« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 24 avril 2021

image.png

***************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

****************************************************************************************************************************

BANGLADESH

la police ouvre le feu sur 2000 manifestants : 5 morts

« DHAKA, Bangladesh (AP) – La police du sud-est du Bangladesh a tué samedi 17 avril au moins cinq personnes dans une centrale électrique en construction au milieu d’affrontements avec des milliers de travailleurs qui protestaient contre les salaires impayés et d’autres revendications, ont indiqué des responsables….

image.png

La police a déclaré qu’environ 5 000 travailleurs travaillaient sur le chantier de construction, bien que l’on ne sache pas immédiatement combien d’entre eux ont pris part aux manifestations. »

https://apnews.com/article/police-bangladesh-348c0ec613674f88fcaae22c01ec2449

https://berthoalain.com/2021/04/18/conflit-salarial-affrontements-mortels-a-chittagong-17-avril-2021/

***************************************************************************************************************************

L’État brésilien a connu près de 800 décès causés par la police en neuf mois, avec des raids quasi quotidiens dans les communautés urbaines pauvres.image.png

« Près de 800 personnes ont été tuées par la police dans l’État brésilien de Rio de Janeiro au cours des neuf derniers mois, alors que les raids restent une routine terrifiante pour les familles des favelas – malgré une décision de la Cour suprême de mettre fin aux incursions pendant la pandémie de coronavirus.

De nouveaux chiffres montrent qu’entre juin 2020 et mars 2021, 797 personnes ont été tuées dans l’État de Rio, 85% dans la ville de Rio et la région métropolitaine environnante. »

https://www.theguardian.com/global-development/2021/apr/18/police-kill-hundreds-rio-de-janeiro-favela-raids-court-ban

*************************************************************************************************************************

  ALGÉRIE  

« Les ingrédients d’une explosion sociale sont là »

image.png

« En premier lieu, il y a cette hausse vertigineuse des prix qui touchent les produits alimentaires. 

A cette hausse des prix constatée et subie par tout le monde, est venue s’ajouter la grève surprise des employés d’Algérie Poste.

A tout ceci, il faut ajouter la menace qui pèse sur les caisses du CNR (caisse nationale des retraites) qui vient peser sur le présent et l’avenir. »

http://moroccomail.fr/2021/04/18/algerie-ca-chauffe-edito-de-reporters/

« Front social : Les foyers de contestation se multiplient »

«Un hirak social» ?

« Si, à un moment il y avait une certaine accalmie – les syndicats de l’éducation avaient même signé en 2015 une «charte d’éthique et de stabilité» (une trêve syndicale) – la dégradation du pouvoir d’achat des Algériens ces dernières années semble pousser nombre de syndicats à réoccuper le terrain de la protestation. L’envolée des prix des produits alimentaires, ces derniers mois, conjuguée à la stagnation des salaires, en est la parfaite illustration. »

 «D’après les informations, les postiers sont toujours en grève, plus que çà, le fait de les menacer de licenciement a fait empirer les choses.

Le pourcentage de suivi de cette grève est estimé entre 70% et 80%…

La majorité des travailleurs rejette catégoriquement le syndicat maison (UGTA) »

« Le postier qui a dit ses quatre vérités au ministre suspendu –Vidéo »

« Cette fois, on a dit que personne n’a le droit de parler au nom de l’ensemble des travailleurs d’Algérie Poste. Il faut une coordination nationale. On a demandé aux travailleurs à ce que chaque wilaya désigne un délégué »

https://www.tsa-algerie.com/le-postier-qui-a-dit-ses-quatre-verites-au-ministre-suspendu-video/

« Les salaires du mois d’avril n’ont pas été versés à temps aux fonctionnaires de plusieurs secteurs, ce qui a donné lieu à des mouvements de protestation, notamment dans l’éducation nationale.

de nombreuses catégories de fonctionnaires ont protesté la semaine passée contre le retard dans le virement de leurs salaires du mois d’avril, pendant que d’autres ont annoncé des actions similaires et mêmes de grèves pour la semaine prochaine.»

https://www.tsa-algerie.com/fonction-publique-le-paiement-des-salaires-a-decouvert-autorise/

À CAUSE DE LA CHUTE DU POUVOIR D’ACHAT, 34% DES TRAVAILLEURS SONT EXPOSÉS À LA PAUVRETÉ

«ils sont 34% de travailleurs à être sous la menace de la pauvreté», en se basant sur de «simples calculs tirés des données fournies par la Banque mondiale». Pour arriver à cette conclusion, il explique que la Banque mondiale affirme «qu’une famille algérienne, de 5 personnes, a besoin de 70.000 dinars pour vivre sans dettes. Avec un Salaire national minimum garanti (SNMG) de 18.000 dinars le constat de pauvreté s’impose de lui-même».

 Or, comme l’avait bien signalé le directeur général des Impôts, Amel Abdelatif, en mai 2020, 5 millions de salariés algériens ont un revenu mensuel inférieur à 30.000 dinars. Ce nombre correspondant à 45,5% des 11 millions de salariés du public et du privé du pays. C’est dire que le chiffre de 34% de travailleurs sous la menace de la pauvreté est même sous estimé »

http://afrique.le360.ma/algerie/societe/2021/04/19/34168-algerie-cause-de-la-chute-du-pouvoir-dachat-34-des-travailleurs-sont-exposes-la-pauvrete-34168

image.png

« A l’occasion de la sortie prochaine aux éditions de l’Asymétrie du livre « Dissidences algériennes », avec l’aimable autorisation de l’auteur, quatre documents spécialement transcrits et regroupés pour l’occasion et qui ne figurent pas dans le recueil.

Le sixième chapitre du livre, intitulé de “Tafsut imazighen au Printemps noir”, propose dix autres textes émanant de groupes communistes ou socialistes d’Algérie sur la question culturelle en général et sur la question amazighe (berbère) en particulier, de la fin des années 1970 au début des années 2000. »

http://dndf.org/?p=19491

« Apologie pour l’insurrection algérienne »

« Ce texte retrace les événements survenus en Kabylie et dans le reste de l’Algérie au printemps 2001. Ce mouvement populaire né de l’insurrection de la jeunesse kabyle face aux meurtres de plusieurs lycéens par l’Etat et ses milices fut rejoint par une vaste partie de la population et donna naissance à des tentatives locales de démocratie directe en opposition frontale avec le pouvoir et les manoeuvres des islamistes… image.png

« Chacun exprimant ses griefs, c’est à propos de logement, d’eau, de nuisances industrielles, d’accaparements de toutes sortes que les corrompus ont été systématiquement désignés à la vindicte publique et traités en canailles. Pour commencer à s’attaquer aux problèmes vitaux que pose à tous le délabrement du pays, il fallait bien sûr s’attaquer d’abord à ceux qui empêchent de les prendre en charge. La population réglant ainsi ses comptes avec

 les responsables qu’elle avait sous la main, ce furent surtout les maires qui en subirent les effets. Mais au-delà de ces escarmouches, c’était le projet d’une complète expropriation des expropriateurs qui prenait forme. Encore marquée par certaines ambiguïtés qui allaient bientôt être levées par la rupture avec les syndicalistes, une déclaration du comité populaire de la wilaya (préfecture) de Béjaïa affirmait le 7 juillet à l’adresse du pouvoir : « Vos gendarmes, symboles de la corruption, ne servent qu’à tuer, à réprimer et à trafiquer. C’est

pour cela qu’ils doivent partir immédiatement. Quant à notre sécurité, nos valeureux comités de vigilance s’en occupent à merveille : ils sont notre fierté. » Elle poursuivait en rappelant que les problèmes des citoyens « sont pris en charge par nos délégués de quartiers, de villages et des délégués syndicaux qui fonctionnent dans une assemblée appelée comité populaire. N’est-ce pas cela la démocratie directe ? » »»

https://infokiosques.net/spip.php?article376

***************************************************************************************************************************

« Une marche énergique à travers le mai rampant »

image.png

« Dans les usines, en 1968, on ne retrouvait guère l’atmosphère festive de 1936. Les gens sentaient qu’il s’était passé quelque chose qui pouvait aller plus loin, mais ils évitaient de le faire. L’atmosphère de gravité qui régnait se doublait d’un ressentiment contre les syndicats, bouc émissaire commode, alors qu’ils ne pouvaient garder le contrôle que par le comportement de la base. La gaieté était ailleurs, dans la rue. C’est pourquoi Mai 68 n’a pu ni reproduire, ni conduire à un retour révolutionnaire dans les années qui ont suivi. Le mouvement a généré un réformisme qui s’est nourri de la neutralisation de ses aspects les plus virulents. L’histoire ne repasse pas les plats.»

http://dndf.org/?p=19498

*************************************************************************************************************************

UK

Au cours des douze derniers mois, quelque 813 000 travailleurs ont été retirés des effectifs des entreprises, la pandémie ayant durement touché le marché de l’emploi.

« les données actuelles sur le marché du travail montrent en effet un afflux de 613 334 personnes sur les listes de paie en mars, ce qui signifie qu’elles ont trouvé un emploi – une excellente nouvelle à tout moment, en particulier pendant la pandémie.

Mais il y a aussi eu une sortie plus importante de 669 449 personnes quittant la masse salariale en mars. »

https://www.theguardian.com/business/live/2021/apr/20/uk-unemployment-rate-drops-payrolls-workers-stock-markets-ftse-business-live

*************************************************************

ESPAGNE

«Nous sommes plus des familles asphyxiées maintenant que pendant la crise de 2008»

À Aluche, l’association de quartier et le réseau de soutien mutuel ; à San Blas et Canillejas, la plate-forme des travailleurs sans emploi ; à Puente de Vallecas, la paroisse de San Ramón Nonato ; à Getafe, l’Hospitalillo de San José ; pour les plus petits, la banque des bébés de la Fundación Madrina ? Les noms varient d’un quartier à l’autre, mais ce qui ne change pas, ce sont les queues de la faim qui se répètent quotidiennement dans toute la Communauté de Madrid….

image.png

Depuis mars 2020, Cáritas et la Fondation Madrina sont passées de 400 personnes par mois à 4000 personnes par jour

«Nous sommes plus des familles asphyxiées maintenant que pendant la crise de 2008»

https://www.lavanguardia.com/politica/20210419/6961421/pandemia-vacuna-madrid-4m.html

***********************************************************************************************************************

ITALIE

« Jusqu’à 1,9 million d’emplois perdus en fin d’année »

« Dans le pire des scénarios esquissés par le rapport Sustainable Italy 2021, le taux de chômage pourrait grimper à 17%, avec des pics au Sud…

Alarme chômage lancée par Cerved: le chômage pourrait atteindre cette année un pic de 17%, avec une perte d’emplois qui pourrait passer de 1,3 à 1,9 million. Dans le Sud, la situation pourrait être encore pire. »

https://www.repubblica.it/economia/2021/04/19/news/cerved_allarme_occupazione_-297013739/

La pire perte de salaire d’Europe

« En Espagne, l’année de la pandémie, près de 600 000 employés ont été perdus, contre 464 000 de moins en Italie(données qui ne tiennent pas compte des nouvelles règles de calcul selon lesquelles les personnes mises à pied depuis plus de trois mois ne sont pas considérées comme employées). La baisse du taux d’emploi est de 2,4 points (de 63,3% à 60,9%) contre 0,9 point de moins en Italie (de 59% à 58,1%)…

En Italie, la baisse des salaires dans son ensemble était liée aux restrictions des activités pour contenir la contagion de Covid avec l’effondrement des contrats à durée déterminée et l’utilisation généralisée des filets de protection sociale »

https://www.repubblica.it/economia/2021/04/17/news/la_crisi_del_covid_pesa_sulle_buste_paga_in_italia_la_peggior_perdita_di_salario_d_europa_bruciati_39_miliardi-296830426/

*****************************************************************************************************************************

CHILI

« Ce matin, j’ai mis les résultats d’ACTIVA qui est une enquête bien faite (pour des raisons techniques). Parmi les Chiliens, seuls 37,8 % travaillent, 28,5 % sont au chômage et 13,3 % effectuent des travaux ménagers non rémunérés. En d’autres termes, au moins 41,8 % des Chiliens n’ont aucun revenu. »image.png

Réforme des retraites :

 affrontements ou incidents à Santiago Centro, Estación Central, Macul, La Florida, Recoleta, Ñuñoa, San Miguel, Huechuraba , Pudahuel, Quinta Normal, La Pintana, Cerro Navia et Independencia – 20 avril 2021

https://www.latercera.com/nacional/noticia/se-registran-cacerolazos-y-barricadas-en-varias-ciudades-del-pais-tras-requerimiento-del-gobierno-al-tc-por-tercer-retiro/ZFRLILYF55GCFEGBLOTRW5VL4I/

**************************************************************************************************************************

MYANMAR

«Le chômage signifie que les gens devront lutter pour survivre»

« Environ 200 000 travailleurs de l’industrie du vêtement au Myanmar ont perdu leur emploi depuis que l’armée a pris le pouvoir le 1er février, selon un grand défenseur des droits des travailleurs…

L’industrie, qui avait déjà supprimé environ 200 000 emplois à cause de Covid-19, employait au moins 700 000 personnes avant que la pandémie ne soit déclarée en mars de l’année dernière…

Presque aucune industrie n’a été épargnée par le bouleversement déclenché par la prise de contrôle militaire il y a deux mois et demi.

Bon nombre des 300 000 ouvriers du bâtiment de Yangon sont maintenant sans travail en raison de la suspension de grands projets de construction, et des millions d’autres dans le secteur privé, des manœuvres générales aux cols blancs, sont également confrontés à la précarité de l’emploi. »

https://www.myanmar-now.org/en/news/nearly-a-third-of-garment-industry-jobs-wiped-out-by-coup

*************************************************************************************************************************

« C’est le portrait classique de la classe ouvrière chinoise. »

« …parmi les 7 millions de livreurs de nourriture en Chine, plus des deux tiers ont moins de 35 ans, 81,7% sont des travailleurs migrants des zones rurales et 87,1% n’ont pas de diplôme d’études secondaires. C’est le portrait classique de la classe ouvrière chinoise. Dans ce groupe, il y a plus de troubles du travail que les gens ne le pensent.

 Des milliers de travailleurs des industries du textile et de la fabrication se sont mis en grève contre les bas salaires, les mauvaises conditions de travail et les protections de sécurité inadéquates. Au cours des cinq dernières années, la carte des grèves du China Labour Bulletin a documenté 8 014 grèves (celles des travailleurs de la construction représentent 42% ). »

*****************************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 17 avril 2021

image.png

***************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

****************************************************************************************************************************

STATES

En moins de 103 jours, mappingpoliceviolence.org a enregistré jusqu’à présent 268 meurtres par la police américaine cette année, soit près de trois meurtres par jour.image.png

«Ce dont nous en avons assez, c’est la police qui tue régulièrement de jeunes hommes noirs.»

Minneapolis: la police et les manifestants s’affrontent pour la deuxième nuit après la mort de Daunte Wright

La police s’est affrontée avec des manifestants pour une deuxième nuit dans la banlieue de Minneapolis après la mort par un policier de Daunte Wright, 20 ans , dimanche.

https://www.theguardian.com/us-news/2021/apr/13/minneapolis-police-protesters-clash-second-night-death-daunte-wright-brookyln-center

****************************************************************************************************************************

UK

RESTRUCTURATION SANS FIN

Près de 40 % des travailleurs britanniques sont prévenus moins d’une semaine à l’avance de leurs horaires de travail.

« Une étude a révélé que près de deux cinquièmes des travailleurs britanniques ne sont prévenus que très peu de temps à l’avance de leurs heures de travail, les employés les moins bien payés étant les plus touchés par la pandémie, signe que les pratiques d’emploi précaire sont répandues dans l’économie.

Selon la campagne de la Living Wage Foundation, 38 % de l’ensemble des travailleurs – soit environ 10 millions de personnes dans la population active britannique – sont prévenus moins d’une semaine à l’avance de leurs horaires par leur employeur…

Les travailleurs à temps plein faiblement rémunérés issus de milieux noirs, asiatiques et de minorités ethniques, ainsi que ceux qui ont des enfants, ont également été touchés de manière disproportionnée. »

https://www.theguardian.com/business/2021/apr/15/almost-40-of-uk-workers-get-less-than-a-weeks-notice-of-shift-patterns

Aux mêmes causes les mêmes effets ?

« le taux de chômage de 40% des jeunes noirs similaire à l’époque des émeutes de Brixton, selon les données »

« Une analyse du Guardian montre que de jeunes travailleurs noirs sont touchés de manière disproportionnée par la pandémie de Covid

Quarante ans après les émeutes de Brixton, qui se sont propagées à travers le Royaume-Uni lors d’une récession au cours de laquelle les Noirs ont perdu leur emploi en nombre disproportionné, les experts avertissent que le coronavirus a révélé des inégalités profondément enracinées qui existent toujours sur le marché du travail.image.png

Le taux de chômage des jeunes noirs était le même au dernier trimestre de 2020 qu’au début des années 1980, à l’époque des émeutes.

Entre octobre et décembre 2020, 41,6% des Noirs âgés de 16 à 24 ans étaient au chômage – le taux le plus élevé depuis la dernière crise financière, révèle l’ analyse Guardian des données de l’ Office for National Statistics (ONS). Le chômage des travailleurs blancs du même âge s’élevait à 12,4%. »

https://www.theguardian.com/society/2021/apr/11/black-youth-unemployment-rate-brixton-riots-covid

****************************************************************************************************************************

La Chine enregistre une croissance économique trimestrielle de 18%image.png

« Le résultat sera sans aucun doute utilisé par le régime de Xi Jinping pour vanter le succès des mesures chinoises par rapport à d’autres grandes économies, y compris les États-Unis.

Annonçant les données, Liu Aihua, porte-parole du Bureau national des statistiques (NBS), a déclaré: «Nous sommes convaincus que la tendance actuelle à la reprise se poursuivra tout au long de l’année.»

Mais en même temps, on craint que, malgré le chiffre record de la croissance globale, la reprise économique chinoise ralentisse.

«La reprise intérieure n’est pas encore solide», a déclaré Liu. Elle a souligné les incertitudes dans le secteur manufacturier, qui ont un impact sur l’investissement et la hausse des taux de chômage des travailleurs migrants et des jeunes diplômés.

Le nombre de travailleurs migrants venus dans les villes à la recherche d’un travail a été inférieur de 2,5 millions pour le trimestre à celui d’avant la pandémie, reflétant les problèmes des petites entreprises et du secteur des services.

Le taux de chômage des travailleurs âgés de 16 à 24 ans à la fin du mois de mars était de 13,6%, en hausse de 0,3 point de pourcentage par rapport à l’année précédente et bien plus élevé que le taux de chômage urbain global de 5,3%. »

https://www.wsws.org/en/articles/2021/04/17/chin-a17.html

****************************************************************************************************************************

« La direction d’Algérie Poste a menacé, aujourd’hui jeudi, dans un communiqué rendu public en fin d’après-midi, les grévistes de licenciement dans le cas où ils ne reprendront pas le travail « immédiatement »

«L’entreprise informe que dans le cas où les travailleurs grévistes ne reprendront pas le travail sur le champ, la règlementation en vigueur sera appliquée, ce qui inclut un licenciement sans préavis ni indemnisation»

Les employés d’Algérie Poste ont observé ce mercredi leur troisième jour de grève

« Le ministre de la Poste et des télécoms s’est rendu hier  mardi, dans un certain nombre de bureaux de poste de la capitale dans une tentative, visiblement vaine, de convaincre les grévistes de reprendre le travail.

Après un passage éclair dans un bureau de poste du 1er Mai à Alger dans une scène surréaliste, Brahim Boumzar poursuit son périple durant lequel il improvise un tête-à-tête avec des employés en colère. Il s’est vite trouvé devant des grévistes plus déterminés que jamais à défendre leurs revendications…

« Nous ne pouvons pas jouer sur votre terrain, avec votre public et avec votre arbitre ! »image.png

L’employé accuse les anciens syndicalistes d’avoir « trahi » les travailleurs lorsque, en 2013, la direction d’Algérie Poste avait ouvert un dialogue avec les salariés. Ces derniers avaient alors observé une grève de 20 jours…

« La valeur du dinar a baissé de 23 % depuis janvier 2020. Cela signifie que le salarié qui percevait 50 000 DA touche aujourd’hui 33 500 DA », calcule l’interlocuteur du ministre. « Demain, si dialogue il y aura, qu’allons-nous gagner de plus ? Nous toucherons les mêmes salaires qu’avant. Si avec 50 000 DA en 2020 le salarié pouvait tenir un mois, aujourd’hui en 2021 ce ne sera pas plus de 20 jours »

L’homme poursuit de vider son sac, en déniant à la commission de participation le droit de discuter au nom des travailleurs de la prime d’encouragement. Lui et ses collègues ne reconnaissent pas les « représentants » avec lesquels l’administration d’AP souhaite dialoguer. »

https://www.tsa-algerie.com/quand-un-postier-lache-ses-verites-devant-le-ministre-des-telecoms/

ALGÉRIE: UNE NOUVELLE BOUSCULADE POUR SE PROCURER DE L’HUILE FAIT PLUSIEURS BLESSÉS

« Les images montrent plusieurs files d’attentes monstrueuses de milliers de citoyens venus se procurer de l’huile.image.png

 L’organisation de cette distribution «à la soviétique» a fini par créer une cacophonie et se transformer en une bousculade chaotique et a créé une hystérie collective indescriptible…

 Rappelons que cette pénurie en huile de table est l’une des conséquences de la crise financière que traverse l’Algérie. Pour faire face à celle-ci, les autorités ont décidé d’imposer aux commerçants détaillants une facturation, ce qui est synonyme d’une nouvelle taxe. Les petits commerçants ont en effet décidé de ne plus commercialiser les différents types d’huile de table, qui ne leur rapportent plus de bénéfices, alors même que le prix de vente au consommateur final est taxé par l’Etat. »

http://afrique.le360.ma/algerie/societe/2021/04/11/34111-algerie-une-nouvelle-bousculade-pour-se-procurer-de-lhuile-fait-plusieurs-blesses-34111

LES RAISONS POUR LESQUELLES L’ALGÉRIE N’EST PLUS CAPABLE DE METTRE DE L’HUILE À TABLE

Il y a deux raisons à cela. D’une part, contrairement à ce que prétend le régime, les réserves de changes ont atteint leur niveau critique, soit beaucoup moins que le chiffre de 40 milliards de dollars, sorti par Abdelmadjid Tebboune, lors d’une récente interview. L’autre raison est liée surtout à la hausse vertigineuse des cours de l’huile de palme sur les marchés internationaux…

l’huile est importée dans un dollar plus cher pour être vendue dans un dinar, devenu

littéralement une monnaie de singe. C’est dire qu’en tenant uniquement compte de facteur, même si les cours de l’huile à Kuala Lumpur n’avaient pas pris l’ascenseur, un importateur comme Cevital était censé revendre l’huile raffinée nettement plus cher qu’en 2020. Or, il se trouve que sur cette même période de dépréciation du dinar face aux devises étrangères, les cours de la matière première importée ne permettent pas non plus de maintenir des prix constants comme le veut le régime…

Enfin, l’autre problème qui se pose c’est que l’Etat algérien, qui subventionne les produits de grande consommation, est en manque de liquidités. Plus d’huile consommée par les Algériens, ce n’est pas bon pour les affaires du Trésor public, non plus pour les réserves de change, qui sont à un plus bas historique.

http://afrique.le360.ma/algerie/economie/2021/04/14/34133-les-raisons-pour-lesquelles-lalgerie-nest-plus-capable-de-mettre-de-lhuile-table-34133

*****************************************************image.pnghttps://www.youtube.com/watch?v=I81rfcu21z8&ab_channel=01Distribution

Eleanor Marx dansant sur les notes d’une chanson punk I’m enough (I want more) des Downtown Boys

******************************************************************************************************************************

ALLEMAGNE

Le plafonnement des loyers annulé par la justice à Berlin

« Berlin (dts) – Après la décision de la Cour constitutionnelle contre le plafond de loyer de Berlin, il y a eu des manifestations spontanées dans la capitale fédérale. Selon la police, plus de 10 000 personnes se sont rassemblées à Kottbusser Tor jeudi soir.

Il y a eu de violents affrontements avec la police, du gaz poivré a également été utilisé et plusieurs personnes ont été arrêtées. »

https://www.hasepost.de/demo-gegen-mietendeckel-urteil-in-berlin-randale-und-festnahmen-246351/

« BERLIN (Reuters) – La Cour constitutionnelle allemande a jugé jeudi invalide la loi instaurant le plafonnement des loyers pour les appartements à Berlin, estimant que les autorités de la ville n’ont pas le pouvoir de promulguer de telles règles.

Entrée en vigueur le 23 novembre dernier, la loi visant à contenir la flambée des coûts du logement dans la capitale allemande a contraint les propriétaires à réduire et geler les loyers de plus de 300.000 locataires pour cinq ans. »

*************************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 10 avril 2021

image.png

****************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

****************************************************************************************************************************

Hommage à Manet. Le déjeuner sur l’herbe. Bruxelles, 1 avril 2021.
image.png

***************************************************************************************************************************

SUISSE

Sur les émeutes de Pâques à Saint-Gall

« Que vais-je répondre si on me demande à l’avenir où j’ai passé ma jeunesse? En quarantaine. »

« Les 500 jeunes de la Place Rouge ne viennent pas seulement de Saint-Gall, mais de toute la Suisse orientale et d’ailleurs. La plupart ont entre 15 et 18 ans, on estime que les deux tiers des personnes présentes sont des hommes et un tiers des femmes. Beaucoup font un apprentissage, certains sont issus de l’immigration. Cela ressort également des rencontres: ce n’est pas une fête où se rencontrent des enfants aisés, qui vont passer un an à l’étranger pendant la pandémie. Des jeunes issus de familles pauvres qui craignent pour leurs perspectives sociales se sont réunis ici. »

https://www.woz.ch/2114/jugendkrawalle/in-pipilottis-gummizelle

****************************************************************************************************************************

UK

« regardez sous le capot »

« Si l’on regarde sous le capot, il y a des raisons d’être prudent et de ne pas annoncer trop tôt les pousses vertes de la reprise. Une grande partie des nouvelles positives provient du fait que près de 5 millions de travailleurs étaient toujours en chômage technique à la fin du mois de février.

des inquiétudes demeurent quant au fait que le chômage augmentera régulièrement plus tard cette année. Les congés devraient être rendus moins généreux à partir de juillet et fermés à partir de septembre – avant que l’économie ne revienne à son plein régime – une étude publiée lundi par la New Economics Foundation estime que 850000 emplois seront menacés de licenciement, des heures réduites. ou un salaire inférieur….

le passage à une économie de cols blancs travaillant à domicile augmentera l’emploi des cols bleus plus précaires en Grande-Bretagne, qui devenait déjà une caractéristique préoccupante de l’économie avant que la pandémie ne frappe… »

https://www.theguardian.com/business/2021/apr/05/while-few-jobs-were-lost-to-covid-a-closer-look-is-less-encouraging

 samedi 3 avril 2021image.png

Les manifestants de Kill the Bill affrontent la police alors que des «milliers» prennent d’assaut la place du Parlement

https://berthoalain.com/2021/04/04/kill-the-bill-affrontements-a-londres-3-avril-2021/

*****************************************************************************************************************************

MYANMAR

« Plus de 600 personnes ont été tuées par la junte militaire du Myanmar depuis qu’elle a pris le pouvoir il y a un peu plus de deux mois…

une série de petites explosions a été signalée mercredi à Yangon, tandis qu’une usine appartenant à des Chinois a été incendiée dans la banlieue industrielle occidentale de la ville. »

https://www.myanmar-now.org/en/news/another-20-killed-in-major-crackdowns-as-regime-reaches-a-new-milestone

 » des méthodes à l’ancienne pour diffuser leur message »image.png

« Alors que la junte militaire birmane continue de resserrer son emprise sur Internet, les militants se tournent vers des méthodes à l’ancienne pour diffuser leur message…

Avec des titres comme Towards, Molotov, The Voice of Spring et The Milestone of Spring, ces revues sont également l’expression de l’espoir radical d’une génération déterminée à récupérer la liberté relative de la dernière décennie

Diffusées dans les rues et sur les marchés par de jeunes militants, ces publications ont l’avantage supplémentaire de toucher des membres du grand public qui ne sont pas forcément pleinement engagés dans le mouvement. »

https://www.myanmar-now.org/en/news/pro-democracy-journals-become-latest-lifeline-for-a-movement-under-siegeimage.png  deux sites pour suivre la situation  

« une zone de guerre »

Les habitants affrontent les troupes de la police et de l’armée avec des fusils de chasse traditionnels Tumi, qui sont chargés à la bouche avec de la poudre à canon, autant dire avec rien

https://www.myanmar-now.org/en

**********************************************************************************************************************

« stoff, une critique marxienne du capitalisme au 21ème siècle »

Sur le site «Sortir du capitalisme »image.png

« Une émission autour du premier numéro de stoff, une revue de réflexion vivante et collective autour de la critique marxienne du capitalisme – avec des membres du collectif stoff

L’émission complète

http://sortirducapitalisme.fr/media/com_podcastmanager/heinrichstoff.mp3

L’émission (1 heure 10 minutes) comporte :

Une présentation du projet théorique et politique de stoff (notamment par rapport à Marx et au marxisme, au matérialisme, à l’Ecole de Francfort, à la communisation, à l’appelisme et à la critique de la valeur) et de son fonctionnement collectif ;

Une explication du concept de stoff ;

Une présentation de Michael Heinrich, de sa relecture de Marx, et une discussion à partir de son interview de ce qu’on peut faire aujourd’hui de la critique marxienne du capitalisme, de l’idée d’une crise finale du capitalisme, du poids respectif des dominations impersonnelles et de classe, des structures et des capacités autonomes des individus et des groupes sociaux, et des questions de genre et de racialisation. »

****************************************************************************************************************************

« Évoquant des voies de « reprise divergentes », le FMI a déclaré qu’elles créeraient probablement des « écarts plus larges » dans les niveaux de vie entre les pays par rapport aux conditions pré-pandémiques.

« Les inégalités vont augmenter, non seulement entre les pays mais en leur sein. En effet, « les jeunes travailleurs et ceux qui sont relativement moins qualifiés restent plus lourdement touchés, non seulement dans les marchés avancés, mais aussi dans les marchés émergents et les économies en développement ». »

Gita Gopinath économiste en chef du FMI

https://www.cnbc.com/2021/04/06/imf-world-economic-outlook-april-2021-global-gdp-to-hit-6percent.html

ITALIE

« près d’un million d’emplois ont été perdus entre février 2020 et le même mois de cette année »image.png

ESPAGNE

« … par rapport à février de l’année dernière, il y a 330 000 emplois de moins et 700 000 chômeurs inscrits de plus. À ces chiffres, il faut ajouter les 743 000 travailleurs qui étaient encore à ERTE à la fin du mois de mars (malgré la suspension totale ou partielle de leur emploi, ils sont répertoriés comme affiliés à la Sécurité sociale). »

https://www.lavanguardia.com/economia/20210407/6632373/empleo-paro-erte-espana-pandemia-impacto-datos.html

****************************************************************************************************************************

FRANCE

Un chômage qui ne dit pas son nomimage.png

Ce que l’Insee appelle alors le « halo du chômage » regroupe les personnes souhaitant travailler mais qui, ne vérifiant pas les critères du BIT, sont classées comme inactives (donc sorties des statistiques de la population active), soit parce qu’elles ne sont pas disponibles pour travailler sous quinzaine (y compris pour des motifs de santé, de formation, d‘obligations familiales, etc.), soit parce qu’elles ne recherchent pas/plus « activement » un emploi (ce dernier sous-ensemble formant ce que l’Insee appelle les « chômeurs découragés »).

https://blogs.mediapart.fr/yves-besancon/blog/090421/macron-le-president-du-halo-du-chomage

***************************************************************************************************************************

« Pour en finir avec le taux de profit, les capacités de production oisives et la crise de suraccumulation à venir »
image.png

« Les deux années à venir nous donneront des indications fortes sur les rouages effectifs du système capitaliste. Une crise économique significative viendrait corroborer les thèses développées dans cette série d’articles. À l’inverse, un maintien des marchés à leurs cours actuels, voire une reprise sans en passer par la case krach, tendrait à remettre en cause à la fois notre lecture, mais pourrait également en faire de même de la « loi de la valeur ». Dans ce cas, il conviendra alors de réexaminer à la fois nos hypothèses, mais également une partie de celles de Marx pour comprendre si elles peuvent être corrigées par quelques contre-tendances non prises en comptes, ou si elles s’avèrent fausses dans leur ensemble. Que cette crise ait lieu ou non, l’avenir économique proche promet de répondre au moins partiellement à de nombreuses questions anciennes tout en faisant émerger des implications nouvelles. Il conviendra de les décrypter avec attention tout en évitant la tentation de les expliquer par une simple application de préceptes sans questionner ces derniers ce qui pourrait nous pousser à dériver loin de la matérialité du capital actuel.

Il conviendra de les décrypter avec attention tout en évitant la tentation de les expliquer par une simple application litanique de préceptes postulés mais jamais démontrés. La critique radicale ne peut faire l’économie de questionner ses propres fondements, même les plus ancrés, sous peine de demeurer dans le ciel des idées et de dériver loin de la matérialité sociale et économique du monde vivant. »

http://dndf.org/?p=19468

*****************************************************************************************************************************

ALGÉRIE: DÉPASSÉ PAR LA REPRISE DU HIRAK, LE RÉGIME MENACE DE RENOUER AVEC LA RÉPRESSIONimage.png

Face aux marches du Hirak qui ont repris avec vigueur en février, le président Tebboune, régulièrement conspué par les manifestants, a dénoncé les « dérapages qui sortent du cadre de la démocratie et des droits de l’Homme », avertissant qu’à l’avenir « l’Etat sera « intransigeant ».

Le chef de l’Etat s’exprimait lors d’une réunion du Haut conseil de sécurité, qui regroupe les principaux hauts responsables de l’Etat, notamment le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères, son collègue de l’Intérieur et le chef d’état-major de l’armée et le patron de la gendarmerie.

http://afrique.le360.ma/algerie/politique/2021/04/07/34070-algerie-depasse-par-la-reprise-du-hirak-le-regime-menace-de-renouer-avec-la-repression-34070

****************************************************************************************************************************

AUSTRALIE

Les jours d’après..

« La suppression par le gouvernement libéral-national de son programme de subventions salariales JobKeeper et la réduction de l’indemnité de chômage JobSeeker la semaine dernière aggraveront la crise sociale.

La réduction de 100 dollars par quinzaine de JobSeeker par rapport à jeudi dernier poussera environ 155 000 personnes dans la pauvreté, portant le total à 4,5 millions, dont plus d’un million d’enfants, selon un rapport de l’Australian Institute. Cela représente une augmentation de 600 000 depuis le début de 2020.

Le groupe de réflexion n’a pas pris en compte l’impact supplémentaire des pertes d’emplois résultant de la fin de JobKeeper le 28 mars, ce qui signifie que les chiffres peuvent s’avérer être une sous-estimation. Le département du Trésor a prédit à la fin du mois dernier que 150 000 emplois et 110 000 petites entreprises pourraient être détruits avec la fin de JobKeeper.

Des recherches récentes menées par les analystes SGS Economics and Planning ont révélé que la dévastation économique de l’année dernière avait affecté de manière disproportionnée les zones les plus pauvres. À Sydney, les banlieues ouvrières de Fairfield et Campbelltown ont perdu un total de 5 267 emplois, tandis que 2 010 emplois ont été créés dans les riches Northern Beaches. À Melbourne, 14 259 emplois ont été détruits à Wyndham, Dandenong et Casey, tandis que les riches régions métropolitaines de Yarra et de Melbourne en ont gagné 2 188.

Dans une nouvelle attaque contre les ménages de la classe ouvrière, les moratoires sur les expulsions ont été levés la semaine dernière en Nouvelle-Galles du Sud, à Victoria et en Australie occidentale. Bon nombre des 75 000 ménages qui ont différé le paiement du loyer en raison de la perte de revenus pendant la pandémie sont maintenant confrontés à la possibilité de se retrouver sans abri. »

https://www.wsws.org/en

**************************************************************************************************************************

STATES

Les travailleurs de l’automobile dénoncent la semaine de travail de 84 heures pour les métiers spécialisés à l’usine de montage de Sterling Heights: «Cela ressemble à de la torture»image.png

Cet horaire brutal, également connu sous le nom de 12/7, implique 12 heures de travail pendant sept jours d’affilée sans rémunération des heures supplémentaires, suivies de sept jours de congé.

À l’intérieur de l’usine, la colère mijote à la fois parmi les métiers spécialisés et les travailleurs de la production, qui ont été soumis à des mois d’heures supplémentaires forcées alors même que le virus se propage de manière incontrôlable….

 «Tant que nous leur permettons d’imposer cela aux métiers spécialisés, ce n’est qu’une question de temps avant que cela revienne à tous les travailleurs de la production. Cela finira par arriver. »…

Les travailleurs de l’automobile vivent sous la menace constante de la direction et du syndicat «Personne ne veut recommencer. Nous avons besoin de nos emplois. Si l’un de nous fait un pas en avant, il a une cible sur le dos. Le syndicat exprime cette peur. Quiconque prend la parole en sera un exemple. Ils utilisent la peur et l’intimidation. Ce n’est plus comme ça qu’avant. »

https://www.wsws.org/en/articles/2021/04/08/shap-a08.html

Le syndicalisme ne fait pas son entrée chez Amazon aux Etats-Unis

« Plusieurs explications : d’abord, les salariés votent pour leurs intérêts directs et il n’y a manifestement pas eu de « convergence des luttes » entre les revendications salariales et le mouvement antiraciste Black Lives Matter, dans une usine où près de 80 % des salariés sont afro-américains. Amazon paye un salaire horaire supérieur à 15 dollars (12,60 euros) de l’heure, soit plus de deux fois le salaire minimum, qui n’est que de 7,25 dollars en Alabama.

Ensuite, l’entreprise offre de nombreux plans d’assurance-santé, qui permettent de couvrir les salariés dès le premier jour, ce qui est décisif dans ce Sud pauvre en période de Covid. Une grande partie des salariés sont des femmes afro-américaines et peut-être ont-elles voulu aussi assurer les arrières pour leurs familles, d’autant que nul n’osait exclure qu’Amazon ferme l’entrepôt géant qui emploie environ 5 600 personnes….

Amazon a mené une campagne agressive contre la syndicalisation de son site, qui aurait été une première sur le territoire des Etats-Unis : par le biais des réseaux sociaux, elle demandait à ses salariés l’intérêt qu’ils avaient à dépenser 500 dollars de cotisation par an. L’entreprise de Jeff Bezos a pu profiter aussi des scandales de corruption qui ont frappé depuis deux ans les syndicats de l’automobile à Detroit (Michigan)….

Il y avait quelque chose de dérangeant dans cette campagne, où le syndicat n’était capable de présenter que quelques salariés d’Amazon, dont l’Afro-Américain Darryl Richardson. Mais aussi des professionnels du syndicat, dont l’un, Michael Foster, travaille dans une société d’abattage de poulets et était le chef du mouvement de syndicalisation. Les deux hommes ont enchaîné les interviews et les séances de photographie pour les journalistes, américains et étrangers, qui ont accouru en Alabama…

Dès que l’on se rendait à la sortie du gigantesque entrepôt d’Amazon, les réponses étaient beaucoup plus mitigées. Les salariés blancs étaient clairement contre la syndicalisation et les Afro-Américains, qui représentent plus des trois quarts des effectifs, taiseux. Il était délicat d’aller plus loin, les services de sécurité d’Amazon expulsant aimablement les journalistes du parking privé, quelques minutes après leur arrivée. Il y avait toutefois un moment favorable pour les syndicats, qui avaient obtenu, avant Noël, que 30 % des salariés signent une pétition exigeant l’organisation d’un scrutin sur la syndicalisation, comme l’impose la loi fédérale américaine….

L’affaire est une victoire pour Amazon, deuxième employeur du pays, après Walmart, avec 950 000 salariés, qui reste une entreprise sans syndicat. Il s’agit d’une nouvelle défaite pour les entreprises du numérique, où les organisations syndicales ont le plus grand mal à s’implanter. Le vote marque aussi une nouvelle défaite pour les syndicats dans le Sud profond américain, où les consultations donnent inexorablement le même résultat, après les échecs de ces organisations à entrer chez Boeing, Mercedes, Volkswagen ou Nissan…. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/04/09/le-syndicalisme-ne-fait-pas-son-entree-chez-amazon-aux-etats-unis_6076243_3234.html

 *****************************************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 3 avril 2021

image.png

*****************************************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

****************************************************************************************************************************

Les ouvriers d’usine fuient la ville pour un avenir incertain

«Travailler à l’étranger sera le seul choix pour de nombreuses personnes qui ont perdu leur emploi dans les zones industrielles du Myanmar.»

« Des centaines de milliers de travailleurs ont fui le chômage et la violence de l’État dans le canton de Hlaing Tharyar à Yangon, mais sans emplois en attente dans leurs villages d’origine, un exode massif vers les marchés du travail étrangers pourrait se profiler à l’horizon…image.png

« Les ouvriers s’entassent dans des camions qui retournent aux dortoirs des travailleurs dans la zone industrielle Shwe Lin Ban du canton de Hlaing Tharyar, le 28 octobre 2020 (Frontier) »

Déjà en difficulté à cause du COVID-19, le secteur du vêtement autrefois en plein essor du Myanmar a été décimé par les effets du coup d’État du 1er février, mettant en péril plus d’un demi-million d’emplois.

Des travailleurs en grève des secteurs public et privé – dont beaucoup du secteur de l’habillement – ont rejoint le mouvement de désobéissance civile , immobilisant les ports , les banques et les secteurs de la logistique du pays, rendant difficile pour les usines d’accéder aux matières premières ou d’envoyer des produits finis.

Ces dernières semaines, la violence a directement touché les banlieues industrielles de Hlaing Tharyar, Shwepyithar et South Dagon, avec des dizaines de manifestants tués et plus d’une douzaine d’usines incendiées. De plus en plus d’acheteurs étrangers ont suspendu temporairement les commandes en provenance du Myanmar et il n’est pas clair si cette activité reviendra….

La dévastation économique provoquée par le coup d’État et les grèves qui ont suivi était pleinement visible à Hlaing Tharyar fin février, lorsque les travailleurs migrants ont commencé à quitter la ville pour leurs villages d’origine. Avec des heures et des salaires réduits, ils n’avaient pas les moyens de payer un loyer en attendant la réouverture des usines. Mais des centaines de milliers d’autres sont partis après le 14 mars, lorsque la junte a déclaré la loi martiale dans le canton à la suite d’une répression brutale au cours de laquelle elle aurait tué plus de 50 personnes. »

Des centaines de travailleurs se mettent en grève dans les usines du ministère de la Défense fabriquant des pièces de véhicules militaires au Myanmar

« Les grèves ont commencé le 7 mars dans cinq usines à travers le pays, mais elles ont été partiellement interrompues après les visites du général de division Ko Ko Lwin, vice-chef des industries de la défense, qui fabrique des armes et d’autres équipements pour les Tatmadaw… 

Chez Htone Bo, qui emploie environ 600 personnes, au moins 193 travailleurs ont déclaré qu’ils étaient en grève, selon les chiffres compilés à partir des médias sociaux par Myanmar Now. 65 autres à Magway et 34 à Myaing ont déclaré qu’ils se joignaient aux grèves…

Beaucoup de ceux de l’usine de Htone Bo sont maintenant retournés au travail, mais d’autres ont démissionné et d’autres ont encore été arrêtés, ont déclaré des travailleurs à Myanmar Now, bien qu’ils n’aient pas été en mesure de donner des chiffres détaillés….image.png

Un travailleur de l’usine de Htone Bo a déclaré que même s’il avait été contraint de retourner au travail, il ne faisait toujours rien à l’usine.

«Nous ne travaillons pas. Je suis chez moi », a-t-il dit. «Je vais à l’usine uniquement les jours où je veux y aller. Même les jours où je suis à l’usine, je ne travaille pas. »

https://www.myanmar-now.org/en/news/hundreds-of-workers-go-on-strike-at-ministry-of-defence-factories-making-myanmar-military

*****************************************************************************************************************************

GRECE

« A propos de la grève de la faim de Dimitris Koufontinas »image.png

« Le 22 mars, deux articles[i] sur la grève de la faim de Dimitris Koufontinas ont été publiés dans lundi.am. Les deux articles développent un raisonnement qui est, à tout le moins, valide et qui aide à comprendre la situation récente ; en même temps, cependant, l’absence de certaines références nécessaires est tout aussi importante et doit donc être soulignée comme telle.

Comme il s’agit d’articles dont la cohérence interne s’est accrue et qui ont une corrélation valable avec l’histoire de la lutte des classes en Grèce, afin de décoder leur contenu, nous les mettrons en contact avec d’autres textes, dont la lecture est de toute façon recommandée par nous »

http://dndf.org/?p=19450

*****************************************************************************************************************************

Un nouveau blog : « Le serpent de mer »image.png

« Nous sommes issus de la mouvance anarcho-marxiste-autonome. Nous avions pour projet de créer une revue où il aurait été question de la crise de reproduction du capital. Ajournée, cette revue est devenue un blog.

On trouvera ici des analyses de la forme socio-économique capitaliste dans sa phase actuelle, mais aussi d’autres écrits qui ne s’inscrivent pas directement dans le champ cloisonné de la « théorie » : de la fiction, des documents historiques, de l’introspection, d’autres choses peut-être.

Nous pensons que la crise s’approfondit, mais nous n’en déduisons aucune téléologie. À défaut de traquer la vieille taupe, nous avons choisi de nourrir des serpents de mer. »

Harry Cover & John Duff

https://leserpentdemer.wordpress.com/

*****************************************************************************************************************************

BELGIQUE/ALLEMAGNE/SUISSE

« c’est quand même le signal d’une situation qui ne peut pas perdurer en termes de limitation des activités sociales »

BELGIQUEimage.png

Plusieurs milliers de personnes réunies au Bois de la Cambre pour faire la fête, au détriment des gestes barrières et des mesures sanitaires, terminant dans un affrontement entre police et participants

https://www.lalibre.be/belgique/societe/yves-coppieters-apres-la-boom-c-est-quand-meme-le-signal-d-une-situation-qui-ne-peut-pas-perdurer-en-terme-de-limitation-des-activites-sociales-6066d3d57b50a6051776bca2

ALLEMAGNE

Hambourg: manifestation spontanée après l’interdiction de manifester contre le couvre-feu

SUISSE

Heurts entre des jeunes et la police à Saint-Gallimage.png

Les jeunes s’étaient initialement rassemblés sur la Place rouge, un lieu traditionnel de rencontre pour les jeunes. Puis vers 21h00, la situation a dégénéré. Aux abords de la vieille ville, des jeunes ont attaqué la police, qui a répondu par des tirs de balles en caoutchouc

https://www.tdg.ch/heurts-entre-des-jeunes-et-la-police-a-saint-gall-632127243080

****************************************************************************************************************************

BELGIQUE

Les jours d’après…image.png

« pour sauver l’aéroport de Charleroi »

« Réduction du temps de travail, flexibilité pour tous, primes week-end revues à la baisse et suppression des bonus induits par les Conventions Collectives de Travail telles que la CCT 90 qui récompense l’atteinte de certains objectifs… Ce sont les efforts que la direction de l’aéroport de Charleroi demande à ses employés pour parvenir à réduire les coûts de dix millions d’euros par an »

https://www.7sur7.be/economie/voici-ce-qui-a-ete-propose-aux-syndicats-pour-sauver-laeroport-de-charleroi~ae4e4868/

***************************************************************************************************************************

STATES

L’économie américaine crée 916000 emplois en mars alors que le déploiement des vaccins alimente le boom de l’embauche…

Les derniers gains suggèrent que le pire de l’effondrement des emplois lié à la pandémie est peut-être passé – mais de gros problèmes demeurent.

Alors que le taux de chômage a fortement chuté à partir d’un sommet vertigineux de 14,8% en avril dernier, les États-Unis ont toujours 8,4 millions d’emplois de moins qu’avant la pandémie et les licenciements restent élevés. La semaine dernière, 719 000 personnes ont déposé des demandes de prestations de chômage, a annoncé jeudi le ministère du Travail. Le chiffre était de 658 000 la semaine précédente. Bien que le nombre de réclamations tienne à la baisse par rapport à des niveaux records, il est toujours plus de trois fois plus élevé qu’avant la pandémie.

Le taux de chômage «réel» pourrait être plus proche de 9%, selon une mesure plus large du taux de chômage qui est étroitement surveillée par la Réserve fédérale et inclut des personnes en marge du marché du travail qui ne recherchent pas activement du travail.

https://www.theguardian.com/business/2021/apr/02/us-economy-jobs-hiring-vaccine-rollout

***************************************************************************************************************************

FRANCE

Bruits de bottes !

Les forces armées françaises se préparent à une guerre de haute intensité

« Dans les forêts et les plaines de la région Champagne-Ardenne, où les grandes puissances se sont autrefois affrontées, les forces armées françaises commencent à se préparer au retour d’un grand conflit…

En janvier, l’état-major a discrètement créé dix groupes de travail pour examiner l’état de préparation du pays à une guerre de haute intensité. Les généraux français estiment avoir une dizaine d’années pour s’adapter. Les groupes englobent tout, des pénuries de munitions à la résilience de la société, y compris si les citoyens sont «prêts à accepter un niveau de pertes que nous n’avons jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale», déclare un participant…

dans sa vision stratégique pour 2030 publiée l’année dernière, le général Thierry Burkhard, chef de l’armée française, a souligné la nécessité de se préparer à un conflit interétatique de haute intensité… »

https://www.lavanguardia.com/internacional/20210330/6616738/fuerzas-armadas-francesas-preparan-guerra-alta-intensidad.html

****************************************************************************************************************************

Blog DDT 21« La fin du monde n’aura pas lieu »image.png

Le catastrophisme a le vent en poupe, teinté parfois de marxisme comme on l’a vu au chapitre précédent :

un monde en voie d’effondrement nous emporte avec lui, il est urgent d’agir… ou peut-être pas, s’il est déjà trop tard.

Mais de quel effondrement s’agit-il ?

https://ddt21.noblogs.org/?p=3206

***************************************************************************************************************************