« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui est là »  le 11 avril 2020

image.png
************************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

***********************************************************************************

« Suite logique de la violente récession que devait connaître l’économie mondiale en 2020 »

« Coronavirus : 1,25 milliard de travailleurs courent un risque de licenciement ou de réduction de salaire, selon l’OIT »

image.png

Selon une nouvelle étude publiée mardi, cette agence de l’ONU estime que la pandémie du nouveau coronavirus devrait faire disparaître 6,7% des heures de travail dans le monde rien qu’au cours du deuxième trimestre de 2020, soit 195 millions d’équivalents temps plein (pour une semaine de travail de 48 heures).

Ces lourdes pertes en termes d’emplois sont attendues surtout dans les pays à revenu intermédiaire supérieur (100 millions d’équivalents temps plein touchés), une situation allant «bien au-delà des effets de la crise financière de 2008-09». Les pays arabes et l’Europe devraient être fortement touchés, au regard de leur population, mais en chiffres absolus, c’est la région Asie-Pacifique qui devrait souffrir le plus, en cette période de l’année

Dans la population active mondiale de 3,3 milliards de personnes, plus de quatre personnes sur cinq (81%) sont ainsi actuellement affectées par la fermeture totale ou partielle des lieux de travail, selon l’OIT.

https://www.lefigaro.fr/social/coronavirus-1-25-milliard-de-travailleurs-courent-un-risque-de-licenciement-ou-de-reduction-de-salaire-selon-l-oit-20200407

*********************************************************************************

Le spectre de la crise alimentaire

image.png

 « Blé et riz : les prix flambent sur les marchés internationaux »

« Les prix à l’exportation du riz en provenance de Thaïlande, le deuxième plus grand expéditeur au monde, atteignent un sommet en six ans. Le contrat à terme sur le blé à Chicago, la référence mondiale, a bondi de plus de 8% en mars, tandis que le blé dur canadien, le type de grain utilisé dans les pâtes et le couscous, est au plus haut depuis août 2017 », rapporte le site spécialisé Bloomberg Tax….

Les analystes de Bloombergtax mettent en garde contre les conséquences de ces dysfonctionnements. « Le blé et le riz sont les cultures vivrières les plus consommées au monde. Les prix des cultures de base ont une longue histoire d’alimenter l’instabilité politique. Pendant les pics de 2011 et 2008, il y a eu des émeutes alimentaires dans plus de 30 pays à travers l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient »

https://www.tsa-algerie.com/ble-et-riz-les-prix-flambent-sur-les-marches-internationaux/

************************************************************************************

les faillites d’entreprises devraient bondir de 25 % en 2020

« Suite logique de la violente récession que devrait connaître l’économie mondiale en 2020, avec une production en recul de 1,3 %, les défaillances d’entreprises vont bondir de 25 %, selon les chiffres publiés lundi 6 avril par Coface….

image.png

Cette explosion des défaillances d’entreprises s’annonce, d’après les économistes de Coface, deux fois plus forte aux Etats-Unis (+ 39 %) que dans les principales économies d’Europe de l’Ouest (+ 18 %). Sur le Vieux Continent, toutefois, le Royaume-Uni se détache, avec une prévision proche de celle des Etats-Unis. En France, où le président de la République s’était engagé, dès la mi-mars, à instaurer les mesures nécessaires pour éviter les faillites, « quoi qu’il en coûte », les défaillances pourraient augmenter de 15 %, contre 11 % en Allemagne, 18 % en Italie et 22 % en Espagne, anticipe Coface…

Toutefois, au dire de l’économiste Denis Ferrand, de Rexecode, le pic des défaillances pourrait survenir, paradoxalement, lors du redémarrage de l’activité et non au cœur de la crise. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/04/06/coronavirus-les-faillites-d-entreprises-devraient-bondir-de-25-en-2020-selon-coface_6035700_3234.html

**********************************************************************************

Le commerce mondial pourrait chuter de près d’un tiers en 2020, selon l’OMC

image.png

« Avec cette crise d’ampleur et de nature inédite, les prévisions économiques sont plus hasardeuses que jamais. C’est pourquoi l’Organisation mondiale du commerce (OMC) préfère proposer une fourchette large en présentant ce mercredi son pronostic sur l’évolution des échanges de marchandises en 2020. Selon l’organisation basée à Genève, le Covid-19 va entraîner une contraction du commerce international de 13% selon son scénario optimiste et jusqu’à 32% dans l’hypothèse pessimiste. Autrement dit, le volume des échanges de biens pourrait être d’un tiers inférieur par rapport à son niveau de 2019. »

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/en-2020-la-crise-des-echanges-commerciaux-devrait-depasser-celle-de-2008-20200408

« La correction menace d’être particulièrement sévère pour l’Amérique du Nord et l’Asie, dont les exportations pourraient s’effondrer de plus de 40 % et 36 % respectivement, en retenant l’hypothèse la plus pessimiste des économistes de l’organisation. L’Europe et l’Amérique du Sud enregistreraient des baisses également supérieures à 30 %. »

https://www.lemonde.fr/planete/live/2020/04/08/coronavirus-suivez-la-mobilisation-massive-de-reservistes-au-profit-de-50-ehpad-de-la-region-parisienne_6035907_3244.html

***********************************************************************************

« Crise et Reprise – Le coronavirus et l’économie aux Etats-Unis »

Dans ce récent article dont nous proposons la traduction, l’historien Aaron Benanav, membre du collectif Endnotes, propose un rapide panorama de la situation économique des Etats-Unis et du profond impact qu’aura et qu’a déjà la crise provoquée par la pandémie sur les travailleur·ses étasunien·nes, à travers une analyse de l’évolution des salaires et du taux de chômage.
Son ouvrage sur l’histoire mondiale du chômage depuis l’après-guerre sera bientôt publiée aux éditions Verso.

https://agitationautonome.com/2020/04/07/crise-et-reprise-le-coronavirus-et-leconomie/?fbclid=IwAR03Qv4splYAXVT9oTxNGb2XQEfb7Q9MQmpuBz46VI6v2IV9jawu7OCRsnM

***********************************************************************************

« Le COVID-19 et les circuits du capital »

image.png

« Nous proposons ici la traduction d’un article co-écrit par un collectif d’épidémiologues, de biologistes et de mathématiciens marxistes étasuniens, qui revient en détail sur les causes structurelles de la pandémie du nouveau coronavirus que nous traversons, et qui n’a rien d’une catastrophe naturelle inévitable. S’échappant de la temporalité de l’urgence imposée par la totalité des gouvernements, il invite à repenser la sécurité sanitaire sur le long terme afin de prévenir l’émergence de nouvelles maladies mortelles…

Pour éviter les pires scénarios à venir, la désaliénation est la prochaine grande transition humaine : abandonner les idéologies colonisatrices, réintroduire l’humanité dans le cycle de régénération terrestre, et redécouvrir notre sens de l’individuation parmi les multitudes, au-delà du capital et de l’État. Cependant, l’économisme, la croyance selon laquelle l’économie est cause de toute chose, ne sera pas suffisante à notre libération. Le capitalisme mondial est une hydre à mille têtes, qui s’approprie, intègre et ordonne les multiples strates du rapport social. Le capitalisme agit à travers les champs complexes et connectés de la race, la classe et le genre, en vue de la mise en place de régimes de valeur régionaux. »

https://agitationautonome.com/2020/04/04/le-covid-19-et-les-circuits-du-capital/?fbclid=IwAR3G6bra2INic606Orj-bBlr-GUhoqX77bTZQ7QrUW8Gc8gwF9NoaM0Qj84

**********************************************************************************

image.png

“CORONAVIRUS, CROISSANCE DE L’ÉTAT, CRISE DE REPRODUCTION”

[Ces notes, hasardeuses, mal organisées, « fourre-tout », ont pour unique vocation de favoriser des débats parmi les confinés.]…

« La crise est là, et bien là, et les tribunes se multiplient dans la presse, appelant à des « plans Marshall » démesurés, alors même que les États ont déjà promis des centaines et des milliers de milliards aux entreprises. C’est que, au 25 mars, la moitié des usines françaises seraient à l’arrêt, selon le président de France Industrie (Le Monde du 25). De plus, les signaux envoyés par la Chine d’un redémarrage de leur système productif (même s’ils laissent dubitatif), suscitent les pires craintes chez les Occidentaux : le premier à redémarrer aura, à n’en pas douter, la part du lion. Toutefois, il paraît évident qu’un redémarrage de la production se heurterait aussitôt à une absence de circulation (transport, consommation), ce qui rend plutôt probable un approfondissement de la crise. »

http://dndf.org/?p=18450

***********************************************************************************

« DE QUELQUES RAPPORTS ENTRE LE CORONAVIRUS ET L’ÉTAT »

Temps critiques, le 5 avril 2020.

« La crise du coronavirus remet l’État au centre de l’attention générale. Acteur héroïque et guerrier d’un côté, cible de toutes les critiques et de toutes les demandes de l’autre : l’État revient en force. C’est cette situation et ce problème qui sont l’objet de cet article, qui distingue, pour mieux comprendre la situation, entre un État-réseau (fragmentaire) et un État-nation (unitaire) qui tentent par tous les moyens de surmonter la situation, produisant ainsi de nouvelles contradictions : entre la négligence et l’urgence, la certitude et la confusion, l’économie et la santé, etc. »

https://lundi.am/DE-QUELQUES-RAPPORTS-ENTRE-LE-CORONAVIRUS-ET-L-ETAT

**********************************************************************************

image.png

le moment présent…

« L’Espagne lève certaines restrictions au retour des travailleurs non essentiels »

« Les ouvriers des usines et de la construction devraient reprendre la semaine prochaine malgré les avertissements selon lesquels l’assouplissement de la politique stricte de confinement pourrait entraîner une augmentation de la contagion. Cependant, la plupart des magasins et bureaux resteront fermés et les gens doivent continuer de travailler à domicile. »

https://www.theguardian.com/world/live/2020/apr/10/coronavirus-live-news-global-deaths-near-95000-as-boris-johnson-leaves-intensive-care

*************************************************************************************

FRANCE

Les jours d’après…

Usines Renault  « un rythme de travail plus soutenu de «60 heures par semaine»

« Jean-Dominique Senard a évoqué une reprise du travail dans les usines en août avec un rythme de travail plus soutenu de «60 heures par semaine», grâce à des accords locaux avec les syndicats et «sur une période très limitée». Une décision bien accueillie par le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger. «Il faut saluer la démarche de dialogue social chez Renault. Des commissions locales donneront leur feu vert à la reprise de l’activité», a-t-il expliqué ce vendredi matin sur RTL »

https://www.lefigaro.fr/societes/renault-senard-evoque-une-reprise-des-usines-en-aout-20200410

**********************************************************************************

ITALIE

la colère monte dans la banlieue de Rome: « Il suffit d’attaquer les supermarchés »

« Les autorités italiennes parlent avec beaucoup d’hésitation de la levée des mesures de restriction, l’économie est encore presque paralysée et l’aide offerte par le gouvernement n’est plus disponible pour le peuple. Dans une banlieue de Rome, les habitants commencent à atteindre la fin de la patience.

« L’époque des chansons est révolue. Nous vivons en travaillant dans le noir, si nous ne sortons pas, nous n’avons pas d’argent pour vivre. Les gens ont faim ici, le gouvernement doit faire quelque chose ou nous devrons aller dans les supermarchés et obtenir ce dont nous avons besoin pour manger »

 https://video.lastampa.it/roma/coronavirus-a-roma-monta-la-rabbia-nelle-periferie-non-ci-rimane-che-assaltare-i-supermercati/112712/112724?fbclid=IwAR0PjoW6QrWd1m_T3sKverEh_ENyqLpg8UQtSPdDQkkjAgTDvgtDWzI19SM

*************************************************************************************

CHINE

« Coronavirus: la crise du chômage en Chine s’intensifie, mais personne ne connaît le nombre réel de chômeurs »

image.png

 « Selon un analyste, pas moins de 205 millions de travailleurs chinois ne peuvent pas trouver d’emploi ou ne peuvent pas retourner à leurs postes précédents….

S’il était vrai, ce chiffre représenterait plus du quart des 775 millions de travailleurs chinois..

Liu Chenjie, économiste en chef du gestionnaire de fonds Upright Asset, a écrit dans un article cette semaine que la pandémie avait peut-être poussé 205 millions de travailleurs dans un «chômage frictionnel», où ils veulent travailler mais ne peuvent pas ou ne peuvent pas retourner au travail….

Au total, environ 180 millions d’emplois dans le secteur des services ont disparu en raison de l’épidémie de coronavirus, a calculé Liu, sur la base d’une série de statistiques gouvernementales.

Hao Hong, chef de la recherche chez Bocom International à Hong Kong, a écrit la semaine dernière dans une note de recherche que jusqu’à un tiers des travailleurs chinois ne sont pas retournés au travail… »

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3078251/coronavirus-chinas-unemployment-crisis-mounts-nobody-knows?utm_content=article&utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR0bjLqbG5J4Th_jws1jThTch_1P8yDAh8FkAvfSDE4pBYgyrGT67XXNkx8#Echobox=1585919110

***********************************************************************************

« Aux Etats-Unis, l’épidémie semble frapper démesurément les Noirs »

« A Chicago ou à la Nouvelle-Orléans, ils représentent environ 70% des morts du Covid-19 alors qu’ils ne comptent que pour moins d’un tiers de la population….

 les Noirs, aux Etats-Unis, sont plus exposés au coronavirus que des populations plus aisées, dans leur vie quotidienne ou leur travail. «Cette population fait plus face au grand public», dit-il. «Ils sont plus souvent chauffeurs de bus, ils prennent plus les transports en commun, ils travaillent plus dans les maisons de retraite, les magasins et les supermarchés.» La distanciation sociale est plus compliquée lorsqu’on habite des quartiers plus denses, des logements plus petits. Quant au télétravail, il est souvent impossible, en raison des types d’emplois. Et se faire livrer des courses à domicile est souvent un luxe. »

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/aux-etats-unis-le-coronavirus-semble-frapper-demesurement-les-noirs-20200407

https://www.latimes.com/california/story/2020-04-07/l-a-releases-first-racial-breakdown-of-coronavirus-fatalities-african-americans-have-higher-death-rate

6,6 millions d’Américains supplémentaires demandent des allocations de chômage

image.png

« Plus de 6,6 millions d’ Américains ont perdu leur emploi la semaine dernière et 16 millions ont disparu au cours des trois dernières semaines, la pandémie de coronavirus ayant paralysé l’économie américaine, a confirmé jeudi le département américain du Travail.

Des millions d’Américains ont de nouveau demandé des allocations de chômage la semaine dernière alors que des fermetures aux États-Unis ont conduit des employeurs à licencier des travailleurs dans presque tous les coins du marché du travail. Les économistes s’attendaient à ce que 5,25 millions d’Américains déposent des demandes de chômage pour la semaine se terminant le 4 avril.

Au cours des deux semaines précédentes, les fermetures ont coûté à près de 10 millions de personnes leur emploi. Les licenciements qui ont commencé dans les secteurs de la restauration et des loisirs se sont maintenant étendus pour inclure la fabrication, la construction et même les soins de santé. Les pertes d’emplois augmentent dans tous les États et les économistes prédisent que le taux de chômage atteindra bientôt 15% ou plus, des niveaux jamais vus depuis avant la seconde guerre mondiale. »

https://www.theguardian.com/business/2020/apr/09/us-unemployment-filings-coronavirus

*************************************************************************************

EGYPTE

« Mourrons-nous de faim ou du coronavirus ? »

« L’économie égyptienne était fragile avant même l’arrivée du coronavirus en février, bien que les efforts de reconstruction se poursuivent après des années de troubles suite au soulèvement de 2011. Mais les perspectives sont maintenant bien plus sombres alors que les efforts du gouvernement pour lutter contre la pandémie étouffent l’activité économique.

Et ceux qui vivent dans la précarité dans l’économie informelle sont les plus vulnérables. Ils vivent au jour le jour, avec peu ou pas d’économies et sans filet de sécurité financière.

Les travailleurs informels représentent plus de 63% des quelque 30 millions de personnes employées dans le pays, selon l’Organisation internationale du travail. Les responsables égyptiens disent que le secteur génère près de 40 à 50 de la production économique du pays….

le gouvernement offre des allocations en espèces EGP 500 pour une période de trois mois aux travailleurs non réguliers, ou ceux qui sont devenus sans emploi en raison de restrictions sur les entreprises et la circulation

À ce jour, quelque 1,5 million de travailleurs se sont inscrits sur le site Web du ministère de la Main-d’œuvre et un comité gouvernemental évalue s’ils sont éligibles…

32,5% de la population égyptienne vit actuellement en dessous du seuil de pauvreté, soit environ 1,45 dollar par jour, et des millions d’autres sont susceptibles de sombrer dans la pauvreté. »

http://english.ahram.org.eg/NewsContent/1/64/366843/Egypt/Politics-/Coronavirus-or-hunger-Workers-in-Egypt%e2%80%99s-vast-info.aspx

************************************************************************************

ALLEMAGNE

« La production automobile allemande plonge à son plus faible niveau en 23 ans »

Article de…janvier 2020, bien avant la pandémie !!

https://www.businessbourse.com/2020/01/09/la-production-automobile-allemande-plonge-a-son-plus-faible-niveau-en-23-ans/

image.png

Le marché automobile allemand a connu en mars sa pire chute en près de 30 ans en raison de la crise du coronavirus

« Aucune entreprise ne peut ressortir indemne d’une telle situation”

100.000 emplois menacés dans le secteur automobile

« La production des constructeurs allemands a baissé en mars de 37% tandis que la demande domestique a reculé de 30%, selon la VDA. Les commandes provenant de l’étranger ont chuté de 37% et les exportations ont baissé de 32% sur un an, précise la fédération.

Moody’s prévoit en 2020 une baisse du marché mondial de 14%.

La crise menace sur le long terme quelque 100.000 emplois dans le secteur automobile, branche phare de l’industrie allemande, a récemment estimé Ferdinand Dudenhöffer, de l’université suisse St. Gallen. »

https://www.7sur7.be/economie/pire-chute-en-30-ans-des-ventes-de-voitures-en-allemagne~a5e83bd8/

**********************************************************************************

FRANCE

 Ce virus est en train de faire un massacre dans le 93. 

image.png

Plusieurs départements français fortement touchés par la pandémie ont enregistré une mortalité en forte hausse, selon des chiffres provisoires de l’Insee. Mais, en Seine-Saint-Denis, c’est une explosion : entre le 21 et le 27 mars, les décès ont bondi de +63% par rapport à la semaine précédente. Un niveau «exceptionnel», souligné jeudi soir par le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Pour comparaison, la hausse atteint 32% à Paris et 47% dans le département voisin du Val-Oise.

Les familles dans les HLM, les chibanis dans les foyers, les Rroms, les migrants… Ce sont leurs cadavres qu’on comptera.

«L’impression que l’on a, c’est que l’épidémie va être exacerbée dans les quartiers populaires où des inégalités de santé existent déjà», dit la coordinatrice du centre, Gwenaëlle Ferré, qui dénombre «plusieurs foyers avec plusieurs cas» de coronavirus. Elle observe aussi que, dans les quartiers, beaucoup d’habitants doivent continuer à aller travailler, du fait de leur profession ou de leur statut précaire. «Dans notre patientèle, il y a beaucoup d’aides-soignantes, d’aides à domicile et de travailleuses en Ehpad», qui vont être «très exposées»

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/coronavirus-en-seine-saint-denis-une-mortalite-exceptionnelle-20200404

*************************************************************************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s