« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 29 janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************

« La réalité du déni et le déni de la réalité »

image.png

« Ce texte a été écrit et publié en grec au mois de septembre 2021. Il se voulait une intervention polémique dans un débat autour des questions que posent le virus Sars-CoV-2, les mesures et les outils mis en œuvre pour le contrer et l’autoritarisme du gouvernement grec. Ce qui nous a en premier lieu poussés à écrire ce texte est la surprise (et la tristesse) que nous avons ressentie en constatant que beaucoup de nos camarades et amis du milieu « radical » avaient adopté une approche négationniste de la pandémie, et que bon nombre d’entre eux ont lentement mais sûrement sombré dans desraisonnements complotistes et des absurdités inconcevables. Dans ce texte, nous avons donc essayé non seulement de critiquer et de dénoncer les irrationalités de cette espèce, mais aussi de comprendre les différents ressorts d’une telle régression. C’est pourquoi, si ce texte tente d’expliquer ce que la pandémie du covid (et sa gestion) nous révèle du capitalisme et de l’Etat aujourd’hui, il s’interroge également sur la question complexe de savoir ce qu’elle nous révèle des problématiques de la période actuelle et les conditions matérielles de la réflexion et de la lutte collectives dans cette période. »

image.png

« Le second sophisme, peut-être le plus important, est celui-ci : face à la vague de révoltes mondiales qui a fait rayonner l’année 2019, les gouvernements occidentaux, fidèles à leur habitude d’agiter la terreur pour pacifier les populations indisciplinées, auraient sciemment exagéré la menace du Covid-19 pour discipliner les soulèvements populaires. Le virus offrirait une occasion de renouveler l’usage des techniques contre-insurrectionnelles de gestion des populations précédemment employées dans le cadre de l’antiterrorisme. Au vu de l’usage intensif de ces méthodes de gouvernement ces dernières années, il est compréhensible que cette suspicion ait saisi celleux qui les combattent. Partant de là, un grand nombre de camarades en ont tiré cette conclusion fallacieuse : la gravité de l’épidémie n’est pas réelle, c’est un prétexte à l’accroissement du contrôle.

Et pourtant, à bien y regarder, on ne peut pas dire que les gouvernements se soient précipités sur l’occasion pour nous terrifier, c’est au contraire un déni sans nuance qui a dominé les premiers temps épidémiques. Macron nous invitant a nous rendre au théâtre, Trump nous assurant que la pandémie était un canular, et Johnson se vantant de serrer les mains des malades. Ce n’est qu’acculés, face à l’accumulation exponentielle des corps malades, qu’ils se sont vus forcé de réagir dans la plus grande improvisation. »

*****************************************************************************************************

« Aux Etats-Unis, le krach boursier est là »

« La correction subie par Wall Street entre le 18 et le 21 janvier n’est qu’un avant-goût du choc qui attend la France, encore protégée par la planche à billets de la Banque centrale européenne et les déficits budgétaires…

image.png

Selon l’agence Bloomberg, Elon Musk (Tesla) a perdu près de 100 milliards de dollars, sa fortune étant passée de 338 milliards en novembre à 243 milliards le 21 janvier. Jeff Bezos, patron d’Amazon, a « fondu » de 45 milliards et ne détient plus que 177 milliards. Pour Bill Gates, la baisse est 25 milliards de dollars (avec une fortune estimée à 129 milliards). Depuis le 1er janvier 2022, les dix premiers milliardaires de la planète ont perdu 125 milliards de dollars, soit 9 % de leur fortune, sans que rien ne change sur la planète. Ils avaient gagné 402 milliards en 2021. »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/01/24/aux-etats-unis-le-krach-est-la_6110797_3232.html

******************************************************************************************************
UK

« un homme âgé m’a avoué avoir mangé une cuillère à café de dentifrice pour son dîner afin de se persuader qu’il avait mâché, avalé, goûté et digéré quelque chose. »

Les pauvres n’ont plus accès à la nourriture au Royaume-Uni.

image.png

« La semaine dernière, il a été signalé que l’indice des prix à la consommation (IPC), mesure de l’inflation, a atteint 5,4 % en décembre, soit le niveau le plus élevé depuis près de 30 ans. L’IPC et l’indice des prix de détail (IPD) sont utilisés de manière interchangeable pour documenter la hausse des prix des produits alimentaires et des biens ménagers au Royaume-Uni. Pourtant, ils ne racontent qu’une partie de l’histoire de l’inflation et sous-estiment largement la véritable crise du coût de la vie.

Une collection de 700 biens pré-spécifiés comprenant un gigot d’agneau, des meubles de chambre à coucher, une télévision et du champagne semble un outil émoussé et sombrement comique pour enregistrer l’impact de l’inflation des prix des produits alimentaires dans un pays où deux millions et demi de citoyens ont été contraints par une série de circonstances désespérées à recourir aux banques alimentaires l’année dernière. »

https://www.theguardian.com/society/2022/jan/22/were-pricing-the-poor-out-of-food-in-the-uk-thats-why-im-launching-my-own-price-index

« Selon la Trussell Trust, qui gère la banque alimentaire, le nombre de gens recevant des colis d’urgence dans ses centres à travers tout le Royaume-Uni est passé de 26.000 personnes en 2009 à plus de 2,5 millions l’année dernière

Les 500 grammes des pâtes les moins chères de son supermarché local coûtaient 29 pence (0,35 euro) il y a un an, contre 70 pence aujourd’hui, soit une hausse de 141 %.

Le riz est lui passé de 45 pence le kilo à une livre pour 500 grammes : « C’est une augmentation de prix de 344 % qui frappe les ménages les plus pauvres et les plus vulnérables » »

https://www.lalibre.be/economie/conjoncture/2022/01/24/hausse-des-prix-sur-tout-des-milliers-de-britanniques-au-pied-du-mur-RNYAPIBP7VHYFN7N5VL245PTAY/

image.png

******************************************************************************************************
FRANCE

La peur est de retour !!

« La casse, les voitures en feu, les vitrines brisées, ils les voyaient jusqu’alors sur les chaînes tout-info confortablement installés dans leurs salons douillets. Ils se sentaient à l’abri, si loin des cortèges habituellement cantonnés dans l’est de la capitale, sur les grandes artères qui relient les places de la Nation, de la Bastille ou de la République. »

*image.png

«On ne peut pas oublier la crise des gilets jaunes. C’était quand même des manifestations assez inédites dans notre pays. (…) C’était la manifestation des travailleurs pauvres, des gens qui ne pouvaient pas vivre uniquement de leur travail»

https://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/presidentielle-2022-on-ne-peut-pas-oublier-la-crise-des-gilets-jaunes-previent-rachida-dati-20220127

*https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2019/07/19/gilets-jaunes-le-jour-ou-les-quartiers-chics-ont-eu-peur_5491188_4500055.html
****************************************************************************************************

« Striketober » & long déclin du mouvement ouvrierimage.png

Nombre de travailleurs impliqués dans des interruptions de travail à grande échelle depuis 1970

« Au mois d’octobre 2020, un large mouvement de grève a eu lieu dans différentes entreprises américaines. Cela s’inscrit dans le contexte de la COVID-19 et dans le mouvement de « Grande Démission », durant lequel un large nombre d’Américain.e.s a refusé de reprendre un emploi.

Cette traduction d’un article de Jason E. Smith inscrit Striketober dans l’histoire plus large de la lutte des classes aux Etats-Unis et essaie de discerner les conséquences de ce mouvement dans le rapport capital-travail actuel.

Il est ainsi possible d’y voir un renouveau de la conflictualité au sein des lieux de travail après une période en demi-teinte de mobilisation ouvrière. Elle ne se limite pas aux grèves, mais inclut aussi l’absentéisme et la participation aux mouvements sociaux. »

https://agitations.net/2022/01/28/striketober-long-declin-du-mouvement-ouvrier/

***********************************************************************************************

ALGÉRIE

LES TRANSFORMATIONS DE LA STRUCTURE DE L’EMPLOI ET DU SALARIAT

image.png

Recul de l’emploi public et de l’emploi industriel, prépondérance des emplois du secteur tertiaire, montée du précariat

La structure de la population occupée en 2017 confirme la prépondérance du secteur tertiaire qui procure plus de 60% des emplois, suivi du BTP en constante progression (17,2% contre 10% en 2000)

L’emploi industriel qui représentait en 1987, l’équivalent de plus d’une fois et demie l’emploi dans la branche du commerce, n’en constitue plus en 2017, que les huit dixièmes, environ.

Recul de la population des salariés

Les chiffres de l’ONS attestent d’une proportion de 67,8% de salariés en 2019 contre 81,5% en 1987 et 77,2% en 1977.

Baisse du taux d’emploi permanent et augmentation du taux d’emploi temporaire.

Dominance des emplois non permanents qui ont vu leur part se multiplier par 2,6 fois entre 2000 et 2019…

D’un autre côté, on doit observer que ce qui caractérise le prolétariat algérien, c’est d’abord sa grande dispersion entre formel et informel, entre secteur privé, fonction publique, secteur public, entre urbain et rural ; ensuite, il est fortement influencé et diffracté par les idéologies identitaires islamistes et/ou berbéristes, dominantes. Le mouvement populaire porte le poids et les limites politiques et idéologiques des nouvelles conditions socio-économiques instaurées par les choix de classe capitalistes à l’œuvre depuis plus de trois décennies, et qui opèrent comme des facteurs de dispersion, de diversion clanique et/ou identitaire et de démobilisation sociale et politique. La masse des travailleurs salariés peine à marquer le territoire de ses luttes sociales légitimes.

La vaste majorité des travailleurs est aujourd’hui plus que jamais dispersée dans l’économie urbaine informelle. Les couches sociales démunies, exploitées, humiliées, réduites au sauve qui peut, dont le nombre augmente de façon exponentielle au fur et à mesure de l’application des réformes, sans travail ni autres moyen de subsistance se sont, par instinct de survie, intégrées dans les perspectives chimériques que leur offre le marché parallèle dirigé par les barons de l’importation. Les jeunes qui n’ont pas cette possibilité se débrouillent chacun selon ses moyens, vendeurs à la sauvette, parkingueurs, dealers de drogue etc…

Par Abdelatif Rebah. Notes parues sur Facebook le 21 janvier 2021

https://www.facebook.com/profile.php?id=100010144633795

**********************************************************************************************

ESPAGNE

« Il y a plus d’employés, mais ils travaillent toujours moins d’heures »

« Le taux de chômage est tombé à 13,33 % au dernier trimestre de l’année, son chiffre le plus bas depuis 2008 ; L’emploi a gagné 153 900 salariés et a terminé l’année au-dessus du niveau des 20 millions de travailleurs actifs, précisément à 20,1 millions, son plus haut niveau également depuis 2008. Cependant, l’EPA apporte également des nuances pour faire baisser l’euphorie. Il y a plus d’employés, mais ils travaillent toujours moins d’heures »

https://www.elperiodico.com/es/economia/20220127/paro-cerro-2021-13-3-13155116

«  Cependant, si l’emploi a augmenté en nombre de personnes, il ne l’a pas fait en termes denombre total d’heures travaillées dans le pays, qui ont chuté de 3,8 % depuis lors.

Alors qu’au cours du dernier trimestre de 2021, 615,6 millions d’heures par semaine ont été travaillées, au cours de la même période de 2019, 639,9 millions d’heures ont été travaillées, ce qui signifie qu’au lieu de créer plus d’emplois, elles ont été réparties entre davantage de personnes. Plus de personnes travaillent, mais elles le font moins d’heures : le temps de travail effectif est de 3,8 % inférieur à celui d’avant le covid. »

https://www.elmundo.es/economia/2022/01/27/61f1612ee4d4d88f498b45ca.html

Restructuration sans fin

image.png

« Depuis 2018, la firme automobile Ford s’est attaquée à la refonte de son activité en Europe, en s’engageant à fabriquer moins de modèles qu’actuellement, mais électriques.

Dans une vidéo diffusée aux travailleurs de l’usine valencienne, le syndicat UGT a annoncé dans l’après-midi que Cologne a accédé à sa demande et que le syndicat s’y rendra avec une proposition visant à « valoriser l’usine d’Almussafes », dans l’espoir de pouvoir annoncer un accord de principe qui clôturera « la négociation la plus dure de l’histoire de l’usine ». « N’ayez aucun doute sur le fait que l’avenir est en jeu », a prévenu le syndicat.

L’UGT Almussafes travaille avec une proposition pour un accord de quatre ou cinq ans. En ce qui concerne les salaires, il est prêt à « parler de la maîtrise des salaires pour autant que la trajectoire de l’IPC soit rétablie ultérieurement ». Ils proposent également des mesures de flexibilité conditionnées par l’attribution des futurs véhicules électriques, qui n’entreraient pas en vigueur avant 2025, ainsi que des progrès dans la flexibilité de la journée de travail et la demande de mise en place d’une plateforme où la rémunération flexible est prise en compte ».

https://elpais.com/espana/comunidad-valenciana/2022-01-25/cerca-de-25000-empleos-directos-estan-pendientes-de-la-negociacion-de-ford-almussafes.html

***********************************************************************************************

FRANCE

« pas aussi simple qu’il y paraît »

Gérald Darmanin a annoncé mardi 25 janvier avoir lancé la procédure de dissolution du groupe d’extrême gauche «Nantes révoltée», mis en cause pour avoir appelé vendredi à une manifestation non déclarée dans la ville «contre l’État, contre les policiers»…

Dans la matinée, le préfet de Loire-Atlantique Didier Martin avait expliqué devant la presse qu’une dissolution n’était «pas aussi simple qu’il y paraît, sinon ça aurait pu être fait depuis longtemps». «Nantes révoltée se revendique média, on peut donc par exemple être confronté au respect de la liberté d’expression et de la liberté de la presse»

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/gerald-darmanin-a-lance-la-procedure-de-dissolution-du-groupe-d-extreme-gauche-nantes-revoltee-20220125

**********************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 22 janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************

« Le Kazakhstan après le soulèvement »

Récits de témoins oculaires d’Almaty ; Analyse des anarchistes russes

image.png

« Suite à notre couverture du soulèvement de la semaine dernière au Kazakhstan , nous avons traduit un éventail de points de vue sur la situation de diverses sources anarchistes russes et interviewé deux anarchistes d’Almaty, la plus grande ville du Kazakhstan et l’endroit où les combats sont devenus les plus intenses.

Ce texte comprend également des photographies inédites prises par nos contacts à Almaty. »

https://fr.crimethinc.com/2022/01/12/kazakhstan-after-the-uprising-analysis-from-from-russian-anarchists-eyewitness-accounts-from-anarchists-in-almaty

 la machine répressive s’emballe… 

« La capitale économique du pays, au cœur des récentes émeutes, subit une répression féroce. Les arrestations ont lieu jusque dans les chambres des hôpitaux…

Civils abattus sans raison, arrestations arbitraires, torture pour extorquer des aveux… Telle une locomotive lancée à pleine vitesse, la machine répressive s’emballe… »

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/17/kazakhstan-a-almaty-la-quete-des-familles-pour-retrouver-leurs-proches-arretes-par-les-forces-de-securite_6109749_3210.html

image.png

Les émeutes au Kazakhstan ont fait 225 morts

« «Pendant l’état d’urgence, les corps de 225 personnes ont été admis dans les morgues, dont 19 étaient des agents des forces de l’ordre et des militaires», a déclaré Serik Shalabaev, un représentant du Procureur général, lors d’un point de presse…

Selon les autorités, plus de 12 000 personnes ont été arrêtées au cours de cette semaine de violences, qui ont fait en outre des milliers de blessés. Asel Artakshinova, porte-parole du ministère de la Santé, a indiqué que plus de 2 600 personnes avaient été hospitalisées, près de 70 se trouvant encore actuellement dans un état grave. »

https://www.liberation.fr/international/europe/au-kazakhstan-225-morts-dans-les-emeutes-du-debut-du-mois-20220115_N764MJQSRJAMVDPGY6RZP5FYQI/

********************************************************

CUBA

« Ils veulent faire un exemple »: les manifestants cubains frappés de lourdes peines

« plus de 700 personnes étaient toujours détenues à la suite des manifestations de juillet, dont 158 accusées ou déjà condamnées pour sédition. La semaine dernière, un homme de la province orientale de Holguín a été condamné à 30 ans…

image.png

Les analystes disent que le gouvernement utilise des condamnations exemplaires pour étouffer toute nouvelle manifestation, car il se prépare à de nouvelles difficultés économiques. »

https://www.theguardian.com/world/2022/jan/15/cuba-protesters-sentences-sedition

***************************************************************************************************

« Le ventre de la révolution : L’agriculture, l’énergie et l’avenir du communisme »

image.png

**************************************************************************************************

Le grand tourbillon haussier incontrôlable des prix

« L’Espagne est loin des pays en hyperinflation, comme le Venezuela, où les chiffres disent que la hausse des prix a atteint 1 198 %, ou même d’autres avec des avancées plus « modérées », comme l’Argentine (51 %) ou la Turquie (36 %) Mais, avec ses 6,5% sur un an en décembre, il fait partie du peloton de tête en Europe , où la Pologne se démarque (8,6%) et où les principales économies de la zone euro -l’Allemagne (5,3%), la France (2 ,8 %) et l’Italie (3,9 %) – ont réussi à éviter des déséquilibres aussi élevés, du moins jusqu’à présent…

Le coût croissant de l’industrie contamine tout. En novembre, selon les données compilées par Eurostat, les prix à la production ont bondi de 88 % en Irlande en glissement annuel. En Espagne, la progression est plus modérée… mais grimpe tout de même de 33 %…

Dans d’autres secteurs, les hausses sont déjà palpables et fortes, comme dans l’immobilier. Le logement en Espagne est devenu plus cher de 23% au cours de la dernière année, ce qui augmentera encore plus, et pendant des années, le taux d’effort des familles pour acheter. »

https://www.lavanguardia.com/economia/20220118/7989985/inflacion-precios-ipc-alza-vivienda-transporte-economia.html

****************************************************************************************************

L’inflation au Royaume-Uni atteint son plus haut niveau en près de 30 ans à 5,4%

https://www.ft.com/content/9188e191-4c1c-4968-a3af-9a43f086de6b

« le taux de chômage au Royaume-Uni tombe à 4,1 %

Mais le taux d’inactivité économique a augmenté de 0,2 point de pourcentage pour atteindre 21,3 %, ce qui montre que davantage de personnes ont abandonné le marché du travail, soit parce qu’elles étudient, prennent leur retraite anticipée ou soient malades. »

**************************************************************************************************

CHINE

Lu sur https://twitter.com/chuangcn

« Qu’est-ce que nous, les étrangers, mangerons ? » 

Vidéo d’un homme rassemblant une foule de travailleurs migrants dans le canton de Dasi, district de Xiqing à Tianjin, qui est soumis à un confinement strict. Le gouvernement aurait donné de la nourriture aux résidents, mais pas aux non-résidents, qui font fonctionner la ville

« Ici, un homme avec un mégaphone promet de résoudre leurs problèmes de logement et de nourriture. L’homme au mégaphone demande à la foule de « choisir un représentant », ce à quoi elle répond « nous n’avons pas de représentant » et « nous représentons chacun le nôtre ». »

« mettre fin au confinement » (解封)

Vidéos émergeant aujourd’hui des manifestations anti-lockdown à Shenzhen. Ce quartier du village de Tianxin, qui fait partie du district de Luohuo, a vu des mesures de verrouillage après un cas confirmé de Covid il y a quelques jours

Shenzhen a intensifié les mesures de contrôle des virus après que davantage de cas ont été signalés au cours de la semaine dernière. Les manifestants crient « ouvrez-vous ! » ou « mettre fin au confinement » (解封) La vidéo montre des affrontements avec la police, au moins un homme emmené par les flics

*******************************************************************************************************

«Nous allons bientôt reprendre une vie normale»

image.png

« Dans son interview au Figaro, le directeur général s’est montré plutôt optimiste vis-à-vis de l’évolution du virus, assurant que chacun allait bientôt pouvoir reprendre une vie normale. « Nous sommes bien placés pour y parvenir au printemps, grâce à tous les outils à notre disposition », a assuré le patron de la société américaine. »

https://www.lefigaro.fr/societes/le-patron-de-pfizer-au-figaro-nous-allons-bientot-reprendre-une-vie-normale-20220116

**********************************************************************************************************

Les oracles ont parlé, c’est pour bientôt !

« Le FMI prévoit une vague d’explosions sociales après la pandémie »

22 février 2021

Le rapport « Les répercussions sociales des pandémies », préparé par Philip Barrett et Sophia Chen, souligne qu’après les grandes crises sanitaires viennent les problèmes sociaux : « De la peste de Justinien au VIe siècle et de la peste noire du XIVe siècle à la Grippe espagnole de 1918, l’histoire regorge d’exemples d’épidémies qui ont de fortes répercussions sociales : elles transforment la politique, bouleversent l’ordre social et provoquent des explosions sociales »…

image.png

Au-delà de l’avertissement, l’organisation internationale a fixé une date précise pour le déclenchement de l’épidémie sociale. L’étude se base sur la relation chronologique des événements précédents et, sur cette base, estime que c’est au cours de l’été 2022 que la fin de la pandémie donnera lieu à d’intenses protestations sociales.

Les experts reconnaissent qu’au cours des derniers mois, il y a eu peu de protestations sociales dans le monde. Ils reconnaissent même que « le nombre de manifestations physiques de l’agitation sociale est tombé à son niveau le plus bas depuis près de cinq ans », précisément en raison des restrictions à la mobilité et de la peur de la contagion.

Le FMI s’attend donc à ce que la fréquence de ces manifestations et protestations augmente à long terme. « Le risque d’émeutes et de manifestations contre le gouvernement augmente », reconnaît l’agence, qui prévient que « le risque de crises politiques graves (événements pouvant renverser les gouvernements), qui se produisent généralement dans les deux années suivant une épidémie majeure, augmente ».

« Il est raisonnable de s’attendre à ce que, lorsque la pandémie s’atténuera, des débordements sociaux surgissent à nouveau », préviennent les experts du FMI. Dans cette ligne, ils affirment que les pandémies « réduisent la croissance économique et augmentent les inégalités » et créent « un cercle vicieux dans lequel le ralentissement de la croissance, l’augmentation des inégalités et la montée des troubles sociaux se renforcent mutuellement ».

https://elpaisdigital.com.ar/contenido/el-fmi-prev-una-oleada-de-estallidos-sociales-tras-la-pandemia/30114?fbclid=IwAR1RsidLMfhegHKyHCBbIqogcXdlQ0kDAKys6BfsMgXcGWmqofYHR5QvmdY

Selon une étude quantitative du FMI, le niveau mondial de troubles sociaux est à son plus haut niveau depuis trente ans, dépassant de loin les niveaux de la période de crise économique de 2008 et du printemps arabe.

image.png

********************************************************************************************

Les demandes de chômage aux États-Unis bondissent après l’entrée en vigueur d’Omicron

« Plus d’Américains ont déposé de nouvelles demandes de chômage la semaine dernière, après que la variante Omicron ait frappé l’économie américaine à la fin de l’année dernière.

Le nombre de « demandes initiales » d’allocations de chômage est passé à 286 000 dans la semaine du samedi 15 janvier, le plus haut niveau depuis octobre.

C’est une augmentation par rapport aux 231 000 demandes initiales déposées la semaine précédente. Cela indique que davantage d’Américains ont perdu leur emploi à la fin de 2021 et se sont inscrits à l’assurance-chômage. »

« Malgré des grèves très médiatisées et des campagnes de syndicalisation chez Amazon, Starbucks, John Deere et d’autres, les syndicats n’ont pas inversé le déclin constant…

L’année dernière, 6,1 % des travailleurs du secteur privé appartenaient à un syndicat, soit moins qu’en 2020. »

*******************************************************************************************

ALGÉRIE

Allocation chômage

« Instituée dans la Loi de finances 2022, une allocation chômage sera attribuée aux primo-demandeurs d’emploi  inscrits auprès des services de l’Agence nationale de l’emploi en Algérie…

Le chômeur doit accepter une offre d’emploi ou de formation quel que soit le lieu de travail proposé par l’agence de l’emploi où il est inscrit…

Si le demandeur d’emploi refuse deux offres d’emploi, son allocation chômage est suspendue. »

https://www.tsa-algerie.com/allocation-chomage-les-conditions-deligibilite-selon-benzaim/

« Algérie : manque de soins, chômage, refus de visas… le calvaire des éborgnés du Hirak »

image.png

Marche de la détermination le 1er Mars 2019 à Alger. © Youssef Alfarbi

« Victimes d’une bombe lacrymogène ou d’une balle en caoutchouc, ces jeunes Algériens ont vu leur vie basculer un jour de manifestation. Ils veulent aujourd’hui obtenir le statut de victime et une prise en charge de leurs soins à l’étranger. »

https://www.jeuneafrique.com/1297886/politique/algerie-manque-de-soins-chomage-refus-de-visas-le-calvaire-des-eborgnes-du-hirak/

********************************************************************************************************

« Une histoire sociale et politique de la conquête de l’Algérie par la France

 De la guerre des Demoiselles à la reddition d’Abd el-Kader. »

de Romain Bonnel et François Cerutti

en librairie le 14/01/22image.png

« Cet ouvrage ouvre un nouveau catalogue des éditions Terrasses voulant expérimenter plus loin un rapport à l’édition collective par la proposition de titres réalisés en collaboration avec des collectifs ou des auteurs.trices.

Il se situe également à la frontière de notre travail visant à revisiter notre histoire commune avec l’Algérie. Celle de la guerre, guerre civile s’il en est ; celle de la colonisation et de ses ramifications impérialistes contre lesquelles il a fallu se battre tout au long du 20ème siècle et encore aujourd’hui. Cet ouvrage nous offre des clés de compréhension historique pour mettre en perspective ce que fut la colonisation en Algérie : une entreprise globale, économique et politique, en réaction directe au contexte international et aussi au contexte social français, tous deux parsemés d’actes de résistances et de rébellion qu’il fallait faire taire par l’exportation de conflits et par la volonté d’effacer résistances populaires et vies communautaires.

Dans une langue facile et à travers une critique sociale aux résonances bien actuelles, les auteurs nous rappellent ainsi la nécessité d’une histoire critique et d’une lecture globale des systèmes capitalistes et colonialistes allant main dans la main et « suant le sang et la saleté par tous ses pores ». »

Une histoire sociale et politique de la conquête de l’Algérie par la France – en librairie le 14/01/22

*********************************************************************************************

« EFFONDREMENT, RÉSISTANCE ET SOLIDARITÉ AU LIBAN »

« Que se passe-t-il au Liban ? Depuis le soulèvement de masse de 2019, depuis l’explosion de Beyrouth en 2020, depuis la contre-insurrection et la terrible « guerre économique » ? Nous publions cette semaine le premier volet d’un long et passionnant entretien croisé avec Jean Kassir, activiste et co-fondateur du média indépendant Megaphone basé à Beyrouth et Serge Harfouch, lui aussi activiste et co-fondateur de la ferme-école Buzuruna Juzuruna au cœur de la vallée de Bekka…image.png

 Il y a eu un exode immense de personnes qui sont parties pour trouver du travail ailleurs et faire vivre leurs familles. Elles sont parties vers les pays du Golfe, USA, Canada, Australie, un peu en Afrique, un peu en Europe. C’est environ 200 à 300 000 personnes qui sont parties, sur 6 millions d’habitants. Beaucoup de ces personnes étaient des forces vives du mouvement populaire, qui étaient dans la rue, des activistes qui ont eu une éducation, qui avaient des emplois, etc.

On comprend qu’ils ont besoin de partir pour trouver du travail, pour envoyer de l’argent à la maison, parce qu’il y a des familles, des parents et des grand-parents qui ont besoin d’aide, qui ont vu leur retraite volée par les banques. On ne peut même plus leur dire de rester et se battre parce qu’on comprend que la situation est terrifiante, que les gens ont besoin de vivre, qu’il faut amener de l’argent, qu’il faut nourrir les enfants. De l’autre côté, la classe populaire s’est retrouvée dans l’urgence de trouver de la thune pour manger, donc ils n’étaient plus investis pour être dans la rue. 60 à 70% des personnes sont tombées dans la pauvreté.

Donc concrètement on a perdu le gros du mouvement, en rajoutant en plus le Covid, les morts, les prix exorbitants de l’hospitalisation au Liban… Tout ça renforce encore l’appauvrissement de la population. »

https://lundi.am/Effondrement-resistance-et-solidarite-au-Liban-Entretien-avec-Serge-Harfouche

***********************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 15 janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************

L’inflation de l’OCDE atteint son plus haut niveau en 25 ans

« Les chiffres des prix à la consommation dans les 38 pays de l’OCDE ont grimpé à 5,8% par an en novembre, le plus élevé depuis mai 1996, les prix de l’énergie étant le principal facteur, augmentant de 27,7%. »

https://www.theguardian.com/business/live/2022/jan/11/heathrow-flights-omicron-stock-markets-global-risks-inflation-federal-reserve-business-live?filterKeyEvents=false&page=with:block-61dd80e28f089631abd226df#block-61dd80e28f089631abd226df
**************************************************************************************************
Je viens d’apprendre le décès du camarade Alain ( BL dans la revue Théorie Communiste)  lecteur de cette chronique. Triste nouvelle.

image.png

*****************************************************************************************************
UK

Mais qui donc craint « une nouvelle ère de conflits industriels »

« La crise du coût de la vie fait craindre une nouvelle ère de conflits industriels »

« Face à l’énorme pression sur le coût de la vie, alors que l’inflation érode les salaires et que les factures des ménages montent en flèche, les travailleurs exigent des augmentations de salaire pour suivre le rythme…

.image.png

Jusqu’à il y a quelques semaines, l’expert des revenus Ken Mulkearn était convaincu qu’un pic de l’inflation passerait sans grande réaction de la part des 32 millions de salariés britanniques ; une décennie de bas salaires moyens après le krach financier de 2008 a semblé suggérer que les travailleurs, craignant un marché du travail de plus en plus précaire, avaient peu d’appétit pour la confrontation. « Maintenant, je n’en suis plus si sûr. Il y a des signes que la hausse des prix a un impact », a-t-il déclaré….

Non pas qu’il y ait la perspective d’une grève générale ou même le type de conflit industriel de masse qui a caractérisé les années 1970, lorsque le nombre de membres des syndicats a atteint un pic de 12 millions. Stephen Bevan, responsable de la recherche à l’Institut d’études sur l’emploi, a déclaré qu’il n’y avait guère de preuves jusqu’à présent que les 6,7 millions de travailleurs syndiqués (dont 4 millions dans le secteur public) ou les 76,3 % qui ne sont pas membres se préparent à une lutte pour les salaires, si ce n’est à la marge. Le taux de syndicalisation dans les entreprises du secteur privé est l’un des plus bas jamais enregistrés, à 2,56 millions en 2020. »

https://www.theguardian.com/business/2022/jan/08/cost-of-living-crisis-raises-fears-of-a-new-era-of-industrial-strife

******************************************************************************************************

ESPAGNE

 « près d’un tiers des contrats signés en Espagne ont une durée de moins de sept jours »

« Selon Eurostat, 24,2 % des salariés espagnols ont un contrat à durée déterminée (CDD), un contrat de services, de travaux, saisonnier, occasionnel ou journalier, alors que, dans l’UE, les emplois temporaires représentent, en moyenne, 13,5 % du total (15,3 % en France). Pis, près d’un tiers des contrats signés en Espagne ont une durée de moins de sept jours, selon l’Institut espagnol de la statistique. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/12/l-espagne-s-attaque-aux-abus-des-emplois-temporaires_6109121_3234.html

image.png
«  les nouveaux accords d’entreprise signés l’année dernière -532 au total- prévoient une augmentation de salaire de 1,01 %, un pourcentage inférieur à celui inclus dans les accords signés les années précédentes, 1,14 %….

une entente sur cinq (19,75 %) enregistrée en 2021 prévoyait un gel des salaires, alors que seulement 4,5 % des ententes prévoyaient une augmentation salariale de plus de 3 %. En ce sens, la plupart des accords prévoient des augmentations de salaire moyennes qui passent de 0 % à 2 %. Les accords enregistrés en 2021 avec des augmentations salariales de plus de 2 % atteignent à peine 16,3 % du total. »

https://www.lavanguardia.com/economia/20220110/7977449/subida-salarios-inflacion-ipc.html

 « L’inflation a clôturé 2021 à 6,5% »

image.png

« Il a d’abord été remarqué sur la facture d’électricité. Puis dans les stations-service. Et il a fini par laisser sa marque sur des aliments comme l’huile d’olive, la viande ou les fruits. L’inflation a clôturé 2021 à 6,5%, selon les données définitives de décembre publiées ce vendredi par l’Institut national de la statistique, qui corrige en baisse de deux dixièmes le chiffre d’il y a deux semaines. Il s’agit de son plus haut niveau au cours des 29 dernières années, plus précisément depuis mai 1992, après une escalade de dix mois consécutifs que même la réduction des taxes expresses sur l’électricité entreprise par l’exécutif de Pedro Sánchez n’a pas été en mesure de contrer. »

https://elpais.com/economia/2022-01-14/la-inflacion-cerro-el-ano-en-el-65-el-mayor-nivel-desde-1992.html

**************************************************************************************************

Au Kazakhstan, la répression s’intensifie, près de 10 000 arrestations et plus de 160 mortsimage.png

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/kazakhstan-pres-de-8000-personnes-arretees-apres-les-emeutes-20220110

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/09/au-kazakhstan-la-repression-s-intensifie-pres-de-6-000-arrestations_6108757_3210.htm

lhttps://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2JL0ET/nouveau-premier-ministre-au-kazakhstan-ou-pres-de-10-000-personnes-ont-ete-arretees.html

Nous avons ajouté une version zine de notre interview sur le soulèvement au Kazakhstan

Nous espérons publier bientôt un rapport de suivi.

https://t.co/h35f5vxCz0

« Kazakhstan : un soulèvement de la classe ouvrière ? »

Traditions de la lutte ouvrière. La grève spontanée

Cet article est repris de LeftEast qui remercie Zanovo-media, où cet article a été initialement publié en russe.

***************************************************************************************************

« Plus de chômage pour tous » : le phénomène anti-travail et la fin du travail tel que nous le connaissons

« Près de 777 000 travailleurs ont volontairement quitté leur emploi en Italie en 2021, soit 40 000 de plus que dans la période pré-Covid. C’est un phénomène mondial, on l’appelle antiwork et il implique des millions de personnes qui demandent ironiquement « le chômage pour tout le monde, pas seulement pour les riches ! » »

*************************************************************************************************************

L’inflation américaine atteint 7% pour la première fois depuis 1982

« L’inflation à 7% n’est pas une blague. C’est l’IPC annuel le plus élevé depuis 1982 et il n’est pas influencé par les prix de l’énergie, mais par à peu près tout le reste »image.png

https://www.theguardian.com/business/live/2022/jan/12/uk-gas-energy-bills-centrica-sainsbury-whitbread-us-inflation-business-live

« les salaires hebdomadaires réels ont reculé d’environ 2,3 %, à en croire le Bureau of Labor Statistics (BLS, l’agence statistique du département du travail). Le pouvoir d’achat des Américains diminue. Sur un an, le prix de l’essence a augmenté de moitié et celui des véhicules neufs, de 11,8 % (+ 37 % pour ceux d’occasion). Le coût du logement, de son côté, s’est apprécié de 4,1 %, celui des transports, de 4,2 %, et celui de l’alimentation, de 6,1 %…

En revanche, le taux de chômage est redescendu à 3,9 % en décembre 2021, contre 6,7 % un an plus tôt. Ce phénomène paradoxal est lié au retrait des Américains du marché du travail. En effet, le taux de participation à l’emploi est de 61,9 %, contre 63,4 % avant la crise sanitaire. Ce reflux s’explique par plusieurs raisons : les départs en retraite, les femmes qui ne reprennent pas le chemin de l’emploi tant que la garde de leurs enfants à l’école n’est pas assurée alors que la pandémie perdure, et un phénomène appelé la « grande démission » : les jeunes Américains n’acceptent plus de travailler dans n’importe quelles conditions et à n’importe quel prix. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/12/l-inflation-atteint-7-aux-etats-unis-un-niveau-inedit-depuis-1982_6109199_3234.html

« Le nombre d’Américains demandant des allocations de chômage a augmenté la semaine dernière pour atteindre son plus haut niveau depuis la mi-novembre

Il y a eu 230 000 nouvelles demandes initiales d’aide au chômage au cours de la semaine précédant le samedi 8 janvier, soit une augmentation de 23 000 par rapport à la semaine précédente, sur une base corrigée des variations saisonnières.

 Si l’on ne tient pas compte des ajustements saisonniers, le nombre réel de demandes initiales a augmenté de 103 693 pour atteindre 419 44

Le graphique suivant montre la moyenne mobile sur 4 semaines des réclamations hebdomadaires depuis 1971. La ligne pointillée sur le graphique est la moyenne actuelle sur 4 semaines. La moyenne sur quatre semaines des demandes de chômage hebdomadaires est passée à 210 750. La semaine précédente n’était pas révisée »

image.png

https://www.calculatedriskblog.com/2022/01/weekly-initial-unemployment-claims_13.html

 *************************************************************************************************

L’économie pakistanaise en proie à une hausse galopante des prix 

« Les pauvres ont été les plus violemment touchés car plus de la moitié de leurs dépenses sont consacrées à la nourriture »

« Au mois de décembre, l’indice des prix à la consommation s’est établi à 12,3 % en glissement annuel. La plus forte augmentation en près de deux ans, selon le bureau des statistiques pakistanais….

 Selon un indicateur hebdomadaire sur les biens essentiels, les prix des produits tels que les pommes de terre, le poulet ou encore le savon et l’essence étaient la semaine dernière plus élevés de 20 % par rapport à la même semaine il y a un an. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/11/au-pakistan-l-inflation-galopante-fragilise-le-premier-ministre-imran-khan_6109023_3210.html

*********************************************************************************************

CUBA

« Nombreux sont ceux qui demandent un changement. Ou un bon poulet. »

« La pénurie de viande de volaille, presque la seule source de protéines animales disponible sur l’île, provoque des bagarres et des grandes files d’attente qui se forment pour acheter le précieux produit…

image.png

L’île est capable de produire ses propres vaccins contre le covid mais pas les aliments les plus basiques

Une fois la conversion des pesos cubains et de la monnaie convertible en euros, ainsi que des livres à notre mesure de poids, il s’avère qu’un kilo de cet oiseau coûte à Cuba environ 8 euros sur le marché noir (100 pesos cubains par livre), quand le salaire minimum est de 77 euros et le salaire moyen est de 145

Le porc était autrefois la nourriture vedette des Cubains, mais maintenant il coûte l’équivalent de 16 euros le kilo, alors que le salaire minimum sur l’île est de 77 euros…

Le grand paradoxe, très typique de l’économie cubaine, est que le pays a pu fabriquer et même exporter trois de ses propres vaccins contre le covid – bien que l’Organisation mondiale de la santé ne les ait pas reconnus pour l’instant – et continue d’être incapable de fournir sa population de la plupart des produits. Nombreux sont ceux qui demandent un changement. Ou un bon poulet. »

https://www.lavanguardia.com/internacional/20220112/7981209/cuba-crisis-pollo-hambre-revuelta.html

***************************************************************************************************

« Une scène surréaliste, certes, mais tellement banale désormais en Algérie… »

« L’Algérie est à nouveau en proie à une grave pénurie de produits de grande consommation. Des vidéos montrent des scènes de bousculade surréalistes, où une foule lutte pour obtenir un bidon d’huile..

.image.png

La vidéo diffusée cette nuit sur ce réseau social montre une foule gigantesque, au milieu de laquelle se trouvent des personnes âgées. Tous se ruent vers des bidons d’huile de table. »

https://afrique.le360.ma/algerie/societe/2022/01/09/36631-algerie-nouvelle-scene-de-bousculade-cause-de-la-penurie-dhuile-le-senat-cree-une-commission

*************************************************************************************************

Mike Davis –« Le monstre est parmi nous »

« Pandémies et autres fléaux du capitalisme -Éditions divergences- 2021. Loin des théories complotistes, Mike Davis analyse de manière convaincante les origines des pandémies qui sont apparues ces dernières années. En 2012, des études de virologie alertaient déjà sur le risque de contamination causé par des chauves-souris, réservoir naturel de la plupart voire de tous les coronavirus. Ce type de virus circulait aussi dans des populations porcines où il avait provoqué des épidémies à répétition. Mike Davis pointe les responsabilités inhérentes au mode production capitaliste dans l’émergence et la diffusion de ces virus.

image.png

« La destruction des forêts, qu’elle soit causée par les multinationales ou par des fermiers désespérés dans des économies de subsistance, élimine la barrière entre les populations humaines et les virus qui circulent chez les oiseaux, les chauves-souris et les mammifères. Les fermes industrielles et les parcs d’engraissement fonctionnent comme d’énormes incubateurs de nouveaux virus. Parallèlement, la population des bidonvilles, qui vit des dans des conditions sanitaires effarantes, augmentent, tout en s’affaiblissant au niveau immunitaire. L’incapacité du capitalisme mondialisé à créer des emplois dans le « monde en développement » signifie qu’au moins un milliard de travailleurs de la survie (le « prolétariat informel ») sont privés d’accès aux soins. Non-salariés ou n’ayant pas de revenus suffisants pour se soigner dans le privé, ils dépendent du système des hôpitaux publics délabrés, quand par miracle il en reste. Contre ces nouveaux fléaux, les vaccins ne suffisent pas. Il faudrait abolir ces « structures d’urgence épidémiques » au moyen de réformes révolutionnaires de l’agriculture et de la vie urbaine, réforme qu’aucun grand pays qu’il soit capitaliste ou capitaliste d’État n’entreprendra en réalité jamais. » Matériaux Critiques

******************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 8 janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************

« Le soulèvement au Kazakhstan »

« Un soulèvement à grande échelle a éclaté au Kazakhstan en réponse à la hausse du coût de la vie et à la violence du gouvernement autoritaire. Des manifestants ont saisi des bâtiments gouvernementaux dans de nombreuses régions du pays, notamment à Almaty, la ville la plus peuplée, où ils ont temporairement occupé l’aéroport et mis le feu au Capitole. Au moment où nous publions cet article, la police a repris le centre-ville d’Almaty, tuant au moins des dizaines de personnes dans le processus, tandis que des troupes de Russie et de Biélorussie arrivent pour se joindre à elles pour réprimer les manifestations. Nous devons aux personnes victimes de cette répression d’apprendre pourquoi elles se sont soulevées. Dans le rapport suivant,nous présentons une interview avec un expatrié kazakh qui explore ce qui a poussé les gens au Kazakhstan à se révolter et explore les implications de ce soulèvement pour la région dans son ensemble. »

https://fr.crimethinc.com/2022/01/06/the-uprising-in-kazakhstan-an-interview-and-appraisal

« Pas de quartier face aux manifestants. « J’ai donné l’ordre de tirer pour tuer sans avertissement », a déclaré, vendredi 7 janvier, le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, lors d’une allocution télévisée »

https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/direct-emeutes-au-kazakhstan-le-president-autorise-la-police-a-ouvrir-le-feu-sans-avertissement_4907811.html

Entre le 5 et le 19 janvier, l’état d’urgence et le couvre-feu ont été introduits dans la région de Mangistau et d’Almaty.

– Les restrictions à la liberté de circulation, y compris les véhicules, ont été établies à Alma-Ata. L’entrée des véhicules dans la ville est limitée de 11:00 pm à 7:00 am.

– Dans les rues, les documents sont vérifiés et les fouilles personnelles des citoyens sont effectuées.

– A interdit l’organisation et la tenue de réunions pacifiques, de divertissement, de sports et d’autres événements publics.

– La vente d’armes et de munitions, d’alcool éthylique et d’alcool est interdite.image.png

Des coups de feu entendus au Kazakhstan alors que les manifestations entrent dans la troisième journée

« le bloc régional s’engage à envoyer des «forces de maintien de la paix» pour rétablir l’ordre…

l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) – une alliance de la Russie , de l’Arménie, de la Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et du Tadjikistan – enverrait des forces pour « stabiliser » le pays d’Asie centrale..

Les événements kazakhs surviennent à un moment où tous les regards sont tournés vers une éventuelle intervention russe en Ukraine. Les images de la police maîtrisée par les manifestants sont susceptibles de provoquer l’alarme à Moscou..

« Tout a commencé avec l’augmentation des prix du gaz mais la vraie cause des protestations est les mauvaises conditions de vie des gens, les prix élevés, le chômage, la corruption. »

https://www.theguardian.com/world/2022/jan/06/shots-heard-in-kazakhstan-as-protests-enter-third-day

https://edition.cnn.com/2022/01/05/asia/kazakhstan-fuel-protests-emergency-wednesday-intl/index.html

Flyer diffusé au Kazachstan.

Revendication du Comité populaire du Kazakhstan :

1. Baisse des prix des denrées alimentaires

2. Réduction du prix du chauffage

3. Total démission du gouvernement

4. Rédition de l’âge de la retraite à 58/60 ans.

5. 5. Libération de tous les détenus lors des manifestations

6. Augmentation des salaires pour les pauvres gens

7. Expropriation de toutes les entreprises étrangères

8. Suppression des taxes sur les produits importés

9. Suppression des autoroutes payantes

10. Augmentation des pensions minimales

11. Augmentation de l’aide aux enfants

12. Rencontre avec le président Toqaev sur les revendications politiques.

****

« Après tout, les protestations ont commencé à Zhanaozen à l’initiative des travailleurs du pétrole, qui sont devenus une sorte de siège politique pour l’ensemble du mouvement de protestation.

Et la dynamique de ce mouvement est révélatrice car il a commencé comme une contestation sociale, mais ensuite il a commencé à s’étendre, et les collectifs de travail ont profité des réunions pour faire valoir leurs revendications pour une augmentation des salaires de 100%, l’annulation des résultats de l’optimisation. , l’amélioration des conditions de travail et la liberté d’activité syndicale. En conséquence, dès le 3 janvier, toute la région de Mangistau a été couverte par une grève générale, qui s’est propagée à la région voisine d’Atyrau.

Notamment, dès le 4 janvier, les travailleurs du pétrole de Tengizchevroil, où la participation des entreprises américaines atteint 75 %, se sont mis en grève. C’est là qu’en décembre de l’année dernière 40 000 travailleurs ont été licenciés et qu’une nouvelle série de licenciements était prévue. Ils ont été soutenus plus tard dans la journée par des travailleurs du pétrole des régions d’Aktobe, du Kazakhstan occidental et de Kyzylorda.

De plus, dans la soirée du même jour, des grèves des mineurs d’ArmelorMittal Temirtau dans la région de Karaganda et des fondeurs et mineurs de cuivre de la société Kazakhmys ont commencé, ce qui peut déjà être considéré comme une grève générale dans toute l’industrie extractive du pays. Il y avait aussi des revendications pour des salaires plus élevés, un abaissement de l’âge de la retraite, le droit aux syndicats et des grèves.

A noter que ces manifestations à Almaty étaient déjà fréquentées majoritairement par des jeunes chômeurs et des migrants internes vivant dans les banlieues de la métropole et exerçant des emplois temporaires ou peu rémunérés »

« MANIFESTATIONS AU KAZAKHSTAN : 5 INDICES POUR COMPRENDRE CE QUI SE PASSE »

Extraits

« En novembre, lorsqu’un accident dans les mines de Karaganda a poussé les mineurs vers une nouvelle grande grève comme celle de 2017, les syndicats sont intervenus pour sabrer toute tentative de riposte. Et pratiquement au même moment, la grève éclate dans les usines à gaz de Mangystaumunaigaz dans la région de Zhanaozen. La référence Zhanaozen a transformé la frustration des mineurs en ferment d’une grève sauvage (= en dehors des syndicats) qui a maintenant éclaté.

Par exemple, depuis le 2, les mineurs de Zhezkazgan à Karaganda, véritable épicentre des grèves sauvages, manifestent devant le bâtiment du gouvernement pour un abaissement de l’âge de la retraite, contre l’inflation et pour la liberté de manifester. Jusqu’au 5, au plus fort de l’effondrement de l’Etat, les élus politiques locaux ne daignaient même pas recevoir les revendications ouvrières….

Sauf dans certaines entreprises de Zhanaozen, les luttes ont convergé mais pas les assemblées et les comités élus par elles. Dans l’ensemble, la lutte est encore loin du niveau d’auto-organisation ouvrière que nous avons vu en Iran….

Nous l’avons vu hier soir à Aktau. Les dirigeants syndicaux ont pris la tête des manifestations avec l’assentiment des forces répressives et du gouvernement régional, ont réaffirmé les revendications fondamentales auxquelles ils s’opposaient jusqu’à récemment et ont appelé au maintien de l’ordre. Très symboliquement, ils ont planté un drapeau national – symbole de l’intérêt auquel sont confrontés les travailleurs – dès qu’ils le pouvaient. »

« Les manifestants dénoncent notamment la hausse des prix du gaz. »

image.png

« Depuis dimanche, le Kazakhstan est le théâtre d’importantes manifestations pour protester notamment contre une hausse des prix du gaz. Des manifestants ont pénétré, mercredi 5 janvier, dans un bâtiment de la mairie d’Almaty, capitale économique de ce pays d’Asie centrale.

La police a tiré des grenades assourdissantes et utilisé du gaz lacrymogène contre la foule constituée de plusieurs milliers de personnes, sans toutefois parvenir à les empêcher d’entrer, selon un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). Des protestataires ont récupéré des matraques et des boucliers de la police….

Janaozen a été par le passé le théâtre des troubles les plus meurtriers ayant secoué le Kazakhstan depuis son indépendance de l’URSS en 1991. En 2011, au moins 14 ouvriers d’un site pétrolier avaient été tués quand la police avait réprimé une manifestation contre les conditions de travail et les salaires. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/05/kazakhstan-le-president-renvoie-son-gouvernement_6108235_3210.html

*******************************************************************************************************

RESTRUCTURATION SANS FIN

“No tenemos líneas rojas y estamos dispuestos a negociar pero respetando las reglas del juego »

https://valenciaplaza.com/la-pugna-entre-almussafes-y-saarlouis-por-los-nuevos-modelos-de-ford-eleva-la-presion-sindical

image.png

Ford : Les comités d’entreprise en Allemagne et en Espagne se surpassent avec des propositions d’économies

Par le passé, lorsqu’une grande entreprise internationale comme Ford prévoyait des réductions d’effectifs et des licenciements, les experts de McKinsey parcouraient les halls d’usine pour identifier les postes à supprimer. Les travailleurs serraient le poing dans leur poche et prévoyaient de se battre pour leur emploi.

Aujourd’hui, Ford peut se passer de ces coûteux consultants en gestion. Les plans de licenciement et de réduction d’effectifs sont élaborés par les syndicats et leurs représentants au comité d’entreprise, qui sont devenus des représentants rémunérés et des larbins du conseil d’administration. Non seulement ils offrent à l’entreprise d’importantes concessions sur les salaires, les heures de travail, les congés et de nombreuses autres normes sociales, mais ils veillent également à ce que toute résistance soit étouffée dans l’œuf.

En septembre, le constructeur automobile américain a annoncé qu’il allait revoir l’efficacité de ses sites européens et fermer soit l’usine allemande de Saarlouis, dans l’État allemand de la Sarre, soit l’usine espagnole d’Almussafes, près de Valence. Les comités d’entreprise des deux usines rivalisent d’offres de réduction des coûts et tentent de prouver au conseil d’administration que leur site respectif peut produire de manière plus rentable que l’autre.

Le chef du comité d’entreprise Markus Thal et ses collègues, rapporte le Süddeutsche Zeitung depuis Saarlouis, « sont donc maintenant constamment assis dans des groupes de travail et réfléchissent aux concessions que le personnel pourrait encore faire. Sur les coûts salariaux, sur les coûts d’investissement ».

La même chose se passe à Valence. Il y a une contestation sur les coupes salariales et les coupes sociales. Les deux comités d’entreprise mettent les bouchées doubles pour offrir à la direction les meilleures conditions d’exploitation.

À Valence, où les salaires sont inférieurs de près d’un tiers à ceux de Sarrelouis, la direction insiste sur de nouvelles réductions de salaires et sur une extension des heures de travail. Jusqu’à présent, le comité d’entreprise est réticent car il craint la résistance, mais souligne : « Nous ne connaissons aucune ligne rouge et sommes prêts à négocier. » Le chef du comité d’entreprise, José Luis Parra, insiste :  » Si nous ne parvenons pas à un accord d’ici la fin de l’année, nous pourrions rater le train de l’électrification « , en référence à l’adoption par l’ensemble du secteur de véhicules entièrement électriques.

https://www.wsws.org/en/articles/2022/01/04/ford-j04.html

***************************************************************************************************

CANADA

« la décision était en partie économique »

le gouvernement canadien veut suspendre les allocations-chômage des non-vaccinés

« La ministre fédérale responsable de l’assurance-emploi affirme que les Canadiens sans travail refusant de se faire vacciner pourraient se voir privés de prestations tant que les préoccupations de santé publique resteront au premier plan.

Les libéraux ont ajouté des clauses restrictives pour le versement de prestations, affirmant que le soutien fédéral ne doit pas aller aux travailleurs qui perdent leur emploi ou des heures de travail parce qu’ils refusent de se faire vacciner.

Les règles ne s’appliquent pas à ceux qui ont une exemption médicale.

La ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough, a affirmé que la décision était en partie économique, pour s’assurer que les lieux de travail ne soient pas fermés en raison d’une éclosion »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1851004/vaccin-resrictions-prestations-emploi-sante-publique

***********************************************************************************************

La nourriture est devenue 28 % plus chère en 2021, au plus haut depuis les années 1970

« Les prix des denrées alimentaires continuent de monter en flèche. L’indice des prix des denrées alimentaires, qui est préparé mensuellement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et qui comprend les développements dans le monde, a clôturé l’année dernière avec une augmentation de 28,1%. Tous les sous-indices (céréales, huiles végétales, produits laitiers, viande et sucre) ont clôturé 2021 avec des augmentations robustes, les plus élevées depuis de nombreuses années, selon les chiffres publiés ce jeudi par l’organisme basé à Rome : pour trouver un niveau plus élevé en réel termes, il faut remonter au milieu des années 1970, lorsque les taux d’inflation générale étaient à deux chiffres. »

https://elpais.com/economia/2022-01-06/los-precios-mundiales-de-los-alimentos-se-dispararon-un-28-en-2021.html

**************************************************************************************************

ALGÉRIE

« Exaspérés au plus haut point, sur une vidéo véhiculée en masse sur les réseaux sociaux, des citoyens tentent de dépouiller un camion qui transporte une cargaison de pommes de terre. Bloqué en plein milieu de la route, plusieurs personnes montent dans le camion pour s’emparer des sacs de pommes de terre. »

L’«ANNÉE DU DÉCOLLAGE ÉCONOMIQUE» DE TEBBOUNE DÉBUTE AVEC DE NOUVELLES HAUSSES DES PRIX ET PÉNURIES

« Outre la pénurie, les prix ont encore flambé au cours des derniers jours du mois de décembre. La tomate a ainsi franchi la barre des 195 dinars (1,2 euros) le kilo, le citron est à 200 dinars (1,26 euros), les carottes à 120 dinars (0,75 euros), la pomme de terre remonte à 90 dinars (0,56 euros)… Et la liste des produits dont les prix ont augmenté est longue. Ainsi le prix du poulet atteint 460 dinars (2,90 euros) le kilo, contre une moyenne de 320-340 dinars/kilo auparavant

Les prix des légumes secs sont devenus inaccessibles. Le kilo de lentilles, pois chiches et haricots blancs s’établit à respectivement 280 dinars, 320 dinars et 300 dinars.

Même le prix du pain, pourtant règlementé, a augmenté en ce début d’année poussant l’Association algérienne de protection de consommateur (apoce) à dénoncer la hausse des prix de pain ordinaire dans les boulangeries et appelle les autorités à intervenir afin de mettre fin à cette situation. »

https://afrique.le360.ma/algerie/economie/2022/01/01/36562-algerie-lannee-du-decollage-economique-de-tebboune-debute-avec-de-nouvelles-hausses-des-prix-et

****************************************************************************************************

EGYPTE

« les risques posés par la suppression des subventions au pain existent toujours »

image.png

« La politique du pain »

« Les calculs politiques sur la façon dont le gouvernement essaie de surmonter la situation difficile dans laquelle il se trouve actuellement – pris entre les réalités économiques et les contraintes budgétaires d’une part et le potentiel de colère populaire de l’autre – sont au centre du premier article de cette série. 

Ce qui est nouveau cette fois, c’est que l’austérité économique s’applique directement au pain – un symbole important dans l’imaginaire collectif de millions d’Égyptiens et un pivot essentiel dans la relation entre le citoyen et l’État. Pendant des décennies, la subvention du pain est restée hors limites, un baril de poudre potentiel que les gouvernements successifs ont évité. Et malgré un niveau sans précédent de répression et de contrôle de l’État au cours des dernières années, les risques posés par la suppression des subventions au pain existent toujours »

****************************************************************************************************

FRANCE

Les jours d’après ?

« Je vais ressortir le Kärcher de la cave. Cela fait dix ans qu’il y est et il est temps de l’utiliser. Il s’agit de remettre de l’ordre dans la rue » car « on ne donne plus de réponse face à la violence des nouveaux barbares », déclare la candidate de la droite dans un entretien à La Provence publié mercredi soir…

la présidente de la région Ile-de-France propose notamment dans cette interview d’utiliser « des brigades coups de poing, incluant des moyens numériques, le fisc, mais aussi l’armée, afin de sécuriser les périmètres d’intervention ». »

https://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2022/article/2022/01/06/valerie-pecresse-veut-ressortir-le-karcher-de-la-cave-en-matiere-de-securite_6108373_6059010.html

******************************************************************************************************

« Il vaut mieux être esclave pour 2000 euros dans un pays étranger, que d’être esclave pour 300 euros chez soi », dit un refrain populaire en Macédoine du Nord.

image.png

La migration de masse frappe les Balkans

La Macédoine du Nord a perdu 10 % de sa population au cours des 20 dernières années. Environ 600 000 citoyens macédoniens vivent désormais à l’étranger

C’est une image reproduite à travers les Balkans.

En Albanie, environ 1,7 million de personnes, soit environ 37 % de la population, ont quitté le pays au cours des trois dernières décennies, selon les chiffres du gouvernement.

Des centaines de milliers de personnes ont quitté la Serbie pour se réinstaller à l’étranger après les guerres des années 1990 qui ont frappé l’économie, avec des estimations suggérant que jusqu’à 10 000 médecins sont partis au cours des 20 dernières années.

« Tous les pays des Balkans occidentaux sont touchés à des degrés divers par l’émigration », a déclaré Ilir Gedeshi, professeur d’économie basé à Tirana, la capitale albanaise. 

https://english.ahram.org.eg/NewsContent/2/9/454475/World/International/The-long-decline-Mass-migration-batters-Balkans.aspx

***************************************************************************************************************

ESPAGNE

Ceci explique peut être cela

« La pandémie pousse des milliers d’immigrants à rentrer chez eux »

Plus de 164 000 quittent le pays, le nombre le plus élevé depuis 2013

https://elpais.com/espana/2021-12-31/la-pandemia-fuerza-a-miles-de-inmigrantes-a-volver-a-casa.html

Le chômage a diminué de 780 000 personnes en 2021, à son plus bas niveau depuis 2007

« La reprise de l’emploi intervenue l’an dernier n’a pas suffi à mettre fin à la précarité . En effet, pour créer 776.000 emplois, 19,38 millions de contrats de travail ont dû être signés dans le pays .

90 % d’entre eux (17 270 000) étaient des contrats temporaires , les contrats permanents étaient 1,29 million à temps plein et 820 418 contrats permanents à temps partiel. »

https://www.elmundo.es/economia/macroeconomia/2022/01/05/61d473c6fdddff254c8b456d.html

« PLUS DE TRAVAILLEURS MAIS MOINS D’HEURES TRAVAILLÉESimage.png

Cependant, bien que le nombre total d’affiliés à la Sécurité sociale ait augmenté et se rapproche du record de 20 millions de travailleurs recherché avant le déclenchement de la pandémie, il serait utile de savoir combien de ces employés travaillent à temps plein, car la dernière enquête sur les forces de travail (EPA) a révélé que le nombre d’heures effectivement travaillées à la fin du troisième trimestre était encore inférieur de 6,3 % à celui d’avant la pandémie.

Cela signifie qu’il y a plus de travailleurs mais que le nombre total d’heures travaillées est plus faible, ce qui amène directement à penser aux contrats temporaires ou à temps partiel »

https://www.elmundo.es/economia/macroeconomia/2021/12/02/61a90afe21efa01c608b4590.html

**********************************************************************************************

Royaume-Uni

Racisme structurel

« Plus de la moitié des enfants noirs au Royaume-Uni grandissent maintenant dans la pauvreté, a révélé une nouvelle analyse des données officielles…

La proportion d’enfants noirs vivant dans la pauvreté est passée de 42 % en 2010-11 à 53 % en 2019-20, l’année la plus récente pour laquelle les données sont disponibles…

Mais pour les enfants blancs, le chiffre est passé de 24 % à 26 % ; pour les enfants pakistanais, il est passé de 50 % à 55 % ; et pour les enfants noirs, il est passé de 42 % à 53 %. »

https://www.theguardian.com/world/2022/jan/02/more-than-half-of-uks-black-children-live-in-poverty-analysis-shows

****************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 1er janvier 2022

image.png

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable.» Carbureblog
****************************************************************************************************
UK

Les 15 années de 2007 à 2022 devraient être les pires jamais enregistrées pour la croissance du revenu des ménages

image.png

Are you better off today?

*********************************************************************************************************

L’Espagne termine l’année avec l’inflation la plus élevée des trois dernières décenniesimage.png

« Au cours de la dernière année (novembre 2021 par rapport à novembre 2020), ce qui a le plus augmenté en prix, ce sont les carburants liquides (+ 62,7%) ; électricité (+ 46,7%) ; butane et propane (+ 33,6%) ; diesel (+ 32,8%) ; autres huiles (+ 32,2 %) et essence (+ 29,4 %). »

https://www.lavanguardia.com/economia/20211215/7930311/ipc-inflacion-noviembre-precios-que-sube-espana.html

**************************************************************************************************************

FRANCE

image.png

Le «forfait urgences» est une somme à verser si vous passez aux urgences hospitalières et que ce passage n’est pas suivi d’une hospitalisation. La somme n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

« Le 1er janvier, ce sont des agents des admissions, en première ligne donc, qui vont devoir expliquer qu’à partir de maintenant, c’est payant. Et gérer la grogne qui va avec »

https://m.huffingtonpost.fr/amp/entry/aux-urgences-vous-allez-devoir-passer-a-la-caisse-voici-dans-quels-cas_fr_61b9f404e4b0317f6dcf3cb0/

***********************************************************************************************************

« Si vous voulez offrir dans cette période de « fêtes » incertaines des marchandises, au moins que cela soient des marchandises qui critiquent le monde des marchandises et de la valorisation. Entres autres paru tout récemment aux éditions Smolny : Michael HEINRICH : « Critique de l’Économie politique », Une introduction aux trois livres du Capital de Marx. »

image.png

********************************************************************************************************

Nouvelle vague de lourdes peines à Cuba : de 15 à 26 ans de prison

Une nouvelle distribution de peines de prison démentes vient d’avoir lieu à La Havane, visant une fois encore les jeunes gens d’un quartier populaire de la capitale, la Güinera.image.png

Douze des manifestants arrêtés le 12 juillet lors du rassemblement de protestation contre la dictature cubaine viennent en effet d’être condamnés à des peines allant de quinze à ving-six ans d’enfermement.

************************************************************************************************************

En Guadeloupe, les manifestants /grévistes ont réalisé un Sapin de Noël décoré avec des grenades lacrymogènes !

image.png

********************************************************************************************************ITALIE
« Tout indique que la pandémie aura des conséquences bien plus profondes qu’on ne l’imagine.»

«C’est une nouvelle prise de conscience, de plus en plus répandue, qui contribue à expliquer, en partie, les raisons de la Grande Démission, le phénomène des démissions massives spontanées qui ont pris par surprise non seulement le marché du travail américain, mais aussi celui de notre foyer…

Pendant la pandémie, « les gens n’ont pas pu se rendre au travail pour la première fois et ont réalisé à quel point le monde continuait de tourner sans la quantité de travail qu’ils faisaient habituellement »…

Il n’y a pas d’idéologie ou d’identité politique particulière derrière, contrairement à un mouvement comme Occupy Wall Street, né à l’automne 2011 pour contester les dérives du capitalisme financier incarnées par la Bourse de New York. « Le travail fait pitié à tout le monde, progressistes et conservateurs« , déclare Rockcellist. « Beaucoup d’idéologies anti-travail vont de pair avec le changement de la structure sociale de la société , pour que l’on sache que sa situation de logement, sa situation alimentaire, son bien-être général ne sont pas liés au travail »

Anti-travail, Grande Démission, économie Yolo – une expression qui tire son nom de la conscience de ne vivre qu’une fois – smart working : ce sont des phénomènes nouveaux mais qui se répandent rapidement partout dans le monde. Tout indique que la pandémie aura des conséquences bien plus profondes qu’on ne l’imagine. »

https://www.corriere.it/economia/lavoro/21_dicembre_21/dalla-great-resignation-anti-workers-lavorare-giusto-non-troppo-vivere-meglio-fe3dca3c-6230-11ec-a583-0974d17fd3de.shtml

********************************************************************************************************CHINE

« Faux capital, spéculateurs persécutés et entreprises exploitées : Points forts de l’actualité, décembre 2021 »

image.png

« Ce billet est le premier d’une série de résumés mensuels des faits marquants de l’actualité et des médias sociaux en langue chinoise, offrant une analyse des tendances économiques et du caractère changeant de la lutte des classes en Chine. Par le biais de ces articles, nous espérons donner aux lecteurs anglophones un échantillon plus large des discussions qui ont lieu au-delà du fossé linguistique et numérique. En outre, nous recommandons quelques publications récentes en langue anglaise à la fin. »

https://chuangcn.org/2021/12/highlights-december2021/?fbclid=IwAR2gQabOcUYCS4inLnAo3Q4iAKorwAPn3tmr5TQ3s6ACpVZ_Q6DHMjunpL8
 ils n’avaient pas respecté les règles anti-Covid, contraints de défiler dans la rue pour être cloués au pilori.

image.png

« Quatre personnes qui ne s’étaient pas conformées aux mesures anticovid ont été mises au pilori et contraintes de défiler en public, chacune étant maintenue par deux gardes en costume blanc et escortée par un groupe de policiers armés. Les quatre ont également fait inscrire leur nom sur un panneau accroché à leur cou avec leur photo. Les accusés ont ensuite été forcés de défiler dans la rue entre deux ailes de la foule. Le défilé a eu lieu à Jingxi, dans la province chinoise du Guangxi, qui est également au centre d’autres controverses telles que le trafic d’êtres humains pour le passage des frontières (selon la presse locale, deux des personnes étaient également accusées d’immigration illégale). En ligne, de nombreux commentateurs ont insisté sur la « prévention de l’épidémie dans le style de la révolution culturelle ».

https://video.repubblica.it/mondo/cina-non-avevano-rispettato-le-norme-anti-covid-costrette-a-sfilare-in-strada-per-gogna-pubblica/404797/405507?ref=RHTP-BS-I308886389-P3-S2-T1
Les heures de travail  les plus élevés jamais enregistré au cours des 20 dernières années

« Lay flat* » est devenu un terme viral parmi les internautes chinois cette année, dans un rejet des heures de travail épuisantes et du travail en général.

Les heures de travail hebdomadaires moyennes parmi les personnes occupées ont atteint 48,6 heures en octobre de cette année, le chiffre le plus élevé jamais enregistré au cours des 20 dernières années, selon les données du Bureau national des statistiques. 

Un résumé rapide des données disponibles est disponible ici »
image.png

* faire le strict minimum

********************************************************************************************************

Astarian, Ferro et critiques improductives : Sur quelques objections lancées à Temps Libre n. 2 (Deuxième partie)

« Il est possible que ce texte n’ait pas répondu à la totalité des objections qui ont été faites à notre dernier numéro – ce qui ne peut surprendre compte tenu de leur nombre et, il faut le mentionner, de leur qualité variable. Toutefois, nous estimons avoir apporté des réponses décisives à l’essentiel d’entre elles. À travers leurs critiques, Astarian et Ferro nous auront surtout fourni une nouvelle occasion de montrer que le prolétariat ne peut en aucun cas être séparé de sa pratique spécifique de classe : le travail productif. Comme nous l’avons notamment vu dans la troisième section de ce texte, définir le prolétariat par le statut de « sans-réserves » ne peut mener à autre chose qu’à des aberrations. Ni le cours quotidien de la lutte des classes, ni la révolution, ni même la crise ne peuvent être pensés convenablement sans un solide concept de prolétariat. Or, ce n’est certainement pas sur la base de la « solution » d’Astarian au problème du travail productif qu’un tel concept peut être construit. Contre celle-ci, il importe au contraire de prendre au sérieux les rapports sociaux concrets au sein desquels s’inscrit tel ou tel travail. »

https://pouruntempslibre.org/

******************************************************************************************