« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 29 mai 2021


*****************************************************************************************************************************

image.png

*****************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

*****************************************************************************************************************************

ALGERIE

« Je ne pense pas que cette histoire connaîtra une issue positive. Les gens sont prêts à en découdre… D’ici aux élections, le climat va être de plus en plus tendu »

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/05/22/algerie-en-empechant-a-nouveau-une-marche-du-hirak-les-autorites-veulent-tuer-dans-l-uf-toute-velleite-de-manifester_6081151_3212.html

La ville de Naciria, à l’extrême est de Boumerdès est, depuis 19h de ce jeudi 27 mai, le théâtre de violentes échauffourées entre des groupes de jeunes et les forces de l’ordre.

« Plus de 800 personnes ont été arrêtées à travers le territoire national par les services de sécurité ce vendredi 21 mai lors de la répression ayant eu lieu à l’occasion du 118e acte du Hirak »

https://www.tsa-algerie.com/118e-vendredi-des-centaines-darrestations-parmi-les-manifestants/

« Un vecteur d’espoir qui a canalisé la colère sociale »

« Le risque immédiat est donc à ce niveau : doter le pays d’un Parlement mal élu, duquel sera issu un gouvernement sans plus de légitimité, avec comme principale mission de gérer un contexte économique et social pour le moins difficile. Autrement dit, de convaincre la population de faire preuve de patience et d’ajourner ses revendications de travail, de logement, d’un meilleur pouvoir d’achat…

Le malaise n’est, en effet, pas que politique. Il est aussi, et surtout, social. Ces deux ou trois dernières années, le pays a cumulé les facteurs du recul de sa santé économique : baisse des prix du pétrole et de la production d’hydrocarbures, crise sanitaire qui a freiné davantage une activité qui ne carburait pas franchement, fermeture d’entreprises pour des raisons judiciaires ou économiques, instabilité politique, désinvestissement, fonte des réserves de change.

Et il n’a échappé à personne que, paradoxalement, c’est durant cette période que la colère sociale s’est le moins exprimée….

le Hirak a servi de vecteur d’espoir qui a canalisé toutes les colères, toutes les frustrations et évité au pays les affres de l’explosion sociale. »

https://www.tsa-algerie.com/les-marches-du-hirak-empechees-et-maintenant/

*****************************************************************************************************************************

« JÉRUSALEM EN MARGE ET AU COEUR DES MOBILISATIONS PALESTINIENNES »image.png

« Ces révoltes palestiniennes qui ont lieu à la fois dans les villes d’Israël et en Cisjordanie forment sans doute l’élément le plus inédit et donc le plus intéressant de la séquence. C’est très difficile à saisir, il y a sans doute un élément socio-économique à prendre en compte, puisqu’il ne faut pas oublier qu’on est en plein cœur d’une crise socio-économique majeure due à la crise sanitaire, et que les quelques amortisseurs sociaux qui fonctionnent encore en Israël ont très mal fonctionné pour ces populations marginalisées. Tous les Palestiniens qui vivaient soit du tourisme soit de l’économie informelle souffrent énormément sur le plan économique, dans des proportions inimaginables. Pour ce qui est de la Cisjordanie, on peut se demander comment la situation ne dégénère pas à Bethléem par exemple. Que ce soit les chauffeurs de bus, les serveurs de restaurants, les marchands de souvenirs, les guides, c’est une société entière qui se retrouve littéralement asphyxiée avec l’interruption totale de l’économie touristique. Et du côté des Palestiniens d’Israël, on a assisté – comme en Europe – à une explosion de l’éventail socio-économique avec des populations paupérisées qui se sont retrouvées encore plus pauvres, avec des entraves aux déplacements, avec une économie informelle nettement affaiblie, que ce soit ceux qui travaillent dans les arrière-cours des restaurants, qui font la plonge, qui travaillent dans le tourisme, ou même au sein des trafics illicites, dont on sait qu’ils ont été aussi largement entravés par la situation. »

https://lundi.am/Jerusalem-en-marge-et-au-coeur-des-mobilisations-palestiniennes

*****************************************************************************************************************************

COLOMBIE

« Plus de gens pourraient mourir » : quatre tués lors de manifestations en Colombie alors que les pourparlers avec le gouvernement bloque

image.png

« Depuis le retrait de la réforme fiscale au début du mois, les revendications des manifestants se sont élargies pour inclure un revenu de base, des opportunités pour les jeunes et la fin des violences policières.

« Tant que le gouvernement ne nous écoute pas, nous devons rester dans la rue », a déclaré Alejandro Franco, 23 ans. Proche de son diplôme, il a déclaré qu’il marchait pour une meilleure éducation et une meilleure santé, entre autres raisons… »

https://www.theguardian.com/world/2021/may/29/more-people-could-die-four-killed-in-colombia-protests-as-talks-with-government-stall

Quelque 2.000 personnes ont été blessées et 123 sont portées disparues. Human Rights Watch évoque jusqu’à 63 morts.

********************************************************************************************************************************

L’oracle a parlé !

La longue course des prix des denrées alimentaires : des augmentations pendant 11 mois consécutifs. Non loin des valeurs de 2011 qui ont déclenché les printemps arabes.

image.png

« En 2011, la flambée des prix des denrées alimentaires a provoqué des tensions sociales et des émeutes dans de nombreux pays, contribuant à déclencher les émeutes de ce que l’on appellera plus tard le « printemps arabe ». Depuis quelque temps déjà, des rapports et éditoriaux circulent qui craignent la répétition d’une situation similaire. Aussi parce que la hausse des prix des denrées alimentaires tomberait sur des pays déjà aux prises avec les catastrophes humaines et économiques causées par la pandémie. Cependant, il y a aussi des considérations qui suggèrent, au moins pour l’instant, de freiner l’alarmisme excessif. Les experts ont des idées mitigées sur la durée de cette flambée haussière des prix. Rares sont ceux qui pensent que c’est quelque chose de temporaire…

« compte tenu des précédents historiques liés aux prix des denrées alimentaires et aux conditions causées par la pandémie, une nouvelle vague d’émeutes ne serait pas quelque chose de surprenant ». »

https://www.ilfattoquotidiano.it/2021/05/24/la-lunga-corsa-dei-prezzi-alimentari-rialzi-da-11-mesi-consecutivi-non-lontani-i-valori-del-2011-che-innescarono-le-primavere-arabe/6181779/

*****************************************************************************************************************************

STATES

A ceux qui se demandent ce que la mort de George Floyd, le 25 mai 2020, sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis, a changé dans les pratiques des forces de l’ordre aux Etats-Unis, de nombreuses familles afro-américaines répondront sans hésiter « rien ! »

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/05/24/un-an-apres-le-deces-de-george-floyd-la-police-americaine-toujours-aussi-letale-pour-les-noirs_6081241_4500055.html

*****************************************************************************************************************************

Le taux de pauvreté parmi les ménages actifs au Royaume-Uni est le plus élevé jamais enregistré

« Une augmentation de la pauvreté relative de 13% en 1996 à 17,4% des ménages actifs de l’année jusqu’en mars 2020 illustre la combinaison de faibles hausses de salaires et de la montée en flèche du coût de la vie auquel est confronté un groupe que Theresa May a décrit lorsqu’elle était Premier ministre comme le « juste au sujet de la gestion »…

image.png

Les taux de pauvreté au travail parmi les familles de trois enfants ou plus étaient les pires de tous les groupes familiaux, en hausse de plus des deux tiers au cours de la dernière décennie pour atteindre 42%, bien que les parents seuls et les couples avec un seul revenu aient également souffert d’une forte baisse du revenu disponible…

Le seuil de pauvreté relative est défini comme 60% du revenu médian équivalent du ménage, tout ménage en dessous de ce montant étant décrit comme «en situation de pauvreté». L’équivalisation signifie que les ménages de différents types ont des seuils de pauvreté différents. En 2018/19, le seuil de pauvreté pour une personne seule était de 147 £ par semaine, alors que pour un couple avec deux jeunes enfants, il était de 354 £. »

https://www.theguardian.com/society/2021/may/26/poverty-rate-among-working-households-in-uk-is-highest-ever

*****************************************************************************************************************************

INDE

Hyundai va suspendre les opérations de l’usine après la manifestation des travailleurs

«Les ouvriers de la première équipe ont refusé de travailler dans l’atelier lundi matin et ont confronté la direction de l’entreprise à la demande de fermer l’usine pour briser la chaîne», a déclaré une personne, demandant l’anonymat.

https://auto.economictimes.indiatimes.com/news/passenger-vehicle/cars/after-face-off-with-workers-hyundai-to-suspend-plant-operations/82911482

Les ouvriers de l’usine automobile de Renault-Nissan dans le sud de l’Inde vont se mettre en grève mercredi car leurs demandes de sécurité liées au COVID n’ont pas été satisfaites, a déclaré lundi un syndicat représentant les travailleurs à l’entreprise dans une lettre. .

L’usine Renault-Nissan du Tamil Nadu emploie plus de 8000 travailleurs

https://auto.economictimes.indiatimes.com/news/passenger-vehicle/cars/renault-nissan-workers-in-india-to-strike-over-covid-fears/82908675

Hyundai, Nissan et Renault – qui fabriquent tous des voitures dans le Tamil Nadu, souvent surnommé le Detroit de l’Inde – représentent ensemble plus d’un cinquième du marché indien des voitures particulières.

******************************************************************************************************************

MYANMAR

Le coup d’État a déjà poussé les prix des engrais et des pesticides à la hausse et la valeur du kyat à la baisse. Pendant ce temps, les prix des récoltes chutent et le crédit se raréfie. Les riziculteurs craignent de ne pas passer une autre saison

.image.png

Dans une grande partie du pays, les agriculteurs du Myanmar sont occupés à préparer leurs champs pour la récolte de riz de mousson – l’événement annuel clé pour un secteur qui représente environ la moitié de tous les emplois du Myanmar et un tiers du PIB….

En avril, la Banque mondiale a averti que les retombées du coup d’État «entraîneraient probablement une forte augmentation de la pauvreté, des risques accrus pour la sécurité alimentaire et un dénuement plus profond pour ceux qui sont déjà pauvres», et a déclaré que le succès des récoltes à venir serait «critique». pour les ménages dépendant de l’agriculture…

*****************************************************************************************************************************

FRANCE

image.png

*******************************************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 22 mai 2021

image.png

**************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

**********************************************************************************************************************

UK

pénurie de main-d’œuvre

« une grande partie du fardeau des pertes d’emplois pendant la pandémie soit retombée sur les travailleurs non britanniques »

«Il y a également beaucoup moins de travailleurs étrangers à la recherche d’un emploi au Royaume-Uni, l’intérêt à l’étranger pour les emplois britanniques ayant diminué de plus de moitié par rapport à avant la pandémie, ce qui frappe durement ces industries. Les employeurs britanniques ne peuvent plus compter sur les travailleurs étrangers pour combler les pénuries d’emploi. »

Les nouvelles preuves de pénuries de main-d’œuvre au Royaume-Uni surviennent alors que les employeurs américains luttent également pour recruter du personnel , les demandeurs d’ emploi reportant leurs emplois dans le secteur de l’hôtellerie, en particulier en raison des bas salaires, des problèmes de sécurité et du harcèlement des clients à cause des mesures de sécurité de Covid.

jusqu’à 1,3 million de personnes qui auraient quitté le Royaume-Uni depuis fin 2019

https://www.theguardian.com/business/2021/may/17/uk-faces-labour-shortage-as-covid-and-brexit-fuel-exodus-of-overseas-workers

« Il semble donc qu’une grande partie du fardeau des pertes d’emplois pendant la pandémie soit retombée sur les travailleurs non britanniques et se soit manifestée par une migration de retour plutôt que par le chômage. »

« L’économie britannique pourrait ressembler à celle de l’Italie d’ici la fin des années 2020 – rapport

«Le récent bilan du Royaume-Uni de faible productivité, de niveaux de vie stagnants et d’inégalités élevées rend souhaitable une nouvelle approche économique. Ce qui rend une nouvelle approche essentielle, c’est l’ampleur du changement à venir. »…

Le rapport a déclaré que les années 2020 définiraient le Royaume-Uni pour les décennies à venir, avec les changements suivants:

Plus de travail à domicile en raison de la pandémie signifiera plus de choix de style de vie pour les professionnels, mais obligera les personnes à faible revenu à trouver de nouveaux emplois dans de nouveaux endroits…

L’arrivée des nouvelles technologies stimulera mais perturbera également le niveau de vie, l’Organisation de coopération et de développement économiques estimant qu’un emploi sur sept pourrait disparaître du fait de l’automatisation dans les 15 à 20 prochaines années. »

https://www.theguardian.com/politics/2021/may/18/uk-economy-could-resemble-italy-by-end-of-2020s-covid-brexit-climate

************************************************************************************************************************

« dans un monde post-Covid, le rêve d’émigration sera moins accessible »

Lundi, le gouvernement néo-zélandais a annoncé qu’il réduirait les parcours pour ceux qui espèrent émigrer et travailler dans le pays, en particulier ceux qu’il classe comme travailleurs «peu qualifiés» et à bas salaires. Il a annoncé simultanément de nouvelles mesures pour attirer les investisseurs riches…

Les niveaux élevés de migration ont contribué à 30% de la croissance démographique totale de la Nouvelle-Zélande depuis le début des années 1990, a déclaré Nash. La dépendance de la Nouvelle-Zélande à l’égard des travailleurs temporaires – la plus élevée de l’OCDE – « signifie que les entreprises ont pu compter sur une main-d’œuvre moins qualifiée et supprimer les salaires plutôt que d’investir des capitaux dans des installations et des machines améliorant la productivité, ou d’employer et de renforcer les compétences des Néo-Zélandais dans le travail »

https://www.theguardian.com/world/2021/may/17/new-zealand-to-cut-low-skill-immigration-and-refocus-on-wealthy

***************************************************************************************************************

ESPAGNE

Affrontement entre l’armée espagnole et les Herragas à Ceuta

« Des migrants continuaient d’entrer mardi la ville occupée de Sebta en provenance du Maroc, au lendemain de l’afflux record de 6.000 personnes en une seule journée. Alors que le nombre des migrants ayant posé les pieds à Sebta atteint les quelque 10.000 personnes…

image.png

Les affrontements ont éclaté lorsque les forces militaires espagnoles, la police nationale et locale et la garde civile, ont tenté de stopper le flux de migrants. Des jets de pierres d’un côté et l’utilisation du gaz lacrymogènes et des armes non-létales par les autorités pour disperser la foule réunie tentant de dépasser les barrières de Sebta… »

https://www.lopinion.ma/Urgent-Affrontement-entre-l-armee-espagnole-et-les-Herragas-de-Sebta_a14777.html

Ceuta est une ville de 19 kilomètres carrés située au nord du Maroc, sur la façade africaine du détroit de Gibraltar, à 14 kilomètres des côtes andalouses. Peuplée de 85 000 habitants, elle est, avec Melilla, située 400 kilomètres plus à l’est, l’une des deux dernières enclaves de l’Espagne en Afrique. Toutes deux ont le statut de « ville autonome » espagnole et leurs frontières avec le Maroc sont les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Union européenne.

*************************************************************************************************************************

« Le skunk »

« Les forces israéliennes l’utilisent comme une arme de « contrôle de la population » pour punir collectivement les civils palestiniens qui osent protester….

image.png

En arabe, on l’appelle kharara – littéralement « les chiottes », en raison de son odeur putride.

De l’anglais, skunk water, en raison de l’odeur ostensiblement putride qu’il dégage, il est également surnommé « la mouffette ». L’eau qu’il dégage a été développée comme une « arme de contrôle des foules » par une société israélienne appelée Odortec.

Il s’agit d’un composé liquide d’une odeur horrible décrite par ceux qui l’ont expérimenté comme une odeur d’égout mélangée à des cadavres en décomposition. Il s’agit en fait d’un mélange de produits chimiques qui provoque de fortes nausées, empêche de respirer normalement et provoque de violents vomissements. Le rapport de sécurité de l’entreprise qui le fabrique indique également qu’il peut provoquer une irritation de la peau, des douleurs oculaires et abdominales. Des Palestiniens ont également signalé qu’il provoquait une perte des cheveux. »

https://www.aljazeera.com/opinions/2021/5/12/the-skunk-another-israeli-weapon-for-collective-punishment

*************************************************************************************************************

COLOMBIE

« Le problème le plus grave pour les jeunes c’est le chômage »

Près d’un tiers des jeunes n’étudient, ni ne travaillent (27,7 % des 14/28 ans), selon des statistiques officielles….

beaucoup d’étudiants doivent choisir « entre le ticket et le pain », entre payer le transport jusqu’à l’université et manger.

https://www.france24.com/fr/am%C3%A9riques/20210519-en-colombie-la-jeunesse-en-premi%C3%A8re-ligne-des-manifestations-sociales

« négociations en cours entre le gouvernement et le comité national de grève, mais aussi toute une jeunesse qui descend dans la rue pour l’emploi et l’éducation. Une jeunesse qui ne se sent pas représentée par le comité de grève qui est en train de négocier avec le gouvernement. Une jeunesse « déconnectée », victime de la crise économique et sociale. Un sondage de Cifras y Conceptos, mené auprès de 2 556 jeunes de 13 villes, montre qu’ils se méfient de la présidence, de la police et de l’armée, et se préoccupent du chômage, de la pauvreté, la corruption, l’insécurité, des inégalités, de l’accès aux études et de la santé. »

https://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20210519-colombie-le-mouvement-social-prend-de-l-ampleur-la-police-%C3%A9pingl%C3%A9e-pour-la-violente-r%C3%A9pression

 Les pompiers à l’œuvre !

« Les indignados colombiens sont toujours sur le sentier de la guerre, bien que des négociations soient discrètement en cours entre le gouvernement du président conservateur Iván Duque et le Comité national de grève pour désamorcer les manifestations qui sont quotidiennes dans tout le pays et se terminent souvent par des actes de vandalisme au coucher du soleil.

Une semaine après le début du dialogue, l’attente était centrée sur une réunion tenue hier soir par des représentants de l’exécutif avec les dirigeants étudiants et syndicaux qui composent le Comité, avec la médiation d’observateurs de l’ONU et de la Conférence épiscopale. »

https://www.lavanguardia.com/internacional/20210517/7459035/colombia-protestas-dialogo.html

Le capital polarise la société en créant une humanité superflue. La Colombie est le monde.

« Ils ont foiré la génération qui n’a rien à perdre, et ici personne n’a de maison, de travail ou quoi que ce soit à perdre. »

https://www.bbc.com/…/noticias-america-latina-57110382…

************************************************************************************************************************

FRANCE

« Faire sauter l’usine »

« Vendredi 21 mai au soir, des fondeurs de MBF Aluminium à Saint-Claude (Jura), en redressement judiciaire, ont menacé de faire sauter leur usine si l’unique offre de reprise n’était pas acceptée mardi 25 mai par le tribunal de commerce de Dijon. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/22/greves-de-la-faim-blocages-menaces-la-situation-se-tend-dans-les-fonderies-automobiles-mobilisees-pour-leur-survie_6081104_3234.html

« La menace des salariés de GM&S Industry de faire sauter leur site d’activité a déjà été utilisée par le passé dans d’autres entreprises… sans être mise à exécution mais sans réel succès non plus. »

https://www.lefigaro.fr/social/2017/05/12/20011-20170512ARTFIG00106-faire-sauter-l-usine-une-menace-deja-brandie-a-plusieurs-reprises.php

************************************************************************************************************************

« Marx et la théorie de l’Histoire »

image.png

« L’abandon du « progressisme historique », où se succèdent des stades de développement déterminés selon un modèle rigide, au profit d’un regard multifocal sur le monde capitaliste rejoint des problématiques révolutionnaires actuelles. En effet, une telle approche invite à reconsidérer la place des sociétés « en voie de développement » et des classes non-prolétariennes dans les luttes sociales, dans un chantier théorique qu’il reste à mener. Aujourd’hui, bien davantage qu’au sein des centres industrialisés, ce sont dans ces pays qu’éclatent d’importants conflits sociaux (Iran, Nicaragua, Chili, Bolivie, Birmanie). La question du développement inégal du capitalisme et son application dans la praxis révolutionnaire suivant les disparités géographiques reste donc, plus que jamais, d’une brûlante actualité. Ces nouvelles théories devront composer avec des éléments jusque-là sous-estimés par les tenants de la conception unilinéaire d’une histoire homogénéisante du capitalisme. »

https://agitations.net/2021/03/28/marx-et-la-theorie-de-lhistoire-communes-et-colonialisme/?fbclid=IwAR0wHlwdWDhwPx58T1rEt0Ca7F2uRCCQh2jR66C3aLReYuNKqyYfSB6wAJc

**********************************************************************************************************************

ALGÉRIE

« Alger la Blanche » [surnom de la capitale] est devenue bleu police »

« La marche hebdomadaire du mouvement antirégime du Hirak a été à nouveau neutralisée, vendredi 21 mai à Alger, par un impressionnant dispositif policier déployé dans la capitale algérienne, a constaté un journaliste de l’Agence France-Presse (AFP). »

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/05/21/en-algerie-la-manifestation-du-hirak-a-nouveau-empechee-dans-les-rues-d-alger_6081072_3212.html

Hirak : la marche des étudiants n’a pas eu lieu

Pour la première fois depuis la reprise des marches du Hirak le 22 février dernier, les étudiants n’ont pas tenté de tenir leur manifestation hebdomadaire du mardi.

L’empêchement des marches de ces dernières semaines et les arrestations effectuées par la police sont sans doute derrière la décision des étudiants de renoncer à leur manifestation habituelle….

Depuis quatre mardis, leur marche est systématiquement empêchée par un important dispositif policier.

https://www.tsa-algerie.com/hirak-la-marche-des-etudiants-na-pas-eu-lieu/

***********************************************************************************************************************

CHILI

« le Chili élisait ce week-end une «convention constitutionnelle», pour remplacer la Constitution actuelle, héritée de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990)…

Dans leur majorité, gauches et indépendants sont anti-néolibéraux, et s’ils parviennent à des accords transversaux, ils pourraient mener le pays vers un modèle plus proche de la social-démocratie

la participation n’aurait atteint que 41 % environ, soit dix points de moins que lors du référendum de l’automne ayant ouvert la voie à la constituante. »

https://www.liberation.fr/international/amerique/lassemblee-constituante-le-nouveau-visage-de-la-diversite-au-chili-20210517_73HWXSAQHRGDJJVJY5AWL6EZ7A/

**************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 15 mai 2021

image.png

**************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

************************************************************************************************************************

UK

Les jours d’après…

150 000 personnes risquent d’être expulsées…

« un demi-million de locataires du secteur privé étaient en retard sur le loyer »

« Des milliers de locataires sont en retard avec le loyer – dont beaucoup se débattent pour la première fois – et des organismes de bienfaisance et d’autres organisations ont mis en garde contre une bombe à retardement qui se déclenchera lorsque l’ interdiction d’expulsion prendra fin…

les arriérés de loyer sont le plus gros problème auquel sont confrontés ceux qui cherchent de l’aide. Ils occupent généralement des emplois précaires, souvent avec des contrats zéro heure, et dans des secteurs qui ont souffert de manière disproportionnée au cours de la dernière année. »

https://www.theguardian.com/money/2021/may/08/rent-arrears-put-thousands-at-risk-as-end-of-eviction-ban-in-england-looms

**************************************************************************************************************image.png

**********************************************************************************************************************

FRANCE

Les jours d’après…

« tu ne remets plus les pieds dans l’atelier »

« Le plan de relance, on n’en a pas vu la couleur » : ces entreprises qui licencient malgré les aides de l’Etat

Ici, on fabrique des bracelets de montre qui valent plus cher qu’un iPhone. Certaines pièces montent même à 10 000 ou 15 000 euros. Cousus à la main, les modèles partent ensuite chez « Cartier, Rolex ou Patek Philippe »….

Au total, 14 ouvrières de cet atelier, qui n’emploie presque que des femmes, payées au smic ou un peu plus, ont été licenciées depuis l’été 2020, soit 6 % des effectifs.

Pourtant, l’entreprise, comme d’autres dans la région, a été sélectionnée pour toucher une subvention de 500 000 euros dans le cadre du plan de relance au titre du « soutien à l’investissement industriel dans les territoires ». Camille Fournet, qui a subi une « baisse de 30 % à 40 % de son activité » pendant le premier confinement selon son directeur général adjoint Jean-Yves Basin, affirme que l’argent va lui permettre de se moderniser pour réduire de moitié le temps de fabrication des bracelets et de recruter « 30 salariés à terme ». Mais l’opération a du mal à passer chez « les filles », comme elles disent.

« Ça m’écœure que Camille Fournet licencie alors qu’ils touchent des aides de l’Etat, s’emporte Marine. Il n’y a eu aucune contrepartie. Je croyais que le luxe, ça marchait bien. Je suis en colère, ils nous ont jetées dehors sans même regarder nos situations familiales. » Le jour de son licenciement, Laurence a travaillé toute la journée. « A 17 heures, ils m’ont appelée et m’ont dit « tu ne remets plus les pieds dans l’atelier »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/09/dans-l-aisne-et-la-somme-le-plan-de-relance-on-n-en-a-pas-vu-la-couleur_6079614_3234.html

**********************************************************************************************************************

STATES

« Je ne vais pas travailler pour moins cher qu’il ne me coûte de payer quelqu’un pour s’occuper de mes enfants pendant mon absence. »…

image.png

Qu’est-ce qui se passe

« l’augmentation des allocations de chômage empêche certains travailleurs de travailler »

Katharine G. Abraham, professeur d’économie à l’Université du Maryland et commissaire du Bureau of Labor Statistics du gouvernement américain de 1993 à 2001, estime au contraire que l’aide « a joué un rôle mineur, car tout le monde sait qu’elle ne durera pas éternellement. »…

 «Il est ridicule de dire que le problème est l’aide. L’année dernière, nous avons parlé à 240 000 travailleurs qui n’ont pas pu la recevoir parce que dans de nombreux États, on leur a dit que leur salaire de 2 à 4 dollars de l’heure était trop bas pour y avoir accès. l’avantage »…

L’économiste Abraham est « sceptique » face aux plaintes des employeurs qui disent ne pas pouvoir trouver d’employés.

« Nous avons vu lors de précédentes récessions où lorsque les choses commencent à s’améliorer, il y a toujours une période pendant laquelle les entreprises disent avoir des difficultés à embaucher. »

« Ils vont probablement devoir accepter d’augmenter les salaires ou d’embaucher des travailleurs avec un profil différent de celui qu’ils voulaient. »…

« Après cette période, de nombreuses personnes, en particulier les jeunes, ont réalisé qu’elles préféraient un emploi qui leur permette de passer du temps avec leur famille plutôt qu’un emploi dans lequel elles gagnent beaucoup d’argent mais nécessitent de nombreuses heures.

« Il y a déjà des restaurants qui utilisent des robots au lieu de serveurs et j’y pense. »

https://www.bbc.com/mundo/noticias-internacional-56780592?fbclid=IwAR2xnot0_10Mc7hIey4mFQ_7viW5Wr6q2YXrW1at3cEw_qK_mA6wXbrczts

sabrer l’aide aux chômeurs

« Mercredi dernier, le gouverneur républicain du Montana a annoncé qu’il mettait fin à la participation de son État au supplément fédéral de 300 dollars au titre du chômage, et se retirerait du programme le mois prochain. Ce supplément hebdomadaire a été adopté avec le plan de relance de presque deux mille milliards de dollars du gouvernement Biden, voté en mars ; il doit expirer dans tous les États-Unis le 6 septembre, dans moins de quatre mois.

Après l’annonce du Montana, la Caroline du Sud, puis l’Arkansas ont déclaré qu’ils mettraient eux aussi fin avant la date à l’allocation chômage fédérale…

La décision de supprimer le supplément fédéral de 300 dollars signifie que des centaines de milliers, voire des millions de familles seront confrontées au dénuement le plus total….

Déjà, un grand nombre de chômeurs ont vu leurs allocations interrompues sans explication, tandis que d’autres ont tout simplement renoncé à déposer des demandes, lassés par les régimes de chômage ultra-compliqués, archaïques et souvent surchargés des États. Selon CNBC, dans de nombreux États, les personnes bénéficiant d’une aide depuis un an font l’objet d’une révision automatique. Cela a souvent pour effet de retarder, réduire ou supprimer complètement leurs paiements….

la rédaction du Wall Street Journal, la voix des éléments les plus impitoyables de l’aristocratie financière, a révélé sans détours les véritables objectifs de la campagne de casse des allocations chômage.

Tout en notant les récentes augmentations de salaire dans certaines industries, le journal note: «Le risque est que ces augmentations de salaires ne fasse partie des attentes et conduisent à une inflation plus générale. La leçon politique à tirer est d’alléger les restrictions gouvernementales sur l’offre. Cela implique d’abroger la prime fédérale au non-travail». »

https://www.wsws.org/fr/articles/2021/05/11/pers-m11.html

*************************************************************************************************************************

ESPAGNE

Les jeunes d’aujourd’hui sont payés deux fois moins que ceux des années quatre-vingt pour la durée plus courte des contrats

Le rapport CaixaBank Research fait référence à une étude de Samuel Bentolila dans laquelle il est indiqué que « les revenus salariaux mensuels médians, en termes réels, des jeunes qui avaient entre 18 et 20 ans en 2019 étaient 50% inférieurs à ceux des jeunes. de 1980 »

« La raison de ces baisses n’est pas une baisse des salaires par heure travaillée, mais l’effondrement des revenus salariaux mensuels en raison de la durée plus courte des contrats et de l’augmentation de l’emploi à temps partiel », indique le rapport.

https://www.lavanguardia.com/economia/20210511/7444363/jovenes-ingresos-crisis-coronavirus-mayores-consumo.html

************************************************************************************************************************

TURQUIE

« 27% de la population turque meurt de faim »

image.png

« Selon l’enquête d’avril 2021, 17% ont déclaré qu’ils pourraient facilement répondre à tous leurs besoins avec leur revenu actuel, tandis que 54% des participants ont déclaré qu’ils ne pouvaient satisfaire que leurs besoins de base tels que la nourriture et le logement. Commentant ces résultats, Sencar a ajouté que le taux de ceux qui ont dit qu’ils ne pouvaient pas répondre à leurs besoins de base était de 27 %….

«Les gens ont perdu leur emploi dans une large mesure, des entreprises ont été fermées, les revenus ont diminué. L’aide fournie par le gouvernement aux personnes qui ont subi des dommages et des pertes de revenus en raison de la pandémie est au plus bas niveau dans le monde. L’aide accordée par la Turquie représente 1,5 % de son revenu national. Ce taux est de 30 % aux États-Unis. »

Sencar a souligné que 62% des participants estiment que la situation en Turquie s’est détériorée. »

https://bianet.org/english/politics/243854-27-percent-of-turkey-s-population-half-starved

« L’inflation en Turquie s’est accélérée à 17,1% en avril contre 16,2% en mars, selon les données officielles publiées le 3 mai. L’inflation turque dépasse les hausses de prix annuelles dans toutes les principales économies de marché émergentes, à l’exception de l’Argentine en crise. »

https://ahvalnews.com/turkey-poverty/more-half-turks-can-only-meet-basic-life-needs

************************************************************************************************************************

La Grèce veut torpiller temps de travail et négociation collective

Quels en sont les principaux objectifs ? « Il s’agit d’améliorer la compétitivité, de stimuler la croissance, et de créer de nouveaux emplois », détaille le directeur de l’observatoire sur l’économie grecque et européenne au sein de l’institut Eliamep (proche du gouvernement), Dimitris Katsikas. Pour lui, « la plupart des aspects de cette loi sont positifs. Par exemple, la mise en place d’une carte de travail électronique reliera les travailleurs via leur ordinateur à une base de données du ministère, afin d’enregistrer les heures de travail. »image.png

Les conventions collectives, qui avaient été réintroduites lorsque Syriza était au gouvernement, sont remplacées par des contrats individuels. Les salariés pourront effectuer deux heures supplémentaires par jour qui ne seront plus rémunérées, mais créditées sur un compte épargne-temps et transformées en journée de récupération, sans coût supplémentaire, sur un semestre. En outre, le nombre maximal d’heures supplémentaires autorisé est porté de 96 heures dans l’industrie et 120 heures dans les autres secteurs à 150 heures. Autant d’éléments d’une flexibilisation concomitante, selon Savas Robolis, à « une casse de la journée de travail de huit heures »…

L’extension des conventions collectives est ainsi rendue quasiment impossible ; le recours aux tribunaux d’arbitrage professionnel devient difficile ; lors des grèves, 40 % du personnel sera astreint au service minimum dans les entreprises publiques et parapubliques au lieu de 10 % jusqu’à maintenant, tandis que le droit de grève sera difficile à exercer dans les conditions imposées par la loi en gestation (notamment avec l’augmentation du seuil de votes favorables pour déclarer la grève et le recours au vote à domicile par voie informatique).

Enfin, en cas de non-respect des règles lors des grèves, les salariés seront poursuivis au pénal et plus au civil.

https://www.alternatives-economiques.fr/grece-veut-torpiller-temps-de-travail-negociation-collective/00099030

****************************************************************************************************************

ISRAËL

«Nous assistons à une situation dans les villes mixtes que nous n’avons jamais vue auparavant»

« des manifestations et des émeutes inédites depuis des décennies se multiplient dans les villes palestiniennes et mixtes du nord d’Israël, en Galilée, dans le « triangle » arabe et sur la côte. 

C’est un mouvement de colère, qui mobilise ensemble les citoyens palestiniens d’Israël (quelque 20 % de la population israélienne) et les Palestiniens résidents de Jérusalem occupée, en écho avec les civils bombardés à Gaza.»

Des affrontements ont également été signalés dans le port historique de Jaffa, à côté de Tel Aviv.image.png

  « L’étincelle de la confrontation a été la décision d’interdire aux Palestiniens de s’asseoir dans la cour et les escaliers devant la porte de Damas , où les Palestiniens avaient l’habitude de s’asseoir après les prières à la mosquée Al-Aqsa. La raison de la fermeture continue cette année était Covid-19…  

Ces manifestants ne sont pas uniformément motivés par la religion et la plupart d’entre eux ne sont pas socialement conservateurs. Morceau par morceau, un mouvement national de protestation se forme, tout comme l’a fait la Première Intifada, mais cette fois, il ne se produit pas en Cisjordanie ou à Gaza mais à l’intérieur de Jérusalem et des frontières de 1948 d’Israël lui-même.

Une nouvelle génération redécouvre le besoin de descendre dans la rue. Et un nouvel axe se forme. Il ne pointe pas vers l’est de Jérusalem à Ramallah, mais vers l’ouest de Jérusalem à Jaffa. Les forces de sécurité en Israël ne savent pas comment réagir. »

https://www.middleeasteye.net/opinion/israel-jerusalem-palestine-ready-to-explode?fbclid=IwAR3tjntc0624jHTpcc1urczI3XMe01UXGvRoL9oZH-7OE2EnFXX2KN5G7gg

« La minorité arabe d’Israël – palestinienne par héritage, israélienne par citoyenneté, qui représente 21% de la population israélienne – descend principalement des Palestiniens qui ont vécu sous la domination coloniale ottomane puis britannique avant de rester en Israël après la création du pays en 1948.

La plupart d’entre eux parlent l’arabe et l’hébreu et se sentent proches des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza occupés. Ils se plaignent souvent d’une discrimination systémique, d’un accès inéquitable au logement, aux soins de santé et aux services éducatifs. »

***********************************************************************************************************************

15 mai 2011, l’occupation des places en Espagne

image.png

« Un autre point qui doit être abordé concerne la capacité de cette mobilisation à interrompre le processus général de circulation et d’accumulation du capital. Comme lors des mobilisations contre la guerre en Irak, pour la majorité de ceux qui ont donné leur appui aux campements, il s’agit d’actions de fin de semaine ou d’activités de temps libre. Il est entendu que dans les mobilisations de mai, le rôle de l’occupation de l’espace public a été permanent mais une fois de plus, ceci a mis en évidence les limites de l’action pratique de la masse prolétarisée, périphérique du procès de reproduction sociale, expulsée du circuit de valorisation du capital….

De fait, réunie en dehors des horaires et des journées de travail, la capacité de pression de cette multitude sur les centres de décision politiques et sociaux a été substanciellement réduite, non pas cette fois du fait de la revendication « citoyenniste » de régénération démocratique mais pour quelque chose de bien plus important : pour le fait d’être une masse d’individus (étudiants, chômeurs, professeurs, retraités…) qui, soit en raison de sa marginalisation et de son exclusion du procès général de reproduction du capital, soit en raison de la fonction secondaire à laquelle ils restent subordonnés (professeurs, artistes, journalistes, créateurs, etc.), limite sa capacité de bloquer le procès de reproduction du capital et d’imposer ses revendications. »

http://www.mondialisme.org/spip.php?article1688

**************************************************************************************************************************

 « Explications »

image.png

chapitre sept

sur la théorie de la communisation et ses histoires

« Je vais essayer une approche un peu plus analytique et moins narrative dans cette partie, afin de mieux incarner le contenu de la théorie de la communisation. Il est difficile de s’éloigner de l’obscurité de l’histoire et d’entrer dans la lumière de l’abstraction, en exposant cette théorie, puisqu’il s’agit d’une théorie qui suggère que toute théorie est produite historiquement. Le problème, cependant, est que cette histoire est déjà divisée, une histoire réelle, produisant une théorie, à l’intérieur de laquelle on peut également lire l’histoire : 1918-21 vue par le biais de 1968-72. À mesure que la théorie de la communisation évolue, la compréhension qu’elle a de son passé évolue également.  De mon point de vue, comme j’espère que cela est devenu clair, de nouvelles continuités et de nouvelles ruptures émergent. Un récit de récits, donc, dans lequel la production théorique d’un futur produit continuellement de nouveaux présents, et de nouveaux passés. »

http://dndf.org/?p=19543

************************************************************************************************************************

 COLOMBIE

Le 9 mai 2021. La grève nationale en est maintenant à sa douzième journéeimage.png

Les quartiers populaires s’organisent

De telles mobilisations massives n’ont pas été observées depuis la grève nationale de novembre 2019, où divers secteurs de la société se sont réunis. Cependant, cette fois, la mobilisation a été décentralisée par rapport aux manifestations passées.

Dans les grandes villes, des points de concentration stratégiques ont été adoptés et sont déjà signalés comme des «sites de résistance» avec des lignes de front, des brigades médicales, des cuisines communautaires et beaucoup d’art. Les quartiers ont changé leur dynamique pour tout donner à la grève; dans de nombreux cas, même la vie elle-même.

À Cali: Puerto Resistencia, Sameco, Siloé et La Luna ont été constants et avec une participation massive. Le soutien de la Garde autochtone du Conseil régional autochtone du Cauca -CRIC- a permis de réaliser l’unité de nombreux mouvements. «Prêcher par l’exemple», comme disent les aînés, vers un objectif commun.

A Medellín: Parque de Los Deseos – désormais appelé «Parque de la Resistencia» -, Aranjuez et La Comuna 13 ont rempli leurs rues de dignité et de résistance.

Bogota: Suba, Kennedy, Ciudad Bolivar et le mythique centre-ville ont été les lieux de rassemblements quotidiens pendant ces 12 jours de grève.

Cúcuta, Bucaramanga, Pereira, Ibagué, Neiva et Popayán ont donné le pouls des grandes villes. Et la continuité au sein de la manifestation a abouti à des manifestations massives dans la ville.

De grandes et petites municipalités, les manifestations et la structure organisationnelle des communautés ne cessent pas. Dabeiba- Antioquia; Chinácota-Norte de Santander; Turbaco-Chocó; Gachancipá-Cundinamarca chante également «Duque chao».

**************************************************************************************************************************

« Barbares en avant ! » – Endnotes

image.png

« Texte co-traduit par « Agitations » et le collectif stoff, un riche article d’Endnotes publié en décembre dernier.

Cette analyse propose de revenir sur l’extension récente des révoltes à l’échelle mondiale qu’Endnotes subsume sous le concept de « non-mouvements », en partant du mouvement de Black Lives Matter aux États-Unis pour conclure sur les Gilets Jaunes français, tout en passant par le Chili. Elle revient également sur la manière dont les « politiques de l’identité » structurent les luttes sociales et sont l’objet de tensions internes aux insurgé·es. »

https://agitations.net/2021/05/12/barbares-en-avant-endnotes/?fbclid=IwAR1J7Z5qYoVHfXyFtDS5zcBcJH2Z9SxSwrh4HBsaACZN9_GHL4YzyDH9mjE

***********************************************************************************************************************

ALGÉRIE 

Les marches hebdomadaires du Hirak, le mouvement de contestation antirégime en Algérie, doivent faire l’objet d’une « déclaration » préalable auprès des autorités, mentionnant notamment l’itinéraire de la manifestation, a rappelé dimanche le ministère de l’Intérieur

« Il a été constaté récemment que les marches hebdomadaires commencent à enregistrer de graves dérapages (…) du fait d’individus changeant, à tout moment, l’itinéraire sous prétexte d’être libres de marcher dans n’importe quelle direction »

http://afrique.le360.ma/algerie/politique/2021/05/09/34336-algerie-les-marches-populaires-du-hirak-doivent-etre-declarees-rappellent-les-autorites-34336

image.png

« Le front social bouillonne depuis plusieurs semaines en Algérie.

Dans beaucoup de secteurs, des revendications mises en veille ont été brutalement déterrées par la faute de l’érosion du pouvoir d’achat dans une conjoncture économique défavorable.

Les débrayages ont déjà concerné enseignants, médecins, infirmiers et postiers, et d’autres corporations menacent d’y recourir. Les pompiers ont opté pour une action autrement plus spectaculaire, marchant dans les rues d’Alger en tenue officielle et essayant d’atteindre le portail du siège de la présidence…

la crise est réelle, la situation sociale est précaire, pour ne pas dire explosive, et la classe moyenne, colonne vertébrale de la société, est en voie de disparition

https://www.tsa-algerie.com/front-social-lalgerie-dans-le-piege-du-pouvoir-dachat/

**************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 8 mai 2021

***************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

*****************************************************************************************************************************

COLOMBIE

La quatrième économie d’Amérique latine est confrontée à sa pire récession en un demi-siècle, avec une chute du produit intérieur brut (PIB) de 6,8 % en 2020 et un chômage officiel de 16,8 % en mars. Alors que près de la moitié de la population active de ce pays de 50 millions d’habitants vit de l’économie informelle, la pauvreté s’est aggravée à 42,5 %.

«Les gens dans les rues exigent beaucoup plus que la suppression des réformes»

« La concession de Duque n’a pas fait grand-chose pour apaiser la colère des manifestants, les dirigeants de la grève affirmant que les manifestations se poursuivraient cette semaine et qu’une autre grève nationale aurait lieu mercredi. »

https://www.theguardian.com/global-development/2021/may/03/colombia-protests-police-response-unrest

« Le comité national de grève, qui a lancé l’appel à la mobilisation, s’est dit prêt à un dialogue direct avec Ivan Duque. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/05/06/colombie-apres-neuf-jours-de-manifestations-le-gouvernement-appelle-au-dialogue_6079397_3210.html

« les vidéos analysées par Amnesty International confirment que la police a utilisé des armes meurtrières, notamment des fusils et des pistolets semi-automatiques, contre des manifestants dans tout le pays. »

https://www.theguardian.com/global-development/2021/may/06/colombia-protests-violent-unrest-police-crackdown

« Les manifestants ont été critiqués pour avoir lancé des blocus qui ont provoqué des pénuries de nourriture et de carburant et ont coupé le plus grand port maritime du pays, Buenaventura. Mais ceux qui sont dans la rue sont catégoriques sur le fait que des mesures extrêmes sont nécessaires. »

« Pour gagner demain, nous devons perdre aujourd’hui »

https://www.theguardian.com/global-development/2021/may/07/colombia-protests-police-covid-poverty-violence

« La réforme fiscale pourrait nous ruiner, mais la réforme de la santé nous tuera »

« …la réforme juridique qui apportera des changements au système de santé colombien. Introduit le 16 mars 2021, elle n’a toujours pas été adopté par le Congrès, mais ses partisans à la législature ont pris des mesures secrètes dans la nuit du 26 avril pour essayer de le faire passer alors que l’attention était fixée sur la réforme fiscale.

Cette réforme de la santé pourrait être pire que le COVID-19 lui-même. Il vise essentiellement à mettre en œuvre la privatisation complète du système de santé colombien. Nous devrons payer des frais de couverture pour la pathologie, ou l’EPS (assurance maladie publique colombienne) nous refusera les soins médicaux. Les personnes qui nécessitent des soins médicaux par le biais de l’EPS devront démontrer qu’elles prennent bien soin d’elles-mêmes et n’ont rien fait pour causer leur maladie ou leur blessure; si leur assureur peut prouver le contraire, il pourra leur refuser la couverture, les obligeant à payer de leur poche. Ce programme vise également à mettre fin aux programmes de vaccination municipaux publics – au plus fort de la pandémie! – et à donner aux assureurs le pouvoir de décider comment offrir ces services et à qui. »

https://de.crimethinc.com/2021/05/05/colombia-has-lost-its-fear-a-nationwide-uprising-continues-in-the-face-of-state-violence

*****************************************************************************************************************************

STATES

image.png

« Retour vers le futur ? »

« La disparition de la croissance de la productivité qui a marqué l’après-guerre exclut la possibilité d’une augmentation des salaires, alors même qu’elle nécessite une détérioration des conditions de travail. Cela n’a pas mis fin à la légitime défense des travailleurs, comme le démontrent les actions de grève de groupes aussi différents que les enseignants des écoles publiques et les mineurs de charbon, mais les syndicats n’ont guère de place pour s’insérer en tant que courtiers et profiteurs de la paix du travail »

https://brooklynrail.org/2021/05/field-notes/Back-to-the-Future

image.png

Les employés démissionnent en affichant chez Dollar General des pancartes indiquant pourquoi « personne ne veut travailler »

Un panneau indique: « Fermé indéfiniment parce que Dollar General ne paie pas de salaire décent ou ne traite pas ses employés avec respect. »

Et un autre a déclaré: « Si vous ne payez pas suffisamment les gens pour vivre leur vie, pourquoi devraient-ils être esclaves pour vous ? »

  Commentaire paru sur la page fb d’où est tirée cette info « Cela semble être un développement intéressant. Si les gens ferment des magasins de leur propre chef, en profitant de leur désir d’être sans emploi et/ou de toucher le chômage, est-ce quelque chose qui semble s’étendre, ou est-ce le pic et nous pourrions voir le capitalisme s’adapter à ces nouveaux développements avant qu’ils ne dépassent leur capacité de contrôle ? »  

« L’économie américaine n’a créé que 266 000 emplois au mois d’avril, soit quatre fois moins que le million d’emplois attendus par les économistes….

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’économie américaine a perdu 8,2 millions d’emplois et le pays compte 9,8 millions de chômeurs pour un taux de participation à l’emploi en légère hausse, de 61,7 % 

La contreperformance d’avril a donné lieu à de nombreuses explications. Il y aurait d’abord une pénurie d’offre de travail. Trois arguments conjoncturels sont également avancés : la persistance de l’épidémie due au coronavirus, même si un Américain sur trois est complètement vacciné ; les écoles, pas complètement rouvertes – ce qui pose des problèmes de garde d’enfant, comme l’a expliqué la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, dépêchée en urgence dans la salle de presse de la Maison Blanche ; et l’allocation fédérale de 300 dollars (246 euros) par semaine pour les chômeurs, qui doit durer jusqu’en septembre.

Le sujet de l’allocation fédérale fait l’objet de vives controverses. La chambre de commerce américaine, qui s’oppose depuis le début à cette mesure, estime qu’elle incite de nombreux travailleurs à ne pas accepter d’emploi. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/08/le-mauvais-chiffre-du-chomage-en-avril-provoque-un-debat-sur-la-politique-de-joe-biden_6079556_3234.html

**************************************************************************************************************************

UK

«C’est l’occasion de changer les méthodes de travail, qui ont à peine changé depuis des générations»

Le groupe de travail gouvernemental demande une flexibilité permanente de l’emploi pour tous les travailleurs

 la pandémie avait démontré que les gens pouvaient travailler de manière productive loin des lieux de travail traditionnels…

On craint cependant que ces nouvelles méthodes de travail ne deviennent l’apanage des professionnels de la classe moyenne occupant des emplois de bureau…

Sue Coe, qui est responsable des politiques du TUC, a déclaré que les employeurs devraient offrir différents types de flexibilité. «Nous sommes préoccupés par le potentiel d’une main-d’œuvre à deux vitesses émergeant avec les travailleurs flexibles, qui peuvent travailler à domicile, et les travailleurs flexibles qui ne le peuvent pas», a-t-elle déclaré. «Ces travailleurs doivent avoir accès à l’horaire flexible, au travail à temps partiel, au partage de l’emploi. Nous avons besoin d’un travail flexible pour tout le monde. »

https://www.theguardian.com/business/2021/may/02/government-taskforce-urges-permanent-job-flexibility-for-all-worke

************************************************************************************************************************

Des années d’avertissements non respectés. Puis le crash du métro que Mexico avait craint.

image.png

« Les travailleurs embauchés pour exploiter et entretenir le système de métro ont émis plus d’une douzaine de plaintes aux autorités des transports au fil des ans, qui, selon eux, ont toutes été ignorées.

«Cela aurait pu être évité», a déclaré Homero Zavala, un représentant d’un syndicat des travailleurs du métro de Mexico. «Si nous, travailleurs, étions vraiment écoutés par cette administration, beaucoup de problèmes seraient évités.»

Mais les autorités ont ignoré les appels des travailleurs pour un entretien adéquat, a-t-il ajouté, et certains de ceux qui se sont exprimés – y compris M. Zavala – ont été licenciés. »

« Les lignes B, 5 et 9 sont des bombes à retardement »

*****************************************************************************************************************************

ALGERIE

Bruits de bottes

image.png

« les meneurs de grèves et les terroristes à l’explosif « sont en fait les deux faces d’une même médaille »

« Cette fois, sous le couvert de certains mouvements de protestation et revendications sociales, les éléments subversifs poursuivent leurs actions criminelles et provocatrices en incitant les travailleurs et les salariés de certains secteurs à lancer des grèves, apparemment motivées par la revendication de certains droits mais qui, en réalité, visent à faire échec aux prochaines élections législatives et, par la même, engager le pays dans une impasse dont il se passerait bien. Ces éléments subversifs et d’autres qui préparaient des attentats à l’explosif contre les citoyens, sont en fait les deux faces d’une même médaille, leur objectif est de faire plier l’Algérie en recourant à tous les moyens, en explorant toutes les voies et en exécutant plusieurs plans subversifs dans le but de provoquer la rue et de généraliser le chaos, de la rareté des produits à la cherté des prix, d’inciter aux grèves, d’insulter et de calomnier les institutions de l’Etat et ses forces de sécurité dans des tentatives désespérées de semer le chaos et de gâcher la voie de l’Algérie nouvelle ». Texte intégral : El Djeich .

« serrer les rangs »

Un collectif comptant des personnalités, des cadres issus de différents secteurs et des citoyens, ont lancé dans une pétition, un « appel solennel » au peuple algérien à « serrer les rangs », à se « rassembler autour de l’Etat national, de son unité et sa souveraineté » et à se dresser contre toute démarche qui menace la pérennité et la stabilité de l’Algérie.

« Notre pays traverse une crise multidimensionnelle, elle est sociale, économique, sanitaire et hautement sécuritaire. Les agressions incessantes contre notre État national, ses institutions, ses symboles, son intégrité territoriale, se multiplient et sont incessamment alimentées de l’intérieur comme de l’extérieur », préviennent les signataires de la pétition…

« Aujourd’hui, l’Algérie a besoin de tous ses enfants. Notre pays, notre hymne, notre drapeau, nos institutions, notre armée, nos constantes nationales, qui sont le ciment de tous les Algériens et de toutes les Algériennes sont menacés »

https://www.tsa-algerie.com/un-collectif-lance-un-appel-au-peuple-algerien-a-serrer-les-rangs/

Le 4 mai, c’est l’ANP qui a évoqué le sujet dans le nouveau numéro de la revue El Djeich, accusant les « opposants au changement » d’être derrière ces mouvements pour perturber les prochaines élections législatives « en l’exploitation des problèmes professionnels des travailleurs ». L’armée avait aussi mis en garde que la stabilité du pays était « une ligne rouge »

Les services du premier ministre réitèrent les accusations de tentative de déstabilisation à l’égard de « certains mouvements ».  « Il a été constaté dernièrement que l’activité syndicale a été inondée et exploitée par des mouvements malintentionnés cherchant à semer la fitna, des mouvements qui ont été débusqués et leurs plans dénoncés »…

« Le droit de grève ne doit pas s’exercer en dehors des lois y afférentes », rappellent les services du Premier ministre, qui estiment que néanmoins ces pratiques sont nées pendant le règne de « la Issaba », ces deux dernières décennies, des « pratiques qui sont sorties du cadre de la revendication légitime des droits à la logique de l’illégalité, ignorant l’impératif de la continuité du service public ».

https://www.tsa-algerie.com/front-social-le-gouvernement-appelle-a-la-sagesse-et-met-en-garde/

 *******************************************************************************************************************

FRANCE

il s’agit de deux lycées professionnels 

« Blocus de lycées à Saint-Nazaire : des heurts entre policiers et manifestants »

image.png

Près de 200 lycéens ont bloqué, ce mercredi matin, les lycées Aristide-Briand et Brosseau-Blancho, à la cité scolaire, pour protester contre le maintient en présentiel des épreuves du bac. La situation s’est rapidement tendue entre certains manifestants et les forces de l’ordre. Quatre policiers ont été blessés.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/saint-nazaire-des-heurts-pendant-des-blocus-de-lyceens-opposes-au-maintient-du-bac-en-presentiel-1620230302

« CGT, COLLABOS »

« Ce que la surexposition médiatique et politique de cette bagarre permet d’occulter, c’est le déroulé réel de ce 1er mai. »

« Ce que la surexposition médiatique et politique de cette bagarre permet d’occulter, c’est le déroulé réel de ce 1er mai, l’état des forces en présence et leurs stratégies (ou absence de stratégie). Ce que nous avons vu c’est un cortège syndicale affaibli stopper la manifestation pendant quasiment deux heures afin de se distinguer d’un cortège « de tête » massif. Une fois la manifestation divisée, le dispositif policier mis en place par la préfecture pouvait se concentrer sur la tête de cortège (qu’il faudra bien un jour se résoudre à appeler « corps » quitte à ce que les ballons syndicaux en deviennent la « queue »). De là, les centaines de CRS, Gendarmes mobiles et BRAV pouvaient harceler et terroriser des manifestants qui ne parvinrent pas à recomposer un cortège capable de leur faire face. Résultat des courses : la Préfecture a matraqué et limité la casse, la CGT a défendu son petit pré carré et le cortège « de tête » pourtant supérieur numériquement, est à peine parvenu à manifester. »

https://lundi.am/CGT-collabos

DSCF4363

****************************************************************************************************************************

Agitations la revue, premier numéro

image.png

« Ce premier numéro, financé par une cagnotte en ligne à laquelle ont participé plus de 120 contributeur·ices, comporte deux dossiers principaux, le premier portant sur les luttes des classes en France et le second sur les soulèvements internationaux qui embrasent la planète depuis 2018. »

https://www.helloasso.com/associations/agitations/collectes/revue-papier-agitations

******************************************************************************************************************

image.png

« Dans Pour la dignité, Vincent Gay s’arrête minutieusement sur deux années de conflits sociaux dans les usines Citroën et Talbot de la région parisienne. Cette monographie croisée entre plusieurs usines ne se réduit pour autant pas seulement à décrire et raconter la vie dans les ateliers, les formes de mobilisations, les répertoires d’action des grévistes et des anti-grévistes… L’ouvrage joue en effet sur des jeux d’échelles pour comprendre comment des conflits d’usine se répercutent jusqu’aux sommets de l’État, et comment ils mêlent des enjeux de travail, industriels et d’immigration.

Au croisement de ces enjeux, le début des années 1980, particulièrement à travers les conflits étudiés, apparait comme un tournant, un moment de redéfinition de la question ouvrière et de l’immigration, augurant des changements plus profonds en termes de lecture du monde social. La dissociation qui se fait alors jour entre la figure de l’ouvrier et celle de l’immigré ouvre la porte à une invisibilisation des conditions sociales touchant les populations issues de l’immigration, donnant d’autant plus de force aux lectures culturalistes et racistes ; la question de l’Islam dans ces conflits constitue une des formes d’un tel phénomène, aux résonances fortes dans la période contemporaine. 

Mais le livre ne se limite pas à ces dimensions. Il interroge plus particulièrement la capacité d’agir d’ouvriers immigrés qui constituent, particulièrement dans les usines étudiées, un groupe très dominé et qui pourtant vont faire preuve d’un esprit de résistance et d’insubordination qui effraie tant les directions des entreprises que les responsables politiques. Il s’agit aussi à travers des histoires de grèves, de présenter une autre facette des années 1980 que celle largement admise d’une décennie de renoncement et de reflux des luttes sociales.

Si ce reflux est indéniable, il ne saurait en effet totalement effacer des épisodes tels que ceux relatés dans Pour la dignité, qui montrent la façon dont les dynamiques collectives peuvent mettre en péril des ordres sociaux paraissant pourtant solidement ancrés. En cela, s’il s’agit bien de conflits de crise, dans un contexte politique, économique et industriel bien précis, les mobilisations des ouvriers immigrés de l’automobile au début des années 1980 parlent pour aujourd’hui et incarnent, parmi d’autres expériences, la capacité des groupes dominés à rendre au présent et au futur leur couleur d’espoir.

Nous publions ici l’introduction et la conclusion de l’ouvrage. »

*****************************************************************************************************************************

DDT21 : « Écologie / 07 / Écologie : capitalisme ou communisme ? »

image.png

« Si le capitalisme est recherche systématique de diminution des coûts et du temps de travail nécessaire pour produire – ce qui n’entraîne pas une moindre charge de travail, celui-ci en est au contraire toujours plus densifié –, cela passe par une comptabilité du temps de travail, qui ne peut donc pas être une des bases du communisme. Pour mettre fin à la soif bourgeoise de profit et à ses conséquences dévastatrices sur la planète, la révolution rompt avec l’obsession du rendement, dont le bourgeois lui-même est l’agent. Écologie et productivité sont incompatibles. »

https://ddt21.noblogs.org/?page_id=3214

*******************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 1er mai 2021

image.png

***************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

**************************************************************************************************************************

STATES

« C’est incroyable que les gens ne veulent tout simplement pas retourner au travail »

image.png

« Depuis deux mois, je cherche et j’essaye de trouver des gens », a déclaré Lee. « Mais ils sont satisfaits de leur chômage, ils sont satisfaits de l’argent qu’ils reçoivent pour rester à la maison et ne pas travailler. »

« Et ils se contentent d’une vie plus facile et je ne peux pas dire que je les blâme… »

https://www.fox2detroit.com/news/new-restaurant-owner-cant-find-workers-who-want-to-give-up-unemployment-payment

« La reprise pour certains groupes va être beaucoup plus lente (…) et la reprise ne sera peut-être pas aussi complète pour les travailleurs noirs que pour les travailleurs blancs. »

« Maintenant que les taux de vaccination montent en flèche et que les États continuent de rouvrir, les embauches rebondissent. En mars, 495 000 femmes sont entrées sur le marché du travail, soit en cherchant du travail, soit en obtenant du travail ce mois-là. En février, seulement 26 000 femmes étaient entrées sur le marché du travail.

Mais ces chiffres prometteurs trahissent la situation économique plus difficile des femmes noires, ainsi que les obstacles spécifiques auxquels les femmes sont confrontées pour reprendre le travail, y compris le manque de garde d’enfants.

De nombreuses femmes ont tout simplement abandonné le marché du travail. Selon le National Women’s Law Center (NWLC), la participation des femmes au marché du travail – le pourcentage de femmes occupant ou recherchant un emploi – n’était pas aussi faible qu’en mars (57,4%) depuis décembre 1988….

Les femmes noires, en particulier, connaissent des niveaux de chômage plus élevés et sont surreprésentées parmi celles qui ont complètement quitté le marché du travail.

Le taux de chômage des femmes noires était de 8,7% en mars, comparativement à 5,3% en mars 2020. Pour l’ensemble des femmes, le taux de chômage en mars était de 5,7%…

« La reprise pour certains groupes va être beaucoup plus lente (…) et la reprise ne sera peut-être pas aussi complète pour les travailleurs noirs que pour les travailleurs blancs. » »

https://www.theguardian.com/us-news/2021/apr/24/us-hiring-jobs-women-shecession

« Oscillations: de George Floyd à Daunte Wright »

« …même si nous n’avons certainement pas besoin de tourner le dos aux émeutes, nous n’avons pas non plus besoin de les fétichiser. Il est important de considérer ce dilemme, car il est facile de conclure que le prolétariat a abandonné, s’en fiche ou est vaincu. Que l’on considère les émeutes comme inutiles ou que l’on les considère comme la solution ultime, aucune de ces explications n’est suffisamment solide pour décrire ce qui se passe. Ils peuvent aussi nous empêcher de voir d’autres types de résistance qui se développent, certaines auxquelles nous ne pourrons peut-être pas participer, et qui pourraient être des impasses, mais qui sont néanmoins des formes de résistance. Cela ne signifie pas non plus que nous pouvons contourner la question de la défaite prolétarienne ou de la fin d’un cycle de luttes, mais il semble trop tôt pour écrire une nécrologie. »

https://itsgoingdown.org/oscillations-from-george-floyd-to-daunte-wright/

****************************************************************************************************************************

Hic-Salta communisation : « Accouchement difficile – Épisode 3 : Peut-on mettre une crise au congélateur ? »image.png

« Plutôt que de nous contenter de réaffirmer l’impossibilité d’un congélation illimité de la crise-Covid par quelques phrases oiseuses sur la baisse du taux de profit, nous avons tenté de suivre la façon dont la congélation et ses limites se pratiquent concrètement. Nous avons essayé d’analyser la façon dont la fraction capitaliste actuellement dominante s’efforce de rester aux manettes par des politiques monétaire et budgétaire résolues visant à occulter la nécessité d’une purge de capital constant. Pour le moment, ces politiques tiennent à distance d’autres fractions capitalistes qui pourraient chercher à systématiser les tendances modernisatrices que la pandémie impose de façon fragmentaire et à les faire déboucher sur un nouveau modèle d’accumulation ; et elles tiennent également à distance la perspective d’une crise sociale majeure qui, en l’absence d’une issue anticapitaliste, serait le meilleur préalable pour la mise en place d’un tel modèle. »

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/accouchement-difficile-episode-3-peut-on-mettre-une-crise-au-congelateur

***********************************************************************************************************************

COLOMBIE

« Les manifestations anti-gouvernementales se poursuivent pour une troisième journée consécutive à travers le

pays

.image.png

Huit personnes sont mortes et six autres non confirméesUne femme abusée sexuellement par un agent Esmad. 84 arrêtés. Trois personnes disparues. 28 personnes blessées, dont beaucoup grièvement et blessées par balle

Deuxième jour de marches contre la réforme fiscale

Des émeutes, des affrontements entre les forces de sécurité et des manifestants, des pillages ou des tirs en l’air se sont développés tout au long de la journée 

https://berthoalain.com/2021/04/30/el-pasto-medellin-facatativa-madrid-cundinamarca-soacha-29-avril-2021/

Contre les augmentations d’impôts : affrontements entre la police et les manifestants

Grève contre la réforme fiscale : affrontements à Bogota, Popayan, Suba, Neiva, Pasto, Pereira, Bucaramanga, Medellin, El Cable et Cali – 28 avril 2021image.png

https://berthoalain.com/2021/04/29/greve-contre-la-reforme-fiscale-affrontements-a-bogota-popayan-suba-neiva-pasto-pereira-bucaramanga-medellin-el-cable-et-cali-28-avril-2021/

****************************************************************************************************************************

MYANMAR

«  les ultimatums des directeurs d’usine pour reprendre le travail ou être licenciés avaient incité certains travailleurs

à reprendre leur travail début avril.

image.png

Mais après plus d’un mois d’absence, et avec le déclin des manifestations en raison de la répression brutale des soldats et de la police, beaucoup de ceux qui ont fui ont commencé à regagner la capitale commerciale. Ils ont été en grande partie poussés à rentrer en raison du manque d’emplois à la campagne, mais avec l’augmentation des fermetures d’usines et la réduction de la production, et une forte baisse de l’économie en général, beaucoup ont du mal à trouver un nouveau travail et à faire face aux dépenses de la vie en ville. , augmentant la perspective de la faim et de nouvelles vagues de déplacement….

Pendant ce temps, l’inflation rampante rend plus difficile même de subvenir à ses besoins. «Mon revenu est plus bas qu’avant, mais les prix des produits de base ont augmenté. Il est plus difficile de joindre les deux bouts » »

************************************************************************************************************************ 

Quelques commentaires sur Endnotes, « Barbares en avant ! » par stoff

avril 2021image.png

Le groupe de discussion Endnotes a publié sur son site, en décembre 2020, un texte[1] où il est question des nouvelles formes de lutte et du rapport de celles-ci aux identités, notamment raciales. La traduction française de ce texte par le collectif Agitations et nous-mêmes va paraître sous peu. Dans ce qui suit, nous en donnons pour commencer un bref résumé qui, sans prétendre à l’exhaustivité, vise à porter à la connaissance de nos lecteurs le point de départ des réflexions que nous développerons par la suite. L’enjeu est d’esquisser des pistes pour un bilan critique des luttes de notre temps.

https://www.stoff.fr/au-fil/commentaires-endnotes-barbares?fbclid=IwAR1nYPvEjRcBuBrsdWa-ChtupEAYbqR5o98WcL7Qx2El7Wrv6iylTLRliks

*************************************************************************************************************************

NIGERIA

 « un actif sur trois est désormais sans emploi »

« Avant même la crise économique provoquée par la pandémie mondiale, le géant du continent se débattait pour sortir la tête de l’eau: depuis 2016, les cours du pétrole, sa principale source de revenus, ont chuté, et sa monnaie ne cesse de se déprécier… 

L’inflation a atteint plus de 18 % en mars, son niveau le plus élevé depuis quatre ans, en raison notamment des prix des denrées alimentaires, qui ont augmenté de 22,9 %, selon le Bureau national des statistiques…

Environ 43% de la population nigériane, soit environ 90 millions de personnes, vit en-dessous du seuil d’extrême pauvreté, soit avec moins d’1,90 dollar par jour, selon le dernier recensement de l’organisation World Poverty Clock.»

https://www.capital.fr/economie-politique/afrique-le-nigeria-confronte-a-une-inflation-hors-de-controle-1401126

un actif sur trois est désormais sans emploi

Alors que le Nigeria sort à peine de sa deuxième récession en cinq ans, le Bureau national des statistiques (NBS) a annoncé, début avril, qu’un actif sur trois était désormais sans emploi.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/04/24/au-nigeria-la-population-doit-jongler-entre-chomage-endemique-et-inflation-galopante_6077904_3212.html

 Covid-19 : près de la moitié des emplois pourraient disparaître en Afrique

https://afrique.latribune.fr/economie/conjoncture/2020-04-09/covid-19-pres-de-la-moitie-des-emplois-pourraient-disparaitre-en-afrique-844730.html

***************************************************************************************************************************

ALGÉRIE

« je n’ai pas senti l’odeur de la révolution. »

« L’une des singularités du Mouvement de février 2019 est de s’être inscrit dans un jour, le vendredi, puis un deuxième jour, le mardi et puis, à l’initiative de Rashad, il a été question de marcher tous les jours, plus difficile parce que les autres jours, il faut quand même retourner sur terre.

L’autre singularité est que ce Mouvement, fidèle finalement à son nom, ne s’incarne que par la marche. Un jour, marcher….

Dans ces métiers précaires, il n’y a eu aucune révolution, presque tous sont en contrats limités, renouvelables au prix de la soumission à la fragilité de leur emploi, sans autre droit que celui de percevoir des miettes de salaire à la fin du mois….

Les étudiants marchent le mardi et le reste de la semaine ils courent comme d’habitude après les notes et un TD, il ne se passe pas grand chose de notable sur les campus en terme de collectifs, de quotidien, la bouffe est toujours infecte, les transports aléatoires, les gardiens harcèlent les filles, et ils sont des dizaines de milliers…

Je crois que ce sont sur ces marges, dans les pratiques du quotidien et celles de la politique, que je n’ai pas senti l’odeur de la révolution. »

https://www.algerieinfos-saoudi.com/2021/04/la-dictature-des-petits-riens.html

Front social : montée en puissance des revendications salariales

« une explosion sociale imminente »

« Aujourd’hui, le travailleur algérien -dont l’enseignant- vit dans la pauvreté et dans la misère. Il y a une érosion inquiétante et insupportable du pouvoir d’achat » s’offusque Boualem Amoura, SG du Syndicat national des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) qui prévient contre « une explosion sociale imminente ».

Le syndicaliste, contacté par TSA, n’exclut pas qu’elle intervienne dès la prochaine rentrée sociale. « Ce sera encore pire », avertit-il.

https://www.tsa-algerie.com/front-social-montee-en-puissance-des-revendications-salariales/

Appel à la grève des corps communs et des ouvriers professionnels de l’éducation nationale

« plus de 200 000 travailleurs, dont environ 80 000 à 90 000 sont toujours employés sous le régime contractuel depuis trois décennies, pour certains d’entre eux…

Le secteur de l’Education nationale connaît un climat de tension depuis des semaines, marquée par une première grève nationale, les 12 et 13 avril, du Conseil national du corps enseignant du secteur ternaire de l’éducation nationale (Cnapeste) et une mobilisation régionale durant la semaine dernière dans plusieurs villes de l’ouest du pays dans les trois paliers du secteur.

L’érosion du pouvoir d’achat et les conditions de travail dans ce contexte de pandémie ont fini par attiser la colère de travailleurs de l’Education qui ont mis fin à deux ans de trêve sociale. »

https://www.liberte-algerie.com/actualite/les-corps-communs-maintiennent-leur-appel-a-la-greve-357705

« «un black-out sur l’information statistique» qui rend difficile d’avoir une vision d’ensemble à jour sur l’économie algérienne, avait évalué en novembre dernier le nombre de chômeurs à 3 millions d’individus en juillet 2020 soit un taux se situant entre 20 et 25%. …

334 000 Algériens ont enregistré une baisse de leur nombre d’heures de travail, 53 000 se sont retrouvés au chômage de façon temporaire ou permanente et 180 000 ont subi des retards dans le paiement de leurs salaires…

La population active en Algérie est évaluée à un peu plus de 12 millions d’individus, dont 35% se trouvent dans un statut précaire.»

*****************************************************************************************************************************

« En Argentine, la crise sanitaire liée au Covid-19 s’est ajoutée à deux années de récession.

 Résultat : dans l’ensemble du pays, 42 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Les enfants sont surreprésentés.

image.png

Cette période a progressé de 6,5 points depuis juin. Jusqu’en décembre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente….

Dans la banlieue de Buenos Aires, 51% des plus de 12 millions d’habitants (population totale de 45 millions) vivent dans la pauvreté »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/04/26/je-veux-absolument-travailler-je-veux-un-projet-dans-la-banlieue-de-buenos-aires-la-pauvrete-touche-la-moitie-de-la-population_6078035_3234.html

**************************************************************

« CONTRE LA MOMIFICATION DE LA COMMUNE : DÉCOUVRIR LEO FRANKEL »

image.png

«  l’étude la plus scientifique sur la Commune et sa défaite ne se trouve-t-elle pas, en vrai, dans la permanence du capitalisme mortifère et destructeur que nous vivons au quotidien ? C’est banal de le répéter, une commémoration est un moment de l’histoire morte ; plus on en parle moins l’esprit révolutionnaire y est présent. Les révolutions sont des moments vivants, les commémorations sont des moments morts. »

https://lundi.am/Contre-la-momification-de-la-Commune-decouvrir-Leo-Frankel

***************************************************************************************************************************