« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 19 juin 2021

image.png

***************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

***************************************************************************************************************************

BIÉLORUSSIE

« vous êtes arrêté, vous êtes licencié »

image.png

« Le 29 mai dernier, a été officialisé le licenciement pour absence au travail causé par une arrestation administrative : vous êtes arrêté, vous êtes licencié (loi n° 114-3 sur les « amendements aux lois sur les relation de travail »).

La formulation de « revendications politiques » dans une grève devient un motif légal de licenciement. Clairement, ceci est la représailles visant les grèves politiques de masse d’aout 2020 : le retour de la classe ouvrière industrielle en première ligne du combat démocratique en Europe centrale et orientale, pour la première fois depuis la Pologne de 1980, ne saurait être toléré par le premier capitaliste de ce pays, dénommé Loukatchenko. L’organisation de grève est un motif de licenciement sans notification préalable et sans l’avis formel, demandé jusque là, du syndicat officiel (qui l’accordait) ou du syndicat indépendant là où il est accrédité. Apparait aussi comme motif de licenciement : « appeler les autres travailleurs à stopper leur tache sans raison valable » (sic), la définition de la nature illégale d’une grève ou la qualification d’absence de motifs valables relevant de l’arbitraire des tribunaux régionaux. »

https://aplutsoc.org/2021/06/11/belarus-la-repression-antidemocratique-et-la-repression-antiouvriere-ne-font-quune/

************************************************************************************************************************

STATES

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis augmentent pour la première fois depuis avril

https://www.theguardian.com/business/live/2021/jun/17/markets-dollar-pound-ftse-federal-reserve-signals-rate-hike-us-jobless-business-live

« une expérience audacieuse » !!!!

« L’élimination des allocations de chômage fédérales de 300 dollars par semaine a commencé samedi dernier dans le Mississippi, le Missouri, l’Iowa et l’Alaska. Les 21 autres États devraient supprimer cette aide d’ici le 10 juillet. Vingt-et-un des 25 États, dont le Maryland, le Texas et le Tennessee, mettront fin à tous les programmes liés à la pandémie, tels que l’assistance-chômage pandémique (pour les emplois précaires) et le programme d’indemnisation d’urgence du chômage en période de pandémie….

Dans la presse capitaliste, la décision d’éliminer l’aide au chômage pour des millions de travailleurs et leurs familles a été décrite comme une «expérience». NBC News a déclaré le 11 juin: « C’est le début d’une expérience audacieuse, de masse, sociale et économique, pour voir si la suppression anticipée des allocations de chômage fédérales pour la moitié du pays incitera les habitants de ces États à reprendre le travail ».

https://www.wsws.org/fr/articles/2021/06/16/pers-j16.html

« Personne ne veut venir travailler ici. »

« Selon le Detroit Free Press , General Motors n’a pas été en mesure de recruter un nombre suffisant d’intérimaires pour doter ses usines d’assemblage de camions de Flint, Michigan et Fort Wayne, Indiana….

Les travailleurs temporaires gagnent un misérable 16,67 $ de l’heure sans aucun avantage. Ils travaillent selon des horaires irréguliers sur des emplois physiquement exigeants et comportent un risque d’exposition au coronavirus mortel. Ils n’ont aucun droit contractuel et peuvent être licenciés pour des infractions mineures…

La réaction de l’UAW à la pénurie de travailleurs prêts à travailler pour des salaires de misère est très instructive. Plutôt que de se solidariser avec les besoins des travailleurs, les responsables de l’UAW interrogés par le Free Press se sont exprimés sans vergogne en tant qu’entrepreneurs de main-d’œuvre bon marché, s’identifiant à GM et offrant des conseils amicaux sur la façon dont « nous » (l’UAW et GM) pouvons surmonter la pénurie de main-d’œuvre.

Le président d’atelier de la section locale 2209 de l’UAW, Rich LeTourneau à Fort Wayne Assembly, a résumé le problème comme suit : « Nous cherchons à embaucher des intérimaires comme des fous, nous ne pouvons tout simplement pas les obtenir. Personne ne veut venir travailler ici. »…

La difficulté de GM à embaucher n’est pas difficile à comprendre. Dans le cadre du supplément fédéral au chômage en cas de pandémie, les travailleurs américains reçoivent presque autant d’allocations de chômage que GM paie ses intérimaires, tout en économisant sur les transports et la garde d’enfants et en évitant de travailler dans des usines surpeuplées et dangereuses. (Ce « problème » pour les entreprises est précisément la raison pour laquelle les deux grands partis dénoncent le maigre supplément fédéral de 300 $ par semaine comme une « dissuasion » de travailler et ont commencé à mettre fin au programme , d’abord dans les États sous contrôle républicain et à l’échelle nationale en 6 septembre)… »

https://www.wsws.org/en/articles/2021/06/17/wage-j17.html

**********************************************************************************************************************

« Dérives et embardées, l’écart intraduisible »

image.png

« Dans un certain sens, la théorie de l’embardée que je veux développer suppose la primauté d’un clivage en particulier, à partir duquel tous les autres clivages fleurissent : celui entre la classe ouvrière en tant que telle et le prolétariat en tant que tel, entre la classe des exploités et la classe des dépossédés, qui est et n’est pas la même classe. »

http://dndf.org/?p=19590

************************************************************************************************************************

Tunisie : troubles et manifestations contre les violences policières à Tunis

« Mardi, des centaines de personnes se sont rassemblées dans un autre quartier, chantant des slogans contre le gouvernement et demandant aux responsables de mettre fin aux abus de la police. Ils ont scandé « Liberté, liberté, l’Etat policier c’est terminé. » »

https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KCN2DT0NB/tunisie-les-manifestations-contre-les-violence-policieres-continuent.html

A Tunis, la colère des jeunes du quartier de Sidi Hassine est toujours palpable, six jours après la mort suspecte d’un jeune pendant son interpellation par la police.

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210614-tunisie-troubles-et-manifestations-contre-les-violences-polici%C3%A8res-%C3%A0-tunis

Sur les réseaux sociaux, on peut lire des sondages demandant si l’explosion sociale aura lieu « avant, pendant ou après l’été ». Cette dernière hypothèse a les faveurs des commentateurs 2.0. Via WhatsApp

https://www.lepoint.fr/afrique/violences-en-tunisie-15-06-2021-2431142_3826.php

 A lire ou relire sur les émeutes de janvier dernier

https://blog.mondediplo.net/des-emeutes-sorties-des-tripes-d-un-pays-a-l

*************************************************************************************************************

LIBAN

« Des émeutes de la faim sont à prévoir »

« Crise économique : il faut sauver le soldat libanais »

« Au bord de l’effondrement économique, le Liban risque d’affronter un départ massif de ses militaires, paupérisés par la crise…

image.png

Les membres des FAL, confrontés à une détérioration de leurs conditions de vie, risquent de ne plus être en mesure de mettre en œuvre pleinement leurs missions, essentielles à la stabilité du pays. En effet, comme la majorité des Libanais, les soldats dont les soldes tournent en moyenne à l’équivalent de 100 euros, avec la dévaluation de la livre libanaise, ne parviennent pas à subvenir aux besoins de leurs familles. Or « c’est l’institution pilier qui permet d’éviter que la situation sécuritaire ne se dégrade fortement »…

Des émeutes de la faim sont à prévoir alors qu’aucune perspective de sortie de crise ne se profile. Dans ce cas, l’armée paraît indispensable pour éviter des violences. »

https://www.liberation.fr/international/crise-economique-il-faut-sauver-le-soldat-libanais-20210617_PROUBTIUKRFP3N6XJIAQ5OTAWY/

L’armée libanaise a formulé des « besoins très précis » – denrées alimentaires (lait, farine..), médicaments, pièces détachées pour la maintenance des matériels. Leur coût s’élève à « quelques dizaines de millions d’euros », a-t-on précisé de même source.

Compte tenu de « la gravité et l’urgence de la situation », l’aide collectée doit être transmise « dès que possible », ajoute-t-on à Paris. La forme que prendra cette aide – transfert de fonds ou de biens, coupons alimentaires ou autres – doit être discutée jeudi…

Au-delà de la dégringolade monétaire et des pénuries, le Liban connaît une explosion du chômage et une paupérisation à grande échelle, avec une baisse de 90 % des salaires réels. »

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210616-la-france-organise-une-r%C3%A9union-internationale-d-urgence-pour-aider-l-arm%C3%A9e-libanaise

****************************************************************************************************************************

INDE

« Le taux de chômage en Inde est passé de 7,2 % au mois d’avril à 11,9 % en mai, selon le Centre for Monitoring Indian Economy. »

https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/malmenee-par-les-confinements-leconomie-indienne-peine-a-rebondir-1323427

le grand bond en… arrière

« La rechute est violente. Après s’être persuadée qu’elle avait réussi à se débarrasser du nouveau coronavirus, l’Inde de Narendra Modi s’était prise à rêver, au début de 2021, d’une croissance économique à deux chiffres…

la pandémie aurait causé près d’un million de morts, selon les scientifiques, et a, notamment, fait plonger 230 millions de personnes sous le seuil de pauvreté.

au premier trimestre 2021, le PIB a commencé à redresser la tête, avec une progression de 1,6 % en rythme annuel, ce qui a permis de limiter la chute annuelle à 7,3 % sur l’exercice fiscal 2020-2021 ayant pris fin le 31 mars. Le gouvernement de droite de M. Modi s’attendait à une récession à 8 %, mais c’est tout de même le résultat le plus mauvais de toute l’histoire du pays depuis que celui-ci a acquis l’indépendance, en 1947. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/06/15/covid-19-le-grand-bond-en-arriere-de-l-economie-indienne_6084241_3234.html

*****************************************************************************************************************************

UK

Le nombre de citoyens de l’UE cherchant du travail au Royaume-Uni chute de 36% depuis le Brexit, selon une étude

« Le nombre de citoyens de l’UE à la recherche d’un emploi en Grande-Bretagne a diminué de plus d’un tiers depuis le Brexit , selon une étude qui expose l’impact sur les employeurs britanniques alors qu’ils luttent pour recruter du personnel….

Les chefs d’entreprise ont averti qu’un manque de travailleurs à l’étranger est susceptible de freiner la reprise économique du Royaume-Uni après Covid-19 et pourrait se traduire par une hausse des prix des biens et des services, car les pénuries de personnel les obligent à offrir des salaires élevés pour attirer de nouvelles recrues…

On estime qu’environ 1,3 million de travailleurs non britanniques ont quitté le Royaume-Uni depuis fin 2019, car beaucoup sont retournés dans leur pays de naissance pour voir la pandémie chez eux. Les contrôles de voyage en cours et les risques pour la santé publique continuent de décourager certains travailleurs étrangers, mais Indeed a déclaré que le Brexit avait également joué un rôle. »

https://www.theguardian.com/politics/2021/jun/17/number-of-eu-citizens-seeking-work-in-uk-falls-36-since-brexit-study-shows

****************************************************************************************************************

FRANCE

« Les recettes de la Cour des comptes pour soigner l’économie et maîtriser les dépenses

image.png

les magistrats préconisent aussi de s’attaquer aux dépenses d’assurance-maladie car le pays est celui qui dépense le plus en la matière par rapport à ses voisins européens…

Elle préconise en outre de contenir les indemnités journalières en hausse continue…

les magistrats insistent sur la nécessité de revoir les minima sociaux avec l’objectif d’inciter au retour à l’activité »

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-recettes-de-la-cour-des-comptes-pour-soigner-l-economie-et-maitriser-les-depenses-20210615

*************************************************************************************************************************

L’Égypte ouvre le robinet de la dette à tout va

« Plusieurs institutions financières internationales ont accordé d’importants prêts ces derniers mois au régime du président Abdel Fattah Al-Sissi. Mais les réformes économiques peinent à voir le jour, et la reprise du tourisme reste timide. Pour la population, l’austérité est au programme….

La chute du pouvoir d’achat des Égyptiens est inéluctable. La réduction des subventions aux produits de première nécessité y contribuera largement. Le prix de l’huile comestible a été relevé de plus de 25 % et celui des carburants également pour prendre en compte la reprise des prix du brut. D’autres mesures du même type suivront à coup sûr. En réalité, le récent accord avec le FMI a un objectif central, porter l’excédent primaire, c’est-à-dire la différence positive entre les recettes de l’État et ses dépenses d’environ 0,5 % à 2 % du PIB, soit quelques 8 milliards de dollars (6,56 milliards d’euros). Tout le reste en découle au plan budgétaire, il s’agit de comprimer les dépenses et d’augmenter les recettes autant que faire se peut. Dernière mesure en date, la fermeture de l’usine du fer et de l’acier de Helwan, créée en 1959 et fierté des années Nasser et la mise au chômage de ses 7 000 salariés qui attendent leurs indemnités de licenciement »

https://orientxxi.info/magazine/l-egypte-ouvre-le-robinet-de-la-dette-a-tout-va,4837

**********************************************************************************************************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s