskblog.com/2022/01/weekly-initial-unemployment-claims_13.html

 *************************************************************************************************

L’économie pakistanaise en proie à une hausse galopante des prix 

« Les pauvres ont été les plus violemment touchés car plus de la moitié de leurs dépenses sont consacrées à la nourriture »

« Au mois de décembre, l’indice des prix à la consommation s’est établi à 12,3 % en glissement annuel. La plus forte augmentation en près de deux ans, selon le bureau des statistiques pakistanais….

 Selon un indicateur hebdomadaire sur les biens essentiels, les prix des produits tels que les pommes de terre, le poulet ou encore le savon et l’essence étaient la semaine dernière plus élevés de 20 % par rapport à la même semaine il y a un an. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/11/au-pakistan-l-inflation-galopante-fragilise-le-premier-ministre-imran-khan_6109023_3210.html

*********************************************************************************************

CUBA

« Nombreux sont ceux qui demandent un changement. Ou un bon poulet. »

« La pénurie de viande de volaille, presque la seule source de protéines animales disponible sur l’île, provoque des bagarres et des grandes files d’attente qui se forment pour acheter le précieux produit…

image.png

L’île est capable de produire ses propres vaccins contre le covid mais pas les aliments les plus basiques

Une fois la conversion des pesos cubains et de la monnaie convertible en euros, ainsi que des livres à notre mesure de poids, il s’avère qu’un kilo de cet oiseau coûte à Cuba environ 8 euros sur le marché noir (100 pesos cubains par livre), quand le salaire minimum est de 77 euros et le salaire moyen est de 145

Le porc était autrefois la nourriture vedette des Cubains, mais maintenant il coûte l’équivalent de 16 euros le kilo, alors que le salaire minimum sur l’île est de 77 euros…

Le grand paradoxe, très typique de l’économie cubaine, est que le pays a pu fabriquer et même exporter trois de ses propres vaccins contre le covid – bien que l’Organisation mondiale de la santé ne les ait pas reconnus pour l’instant – et continue d’être incapable de fournir sa population de la plupart des produits. Nombreux sont ceux qui demandent un changement. Ou un bon poulet. »

https://www.lavanguardia.com/internacional/20220112/7981209/cuba-crisis-pollo-hambre-revuelta.html

***************************************************************************************************

« Une scène surréaliste, certes, mais tellement banale désormais en Algérie… »

« L’Algérie est à nouveau en proie à une grave pénurie de produits de grande consommation. Des vidéos montrent des scènes de bousculade surréalistes, où une foule lutte pour obtenir un bidon d’huile..

.image.png

La vidéo diffusée cette nuit sur ce réseau social montre une foule gigantesque, au milieu de laquelle se trouvent des personnes âgées. Tous se ruent vers des bidons d’huile de table. »

https://afrique.le360.ma/algerie/societe/2022/01/09/36631-algerie-nouvelle-scene-de-bousculade-cause-de-la-penurie-dhuile-le-senat-cree-une-commission

*************************************************************************************************

Mike Davis –« Le monstre est parmi nous »

« Pandémies et autres fléaux du capitalisme -Éditions divergences- 2021. Loin des théories complotistes, Mike Davis analyse de manière convaincante les origines des pandémies qui sont apparues ces dernières années. En 2012, des études de virologie alertaient déjà sur le risque de contamination causé par des chauves-souris, réservoir naturel de la plupart voire de tous les coronavirus. Ce type de virus circulait aussi dans des populations porcines où il avait provoqué des épidémies à répétition. Mike Davis pointe les responsabilités inhérentes au mode production capitaliste dans l’émergence et la diffusion de ces virus.

image.png

« La destruction des forêts, qu’elle soit causée par les multinationales ou par des fermiers désespérés dans des économies de subsistance, élimine la barrière entre les populations humaines et les virus qui circulent chez les oiseaux, les chauves-souris et les mammifères. Les fermes industrielles et les parcs d’engraissement fonctionnent comme d’énormes incubateurs de nouveaux virus. Parallèlement, la population des bidonvilles, qui vit des dans des conditions sanitaires effarantes, augmentent, tout en s’affaiblissant au niveau immunitaire. L’incapacité du capitalisme mondialisé à créer des emplois dans le « monde en développement » signifie qu’au moins un milliard de travailleurs de la survie (le « prolétariat informel ») sont privés d’accès aux soins. Non-salariés ou n’ayant pas de revenus suffisants pour se soigner dans le privé, ils dépendent du système des hôpitaux publics délabrés, quand par miracle il en reste. Contre ces nouveaux fléaux, les vaccins ne suffisent pas. Il faudrait abolir ces « structures d’urgence épidémiques » au moyen de réformes révolutionnaires de l’agriculture et de la vie urbaine, réforme qu’aucun grand pays qu’il soit capitaliste ou capitaliste d’État n’entreprendra en réalité jamais. » Matériaux Critiques

******************************************************************************************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s