« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là »  le 9 mai 2020

image.png
***********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

*************************************************************************************

« une spirale déflationniste » ??

« On craint de plus en plus que la récession mondiale déclenchée par la pandémie de coronavirus n’entraîne une spirale déflationniste dommageable. La déflation, c’est quand le prix des biens et services baisse pendant une période prolongée.

image.png

Les consommateurs peuvent différer leurs achats en prévision de prix moins chers à l’avenir. Cependant, les entreprises peuvent réduire les salaires pour faire face à la baisse de leurs prix, alimentant un cercle vicieux. »

https://www.theguardian.com/business/2020/may/05/inflation-collapses-world-coronavirus-pandemic-global-economy-business-great-depression-recession

« Retour de l’inflation ? C’est surtout la déflation que l’on risque ! »

« Nous ne sommes pas dans les années 70 où l’inflation surgissait de l’hyper croissance et de la hausse des salaires des années 60 : chômage élevé depuis des années, destruction de la demande avec le Covid, stagnation séculaire des salaires, forts taux d’endettement : le spectre déflationniste est avec nous, et même la hausse de l’immobilier par exemple lui est dû avec des taux bas qui expliquent la quasi-totalité des prix sur ce marché. »

https://www.capital.fr/entreprises-marches/retour-de-linflation-cest-surtout-la-deflation-que-lon-risque-1369051

************************************************************************************

ESPAGNE

Quitter le lock-out, entrer en récession: la grève en Espagne montre les craintes des ouvriers

Deux jours après la réouverture par Nissan de sa principale usine automobile à Barcelone, un débrayage dans une usine plus petite a contraint la production à s’arrêter. C’est peut-être un indice de ce qui va arriver….

image.png

 davantage de conflits du travail, d’autant plus que certaines entreprises ont cherché à transformer les congés temporaires et les réductions de salaire en réductions permanentes… »

https://www.nytimes.com/2020/05/07/business/spain-nissan-strike-recession.html#click=https://t.co/GPqEn2z76q

***********************************************************************************

La police koweïtienne brise une «émeute» de travailleurs égyptiens bloqués par un coronavirus 

« L’incident est le premier signe de troubles de la vaste population de travailleurs étrangers du Golfe qui ont perdu leur emploi pendant la crise…

Le Koweït, comme de nombreux États arabes du Golfe riches en pétrole, dépend d’une vaste population de travailleurs étrangers pour des emplois allant de l’aide domestique, des travaux de construction aux cols blancs.

Quelque 35 millions de travailleurs travaillent dans les six États arabes du Golfe du Bahreïn, du Koweït, d’Oman, du Qatar, de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis, ainsi qu’en Jordanie et au Liban, selon les chiffres de l’ONU. Les étrangers sont beaucoup plus nombreux que les habitants des États du Golfe, représentant plus de 80% de la population dans certains pays. »

https://www.theguardian.com/world/2020/may/04/kuwait-police-break-up-riot-by-egyptian-workers-stranded-by-coronavirus

https://berthoalain.com/2020/05/04/coronavirus-migrants-egyptiens-en-quarantaine-emeute-a-koweit-3-mai-2020/

************************************************************************************

BANGLADESH

12 policiers blessés lors d’un affrontement avec des ouvriers des usines de confection de vêtements ( RMG)

image.png

 « La police a déclaré que plusieurs milliers d’ouvriers/ouvrières de plusieurs usines de confection à Gazipur ont bloqué les autoroutes Dhaka-Mymensingh et Dhaka-Tangail pendant des heures pour faire valoir leurs revendications mercredi….

une réunion tripartite avait fixé un salaire de 60% pour les travailleurs des usines mises à pied ou fermées pour les mois touchés par le coronavirus, mais les travailleurs de certaines usines ont refusé la déclaration et exigé le paiement intégral. »

https://www.newagebd.net/article/105862/12-injured-as-police-clash-with-rmg-workers

https://berthoalain.com/2020/05/07/coronavirus-fermeture-des-usines-emeutes-a-gazipur-26-avril-et-6-mai-2020/

************************************************************************************

INDONÉSIE 

«[Si les travailleurs ne sont pas rémunérés], je prédis que les coûts sociaux seront élevés. Des émeutes, des pillages et des incendies d’infrastructures publiques pourraient se produire, tout comme lors de la crise de 1998 »

« 1,2 million de travailleurs indonésiens licenciés alors que le coronavirus écrase l’économie »

https://asiapacificreport.nz/2020/04/10/1-2m-indonesian-workers-laid-off-as-coronavirus-crushes-economy/

image.png

Pour plus d’infos sur la crise de 1998 :

http://apa.online.free.fr/imprimersans.php3?id_article=999&nom_site=Agence%20Presse%20Associative%20(APA)&url_site=http://apa.online.free.fr

******************************************************************************

IRAN

« Il est probable que les événements de novembre 2019 se répéteront »

image.png

Un économiste iranien a déclaré que si la crise du pays concernant les travailleurs n’était pas résolue, de violentes manifestations en Iran éclateraient à nouveau.

« Il est probable que les événements de novembre 2019 se répéteront et si le gouvernement ne prend pas de décisions logiques pendant cette période et continue ce qu’il fait, des manifestations populaires en Iran éclateront à nouveau, cette fois plus sévèrement »

Ce n’est pas la première fois que les membres du régime mettent en garde contre les manifestations iraniennes post-COVID-19.

Début avril,  50 économistes ont  averti le président du régime de la possibilité de manifestations en raison de la situation économique désastreuse après la crise des coronavirus.

Des millions de chômeurs

Le quotidien d’État Hamshahri a rapporté que des millions d’Iraniens étaient devenus chômeurs à cause du coronavirus. Dans un article de Hamid Haj Ismaili, décrit comme un expert du travail, le quotidien a écrit qu’à la suite de la propagation du coronavirus, plus de 5 millions de personnes avaient été déclarées sans emploi dans le pays.

« Couplé à l’inflation et à une baisse de la demande, cela pourrait conduire à une crise d’ici la fin de l’année », écrit-il.

https://irannewswire.org/economist-says-underpaid-workers-will-rise-up-in-violent-iran-protests/

************************************************************************************

LIBAN

« Nous sommes devant une révolution des affamés. »

« VIRULENCE MÉDIATIQUE ET APOLOGIE DE LA RÉPRESSION »

image.png

Liban : reprise du soulèvement

«  La révolution numéro 1, celle que nous avons connu avec son folklore, ses rires et ses danses, est morte. Nous sommes devant une révolution des affamés. Qui verra se lever des majeurs éxténués, mais qui ne manquent pas de courage, à la gueule de tous les connards repus. »

https://lundi.am/Virulence-mediatique-et-l-apologie-de-la-repression

cet autre texte qui nous arrive de Beyrouth.

https://lundi.am/AU-COMMENCEMENT

 « Il y aura de plus en plus de manifestations »

https://information.tv5monde.com/info/liban-il-y-aura-de-plus-en-plus-de-manifestations-357745

« Beaucoup de ceux qui sont en première ligne appartiennent aux groupes les plus pauvres et les plus marginalisés du Liban. Depuis ses débuts, les analyses du soulèvement du 17 octobre ont mis en évidence la forte participation des couches les plus pauvres de la société, qui étaient moins présentes lors des précédentes manifestations anti-établissement. »

« la nécessité de défendre leurs moyens de subsistance de base. A Beyrouth, des manifestants ont crié « Nous voulons manger, nous voulons vivre ». A Tripoli, deuxième ville du Liban, un message similaire se fait entendre : « Mourir du coronavirus est mieux que mourir de faim » »

https://www.opendemocracy.net/en/north-africa-west-asia/poverty-or-virus-lebanons-uprising-continues-despite-the-pandemic/

***********************************************************************************

EGYPTE

saisir la crise de Covid-19 qui frappe les pauvres

image.png

« Des navetteurs, dont beaucoup travaillent dans l’économie informelle égyptienne, traversent la voie ferrée à la gare principale du Caire le 24 mars. Plus de 60% de la main-d’œuvre du pays est informellement employée et vulnérable à la destruction de ses moyens de subsistance lors de la pandémie »

https://www.theguardian.com/global-development/gallery/2020/may/07/the-virus-comes-for-us-capturing-the-covid-19-crisis-facing-egypts-poor

************************************************************************************

« Le criquet pèlerin et la menace de la crise alimentaire »

« Contrairement aux famines féodales, aucune crise alimentaire sous le mode de production capitaliste n’est liée au manque de nourriture produite, c’est toujours le manque de revenus qui en est la cause. Loin d’être la seule préoccupation des organisations dites « humanitaires », la question de l’alimentation devrait être au cœur de toute réflexion sur la possibilité d’une révolution communiste. »

https://agitationautonome.com/2020/05/07/le-criquet-pelerin-et-la-menace-de-la-crise-alimentaire/?fbclid=IwAR1qdVwVPosKzgx88fr8BYxH22Y9wa0cGujnZbW3Jkn72DO92LbEW_NLQl4

************************************************************************************

UK

Au Royaume-Uni, le coronavirus tue «deux à trois fois plus» les minorités ethniques

image.png

Les personnes noires, asiatiques ou d’autres minorités ethniques habitant au Royaume-Uni ont deux à trois fois plus de risque de mourir du nouveau coronavirus que la moyenne, selon une étude publiée jeudi qui s’ajoute à d’autres publications dans ce sens. L’analyse a été menée par l’University College London à partir des données officielles délivrées par les autorités sanitaires britanniques.

«Ce travail montre que, loin de frapper de façon égalitaire, le Covid-19 est disproportionnellement plus mortel» pour les minorités, a expliqué l’un des co-auteurs, Delan Devakumar, jugeant «essentiel de s’attaquer aux facteurs sociaux, économiques et aux freins dans l’accès aux soins qui conduisent à ces morts injustes…

Le Bureau national des statistiques britannique avait ainsi montré début mai que le nouveau coronavirus tuait deux fois plus dans les quartiers défavorisés d’Angleterre, généralement plus peuplés par des minorités ethniques. Une autre étude de l’Institut d’études fiscales (IFS), publiée le même jour, avait déjà relevé le fait que les minorités ethniques décédaient plus que les populations blanches à l’hôpital.     

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/au-royaume-uni-le-coronavirus-tue-deux-a-trois-fois-plus-les-minorites-ethniques-20200507

************************************************************************************

BRÉSIL

Les Noirs touchés de plein fouet par le coronavirus

« Faible accès aux soins, emplois très exposés, logements précaires: les Noirs sont touchés de plein fouet au Brésil par le coronavirus, qui jette une lumière crue sur les inégalités raciales alors qu’ils représentent la majorité de la population. Dans l’Etat de Sao Paulo, le plus peuplé et le plus touché du pays, le risque de mourir du Covid-19 est 62% plus élevé pour les personnes de couleur….

«Les travailleurs noirs sont plus exposés à la contamination. Beaucoup dépendent de l’économie informelle et doivent sortir pour gagner leur vie » explique Aline Nascimento, de l’institut ID_BR, une ONG qui lutte pour l’égalité raciale dans le marché du travail.

 «La population noire est également largement majoritaire chez les employés qui permettent aux services essentiels de fonctionner, comme les caissières de supermarché, par exemple»»

https://www.lefigaro.fr/international/au-bresil-les-noirs-touches-de-plein-fouet-par-le-coronavirus-20200507

*************************************************************************************

STATES

« C’est dévastateur » : Kashakri affirme que le taux de chômage réel atteint 24%.

« Le président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, a déclaré que le rapport sur l’emploi de vendredi sous-estimera probablement la situation réelle du chômage car il ne reflétera que les personnes qui « cherchent activement du travail », une tâche presque impossible en cette période de bouclage national, et que le pays devrait s’armer pour une reprise « longue et progressive ». »

https://www.businessinsider.com.au/unemployment-rate-fed-president-neel-kashkari-says-actual-estimate-coronavirus-2020-5

 « Selon le Washington Post du 7 mai 2020, 77% d’entre eux pensent pouvoir retrouver leur (ou un) emploi lorsque la pandémie aura pris fin. Par contre, selon, diverses études d’économistes, 40% des emplois perdus le resteront. »

https://alencontre.org/ameriques/americnord/usa/etat-unis-explosion-du-chomage-face-a-ce-mal-capitaliste-des-alternatives-possibles.html

 « La réalité est encore pire, puisque les chiffres officiels de l’emploi pour le mois d’avril sont basés sur l’état de l’économie au milieu du mois. Selon un rapport publié jeudi par Forbes, « le pays compte désormais 40,6 millions de chômeurs, soit 24,9 % de la population active. »

https://www.wsws.org/en/articles/2020/05/08/jobs-m08.ht

 3,1 millions d’Américains ont déposé de nouvelles demandes d’allocations de chômage la semaine dernière

« Il fait passer le nombre total de nouvelles «demandes initiales» d’aide sociale depuis le début de la crise à environ 33 millions de personnes. »

https://www.theguardian.com/business/live/2020/may/07/bank-of-england-interest-rates-covid-19-downturn-us-job-losses-business-live?page=with:block-5eb3ff5c8f08661415cd25cc#block-5eb3ff5c8f08661415cd25cc

Coronavirus: près d’un enfant américain sur cinq ne mange pas à sa faim

« Près d’un enfant sur cinq ne mange pas à sa faim aux États-Unis depuis le début de la pandémie, selon un rapport publié mercredi par un cercle de réflexion américain. La Brookings Institution y analyse les résultats de deux études nationales menées récemment pour mesurer l’impact de la crise du Covid-19 dans le pays. Dans l’une de ces deux études, 17,4% des mères d’enfants de 12 ans et moins interrogées disent ne pas pouvoir suffisamment nourrir leur progéniture par manque d’argent….

«Il est évident que les enfants les plus jeunes souffrent d’insécurité alimentaire à un degré sans précédent à l’époque contemporaine», note Lauren Bauer, qui a compilé le rapport pour la Brooking Institution. »

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-pres-d-un-enfant-americain-sur-cinq-ne-mange-pas-a-sa-faim-20200507

***********************************************************************************

Les jours d’après…

image.png

General Electric va supprimer plus de 10.000 emplois supplémentaires dans l’aviation

Ces coupes se feront via des départs volontaires et des licenciements secs, et s’ajoutent à une première vague de 2600 emplois supprimés en mars

Au total, GE va réduire les effectifs dans l’aviation d’un quart (25%), soit 13.000 emplois.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/general-electric-va-supprimer-plus-de-10-000-emplois-supplementaires-dans-l-aviation-1-20200505

La compagnie aérienne vient d’annoncer la suppression de 3 150 postes, soit près du tiers de ses 10 000 employés.

https://www.theguardian.com/business/live/2020/may/05/uk-car-sales-tumble-services-pmi-recession-covid-19-business-live

Rolls-Royce envisage jusqu’à 8000 suppressions de postes

« Cela représenterait environ 15 % de la main-d’œuvre pour le fabricant de moteurs d’avions, dernière retombée en date de la profonde crise du secteur de l’aviation….

Le motoriste avait déjà réduit sa main-d’œuvre de 4600 personnes, essentiellement dans l’administratif, depuis 2018. Les suppressions de postes envisagées cette fois devraient concerner en priorité les ouvriers des moteurs d’aviation civile. »

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/202005/03/01-5271930-rolls-royce-envisage-jusqua-8000-suppressions-de-postes.php

Airbnb licencie un quart de ses employés dans le monde

Le patron d’Airbnb, frappé de plein fouet par la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement, a annoncé ce mardi à ses salariés le licenciement d’environ 25% de ses 7.500 employés dans le monde

https://www.lefigaro.fr/societes/coronavirus-airbnb-licencie-un-quart-de-ses-employes-dans-le-monde-20200505

*************************************************************************************

FRANCE

Face au risque d’«appauvrissement général», il faudra peut-être travailler plus 

«Une fois la crise sanitaire passée, notre pays répondra à la crise économique et à l’appauvrissement général qui va intervenir», a anticipé Édouard Philippe. Face au coup de frein économique, le premier ministre n’a pas fermé la porte à d’éventuelles mesures d’allongement du temps de travail. Ce scénario a notamment été plébiscité par le Medef, qui a proposé de «travailler plus», et par l’Institut Montaigne, qui a proposé de supprimer un jour férié.

 «Les questions qui sont posées par un certain nombre d’acteurs sont de bonnes questions», a lâché le chef du gouvernement.

«Je pense qu’il y aura un débat. (…) Si nous voulons retrouver d’une certaine façon notre prospérité (…) il faudra que collectivement nous nous en donnions les moyens, par le travail, par la solidarité, par l’inventivité. Ça sera l’objet de discussions dans les semaines et mois qui viendront», a-t-il prévenu.

https://www.lefigaro.fr/politique/coronavirus-ce-qu-il-faut-retenir-des-dernieres-annonces-d-edouard-philippe-avant-le-deconfinement-du-11-mai-20200507

image.png

Travailler plus, supprimer des RTT, rogner sur les vacances : la note choc de l’Institut Montaigne

Des journées de travail plus longues, un jour férié et une semaine de vacances scolaires en moins, ou encore un recours accru au forfait jour dans la fonction publique : l’Institut Montaigne plaide pour une augmentation du temps de travail dans une note sur la crise du coronavirus publiée mercredi.

http://www.leparisien.fr/economie/travailler-plus-supprimer-des-rtt-rogner-sur-les-vacances-la-note-choc-de-l-institut-montaigne-sur-l-apres-coronavirus-06-05-2020-8311779.php#xtor=AD-1481423552

« LE PRÉFET VEUT-IL LA GUERRE SOCIALE ? »

Ce vendredi 1er mai, nous étions une cinquantaine de personnes arborant masques et gants de rigueur sur la place du marché de Croix-de-Chavaux, à Montreuil, pour y tenir un marché gratuit….

image.png

 Ce régime asphyxie les plus pauvres, et répriment ceux qui s’organisent au sein des bridages de solidarité populaire. Sa rhétorique martiale ne masque rien : il veut la guerre sociale.

https://lundi.am/Le-prefet-veut-il-la-guerre-sociale

https://www.liberation.fr/direct/element/_113040/

***********************************************************************************

CHINE

La fin des ateliers de misère? La robotisation et la formation de nouveaux travailleurs qualifiés en Chine

« Cet essai cherche à élucider l’impact de la robotisation à grande échelle sur les relations de travail dans les usines chinoises. L’argument principal est qu’accompagnant l’application des nouvelles technologies de production, émerge un nouveau groupe de travailleurs qualifiés possédant des compétences spécifiques liées au fonctionnement des robots industriels. Bénéficiant de la rareté actuelle de ces compétences, ces travailleurs acquièrent un certain pouvoir structurel tant sur le marché du travail que sur le lieu de travail, ce qui se traduit par des hausses de salaires. L’article conclut que, étant donné que la modernisation industrielle est principalement motivée par l’État chinois, la création et le développement de nouveaux travailleurs qualifiés visent à réorganiser les relations de travail dans les ateliers de fabrication largement robotisés…

Foxconn a révélé que grâce à l’automatisation et à la mise à niveau dans l’un de ses ateliers à Shenzhen, le nombre d’assembleurs était passé de 318 à 38, tandis que l’efficacité de la production avait augmenté de 30% avec une réduction du temps de cycle d’inventaire de 15% (Foxconn Industrial Internet 2019). Selon les données de l’entreprise, dans toutes les usines automatisées Foxconn en 2018, la productivité avait augmenté de 18%, le coût de la main-d’œuvre avait diminué de 84% et les frais de gestion étaient de 8% inférieurs

https://madeinchinajournal.com/2020/05/07/the-end-of-sweatshops-robotisation-and-the-making-of-new-skilled-workers-in-china/?fbclid=IwAR29n-2xcpzE8qUE3WDrZJVifQ6oQnq9OyW94RzgLFwwbjLDAd19aup3o5g

*************************************************************************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s