« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 30 janvier 2021

image.png

*******************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

*********************************************************************************************************

« Lettre de la Russie – Sur les protestations du 23 janvier »

« rapport suivant d’anarchistes en Russie, décrivant la situation là-bas lors des manifestations du 23 janvier, au cours desquelles des dizaines de milliers de personnes à travers le pays se sont rassemblées en réponse à l’arrestation du chef de l’opposition Aleksei Navalny – exprimant une colère bien plus profonde….image.png

 Aujourd’hui, 23 janvier, une étincelle a été allumée en Fédération de Russie. De Moscou à Oulan-Oude, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues pour manifester contre Poutine, la corruption et la répression. À première vue, ces manifestations peuvent ressembler aux mêmes manifestations de l’opposition qui débutent chaque fois qu’un candidat de l’opposition de premier plan est sévèrement réprimé. Mais pour nous sur le terrain, nous sentons que quelque chose a changé

L’attitude passive habituelle qui est typiquement celle de ce genre de manif a été abandonnée. Les gens rendent coup pour coup à la police. De même, ces rassemblements ne se sont pas déroulés dans les lieux habituels, et ils n’étaient pas composés des mêmes personnes politiquement actives de la classe supérieure. De la ville de Chita, nous avons entendu des personnes nous rapporter que les flics ont été mis en déroute. À Perm, la foule a applaudi après que des anarchistes ont pris la parole pour parler de rébellion, d’autonomie et de solidarité contre la répression. À Irkust, la manif a elle aussi chaleureusement accueilli les anarchistes et leurs prises de parole. Ailleurs, des personnes ont fait barrage à des camions de police tandis qu’à un autre, elles désarrêtaient des manifestant.e.s. Dans une rue, un homme a cogné un flic, tandis que dans une autre les gens chantaient « Liberté ! Liberté ! » alors qu’une femme arrachait une matraque de la main d’un policier. L’intérêt croissant pour les idées anarchistes est certainement plaisant, mais il y avait surtout un potentiel anarchique, encore plus excitant, dans la révolte qui a éclaté aujourd’hui, aussi modeste soit-il.

L’Etat a admis plus de 3000 arrestations. Des vidéos illustrant des passages à tabac brutaux de la police sont apparues. Les justiciers para-étatiques étaient en masse. Les stations de métro ont été fermées. Nul doute que davantage de répression suivra; l’Etat russe dispose de grandes ressources répressives. Cependant, comme tous les Etats, ils exigent un certain niveau de conformité de la part de la population pour réussir à réprimer les foules dans la rue et les mouvements plus généralement. Les flics ont pu faire leur routine habituelle de se muscler et d’arracher des gens à de nombreuses reprises, mais les gens ont également riposté, sauvant leurs camarades de la police ou même chassant complètement la police de certaines zones. »

https://de.crimethinc.com/2021/01/24/letter-from-russia-on-the-protests-of-january-23

https://lundi.am/Lettre-de-Russie

le texte ci dessus corroborer par l’article du « Guardian »

« Les manifestations de samedi ont été l’une des plus grandes manifestations contre le régime de Poutine au cours de la dernière décennie….

Des affrontements ont éclaté lorsque la police brandissant des matraques a chassé les manifestants des principales places de Moscou et de plusieurs autres villes, et des colonnes de manifestants ont franchi les lignes de police à Moscou et à Saint-Pétersbourg, entraînant des batailles rangées dans les rues.

La police semblait parfois perdre le contrôle. À Moscou, une vidéo montre des manifestants échangeant des coups avec des agents anti-émeute près du site principal de la manifestation, alors que de jeunes manifestants à proximité ont donné des coups de pied autour d’un casque anti-émeute de la police comme un ballon de football. À Saint-Pétersbourg, les manifestants ont fermé la rue principale de la ville, Nevsky Prospekt, et l’équipe de Navalny a finalement dû lancer un appel pour qu’ils rentrent chez eux. »

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/23/the-problem-is-putin-protesters-throng-the-streets-to-support-navalny

********************************************************************************************************

Des manifestations anti-confinement aux Pays-Bas basculent en émeutes

« Je pense que si on va sur ce chemin, nous nous dirigeons vers une guerre civile », a déclaré dimanche devant les caméras de télévision le maire d’Eindhoven John Jorritsma, qualifiant les personnes présentes au rassemblement de « lie de la société » et suggérant la nécessité d’une intervention de l’armée.

https://fr.news.yahoo.com/covid-19-heurts-police-marge-060408742.html

 AMSTERDAM (Reuters) – Des manifestations contre les mesures de confinement aux Pays-Bas ont dégénéré dimanche, des émeutiers ayant pillé des magasins, déclenché des incendies et affronté les forces de l’ordre dans plusieurs villes, ont rapporté la police et la presse néerlandaises, faisant état de plus de 240 arrestations.

https://www.challenges.fr/monde/des-manifestations-anti-confinement-aux-pays-bas-basculent-en-emeutes_747606

« Le syndicat de la police néerlandaise , NPB, a averti qu’il pourrait y avoir d’autres émeutes anti-lockdown après que des centaines de personnes aient été arrêtées ce week-end dans plusieurs villes.

«Nous n’avons pas vu autant de violence en 40 ans», a déclaré le membre du conseil d’administration du syndicat Koen Simmers à l’émission de télévision Nieuwsuur. »

https://www.theguardian.com/world/live/2021/jan/25/coronavirus-live-news-biden-to-reinstate-covid-travel-ban-as-world-nears-100m-cases

deuxième nuit d’émeutes après l’imposition d’un couvre-feu

Des affrontements ont opposé la police antiémeute à des groupes de protestataires à Amsterdam ainsi que dans la ville portuaire de Rotterdam, où des vitrines de magasins ont été brisées et leurs marchandises pillées. Plus de 70 personnes avaient été arrêtées, selon les médias locaux….

Lundi soir, les maires de plusieurs villes du pays ont annoncé qu’ils allaient instaurer des mesures d’urgence pour tenter d’empêcher de nouveaux troubles.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/26/une-deuxieme-nuit-d-emeutes-aux-pays-bas-apres-l-imposition-d-un-couvre-feu_6067593_3210.html

sur les émeutes contre le couvre-feu et ses origines

« Eindhoven – ancienne ville de Philips, maintenant la Silicon Valley néerlandaise..

Parmi les autres points chauds, citons Stein, dans l’ancienne zone minière de charbon des Pays-Bas, d’anciennes villes textiles telles que Helmond et Tilburg, ainsi que des villes de province telles que Roermond, Venlo, Breda, Arnhem, Apeldoorn. À La Haye, des jeunes du quartier de migrants de Schilderswijk sont descendus dans la rue, manifestement contre la police, qui avait déjà été impliquée dans des incidents racistes. Dans d’autres villes, c’est également un facteur….

nous ne gaspillerons pas nos mots sur les combattants de rue et les émeutiers, qui sont toujours attirés par les manifestations de rue. Nous avons déjà indiqué ci-dessus certains des antécédents des jeunes impliqués dans les manifestations et les émeutes contre le couvre-feu. Ils font partie de secteurs de la classe ouvrière, appauvris par la désindustrialisation, et / ou appartiennent à la deuxième, troisième ou quatrième génération de travailleurs migrants du Maroc et de Turquie. Ils sont souvent peu qualifiés, ont peu de possibilités d’emploi, vivent d’emplois précaires, de prestations ou de leurs parents, sont enfermés à la maison en raison de fermetures d’écoles ou d’un manque de travail, souvent avec beaucoup dans un petit espace. »

https://leftdis.wordpress.com/2021/01/25/netherlands-about-the-riots-against-the-curfew-and-its-backgrounds/?fbclid=IwAR1EBXOCFW4uTkJBX8Bh2E0NBtBdyq6HUFyt-MwaJgZEp2f0wY-IpZ4i_yg

Une tentative pour expliquer les émeutes de Corona aux Pays-Bas.

« Lorsque les affrontements ont commencé à Eindhoven dimanche, vous avez pu voir de nombreux hooligans fascistes se battre avec les flics. Mais au bout d’un moment, la situation a changé. De plus en plus de jeunes se sont présentés, dont une partie était des migrants. Ce sont eux qui ont donné du fil à retordre aux flics, qui ont pillé les magasins et qui ont rendu Eindhoven incontrôlable pendant quelques heures. Puisque certains hooligans fascistes se sont plaints sur les réseaux sociaux d’avoir été battus par des jeunes migrants, il semble qu’ils n’ont pas vraiment travaillé ensemble. Lundi, les émeutes s’étaient propagées dans une douzaine de villes des Pays-Bas. Mardi, cela s’est poursuivi, même si l’intensité était plus faible…

De nombreux gauchistes aiment discuter des révoltes au Chili, au Liban, en Tunisie et en France. Révoltes dans lesquelles la jeunesse prolétarienne s’est soulevée, mais dans des pays comme les Pays-Bas et l’Allemagne, une grande partie de la soi-disant gauche semble avoir perdu le contact avec les prolétaires de leur propre pays….

Bien sûr, il est intolérable que les gens appellent les flics «Kankerjoden» (anglais → «Cancer Jewish»). Bien entendu, le langage et les comportements antisémites sont inacceptables. Mais d’abord, les émeutes de Corona dans les quartiers prolétariens aux Pays-Bas étaient non organisées et assez spontanées. Dire qu’ils étaient tous antisémites et d’extrême droite est tout simplement faux. Ce qui unit les gens, c’est leur haine contre la police, en raison de leurs expériences quotidiennes de profilage racial, de répression, etc. Beaucoup d’entre eux voient également l’attitude hypocrite de nombreux politiciens et de larges pans de la société. Ils ne voient aucune perspective pour eux-mêmes dans ce monde capitaliste…

Ce genre de troubles va s’intensifier dans les années à venir, pas seulement aux Pays-Bas. Nous pouvons apprendre beaucoup de camarades dans des pays comme le Chili et la France. Par exemple, comment surmonter la scission actuelle entre des parties de la soi-disant gauche radicale et la jeunesse prolétarienne des banlieues.»

Corona Riots in the Netherlands: “The government has stolen millions from families, they have destroyed families”

« Depuis cet été, il y a dans les quartiers populaires néerlandais une agitation liée à l’inactivité de la jeunesse face à l’épidémie. Des troubles ont par exemple eu lieu à Utrecht et au sud de la Haye pour protester contre les mesures sanitaires, pourtant souples comparées à de nombreux autres pays. Mais depuis quelques temps, on voit des jeunes de tous horizons prendre la tête de la contestation, comme dans le collectif Nederland in Opstand « Les Pays-bas en révolte ». Ces modes d’action et le recrutement du mouvement font penser aux Gilets Jaunes : classe moyenne en voie de déclassement auxquels s’ajoutent de nombreux précaires que les mesures prises contre la pandémie envoient dans la pauvreté. »

https://www.lefigaro.fr/international/les-emeutes-aux-pays-bas-pourraient-donner-des-idees-aux-jeunes-francais-20210126

****************************************************************************************************

Nouveaux heurts en Tunisie après la mort d’un blessé lors d’une manifestation

La tension ne retombe pas en Tunisie.

 A Sbeïtla, dans la région de Kasserine, dans le centre de la Tunisie, des affrontements ont opposé, dans la soirée de lundi 25 janvier, la police et des manifestants, après la mort d’Haykel Rachdi….

Le jeune homme avait été blessé le 19 janvier par une cartouche de gaz lacrymogène lors d’une manifestation. Hospitalisé à Sousse, il est mort dans l’après-midi, a annoncé le directeur de cet hôpital…

L’armée a été déployée dans la ville devant les institutions de l’Etat pour empêcher tout éventuel débordement.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2021/01/25/nouveaux-heurts-en-tunisie-apres-la-mort-d-un-blesse-lors-d-une-manifestation_6067579_3212.html

 Une manifestante tient une affiche, sur laquelle est écrit « la pauvreté augmente, les privations augmentent »

« Les manifestations se poursuivaient mercredi, la police repoussant des centaines de manifestants, principalement de jeunes, devant le parlement du pays dans la capitale, Tunis. Un groupe y avait marché depuis le quartier ouvrier de Hay Ettadhamen, au nord de la ville. Les manifestants ont scandé des refrains de la révolution de l’hiver 2010-2011 et des slogans anti-police, tandis qu’à l’intérieur, les politiciens ont continué à débattre de l’acceptation ou du rejet d’un nouveau gouvernement proposé, le cinquième depuis les élections peu concluantes de 2019.

Les troubles continuent de dominer une grande partie de la vie publique . Dans toute la Tunisie, les groupes de la société civile et les habitants des quartiers marginalisés réclament le développement économique, la fin des brutalités policières et la libération d’environ 1 400 personnes arrêtées lors des troubles. La Tunisie a été en proie à des luttes intestines politiques et les forces de police n’ont presque pas été réformées depuis la révolution que ses propres actions ont contribué à déclencher.

Même avant que la pandémie ne détruise l’industrie touristique vitale du pays, l’économie tunisienne était en difficulté. Le chômage – un facteur clé de troubles sociaux – est resté ancré à environ 15% de la population active dans tout le pays, passant à 36% chez les 15 à 24 ans, un groupe démographique important parmi ceux qui manifestent maintenant….

Selon le Fonds monétaire international, l’économie déjà moribonde du pays s’est contractée d’un «sans précédent» de 8,2% en 2020. La baisse a été ressentie à travers la Tunisie, mais nulle part plus que dans les quartiers pauvres autour de Tunis et dans les régions de l’intérieur difficiles où, même avant la pandémie, le chômage atteignait 30%. Dans ces régions, la pandémie ayant fermé les opportunités pour le type de travail occasionnel qui maintenait de nombreuses familles à flot, la colère face à l’inaction du gouvernement, aggravée par la violence policière, a explosé. »

https://www.theguardian.com/global-development/2021/jan/27/things-are-getting-worse-tunisia-protests-rage-on-as-latest-victim-named

*********************************************************************************************************

LIBAN

« nous n’avons plus rien à perdre »  

« Nous sommes ici pour demander de la nourriture, les gens ont faim », a lancé Mohamad Ezzedine, un manifestant de 20 ans. « Il est temps que les gens descendent dans la rue », a-t-il ajouté. « Nous avons pris la décision de poursuivre notre action, quel que soit le prix (…), car nous n’avons plus rien à perdre »…

Tripoli était déjà l’une des villes les plus pauvres du Liban avant l’épidémie du Covid-19 et les confinements décrétés par les autorités en près d’un an ont aggravé les conditions de vie de ses habitants. De nombreux habitants de cette cité, notamment des journaliers, se sont retrouvés sans revenu depuis le début du dernier confinement.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/28/liban-plus-de-220-blesses-dans-de-nouveaux-heurts-entre-manifestants-et-policiers_6067862_3210.html

 Plusieurs centaines de manifestants sont descendus dans les rues de Tripoli pour protester contre l’échec du gouvernement à lutter contre la pauvreté et la faim croissantes. Les forces de l’État ont utilisé des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et une violence extrême pour disperser la manifestation. Au moins 15 personnes ont été blessées et beaucoup ont été arrêtées.

https://www.20minutes.fr/monde/2961743-20210126-coronavirus-manifestation-violente-liban-contre-confinement

« J’en suis à un point où je peux tuer pour nourrir ma famille »

« À Tripoli, la manifestation de protestation avait commencé en milieu d’après-midi, dans une ambiance très tendue.L’Orient-Le Jour raconte cette scène insoutenable d’un père se précipitant aux devants des militaires avec sa fillette de 2 ans. « Gardez-la, je ne peux plus m’en occuper », leur dit-il. Un manifestant lui ramènera l’enfant en pleurs. Et de confier, quelques minutes plus tard, son terrible désarroi : « J’ai essayé de la noyer ce matin parce qu’elle m’a demandé des chips ». »

https://www.leparisien.fr/faits-divers/coronavirus-le-liban-s-enflamme-a-son-tour-nuit-calme-au-pays-bas-27-01-2021-8421496.php

*********************************************************************************************************

Sortie du 2ème numéro de la revue basée à Montréal à télécharger

Temps Libre II – Contribution à la théorie des classesimage.png

 « Si l’on prend au sérieux l’idée selon laquelle le système capitaliste n’est pas éternel et, donc, qu’il est voué à disparaître, alors il faut pouvoir expliquer de manière rigoureuse le comment de ce processus. C’est évidemment ce à quoi doit répondre de manière spécifique une théorie des classes qui est aussi une théorie de la révolution. »

*********************************************************************************************************

POLOGNE

«La révolution a un utérus»image.png

 La colère ne retombe pas en Pologne. Pour la troisième nuit de suite, plusieurs milliers de personnes sont de nouveau descendues vendredi soir dans les rues de Varsovie pour crier leur colère, depuis la publication au Journal officiel, mercredi, de l’arrêt du Tribunal constitutionnel interdisant pratiquement l’avortement. Des rassemblements similaires ont eu lieu également dans d’autres villes de Pologne….

Jeudi, la police a interpellé plusieurs manifestants qui tentaient d’entrer dans le bâtiment du Tribunal constitutionnel.

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/01/29/nouvelles-manifestations-en-pologne-contre-la-quasi-interdiction-de-l-avortement_6068157_3210.html

******************************************************************************************************

INDE

De violents affrontements alors que des agriculteurs indiens prennent d’assaut le fort rouge de Delhi

La police a frappé les manifestants à coups de matraque et a tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser la foule après que des centaines de milliers d’agriculteurs, dont beaucoup à bord de tracteurs ou de chevaux, aient marché sur la capitale. Il a été confirmé qu’un manifestant était mort dans les affrontements et des dizaines de policiers et de manifestants ont été blessés….image.png

 La prise d’assaut du Fort Rouge a provoqué l’indignation des politiciens qui avaient soutenu la cause des agriculteurs. Amarinder Singh, ministre en chef du Pendjab, a exhorté les agriculteurs à quitter Delhi. «Scènes choquantes à Delhi», a-t-il déclaré dans un tweet. «La violence de certains éléments est inacceptable. Cela annulera la bonne volonté générée par les agriculteurs qui manifestent pacifiquement

Samyukta Kisan Morcha, qui représente plus de 40 syndicats d’agriculteurs, a condamné ceux qui avaient pris part aux affrontements et déclaré que «des éléments antisociaux s’étaient infiltrés dans le mouvement par ailleurs pacifique».

«Nous condamnons et regrettons les événements indésirables et inacceptables qui ont eu lieu aujourd’hui et nous nous dissocions de ceux qui se livrent à de tels actes», a déclaré le groupe dans un communiqué.

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/26/violent-clashes-as-indian-farmers-storm-delhis-red-fort

lacrymogènes et des canons à eau sur des enseignants au chômage

« Un total de 10 323 enseignants – y compris ceux qui enseignaient des cours de troisième cycle, de premier cycle et de troisième cycle – qui avaient été intronisés depuis 2010 ont été licenciés…image.png

 Malgré le déploiement de la sécurité, les manifestants ont réussi à briser deux barricades et ont été arrêtés à 100 mètres de la résidence du ministre en chef. Malgré les appels répétés de l’administration du district à se disperser de la région, ils se sont assis sur la route et ont lancé des slogans.

La police a utilisé des canons à eau, lancé des obus lacrymogènes et chargé à la matraque pour disperser la foule. Les manifestants ont jeté des pierres et se sont dispersés

*********************************************************************************************************

ITALIE

« Merci pour la contribution que vous avez apportée au pays en ces mois difficiles, renonçant également à vos revendications légitimes ».

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre, Giuseppe Conte, qui a ouvert la réunion avec les secrétaires généraux de Cgil, Cisl et Uil sur le plan de relance tel que rapporté par les participants à la réunion.

https://www.ansa.it/sito/notizie/topnews/2021/01/22/conte-a-sindacatigrazie-per-contributo-in-mesi-difficili_8dd5933f-73ff-425f-8a81-d7aaee1ed4fd.html?fbclid=IwAR0dR63qVrTLSz5l2bvnmSuvDeHaw3PP-ydzNTKzuXh6Rq6w-P7ZhSnHEK4

********************************************************************************************************

CANADA

RESTRUCTURATION SANS FIN

«Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé et ceux qui creusent.» Pour l’instant chez General Motors Canada, on creuse…”image.png

 « La partie économique de l’accord reflétait l’accord type de trois ans rempli de reculs, mis en place à l’automne dernier dans toutes les autres usines des Trois Grands de Detroit au Canada.

 L’objectif principal de ces accords était de forcer les anciens travailleurs mieux payés à quitter les usines et de les ouvrir aux travailleurs de second rang et aux travailleurs temporaires à temps partiel, qui n’ont pratiquement aucun droit. Le système salarial à deux vitesses, détesté, a été consolidé, des horaires de travail alternatifs pénibles ont été introduits et le paiement des heures supplémentaires a été réduit. En termes de salaires, les travailleurs ont bénéficié d’une augmentation de 5 % sur trois ans, soit un gel des salaires en termes réels. Une prime de productivité et de qualité allant jusqu’à 7200 dollars et quelques primes de protection contre l’inflation ont également été incluses pour adoucir la pilule amère…

 Sur ces 1900 travailleurs, 1545 ont voté après la réunion de ratification. Lundi, Unifor a indiqué que 91 % des membres votants avaient voté «oui» sous la menace du pistolet que les bureaucrates du syndicat leur avaient placé sur la tête. Cependant, le soutien des travailleurs qualifiés était beaucoup plus faible, à seulement 65 %. Cela est sans doute dû à la menace directe pour les emplois des métiers spécialisés contenue dans la brochure.»

https://www.wsws.org/fr/articles/2021/01/23/cami-j23.html

********************************************************************************************************

UK

le taux de chômage au Royaume-Uni atteint son plus haut niveau en quatre ans

Les pertes d’emplois sont concentrées dans certaines industries, en particulier les secteurs de l’hébergement et des services de restauration, les travailleurs à temps partiel et les travailleurs indépendants étant les plus touchés….

le nombre de personnes qui sont techniquement inactives mais qui souhaiteraient un emploi a augmenté de 75 000 d’une année sur l’autre au cours des trois mois se terminant en novembre, tandis qu’au moins 600 000 ressortissants non britanniques ont quitté le Royaume-Uni l’année dernière et pourraient revenir plus tard cette année…

https://www.theguardian.com/business/live/2021/jan/26/uk-jobless-rate-hits-5-redundancies-reach-record-high-business-live

********************************************************************************************************

IRAN

un quotidien d’État met en garde contre des manifestations de masseimage.png

 20 janvier 2021 – Le quotidien national Ebtekar avertit que si le régime ne répond pas aux demandes du peuple, les conséquences peuvent être désastreuses. «L’indignation de la société s’accumule lentement. Et nous ne pouvons pas prédire ce qui se passera lorsque cette haine explose. Mais ce que nous savons avec certitude, c’est que cette haine empilée va un jour exploser et peut se transformer en un coup dur [pour le régime] », a écrit mardi le quotidien.

https://english.mojahedin.org/i/iran-protests-unemployment-20210120

*********************************************************************************************************

« Profits fictifs et IA financières au royaume du capitalisme « drogué ». »

« Salut, sur l’orage on est en train de publier une série d’articles sur le capital fictif, le taux de profit et la crise à venir. C’est assez long et on le recompilera en une seule publication lorsque l’ensemble de la série sera terminé…image.png

La question qui demeure en suspend n’est donc pas de savoir si la crise aura lieu mais quand… Lorsqu’on scrute attentivement les indicateurs et autres indices statistiques couramment utilisés par les algorithmes pour déterminer la santé des marchés, on constate de fortes probabilités pour qu’une crise survienne à court terme. La profusion de capital fictif, renforcée massivement par le recours aux plans de relance financiers anti-pandémiques, a permis aux capitalisations boursières de nombreuses sociétés de s’envoler jusqu’à atteindre des sommets déconnectés de toute production actuelle ou future. Le retour sur terre risque d’être brutal… et semble imminent. »

*********************************************************************************************************

ALGÉRIE

« Il faut s’attendre à une hausse généralisée des prix »

« Le professeur d’économie à l’université de Tizi-Ouzou, Brahim Guendouzi, aborde dans cet entretien à TSA les effets de la dépréciation du dinar sur le pouvoir d’achat des Algériens, les raisons des hausses conséquentes des prix des produits de consommation, le déficit de la Caisse de retraite et l’importation des véhicules….image.png

 Il est clair que la dépréciation de la valeur du dinar est insuffisante à elle seule pour faire face à une situation économique qui devient de plus en plus intenable au regard des difficultés financières dans lesquelles se retrouve la plupart des entreprises ainsi que l’importante perte d’emplois enregistrée….

La dépréciation de la valeur du dinar par rapport à l’euro et au dollar aura pour conséquence directe un renchérissement des biens importés aussi bien en tant qu’inputs que pour ceux destinés à la consommation finale.

Il faut s’attendre à une hausse généralisée des prix tant l’économie algérienne est fortement dépendante des importations. »

https://www.tsa-algerie.com/baisse-du-dinar-il-faut-sattendre-a-une-hausse-generalisee-des-prix/

« Selon les prévisions de la Banque Mondiale, les réserves de change de l’Algérie devraient diminuer à seulement 5,7 mois d’importation en 2021 et 3 mois d’importation en 2022 contre 19,2 mois en 2017, 15,5 mois en 2018, 13,6 en 2019 et 13,6 en 2020. »

https://www.tsa-algerie.com/les-trois-leviers-de-croissance-que-doit-actionner-lalgerie-selon-la-bm/

 « le taux de chômage parmi la population active a atteint 12%, contre 8,06% en 2016, 7,34% en 2017 et 7,32% en 2018. »

*********************************************************************************************************

« 1991 : RECOLONISER LE PÉTROLE »image.png

 « Dans ce texte Midnight Notes analyse la guerre du Golfe de 1991 comme une tentative pour l’économie (ou ce que certain appellent l’ « hégémonie américaine ») d’imposer les politiques d’austérité des années 1980. Il s’agissait non seulement de détruire les capacités militaires de l’Irak mais aussi la classe ouvrière irakienne, potentiellement révolutionnaire, représentée par les chiites, les immigrés (palestiniens et yéménites) ou une partie du prolétariat politisée. On retrouvera une analyse semblable de la guerre comme outil de colonisation dans Le nouvel Impérialisme de David Harvey, ce dernier parlant d’ « accumulation par dépossession ».

Ils affirment par exemple que l’objectif de cette guerre fût de massacrer « les éléments récalcitrants de la classe ouvrière irakienne et ensuite de garder l’état policier irakien intact  ». En effet, après avoir chassé les Irakiens du Koweït, Bush Sr laissa le pouvoir, qu’il avait qualifié des mois auparavant d’ « hitlérisme » en place. Selon les auteurs il s’agissait d’une stratégie : laisser un parti policier en place car il était le plus à même de mener les politiques d’austérités.

Au niveau régional cette guerre eu aussi un impact sur les migrations. Ceux qui faisaient tourner les raffineries des pétromonarchies (immigrés palestiniens et yéménites) accusés d’avoir soutenu les irakiens, furent remplacés par des travailleurs asiatiques (philippins, sri-lankais, bangladais), moins à même de porter des revendications sociales dans le monde arabe. Pour Midnight notes la guerre n’est pas simplement une question géopolitique mais aussi un moyen d’en finir avec la classe ouvrière et son potentiel révolutionnaire. »

https://lundi.am/1991-Recoloniser-le-petrole

******************************************************************************************************

« En Égypte, origines et impasses d’une révolution avortée. Entretien avec Alain Gresh »

« Dans cet entretien avec Alain Gresh, directeur de la revue Orient XXI, journaliste spécialiste du Proche-Orient et auteur de nombreux ouvrages, nous revenons sur les conditions sociales, économiques et politiques qui ont préparé l’insurrection de 2011…

À la fin des années 1990, avec la dégradation des conditions de travail (et de vie), on assiste à une multiplication des mouvements de grève dans les usines, et parfois également dans les administrations. Ces mouvements sont souvent simultanément relayés par les comités syndicaux locaux et dénoncés par le syndicat officiel. Au début des années 2000, avec l’accélération des politiques néolibérales, ces grèves prennent une plus grande ampleur. La plus importante, et qui agira en catalyseur sur les autres mobilisations, sera celle de Mahalla Al-Koubra. Mahalla Al-Koubra dans la vallée du Nil est une ville industrielle essentiellement de textile, et où il reste une des dernières entreprises nationales, Misr Spinning and Weaving Company. C’est une filature industrielle nationalisée par Nasser, et qui joue un rôle moteur dans les mobilisations ouvrières. Elle compte environ 25 000 travailleurs qui disposent d’un certain nombre de droits que n’ont pas les travailleurs des petites entreprises présentes dans la ville. Il y a une tradition ouvrière de gauche assez forte à Mahalla. Le 6 avril 2008, une grève importante sera suivie par plusieurs milliers d’ouvriers. Ils entraîneront toute la ville dans des manifestations, cela va avoir un fort retentissement dans le pays. D’ailleurs, le Mouvement étudiant du 6 Avril, parmi les initiateurs de l’insurrection de 2011, choisira son nom en référence à cette grève de Mahalla.

Plus largement, il y a une vraie tradition ouvrière en Égypte, comme en Tunisie d’ailleurs, mais sous des formes différentes. Il y a dans les syndicats des militants de gauche, des communistes souvent ; cette histoire militante remonte aux années 1940 et ne s’est jamais perdue malgré la répression. Comme je l’ai dit, Nasser avait un rapport ambivalent avec les forces de gauche : il a mis en prison les militants communistes (et des autres courants de la gauche), mais à certains moments leur a aussi donné des postes au sein de l’appareil d’État (notamment après l’auto-dissolution du Parti communiste égyptien en 1965). Il y a toujours eu un discours subversif de gauche, localement, dans la presse, et parfois même dans le parti unique.

Pour ce qui est de la décennie qui précède Tahrir, les multiples vagues de grèves, occupations et manifestations ouvrières participeront à créer un climat de contestation centré sur la lutte des classes, et qui s’articulera avec le mouvement anti-Moubarak. Évidemment, la répression sera rude, mais les travailleurs obtiendront gain de cause sur certaines de leurs revendications, comme des augmentations significatives de salaires. En février 2011, les grèves générales et illimitées des ouvriers dans tout le pays – notamment à Mahalla et à Port-Saïd lié au canal de Suez – en soutien aux manifestants de la capitale, joueront, je pense, un rôle-clé dans la chute du président Moubarak. Hélas, les médias en ont peu parlé puisqu’ils ont focalisé l’attention sur les étudiants, les intellectuels et sur Tahrir au détriment de ce qui se passait dans les autres villes… »

http://www.contretemps.eu/egypte-revolution-repression-sissi-entretien-gresh/

******************************************************************************************************

Blog DDT21 « Écologie / 04 / Échec de l’écologie politique »

« L’écologie politique prétend faire économiser des ressources, notamment de l’énergie, à un système voué à surproduire et à surconsommer. Or, s’il est préférable de remplacer les sources fossiles par des renouvelables, celles-ci ont leurs limites, en particulier un fonctionnement intermittent. C’est avec la soif d’énergie inhérente au monde capitaliste qu’il faut rompre, mais de cela l’écologie en tant que science et politique est incapable. À preuve, son acceptation du tout-numérique, qui suppose le tout-électrique et avec lui l’ensemble de ses conséquences. L’écologie politique n’apporte que d’autres solutions au même système. »

*********************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 23 janvier 2021

image.png

*******************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

********************************************************************************************************

TUNISIE : le jasmin refleurit

La « révolution des affamés »image.png

Graffitis révolutionnaires en Tunisie pendant le soulèvement en cours, à l’occasion du 10e anniversaire de la révolte de 2011

« Les manifestants n’ont pas de revendication précise mais défilent aux cris de « travail, liberté, dignité sociale », le slogan du soulèvement d’il y a 10 ans. Les raisons de la colère sont multiples. La principale, c’est la situation sociale. On peut lire des graffitis sur les murs du style « ceci est la révolution des affamés ». Le taux de chômage des jeunes atteint 36%, l’économie est paralysée par les restrictions liées à l’épidémie de Covid : tourisme à l’arrêt, écoles fermées. »

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/un-monde-d-avance/manifestations-de-jeunes-et-arrestations-en-serie-en-tunisie_4249185.html

« campagnes d’arrestations arbitraires »

« Au moins 1.000 personnes, dont 30 % de mineurs environ, ont été arrêtées du 17 au 20 janvier, selon un décompte fait par des ONG, qui dénoncent des « campagnes d’arrestations arbitraires » et de nombreux cas de maltraitance. »

https://www.20minutes.fr/monde/2959319-20210122-tunisie-familles-denoncent-arrestations-abusives-marge-troubles-nocturnes

« Les jeunes que vous voyez ici sont délaissés et n’ont pas de quoi manger chez eux. Ils rentrent chez et n’ont rien à manger. Les gens sont au chômage, il n’y a pas de salaires, il n’y a pas d’argent, où est l’argent ? On nous fait de fausses promesses. Les hommes politiques nous disent qu’ils vont nous faire travailler, ils nous font taire avec des paroles »

https://actu.orange.fr/france/videos/emeutes-en-tunisie-c-est-le-cri-de-personnes-qui-sont-dans-la-misere-CNT000001wz6Hz.html

«Les gens ont faim. Ils veulent se venger de l’État »… «Je ne mentirai pas à ce sujet, ils veulent une autre révolution.»

https://www.theguardian.com/global-development/2021/jan/20/people-are-hungry-why-tunisias-youth-are-taking-to-the-streets

« Chômage ! Ils demandent des choses, il n’y a pas d’argent, pas de travail, et voilà. »

https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210118-nouvelles-violences-nocturnes-en-tunisie

« A bas l’Etat policier … A bas l’Etat de classe » 

   تونس – « تسقط دولة البوليس … تسقط الدولة الطبقية »

« Une grande partie des troubles a frappé les quartiers ouvriers, où la colère bouillonne face à la montée en flèche du chômage »

http://english.ahram.org.eg/NewsContent/2/8/399173/World/Region/Tunisia-seeks-to-stem-wave-of-nighttime-street-rio.aspx

« Et si une partie de la jeunesse est dans la rue ces derniers jours, ce n’est que l’éruption d’une contestation sociale qui traverse tout le pays. Grèves et sit-in de blocage se multiplient. »

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/tunisie-le-10e-anniversaire-de-la-chute-de-ben-ali-marque-par-les-emeutes-d-une-jeunesse-a-bout-de-souffle_4263909.html

« 632 personnes ont donc été interpellées par la police selon le porte-parole du ministère, Khaled Hayouni »

https://www.lefigaro.fr/international/violences-en-tunisie-dix-ans-apres-la-revolution-que-se-passe-t-il-20210118

Des revendications claires n’ont pas été annoncées lors des violentes manifestations de samedi, que les autorités et les médias locaux ont qualifiées d’émeutes, mais elles s’accompagnent d’une colère croissante face aux conditions économiques et sociales difficiles »

https://www.saudi24news.com/2021/01/the-tunisian-ministry-of-interior-arrests-240-people-following-a-riot.html

« L’armée s’est déployée à Sousse, ainsi que dans les villes de Bizert, Kasserine et Seliana, pour protéger certains bâtiments gouvernementaux, a déclaré à Reuters un responsable du ministère de la Défense Mohamed Zekri. »

https://www.france24.com/en/africa/20210118-rioters-in-tunisia-clash-with-security-forces-for-third-night

Des émeutes ont éclaté dans au moins 6 villes de Tunisie dont la capitale ce soir ( 16 janvier) alors que la colère monte face aux difficultés économiques, notamment la dégradation des conditions de vie et des services publics alors que le pays est au bord de la faillite…

Des barricades, des molotovs, des feux & des affrontements avec les forces de police ont éclaté dans les quartiers populaires du nord de Tunis , alors que des centaines de personnes sont descendues dans la rue pour protester contre le manque de nourriture.

Les heurts les plus sérieux se sont produits aux abords de Sousse, où la police a tiré des grenades lacrymogènes pour tenter de disperser des centaines de jeunes manifestants qui bloquaient des routes en incendiant des pneus et pillaient des magasins

https://www.reuters.com/article/us-tunisia-protests/protests-erupt-in-tunisian-cities-amid-anger-over-difficult-economic-situation-idUSKBN29L0RT

https://www.boursorama.com/bourse/actualites/violentes-manifestations-en-tunisie-dix-ans-apres-la-revolution-9f0b520dc1d9d50c2e62b4ad30b5b243

« Le nombre de chômeurs en Tunisie augmentera de 275 000, selon une étude gouvernementale en partenariat avec les Nations Unies, a déclaré le ministre de l’Investissement Slim Azzabi.

Cela porterait le taux de chômage à 21,1% en 2020, contre environ 15% au début de l’année. »

https://english.alarabiya.net/en/coronavirus/2020/06/17/Tunisia-s-economy-could-shrink-by-as-much-as-7-percent-Official.html

********************************************************************************************************

A paraître aux éditions de l’Asymétrie

« Albanie 1997, une insurrection oubliée ? »image.png

SORTIE : 16/07/2021

 « En mars 1997 suite à l’écroulement des sociétés pyramidales dans lesquelles beaucoup avaient investi leurs économies, la population albanaise se soulève. En quelques semaines la classe politique et la quasi totalité du pouvoir d’État sont balayés. Les quelques tentatives d’auto-organisation sont toutefois rapidement brisées par l’intervention de l’armée italienne sous mandat de l’ONU. Ce soulèvement unique par son intensité dans la période récente est pourtant très peu connu et documenté et à l’heure où l’on met l’insurrection à toute les sauces il est donc urgent de le redécouvrir. Cette anthologie présentera des analyses et témoignages de l’époque et d’aujourd’hui avec des traductions de l’albanais, de l’anglais, de l’allemand, de l’italien et du grec et sera publiée simultanément en Grèce et diffusée en Albanie. »

*******************************************************************************************************

TURQUIE

Les ouvriers de la construction du centre financier d’Istanbul ont attaqué les locaux de la cantine pour protester contre les conditions de travail.

*********************************************************************************************************

ITALIE

« TNT-Fedex annonce 6000 licenciements et obtient la plus grande grève de la chaîne d’approvisionnement de ces dernières années.image.png

 L’ensemble du réseau est à l’arrêt depuis deux jours de Milan à Bologne, de Parme à Plaisance, de Rome à Fidenza, de Modène à Naples. Mais il n’y a pas un seul journal en Italie qui en parle »

*********************************************************************************************************

A paraître au mois d’avril : « Utopie 2021 »image.png

« Utopie 2021 prend le contrepied de la tendance actuelle. Son objectif est de montrer qu’il est possible d’imaginer une société sans domination et sans exploitation, de se figurer la création d’un tel monde dans un moment révolutionnaire et de concevoir, à partir des luttes actuelles, le surgissement d’une telle révolution.

L’utopie, on le sait depuis Thomas More, ne nous parle ni de l’ailleurs ni du futur : l’utopie, ou l’uchronie, ne sont situées hors de l’espace et du temps actuels que pour mieux décaler le regard. La réflexion utopique menée par Utopie 2021 ne cherche donc pas tant à penser à quoi pourrait ressembler un monde différent qu’à imaginer par quelles voies il serait possible de l’atteindre : comment et pourquoi les luttes pourraient se transformer en autre chose que ce qu’elles sont maintenant. C’est ici que l’utopie rejoint la critique sociale dont elle n’est, somme toute, que le versant positif. L’utopie sert d’abord à critiquer la société de son temps, et c’est pourquoi elle a toujours une date. C’est ce qui explique le titre du livre : Utopie 2021. »

*******************************************************************************************************

JAPON

« Il n’y a plus de travail. Rien! »

« « Au Japon, les médias n’en parlent pas souvent, mais beaucoup de gens dorment dans les gares et dans des cartons. Certains meurent de faim »

« La pandémie, la montée du chômage et la chute des salaires ont touché directement les travailleurs pauvres qui surnageaient tout juste jusque-là »image.png

Vu de l’étranger, le Japon semble mieux équipé que la moyenne pour amortir le choc économique de la pandémie, avec un taux de chômage autour de 3% et un système de sécurité sociale fonctionnel.

Mais 40% des travailleurs occupent des emplois vulnérables avec des contrats précaires…

Plus de 10 millions de personnes au Japon vivent avec l’équivalent de moins de 16.000 euros par an, et une personne sur six vit dans une « relative pauvreté », avec un revenu inférieur à la moitié du salaire médian, selon des chiffres officiels….

« La classe moyenne s’effondre » et « ceux qui étaient déjà sur la corde raide l’ont vue rompre sous leurs pieds »…

un ouvrier du bâtiment raconte que son salaire de l’équivalent de 800 euros il y a un an a dégringolé, représentant maintenant à peine plus de 150 euros. »

https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/la-pandemie-exacerbe-la-pauvrete-cachee-au-japon-600677e39978e227dfa5c78a

******************************************************************************************************

CHINE

« il est possible – et même probable – que la Chine connaisse une nouvelle série de grèves et de manifestations »image.png

Les augmentations du salaire minimum stagnent sous l’impact de la pandémie de Covid-19

Pour la première fois en plus d’une décennie, aucune des provinces et régions de Chine n’a annoncé une augmentation du salaire minimum cette année, et plusieurs régions ont mis en œuvre un gel officiel du salaire minimum….

Le gouvernement municipal de Pékin a annoncé en juillet que, «sur la base de l’impact de la pandémie sur l’économie et la société», l’ajustement prévu du salaire minimum serait suspendu et se maintiendrait à 2 200 yuans par mois cette année. Shanghai , qui a le salaire minimum le plus élevé de Chine, soit 2 480 yuans par mois, a publié un avis similaire en juin. Shenzhen n’a annoncé qu’en décembre qu’il n’y aurait aucun changement dans son taux mensuel de 2 200 yuans….

La dernière fois qu’il y a eu une interruption d’un an dans les ajustements du salaire minimum, c’était à la suite de la crise financière mondiale, lorsque le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale a officiellement annoncé en novembre 2008 un gel temporaire de toutes les augmentations du salaire minimum….

Bien que très peu de protestations de travailleurs aient été spécifiquement liées à des demandes de salaires plus élevés jusqu’à présent cette année, les travailleurs de tout le pays ont protesté contre les retards de salaire et les réductions de salaire alors que les entreprises réduisent leur production ou cessent complètement leurs activités….

Si les travailleurs continuent de subir des réductions de salaire et des conditions de travail oppressives alors que les bénéfices des chefs d’entreprise augmentent l’année prochaine, il est possible – et même probable – que la Chine connaisse une nouvelle série de grèves et de manifestations similaires à la vague qui a suivi la grève de Nanhai Honda dans le Guangdong à l’été 2010. »

https://www.clb.org.hk/content/minimum-wage-increases-stall-under-impact-covid-19-pandemic

*******************************************************************************************************

Bangladesh

Dhaka

Affrontements contre des expulsions de constructions illégalesimage.png

Les manifestants ont lancé des briquettes sur les membres des forces de l’ordre, le personnel de la société municipale et les militants du parti au pouvoir qui ont attaqué les manifestants.

 ******************************************************************************************************

EGYPTE

« le comité syndical soutenait les ouvriers dans leur sit-in, tant que le sit-in ne dégénère pas pour bloquer la production. »image.png

 « On estime que 4000 ouvriers ont organisé lundi un sit-in au siège de la compagnie égyptienne du fer et de l’acier à Helwan pour protester contre la décision de l’État de liquider la société du secteur public.

Selon une source qui a participé au sit-in, les ouvriers ont occupé le siège de l’entreprise pendant plusieurs heures lundi, renforcés par l’équipe de nuit, ainsi qu’un certain nombre d’ouvriers de l’équipe du lendemain.

«Les travailleurs demandent seulement au gouvernement de retirer sa décision de liquider l’entreprise. Aucune partie, que ce soit le comité syndical ou autre, n’a discuté avec nous d’une quelconque indemnisation [pour les licenciements après la liquidation] et, à son tour, aucun d’entre nous n’a demandé une négociation d’indemnisation », a déclaré lundi le travailleur à Mada Masr.

La décision de liquider le fer et l’acier égyptien – autrefois moteur du secteur industriel de l’État après l’indépendance de l’Égypte et site d’un sit-in en 1989 qui a remporté des gains sans précédent pour le mouvement ouvrier égyptien – a été rendue définitive dans un discours du président du Metallurgical. Industries Holding Company Mohamed al-Saadawy lors d’une assemblée générale exceptionnelle le 11 janvier.

Le sit-in s’est poursuivi lundi dans sa deuxième journée, malgré le fait que le directeur du Syndicat général des industries métalliques, Khaled al-Fiqy, ait déclaré dimanche à l’agence de presse privée Al-Mal qu’il avait convaincu les ouvriers de se dissoudre et d’attendre d’autres nouvelles pour savoir si la Chambre des représentants s’opposera à la décision de liquidation….

Un membre du comité syndical de l’entreprise, qui s’est entretenu avec Mada Masr sous couvert d’anonymat, a déclaré que le comité soutenait les ouvriers dans leur sit-in, tant que le sit-in ne dégénère pas pour bloquer la production. »

https://www.trendsmap.com/twitter/tweet/1351238843907923968

*********************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 16 janvier 2021

image.png

******************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

*********************************************************************************************************

La spéculation «hystérique» du marché nous pousse-t-elle vers un autre krach?

« …au milieu de l’exubérance, une grave préoccupation se profile:

 sommes-nous à l’aube d’un autre crash colossal ?image.png

 Certains investisseurs chevronnés le croient. Jeremy Grantham, le co-fondateur britannique de la société d’investissement américaine GMO, a donné une pause à certains de ses collègues investisseurs la semaine dernière en décrivant « une bulle épique à part entière » issue de la reprise après la crise financière de 2008-09.

 «Avec une surévaluation extrême, des hausses de prix explosives, des émissions frénétiques et un comportement hystérique des investisseurs spéculatifs, je pense que cet événement sera enregistré comme l’une des grandes bulles de l’histoire financière»

https://www.theguardian.com/business/2021/jan/09/is-hysterical-market-speculation-pushing-us-towards-another-crash

*****************************************************************************************************

Victoire des femmes argentines alors que les accusations d’avortement sont abandonnées

L’Argentine a annoncé qu’elle abandonnerait les poursuites pénales contre les femmes accusées d’avoir avorté suite à la décision historique du gouvernement de légaliser la procédure .image.png

 L’annonce offre de l’espoir aux femmes pour la plupart pauvres et marginalisées faisant l’objet de sanctions pénales. Mais des problèmes persistants tels que la violence obstétricale et le sexisme dans le système judiciaire montrent que la lutte pour la justice reproductive n’est pas terminée, selon les militants.

La nouvelle loi, adoptée le 30 décembre, autorise l’avortement pour n’importe quelle raison au cours des 14 premières semaines de grossesse, faisant de l’ Argentine le plus grand pays d’Amérique latine à autoriser largement la procédure. Il couvre explicitement toute personne ayant la capacité de gestation, y compris les personnes transgenres et non binaires.

Elle marque une victoire majeure pour les droits des femmes dans une région où l’Église catholique a une forte influence.

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/10/victory-for-argentinas-women-as-abortion-charges-are-dropped

********************************************************************************************************

STATES

grève sauvage des enseignants de la région de Chicago  

Rapport de l’IWW de Chicago sur les récentes actions de grève sauvage des enseignants de la région de Chicago face à des conditions de travail dangereuses.image.png

 « Cette semaine, le personnel de la prématernelle et de l’apprentissage diversifié des écoles publiques de Chicago était obligé de retourner dans leurs bâtiments scolaires. La planification de ce retour n’a pas été négociée à quelque titre que ce soit entre les administrateurs du CPS nommés par le maire et le Chicago Board of Education, le Chicago Teachers Union et la Chicago Principals & Administrators Association – sans parler des étudiants, des familles et des communautés les plus touchées par la crise. réouverture.

Environ la moitié des membres du personnel de la SCP à qui on a demandé de revenir ont refusé de le faire le lundi 4 janvier, sans l’invitation ou l’approbation de leur syndicat. En réponse à ce retour forcé finalement dangereux, des milliers de travailleurs du CPS ont affirmé leur droit contractuel et légal à un lieu de travail sain en «évacuant» ou en continuant à pointer et à enseigner à distance cette semaine. Certains membres du personnel ont organisé des «séances d’enseignement» à l’extérieur des bâtiments de leur école, dans des températures sous le point de congélation et dans la neige, s’entretenant avec les élèves et les membres de la communauté en personne et numériquement pour expliquer les dangers du plan d’apprentissage hybride de la SCP »

https://libcom.org/news/chicago-teachers-take-wildcat-action-face-unsafe-covid-conditions-09012021

Les États américains et les gouvernements locaux se préparent aux licenciements

« Alors que la pandémie de coronavirus continue de balayer le pays, les gouvernements locaux et américains se préparent à de graves impacts économiques en 2021 qui pourraient entraîner des licenciements d’employés du gouvernement et des coupes dans les services…

«Il y a beaucoup de gouvernements étatiques et locaux qui voient des impacts très, très forts, et ils vont devoir procéder à des augmentations d’impôts ou à des réductions de dépenses très importantes, en particulier au niveau local»…

Les gouvernements des États et locaux, dont beaucoup prévoient le pire, ont déjà pris des mesures pour réduire leurs budgets, notamment en instituant des licenciements, des congés et des gels d’embauche de fonctionnaires. Environ 1,3 million d’emplois dans les États et les gouvernements locaux ont été supprimés depuis mars, et on ne sait pas quand et si ces emplois reviendront. L’emploi dans les États et les collectivités locales n’a pas été aussi bas depuis 2001… »

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/13/us-state-local-governments-covid-pandemic-economic-impacts

****************************************************************************************************

A paraître aux éditions de l’Asymétrie : « Dissidences algériennes. Une anthologie, de l’indépendance au hirak »image.png

SORTIE : 30/04/2021

« Le surgissement populaire de 2019 en Algérie a braqué les projecteurs, du moins pour un temps, sur une société en pleine effervescence, avide de justice et de liberté. Pourtant, le hirak ne constitue qu’une séquence, certes inédite à plus d’un titre, de l’histoire des luttes sociales et politiques qui ont jalonné la trajectoire de ce pays depuis sa sortie de la nuit coloniale. En effet, cette anthologie de textes souvent méconnus se propose de mettre en lumière grèves, émeutes, révoltes et débats tels qu’ils furent rapportés et animés par des individus ou groupes se réclamant du socialisme et opposés au régime militaro-policier. Qu’il s’agisse de l’autonomie de la classe ouvrière, de la reconnaissance de la culture berbère, de la séparation de l’Etat de la religion, de l’égalité entre les hommes et les femmes ou du bilan du combat anticolonialiste, les analyses et prises de position émanant de ces dissidences algériennes conservent une audace rarement égalée à ce jour. »

********************************************************************************************************

INDE

Rajasthan. Révolte ouvrière d’une cimenterie après la mort d’un camarade, tué par les conditions de travail capitalistes de l’usine ce matin.

********************************************************************************************************

FRANCE

« Par leur taille ou leur dynamique interne les entreprises moyennes voient les salariés s’organiser de façon autonome : pas de section syndicale, ou un délégué syndicale opposé, ou un militant syndical isolé qui devra compter sur une dynamique plus large. Quelle dynamique ? »

Eléments empruntés à la page twitter de « Autonomie Ouvrière »image.png

https://www.paris-normandie.fr/id154641/article/2021-01-07/greve-les-camions-roulle-de-saint-etienne-du-rouvray-ne-roulent-plus

https://www.ledauphine.com/social/2021/01/04/guilherand-granges-apres-180-jours-de-greve-a-conduent-pas-de-reaction-de-la-direction

https://www.ladepeche.fr/2021/01/09/quatrieme-semaine-de-greve-pour-les-salaries-de-la-stef-9301014.php

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-philbert-de-grand-lieu-44310/saint-philbert-de-grandlieu-greve-pour-sauver-29-emplois-chez-omega-systemes-atlantique-7108723

********************************************************************************************************

IRAK

Eléments empruntés à la page twitter de « Autonomie Ouvrière »

« De violents affrontements entre manifestants et forces de sécurité à Nasiriyah dimanche 10 janvierimage.png

A confirmer : les slogans semblent plus orientés contre l’impérialisme régional iranien et moins sur les revendications sociales contrairement aux vagues précédentes. D’où peut-être, entendus sur certaines vidéos, des appels à la fraternisation armée contre l’influence iranienne.

A Nassiriya la police a été mise en fuite, les manifestants contrôlent pour l’instant le centre-ville. »

****************************************************************************************************

« Complotisme en général et pandémie en particulier »image.png

 « Les manœuvres, les intrigues, les coups tordus du billard à trois bandes existent mais n’expliquent rien, ils nécessitent eux-mêmes d’être expliqués comme événements historiques interstitiels. En histoire, le complotisme n’aime pas la « longue durée ». Davos est une arène décisive de la mondialisation, mais c’est la mondialisation qui a fait Davos et non l’inverse. Si, contrairement à ce que nous disent Marx et Engels dans les premières pages de L’Idéologie allemande, le « monde » n’est pas un « livre ouvert », c’est que sa compréhension nécessite la production de concepts et non parce qu’il dissimule une corporation, une caste de chefs d’orchestre et d’Illuminati. »

*********************************************************************************************************

ESPAGNE

Renault propose deux modèles aux usines espagnoles si elles ajustent les coûts

« ils font toujours appel à la compétitivité « comme s’il s’agissait d’une religion, ils l’ont mise dans nos veines » »

Le groupe est prêt à attribuer deux nouveaux modèles – l’un à Valladolid et l’autre à Palencia – à condition qu’un accord soit trouvé dans la convention collective garantissant une compétitivité suffisante…

Les commissions ouvrières ont également annoncé qu’elles reprenaient la négociation de l’accord. Il faut, a ajouté le syndicat, « continuer à préserver » la haute compétitivité des usines espagnoles…

La section syndicale UGT a souligné que c’est « une bonne nouvelle »…

La CGT a qualifié de « chantage » que les nouveaux modèles soient conditionnés à réduire les coûts.

https://www.ondacero.es/emisoras/castilla-y-leon/palencia/noticias/renault-plantea-villamuriel-posible-adjudicacion-familia-hhn-plataforma-tres-cajas_202101156001c90b22c7670001fa4e90.html?fbclid=IwAR2Is8Jm5ZjW5U1w0USqUFjJaU7huTluAcILVMoEf0AfDVB787ma0lLw0IA

*******************************************************************************************************

BELGIQUE

Liège : 60 ans après le sac de la gare des Guillemins, un manifestant de la « grève de 60 » témoigne

La grève aura duré 5 semaines. « La longueur de cette grève est inédite dans l’histoire sociale de la Belgique du 20e siècle.image.png

 « Avec le recul, on a vu derrière cette grève un moment de rupture, de transition : le passage de la société industrielle vers la société postindustrielle. La fin de l’industrie lourde, du charbonnage et de la sidérurgie. Certains y ont vu le chant du cygne de l’industrie wallonne, d’une certaine forme d’industrialisation. »

https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_liege-60-ans-apres-le-sac-de-la-gare-des-guillemins-un-manifestant-de-la-greve-de-60-temoigne?id=10666922

« Le président de la FGTB estime que la fixation d’une norme salariale représenterait une menace pour la paix sociale »image.png

L’idée étant de veiller à ce que l’évolution des salaires ne mette pas en danger la compétitivité de la Belgique par rapport à ses principaux voisins (Allemagne, France et Pays-Bas).

https://www.7sur7.be/belgique/la-fgtb-ne-veut-pas-d-une-norme-salariale~ac05ee19/

********************************************************************************************************

Istanbul pourrait manquer d’eau dans 45 jours

Les grandes villes de Turquie risquent de manquer d’eau au cours des prochains mois, avec des avertissements qu’il reste moins de 45 jours d’eau à Istanbul…

La Turquie est un pays «stressé en eau», avec seulement 1 346 mètres cubes d’eau par habitant et par an, et a été confrontée à plusieurs sécheresses depuis les années 1980 en raison d’une combinaison de croissance démographique, d’industrialisation, d’étalement urbain et de changement climatique…

«Les signes avant-coureurs sont là depuis des décennies mais peu de choses ont été faites dans la pratique.»…

La sécheresse crée un cercle vicieux, dit İlhan: une baisse de la production agricole et une augmentation des prix des denrées alimentaires pourraient conduire à une augmentation de la pauvreté et de l’exode rural, exacerbant les pressions existantes sur les infrastructures hydrauliques.

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/13/turkey-drought-istanbul-run-out-water-45-days

*******************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 9 janvier 2021

image.png

*******************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

********************************************************************************************************

ESPAGNE

« baroud d’honneur »

L’usine de Mercedes-Benz de Vitoria, en Espagne, construit des utilitaires familiaux Classe V. Il y a quelques jours, les responsables de l’usine ont décidé de licencier un employé de 38 ans. Mais l’employé en question n’était visiblement pas résolu à partir sans laisser une trace indélébile de son passage à l’usine.

image.png

Alors, il a décidé de revenir avec un engin de chantier pour célébrer son départ à sa façon. Après avoir forcé l’entrée de l’usine, il a essayé de faire le maximum de dégâts possibles : au total, il a réussi à détruire une cinquantaine de Classe V.

https://www.turbo.fr/actualite-automobile/vire-par-mercedes-il-detruit-50-classe-v-lusine-par-vengeance-172305

« Selon les commentaires des personnes qui ont vu l’incident, le travailleur a par la suite voulu entrer dans l’usine avec la pelle pour endommager les chaînes de montage, mais n’a pas pu passer les portes métalliques. »

https://www.eluniversal.com.mx/autopistas/empleado-de-mercedes-benz-es-despedido-y-como-venganza-destruye-50-camionetas?fbclid=IwAR3KFvrBrL2kljsDzW4sGga6b4yjlrfM6g86wOPR1_jvol5CO-y2rQoW388

*********************************************************************************************************

L’oracle a encore parlé !

« Agitation urbaine croissante et manifestations sociales en 2021 »

« Au cours de la première vague de la pandémie, les institutions gouvernementales ( locales, régional et national) a adopté une série de mesures qui ont permis de contenir les premiers effets de la crise. Les coupures des services de base, l’arrêt des expulsions, la garantie de paniers alimentaires de base, l’offre d’aide au secteur économique et culturel ont été interdits … Grâce à ces mesures, il a été possible de donner une première réponse aux besoins des différents groupes. Mais, une fois la première étape d’urgence passée et la période de validité de ces mesures terminée, nous terminons l’année avec tous les ingrédients nécessaires pour qu’une flambée de protestations sociales ait lieu. Les problèmes ont été gelés pendant quelques mois, mais en 2021 ils se manifesteront dans toute leur ampleur….image.png

 en 2021, les manifestations motivées par des besoins matériels prédomineront. »

https://elmondedema.cat/es/creciente-malestar-urbano-y-protestas-sociales-el-2021/

******************************************************************************************************

SÉNÉGAL

Première nuit d’incidents à Dakar à nouveau sous couvre-feu

« Dakar a été le théâtre dans la nuit de mercredi à jeudi de manifestations de contestation contre le couvre-feu remis en vigueur dans la soirée devant une progression du Covid-19 qui alarme les autorités. Des groupes de jeunes ont brûlé des pneus, dressé des barricades et lancé des projectiles sur les forces de l’ordre qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène dans le quartier de Ngor…

Le rétablissement du couvre-feu inquiète une partie de la population, en particulier celle, ultra-majoritaire, qui vit au jour le jour en travaillant dans l’économie dite informelle. Les restaurateurs de rue ou les vendeurs à la sauvette par exemple risquent de subir un nouveau contre-coup des restrictions. »

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/senegal-premiere-nuit-d-incidents-a-dakar-a-nouveau-sous-couvre-feu-20210107

*********************************************************************************************************

RESTRUCTURATION SANS FIN

UK

«Le moment est venu»

…  pendant une grande partie du XXe siècle, les entreprises ont été contraintes, soit par l’action syndicale, soit par la politique gouvernementale ou la pénurie de main-d’œuvre, de donner aux travailleurs une large part des gains de productivité – la production horaire de chaque travailleur – mais cela s’est essoufflé dans les années 1980.

Avec des augmentations de productivité proches de zéro depuis le krach financier de 2008 et la pandémie obligeant des entreprises comme Target à repenser la façon dont elles déploient leurs ressources, on s’attend de plus en plus à ce qu’un changement plus large vers des heures de travail plus courtes se produise en 2021….

Microsoft a déclaré en novembre que les employés avaient augmenté leur productivité de 40%, plus que compensant la baisse de 20% de la fréquentation du personnel…

«Au départ, nous voulions nous concentrer uniquement sur des emplois de quatre jours par semaine, mais nous étions en avance sur la courbe et en l’espace de six mois, nous nous étions élargis à toutes les formes de travail flexible»…

Les employés à temps plein au Royaume-Uni – qui représentent 74% de la main-d’œuvre – travaillent plus d’heures que les employés à plein temps dans tous les autres pays de l’UE, à l’exception de la Grèce et de l’Autriche. La moyenne de l’UE était de 41,2 heures par semaine en 2018; celui du Royaume-Uni est de 42,5. Une semaine de quatre jours réduirait ces heures, mais des investissements sont également nécessaires pour garantir que les gains de productivité s’ensuivent.

https://www.theguardian.com/business/2021/jan/05/four-day-week-covid-crisis

****************************************************************************************************

STATES

A lire ou relire

« USA 2020: Guerre civile et lutte des classes »image.png

« Pour l’instant, la guerre civile reste latente ; elle n’est pas encore devenue un événement historique. Pourtant, les signes de la polarisation de masse sont visibles partout : la politique de la peur, de la paranoïa, du mépris et de la haine se manifeste dans les comportements et les opinions quotidiennes de larges pans de la société américaine. C’est moins le fait de la guerre civile que la menace de son potentiel qui attire et repousse, élargit et limite, inspire et effraie l’imagination collective actuelle. Peu le disent en public, mais dans l’intimité de leur foyer, les américains se demandent à nouveau : sommes-nous à la veille d’une guerre civile ? »

Le capitole pris d’assaut par les partisans de trump

« Les « sacrilèges » d’hier dans notre temple de la démocratie – oh, pauvre ville souillée sur la colline, etc. – ne constituaient une « insurrection » qu’au sens d’un humour noir.

C’était essentiellement une grande bande de motards, habillés comme des artistes de cirque et des barbares en surplus de guerre, qui a pris d’assaut l’ultime country club. »

https://newleftreview.org/sidecar/posts/riot-on-the-hill

the police opened the fucking gates.

Des policiers prennent des selfies avec des manifestants à l’intérieur du Capitole de Washington.

Pour mémoire, voici le dispositif de sécurité quand c’était le mouvement Black Lives Matter qui manifestait à Washington.image.png

La reprise du marché de l’emploi américain s’est effondrée en décembre

« Les États-Unis ont perdu 140 000 emplois en décembre, contre 245 000 en novembre, selon le Bureau of Labor Statistics (BLS). La perte a mis fin à sept mois de croissance de l’emploi, le secteur des loisirs et de l’hôtellerie ayant de nouveau subi les pertes les plus importantes….

Quatre millions d’Américains sont au chômage depuis 27 semaines ou plus – techniquement définis comme des chômeurs de longue durée – représentant 37% des personnes sans emploi. Les taux de chômage des travailleurs noirs (9,9%) et latinos (9,3%) sont restés nettement plus élevés que ceux des Américains blancs (6%)…

Le dernier rapport sur l’emploi de vendredi vient après des mois de signes inquiétants sur le marché du travail. Jeudi, le département du travail a déclaré que 787 000 personnes supplémentaires avaient déposé une première demande de prestations de chômage au cours de la semaine se terminant le 2 janvier…

La crise a laissé des millions d’Américains confrontés à des pénuries alimentaires et à l’itinérance alors que les agents de chômage à travers le pays ont eu du mal à suivre le nombre énorme de demandes. »

https://www.theguardian.com/business/2021/jan/08/us-jobs-market-recovery-stalls-covid-cases-soar

*********************************************************************************************************

VIETNAM

Compte-tendu de la situation des livreurs en grève de la plate-forme Grabimage.png

 « Le 7 décembre, les chauffeurs de Grab à Hanoï se sont mis en grève pour s’opposer à ce que l’entreprise augmente considérablement le niveau de commission qu’elle prend….

Toutes les grèves étaient organisées par les travailleurs eux-mêmes. Les chauffeurs n’ont pas d’organisation collective officielle. La Confédération générale du travail du Vietnam (VGCL), la seule fédération syndicale légale du pays, n’organise pas de grève. Bien qu’il tente d’augmenter sa présence parmi les conducteurs, cela reste actuellement limité.

Les informations sur l’organisation des chauffeurs ne sont disponibles que pour quelques grèves. Dans ces cas, ils se sont coordonnés sur les médias sociaux; il en est vraisemblablement de même pour les autres grèves. Dans au moins deux cas (les deux grèves des chauffeurs Grab à Hanoi, une en janvier 2018 et la récente en décembre 2020), un groupe de représentants de chauffeurs est allé discuter avec l’entreprise. Dans un plus grand nombre de cas, les travailleurs ont imprimé des banderoles expliquant pourquoi ils faisaient grève et quelles étaient leurs revendications. Ces actions indiquent un niveau assez sophistiqué d’auto-organisation des travailleurs, bien au-delà de simples accès de colère et de frustration. »

https://leftcomvietnam.blogspot.com/2020/12/grab-workers-strike-in-vietnam.html

*********************************************************************************************************

« Le communisme est un livre ouvert »

Voici un nouveau chapitre de la série sur la communisation de Jasper Bernes, cette fois sur le communisme de conseil.image.png

 « Si je peux poursuivre ma métaphore de la chimie, le Bordiga est une sorte d’élément caustique dont les propriétés les plus utiles n’apparaissent qu’en combinaison avec d’autres matériaux. En comparaison, le communisme de conseil est un métal riche et étonnamment résistant – on peut voir la différence immédiatement dans le fait que, contrairement à la plupart des autres tendances, le communisme de conseil n’est pas identifiable, ni implicitement ni explicitement, avec un individu. La thèse centrale de cette tendance, et de la gauche communiste germano-néerlandaise au sens large, était que les travailleurs eux-mêmes pouvaient le faire, le feraient, dans certains endroits déjà, pour être ensuite trahis par les institutions et les dirigeants du mouvement ouvrier. »

*****************************************************************************************************

FRANCE

Le Conseil d’État valide l’élargissement des fichiers de renseignement

Les opinions politiques, appartenances syndicales et données de santé pourront désormais être fichées, au nom de la sûreté d’État….

image.png

Auparavant limités aux hooligans et aux manifestants violents, ces fichiers recenseront désormais aussi les données des personnes soupçonnées d’activités terroristes ou susceptibles «de porter atteinte à l’intégrité du territoire ou des institutions de la République»

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-conseil-d-etat-valide-l-elargissement-des-fichiers-de-renseignement-20210104

« … et si besoin vous avez droit à une rémunération de 500 euros»

«On est mobilisés pour aider les jeunes à trouver du travail, grâce notamment au dispositif ‘un jeune, une solution’», défend Élisabeth Borne, ministre du Travail…

Des recrutements encouragés, selon elle, par la prime de 4.000 euros pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans et des 5.000 ou 8.000 euros d’aides pour un ­contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/borne-estime-que-la-garantie-jeune-fait-mieux-qu-un-rsa-pour-les-jeunes-20210105

*******************************************************************************************************

un site à voir

« GRAND LARGE CRITIQUES »image.png

https://critiques-grand-large.over-blog.com/2021/01/nouvelles-luttes-quelles-perspectives.html

********************************************************************************************************

ITALIE

Covid-19, 43% des travailleurs craignent de perdre leur emploi

ROME – Le Covid fait peur: 43% des travailleurs craignent de perdre leur emploi ou ne se sentent pas en sécurité dans leur emploi (c’était 36% il y a un an), le pourcentage le plus élevé parmi les principaux pays européens comme le Royaume-Uni (39% ), L’Espagne (39%), la France (31%) et l’Allemagne (30%). Les données proviennent du Randstad Workmonitor, l’enquête semestrielle sur le monde du travail de Randstad, une société multinationale de recherche sur le personnel

Les Italiens sont tellement inquiets pour leur travail que, pour le conserver, ils sont prêts à accepter une réaffectation de poste au sein de l’entreprise (29%), des licenciements ou une réduction du temps de travail (21%) ), soit une augmentation des heures avec le même salaire (17%), une perte d’avantages (15%), un contrat à durée déterminée (10%) ou une baisse de salaire (8%).

https://www.repubblica.it/economia/2021/01/05/news/covid-19_il_43_dei_lavoratori_teme_di_perdere_il_lavoro-281205971/

*******************************************************************************************************

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là » le 2 janvier 2021

image.png

******************************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog 

*******************************************************************************************************

CHINE

Hier pour la dernière journée de 2020 les autorités chinoises ont encore une fois réprimé

Les ouvriers & les ouvrières campent sur leur revendication initiale … paiement des salaires !image.png

 Plusieurs milliers d’ouvriers & ouvrières de Apple Pegatron se sont rassemblés puis ont marché vers le gouvernement provincial à Kunshan

Les flics repèrent les ouvriers qui animent la manifestation, les isolent et les arrêtent au milieu de la foule.

*********************************************************************************************************

Covid-19 et les manifestations en Serbie – Une interviewimage.png

 extraits

Q: Vous avez eu un verrouillage très strict de la vie publique, probablement suivi d’une augmentation massive du chômage alors que le système de santé est en mauvais état. Y a-t-il eu des tentatives d’auto-organisation en réponse à la crise?

R: Notamment, «Zakrov nad glavom» 3 (Joint Action Roof Over Your Head), un réseau de solidarité avec les locataires de gauche avec des succursales dans plusieurs villes, a mené une campagne de secours COVID-19: trouver un abri pour les sans-abri et fournir de la nourriture aux personnes particulièrement vulnérables. Il y a également eu des programmes d’aide locaux entièrement coordonnés sur Internet, ce qui est assez encourageant.

Il est également probablement important de mentionner les principales manifestations étudiantes qui se sont déroulées environ une semaine avant la principale vague de protestation, à propos de la décision d’évacuer d’urgence les dortoirs d’étudiants à Belgrade après qu’ils se sont avérés avoir été compromis par le virus et de renvoyer tout le monde chez eux – pour la deuxième fois cette année. Bien sûr, les étudiants craignaient principalement que cela signifiait mettre en danger les membres de leur famille chez eux – les manifestations ont été un succès et ils ont été autorisés à rester dans les dortoirs.

Q: En 2017, la Serbie a été secouée par une vague de grèves et de luttes ouvrières (par exemple à la FIAT). Y a-t-il eu des luttes de travail pendant la pandémie?

R: Oui, notamment les travailleurs de l’usine d’électronique sud-coréenne Yura à Leskovac, célèbre pour ses terribles conditions de travail, ont lancé une grève sauvage en avril, exigeant d’être relevés du travail après que l’usine ait été signalée comme l’un des principaux COVID. -19 hotspots. Malheureusement, la grève a été rapidement écrasée. Au moins 15000 travailleurs de toute la Serbie ont été licenciés au printemps et en été, beaucoup d’entre eux par de grandes entreprises étrangères comme Benneton ou Hutchinson cherchant à réduire leurs coûts – ces grands lieux de travail ont fait face aux protestations des travailleurs licenciés, mais sans grand succès. .

Q: Comment la pandémie et la crise économique qui en a résulté ont-elles changé le rôle des syndicats dans ces conflits?

R: Je ne dirais pas qu’il y a eu un changement qualitatif – les syndicats étant un médiateur institutionnalisé entre l’État et la classe ouvrière en général qui a été utilisé pour limiter la révolte de classe autant que pour pousser certains des intérêts limités de la classe. Mais pendant cette crise, les syndicats ont quasiment complètement capitulé devant l’État, tout cas de révolte a été indépendant d’eux.

Q: Y a-t-il eu une réaction du gouvernement aux luttes ouvrières en cours? Des concessions ont-elles été faites ou la réaction était-elle de nature répressive?

R: Hormis un plan de relance de 100 euros pour chaque citoyen adulte, qui était une mesure destinée à maintenir l’économie à flot indépendamment de toute lutte syndicale, il n’y a pas eu de vraies concessions. Les employeurs ont été autorisés à suivre le rythme des licenciements, mais ont reçu un plan de relance pour les décourager. Certains des grévistes les plus bruyants, comme à Yura, ont été ciblés pour «désinformation» et autres délits, par le partenariat de leurs entreprises respectives et du gouvernement. Dans l’ensemble, alors que l’État n’intervenait pas directement, les capitalistes ont eu toute latitude pour réprimer les luttes ouvrières.

https://libcom.org/blog/covid-19-protests-serbia-interview-26122020

********************************************************************************************************

La revue STOFF est sortie !

Pour 10 euros, 132 pages de théorie critique pour s’échauffer l’esprit avant la fin de ce long hiver…  

« Fréquenter Marx aujourd’hui, c’est se prémunir contre la panoplie de solutions volontaristes aguicheuses du « tout est possible ». Les luttes effectives, celles que les théories matérialistes ont nourries, décrites et accompagnées, luttes qui s’affrontent aujourd’hui à une police militarisée, nous forcent au réalisme face à l’étalage complaisant de théories sur le marché de luxe de la radicalité. Aux flux de multitudes, de rhizomes, de vitalité corporelle et de perspective cannibale, aux odes à Gaïa, aux colibris salvateurs et à la pensée sauvage, aux joies de se retrouver entre « amis » le temps d’une fête ou d’une insurrection, la morose résistance qu’impose encore et toujours le travail salarié sonne comme la claque qui réveille le théoricien de ses rêveries. »image.png

********************************************************************************************************

Nous poursuivons la traduction d’articles de Jasper Bernes sur la théorie de la “communisation” telle qu’elle s’est développée depuis 1968.

Catalyseur

Socialisme ou Barbarie, l’Internationale Situationniste et la théorie de la communisation : troisième partie d’une sérieimage.png

 « Un catalyseur est un élément nécessaire à une réaction chimique dont on ne trouve aucune trace dans le produit fini. Le produit, ici, c’est la théorie de la communisation, la critique de l’ultra-gauche que Dauvé a effectuée au moyen de Bordiga. Notez que dans ce texte original de Dauvé, « Sur l’idéologie ultra-gauche », de 1969, l’IS n’est pas mentionnée.  Mais elle reste néanmoins essentielle, comme le reconnaîtra Dauvé dans ses articles ultérieurs. Car c’est l’accent que nous trouvons dans l’IS sur la vie quotidienne comme lieu de souffrance, et sur l’expression créative comme arme du prolétariat et bien commun, qui montre les défauts de la « caserne-communisme » de Bordiga.* »

*******************************************************************************************************

TURQUIE

« le cours des choses marchandes et l’humiliation quotidienne » STOFF

« « Les gens sont au bord de l’explosion », a déclaré Özgür Akbaş, propriétaire d’un tabac dans un quartier riche de la capitale turque Ankara, décrivant comment deux femmes âgées sont entrées dans son magasin la semaine dernière.

L’une a demandé à acheter un seul œuf et l’autre voulait du pain gratuit, a rapporté dimanche le New York Times …

La lire a perdu environ un quart de sa valeur cette année, faisant grimper le prix de nombreux produits. » 

https://ahvalnews.com/turkey-economy/turkeys-slide-towards-poverty-prompts-erdogans-economic-rethink

*************************************************************************************************

UK

Restructuration sans fin

Une semaine de quatre jours soigneusement conçue pourrait être introduite immédiatement au Royaume-Uni et être abordable pour la plupart des entreprises de plus de 50 travailleurs, a déclaré un groupe de réflexion….

la majorité des 50 000 entreprises étudiées seraient en mesure de faire face au changement en augmentant la productivité ou en augmentant les prix…

Autonomy a déclaré qu’une semaine de travail plus courte aiderait à stimuler la faible productivité du Royaume-Uni et à améliorer le bien-être

https://www.theguardian.com/business/2020/dec/29/four-day-week-would-be-affordable-for-most-uk-firms-says-thinktank

******************************************************************************************************

STATES

787000 Américains de plus se déclarent au chômage

Les demandes de chômage ont de nouveau augmenté ces dernières semaines pour atteindre leur plus haut niveau depuis l’automne, car la flambée des taux de coronavirus a ralenti les embauches et conduit à davantage de licenciements. Aux niveaux actuels, les chiffres des réclamations hebdomadaires sont près de quatre fois leur moyenne pré-pandémique….

Selon l’Economic Policy Institute, 25,7 millions de travailleurs aux États-Unis restent officiellement au chômage, sinon sans travail en raison de la pandémie, ou ont connu une réduction de leurs heures de travail ou de leur salaire…

https://www.theguardian.com/business/2020/dec/31/us-unemployment-december-coronavirus

*********************************************************************************************************

IRAK

Le gouvernement d’Adel Abdel-Mahdi les avait embauchés en septembre 2019 pour acheter la paix sociale après plusieurs vagues de manifestations réclamant des emplois et des services publics. Une nouvelle mobilisation d’ampleur, durement réprimée, a entraîné sa chute à l’automne 2019. Et, depuis mars, ces cent mille employés n’ont, eux, touché aucun salaire, faute de budget.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/12/21/la-fonction-publique-cible-de-l-austerite-en-irak_6064101_3210.html

 «Nos salaires ne vaudront plus rien»

La fuite du budget fédéral irakien a provoqué une colère générale. Le budget va dévaluer le dinar irakien et réduire les salaires du secteur public, dans un contexte de crise économique, politique et sanitaire de plus en plus grave.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues, bloquant les principales routes menant aux installations pétrolières et aux ponts de la ville de Bassora, riche en pétrole, et du port d’Umm Qasr, dans le sud du pays, pour réclamer des salaires impayés. Dans plusieurs régions de la province de Bassorah, des employés du gouvernement, y compris dans le secteur de l’énergie, ont protesté pour réclamer le paiement des salaires qu’ils n’ont pas reçus depuis des mois.

Cette action fait suite à des protestations similaires au début du mois pour réclamer le paiement de salaires impayés au sein du gouvernement régional semi-autonome du Kurdistan (KRG), qui emploie trois travailleurs sur quatre. Des manifestants à Sulimaniya ont incendié les bâtiments du gouvernement régional et les bureaux des deux principaux partis politiques kurdes. Les manifestations ont continué, à une échelle plus réduite, après que les forces de sécurité du gouvernement régional du Kurdistan ont lancé une violente répression, faisant 10 morts – huit manifestants et deux membres des forces de sécurité –, des blessés, des centaines de détenus et menaçant des journalistes….

La dévaluation signifie une baisse considérable du niveau de vie des travailleurs, car leur pouvoir d’achat diminue, ce qui les plonge encore plus dans la pauvreté et fait craindre que la valeur du dinar continuera à baisser. Comme l’a déclaré à l’AFP un médecin d’un service du Covid-19 à Bagdad, «Nos salaires ne vaudront plus rien». Les travailleurs journaliers et les personnes sans travail sont confrontés à un dénuement immédiat.

https://www.wsws.org/fr/articles/2020/12/29/buir-d29.html

****************************************************************************************************

TUNISIE

Les ouvriers de chantiers à Béja protestent contre l’accord entre le syndicat et le gouvernement.image.png

 Les ouvriers de chantier temporaires à Béja se sont rassemblés  lundi pour protester contre leur exclusion de l’arrangement conclu entre l’UTT et le gouvernement.

https://www.tunisienumerique.com/tunisie-video-les-ouvriers-de-chantiers-temporaires-protestent-a-beja/

*****************************************************************************************************

BRESIL

légère baisse du chômage, à 14,3%, après 3 records consécutifs….Mais…

« L’IBGE fait également état de quelque 5,8 millions de personnes «découragées», qui seraient aptes à travailler mais auraient renoncé à la recherche d’un emploi au cours du trimestre et de ce fait n’entrent plus dans les statistiques….

Après être entrée en récession, avec une chute de 1,5% du PIB au premier trimestre et 9,6% au deuxième, la première économie d’Amérique Latine a connu un rebond de 7,7% au troisième, notamment grâce au programme d’aides massives à la soixantaine de millions de Brésiliens les plus pauvres. Mais ces allocations vont cesser d’être versées en 2021 en raison de restrictions budgétaires »

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/bresil-legere-baisse-du-chomage-a-14-3-apres-3-records-consecutifs-20201229

****************************************************************************************************

FRANCE

https://blogs.mediapart.fr/pol/blog/311220/les-voeux-du-prefet-de-paris

*********************************************************************************************************