« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 26 octobre 2019

image.png
chili : « Nous sommes des prolétaires, pas des citoyens »
*********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
***************************************************************************
 
STATES
 

“Sergio Leone : «Le monde se divise en deux catégories, ceux qui tiennent un pistolet chargé et ceux qui creusent.» Pour l’instant à la Général Motors, on creuse…”

« Les quelque 50 000 salariés américains syndiqués de General Motors (GM) ont approuvé vendredi à 57,2 % un accord salarial, valable pendant quatre ans et négocié avec difficulté avec la direction, qui met fin à la plus longue grève chez le constructeur automobile depuis 50 ans. »

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1362881/etats-unis-greve-gm-entente-syndicat-industrie-automobile

image.png

« En fait, le contrat jette les bases du remplacement sans restriction des travailleurs seniors par des intérimaires, qui seront étouffés par de fausses promesses de «voie d’accès» à un emploi régulier, tandis que l’UAW tente de servir d’agence d’intérim pour le secteur automobile. Grâce au développement de nouvelles organisations de travail et au maintien des organisations existantes, l’UAW sera, encore plus qu’avant, conjointement responsable avec GM pour une restructuration totale de la main-d’œuvre en vue d’un travail occasionnel à temps partiel. »

https://www.wsws.org/en/articles/2019/10/25/auto-o26.html

 

Un plus grand nombre de travailleurs de GM refusent l’accord 

Les résultats ne sont pas disponibles dans plusieurs grandes usines de montage, notamment à Arlington, au Texas (5 078 travailleurs); Ft. Wayne, Indiana (4 231); Fairfax, Kansas (2 198); et canton de Delta, Michigan (2 350).

https://www.wsws.org/en/articles/2019/10/25/auto-o25.html

image.png

Les travailleurs de GM à Rochester, New York, qui fabriquent des composants pour GM, ont voté massivement contre le contrat soutenu par l’UAW. Les résultats publiés sur la page Facebook de la section locale 1097 de l’UAW ont révélé mercredi que sur les 636 votes exprimés, 526 ont voté «non», soit 83%. Seuls 110 votes «oui» ont été exprimés……

Les travailleurs du GMCH à Lockport, dans l’État de New York, ont également rejeté le contrat à une écrasante majorité à 81%…….

À Bowling Green, dans le Kentucky, selon les résultats publiés par UAW 2164, les travailleurs de GM qui construisent la voiture de sport Chevrolet Corvette Stingray ont voté contre le contrat, avec une marge de recul de 55 à 45%. l’usine compte 888 employés horaires. « …

Les travailleurs de la production au centre de redistribution de Lansing, dans la capitale de l’État du Michigan, ont voté à 55% contre le contrat, selon les chiffres de l’UAW. Le centre compte 166 employés horaires.

Mercredi soir, l’UAW a déclaré que l’accord avait été passé à l’usine de Flint, le plus grand local d’UAW, à une marge de 61 à 39%. Les résultats officiels publiés par la section locale 598 de l’UAW ne peuvent pas être acceptés comme étant exacts. Le contrat suscite une vive opposition, en particulier parmi les travailleurs temporaires qui représentent plus de 1 500 des 4 800 travailleurs horaires de l’usine.

https://www.wsws.org/en/articles/2019/10/24/vote-o24.html

 
****************************************************************************
CHILI
 

le « délinquant » a pris la place du « communiste »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/22/au-chili-le-soulevement-est-le-produit-de-quarante-ans-d-orthodoxie-neoliberale_6016433_3210.html

« Des hélicoptères cliquetaient au-dessus de la tête et des convois de camions de l’armée traversaient la ville, des hommes armés masqués parcourant les rues de Santiago lundi soir, tirant sur des manifestants défiant une quatrième nuit de couvre-feu soumis à la loi martiale…

«Je rentrais à la maison et la patrouille militaire m’a arrêté», a déclaré un homme meurtri et ensanglanté alors qu’il revenait à la maison mardi matin. «Ils m’ont mis dans le camion et – ‘Bang! coup! coup!’ – Ils m’ont brisé la tête avec la crosse d’un fusil. Je les ai suppliés de s’arrêter mais ils ont continué à me donner des coups de pied – et ils ont emmené mon ami. « 

https://www.theguardian.com/world/2019/oct/22/santiago-protesters-pinera-chile

image.png

« Ce sera probablement le plus grand rassemblement de tous les temps »  

« selon la police, « plus de 820 000 personnes » étaient rassemblées dans le centre de la capitale ( vendredi 25)

« Ce sera probablement le plus grand rassemblement de tous les temps », s’enthousiasmait Francisco Anguitar, 38 ans, un agent de développement en intelligence artificielle, dans le cortège de Santiago. « Nous demandons justice, honnêteté, éthique au gouvernement. Nous ne voulons pas le socialisme, le communisme, nous voulons moins d’entreprises privées, plus d’Etat »a-t-il ajouté……

Le mouvement « interpelle les dirigeants politiques pour qu’ils impulsent des changements profonds dans le modèle de développement capitaliste. Une sorte de deuxième transition » »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/26/chili-plus-d-un-million-de-manifestants-mettent-le-gouvernement-sous-pression_6016979_3210.html

« Si on ne fout pas tout en l’air, on n’existe pas pour eux. »

 « l’année dernière, près de 27 000 Chiliens pauvres sont morts en attente des soins nécessaires dans le système public en ruine du pays.

Ceux qui sont consternés, surpris ou déplorant que les supermarchés et les pharmacies soient les principales cibles des manifestations opèrent simplement dans un univers social totalement séparé. »

https://www.newframe.com/if-we-dont-fuck-shit-up-we-dont-exist-to-them/

Si le retour à la normalité est un retour à la précarité … nous choisissons le chaos. »

image.png

Prolétaires, pour obtenir une augmentation de nos salaires et retraites, incendions et/ou pillons !!!

Plus efficace que les syndicats

« Piñera a appelé à augmenter les retraites mensuelles les plus basses de 118 USD à 151 USD, à porter le salaire minimum mensuel de 413 USD à 481 USD et à annuler la hausse de 92% des tarifs d’électricité programmée le mois prochain. Les propositions prévoyaient également une augmentation de l’impôt pour les personnes gagnant plus de 11 000 dollars par mois. »

https://www.theguardian.com/world/2019/oct/23/chile-unrest-president-sebastian-pinera-wage-rises-taxes-on-rich

« Cette explosion de colère sociale est avant tout liée à l’extrême privatisation de la vie quotidienne : la santé, l’éducation, les retraites, l’eau… Ici, le citoyen est de plus en plus considéré comme un consommateur….

Alors que le service de métro restait paralysé et que de nombreux établissements scolaires et universités avaient annoncé suspendre les cours jusqu’à mardi, le gouvernement chilien a appelé les entreprises à faire preuve de « flexibilité » vis-à-vis de leurs salariés.

  https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/21/au-chili-sept-morts-lors-de-violentes-emeutes-contre-les-inegalites-sociales_6016291_3210.html?fbclid=IwAR3AJKfviaGvWkKHeBIwRLkecjf-4XChz8qR3L4awSGvmXRPqya8RqKCTqU  

image.png

Couvre-feu, militaires dans les rues et plus de 1000 arrestations

Des affrontements ont eu lieu entre manifestants et policiers dimanche dans l’après-midi dans le centre de Santiago, tandis que des pillages se déroulaient dans plusieurs endroits de la capitale. Cinq personnes ont ainsi péri dans l’incendie d’une usine de vêtements en proie à des pillages. Deux personnes étaient déjà mortes dans la nuit de samedi à dimanche dans l’incendie d’un supermarché également pillé par des manifestants dans le sud de la capitale et une troisième avait été blessée, le corps brûlé ”à 75%”, selon les autorités.

Deux personnes ont également été blessées par balle et hospitalisées dans un état “grave” après un incident avec la police lors de pillages, également dans le sud de la capitale, selon la même source.

Près de 10.000 policiers et soldats ont été déployés. Les patrouilles de militaires dans les rues sont une première dans le pays depuis la fin de la dictature du général Augusto Pinochet (1973-1990). Selon les autorités, 1462 personnes ont été arrêtées, dont 644 dans la capitale et 848 dans le reste du pays.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-president-du-chili-affirme-que-le-pays-est-en-guerre_fr_5dad16c8e4b08cfcc31deddf?utm_hp_ref=fr-international

.
image.png

Pendant la manifestation à Valparaiso, le 19 octobre. RODRIGO GARRIDO / REUTERS

Des manifestations ont aussi eu lieu dans des grandes villes au bord du Pacifique comme Valparaiso. Dans ce port, à 120 km a l’ouest de Santiago, des dizaines de manifestants ont incendié dans la nuit le siège d’El Mercurio, le plus vieux quotidien du pays, selon des images de télévision.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/20/chili-apres-de-violentes-manifestations-les-autorites-reviennent-sur-la-hausse-du-prix-des-transports_6016202_3210.html

L’état d’urgence a également été instauré dans la région de Coquimbo, dans le nord du pays, gagnée par les violences.

https://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/chili-trois-morts-dans-un-supermarche-incendie-a-santiago-premieres-victimes-des-emeutes_3667621.html

Des manifestations ont également été signalées dans les villes de Concepción, Rancagua, Punta Arenas, Valparaiso, Iquique, Antofagasta, Quillota et Talca, selon le journal El Mercurio.

https://www.bbc.com/news/world-latin-america-50113090

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/22/derriere-le-miracle-economique-chilien-une-societe-profondement-inegalitaire_6016385_3210.html

« Au Chili, extension de la révolte »

image.png

 « Étant donné la situation exceptionnelle et insurrectionnelle au Chili, nous publions ici la traduction d’une analyse de nos camarades chiliens d’Agitacion Inmanente, parue ce 21 octobre. Le Chili vit en ce moment une période de rupture politique brutale, animée par la volonté de poursuivre ce qui, quelques jours plus tôt, avait débuté en Équateur. Car la crise chilienne, comme la crise équatorienne, ont un socle commun : l’impossibilité pour le prolétariat de reproduire sa force de travail, et par-là d’assurer sa survie. États d’urgence et états d’exception se succèdent, si bien que la situation au Chili nous rappelle le Caracazo vénézuélien de 1989 (immenses émeutes spontanées faisant suite à l’augmentation du prix des transports en commun), ou encore les manifestations de 2013 à São Paulo (revendiquant avec force la gratuité du bus). Aujourd’hui, les luttes du prolétariat mondial prennent moins la forme de luttes revendicatives pour la hausse des salaires que la forme plus radicale de luttes pour la dignité, significatives de la crise de la société salariale, et nous devons d’urgence en rendre compte pour soutenir nos camarades et notre classe outre-Atlantique. »

 

https://agitationautonome.com/2019/10/24/au-chili-la-revolte-setend/?fbclid=IwAR3iKLYtrmbZdnV8O_BbGYVIehryGnSm4X04qMFfDAKorHWRF9OL6xhH42k#ref1

 
**************************************************************************

BRÉSIL

réforme des retraites : Émeutes en vue ?

image.png

 Des policiers tirent des gaz lacrymogènes, le 6 février 2014 à Rio de Janeiro pendant une manifestation contre la hausse du prix du ticket de bus

[Vanderlei Almeida / AFP]

 

« Cette réforme est jugée cruciale par les marchés pour assainir les finances publiques. Elle est considérée comme la pierre angulaire d’un vaste plan d’austérité visant à attirer de nouveaux investisseurs pour relancer une économie moribonde……

La réforme prévoit de fixer l’âge minimum de départ à la retraite à 65 ans pour les hommes et 62 ans pour les femmes, moyennant une période de cotisation de 40 ans pour une retraite à taux plein pour les hommes, 35 ans pour les femmes. L’ancien système faisait du Brésil l’un des rares pays qui n’exigent pas d’âge minimum, permettant aux femmes qui ont cotisé pendant 30 ans et aux hommes pendant 35 ans de toucher leur pension

Quelques heures avant le vote des sénateurs, le sentiment que l’approbation de la réforme était imminent avait été accueilli avec euphorie à la Bourse de Sao Paulo. »

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/bresil-la-reforme-des-retraites-approuvee-haut-la-main-20191023

 
***************************************************************************

« Ce retour à l’ordre et la propreté, tant souhaité par ceux qui voulaient recommencer à travailler, qui exhortaient les indigènes à rentrer chez eux en « ramassant leur bordel » a un goût d’amertume. C’est aussi un retour à l’ordre social, à l’ordre capitaliste. »

« EQUATEUR : LE GOÛT AMER DE LA VICTOIRE »

image.png

 

L’AUTO-ORGANISATION SPONTANÉE, UNE LOGISTIQUE À TOUTE ÉPREUVE

« Petit à petit, les gens se sont équipés de casques, les vendeurs de rues ont troqué les bonbons pour les masques de pharmacie, les gens ont commencé à recycler les bouteilles de 5L pour éteindre les lacrymos, à se fabriquer des boucliers avec des couvercles de cuisine, des cartons, des tonneaux de plastique, bref tout ce qui était à portée de main, à faire des barricades, en mettant ingénieusement à profit le mobilier urbain. L’entraide sur le front est devenue quotidienne…..

Vendredi soir, tandis que la police lançait des lacrymos sur des milliers de personnes rassemblées en contrebas de l’assemblée nationale, les manifestants ont formé des chaînes humaines de plusieurs centaines de mètres pour acheminer des pavés aux camarades qui luttaient en première ligne. Ce furent des moments profondément émouvants, d’une solidarité incroyable.

J’ai aussi vu de plus en plus de jeunes avec des molotov à la main. Entre jeudi et vendredi, c’est-à-dire après la mort de 5 personnes, ces bouteilles se sont multipliées par dizaines dans les manifs. »

https://lundi.am/Equateur-le-gout-amer-de-la-victoire

 
**************************************************************************

IRAK

la mobilisation contre le gouvernement reprend dans le sang

image.png

« des heurts ont fait au moins 40 morts vendredi à Bagdad et dans le sud du pays. Ce Samedi, les forces de sécurité ont tenté de repousser les manifestants, majoritairement des jeunes et sans emploi, massés aux abords de la place Tahrir et du pont al-Joumhouriya qui mène à la Zone verte où siège le Parlement, en tirant des grenades lacrymogènes ou assourdissantes……

les expressions tout à fait nouvelles de la contestation actuelle, en particulier son caractère «spontané, rassembleur et indépendant de tout leadership politique ou communautaire». Les manifestants ont dénoncé les tentatives de récupération du mouvement par certains partis politiques. Ils ont chassé sur la place Tahrir de Bagdad, haut lieu de rassemblement, des militants d’un parti venus leur distribuer des bouteilles d’eau et de jus de fruit……

Autre différence, la participation remarquée pour la première fois de jeunes femmes dans les manifestations vendredi alors qu’elles sont remarquablement invisibles dans le très mâle espace public en Irak. Nouveau signe d’une révolution. »

https://www.liberation.fr/planete/2019/10/25/en-irak-une-journee-de-manifestation-sanglante_1759713

orphelins du mouvement ouvrier ? 
 

Une banderole posée sur des locaux syndicaux à Beyrouth

« Le pouvoir aux travailleurs. Que tombe l’État du capital »

image.png

« Nous ne manifestons par contre la taxe Whatsapp, mais pour de l’électricité, de l’eau, du pain. »

https://www.marxiste.org/international/moyen-orient/liban/2586-liban-la-revolution-enflamme-les-rues

« Les manifestants sont, dans leur très grande majorité, des jeunes de 20 à 30 ans, issus effectivement de la classe moyenne. C’est la génération post-Taëf, l’accord qui a mis un terme aux quinze années de guerre civile, en 1989. Des jeunes qui n’ont pas vécu ces déchirements et qui ont donc peut-être moins d’inhibitions que leurs aînés, moins de réticences à renverser la table, avec tous les risques que cela peut comporter, dans un pays aussi fragmenté que le Liban……

Ces jeunes n’imitent personne. Leurs doléances sont ancrées dans un vécu très particulier. Mais il est évident qu’il y a des résonances des printemps arabes de 2011, dont on retrouve les slogans (« le peuple veut la chute du régime »), mais aussi de mouvements de révolte plus récents, comme les manifestations en Irak, au début du mois. Là aussi, les gens protestaient contre la corruption, la déliquescence des services publics et le chômage.»

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/22/les-jeunes-libanais-ont-moins-de-reticences-que-leurs-aines-a-renverser-la-table_6016479_3210.html

« Depuis jeudi dernier, des milliers de femmes ont rejoint les rangs de la contestation pour dénoncer également les inégalités dont elles restent victimes dans le pays, notamment en raisons de lois communautaires (mariage, divorce, héritage, etc). »

image.png

 Des manifestantes se tiennent debout et alignées devant des soldats libanais, au septième jour de mobilisation contre la hausse des taxes et la corruption de la classe politique, dans le village de Zouk Mosbeh, au nord de Beyrouth, le 23 octobre 2019. JOSEPH EID / AFP

https://www.lefigaro.fr/international/liban-la-mobilisation-se-poursuit-malgre-le-deploiement-de-l-armee-20191024

 
************************************************************************
ALGÉRIE

 

Semi-paralysie des écoles primaires

image.png

« Le ton a ainsi été donné, hier, par le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (Snte), qui a appelé les enseignants du primaire à observer une journée de grève……

Il y a lieu de signaler que la grève du Snte intervient au moment où des enseignants sans aucune couverture syndicale ont entrepris d’entamer une grève cyclique, tenue chaque lundi, massivement suivie qui plus est !

…… impossible de dire si la levée de boucliers des syndicats autonomes a un quelconque rapport avec l’apparition de ce mouvement de protestation, à savoir celui émanant de ces enseignants qui n’adhérent à aucun syndicat. »

https://www.lexpressiondz.com/nationale/semi-paralysie-des-ecoles-primaires-322566

 
***************************************************************************
 
“Commentaires sur la Catalogne”
image.png

 « Voici ce qu’on pourrait appeler l’avis « libertaire » standard sur les contradictions de la mouvance independantiste et les événements des dernières jours á Catalogne : dans ce texte on combine une description bien précis des faits (depourvu, néanmoins, de toute spéculation sur, par exemple, qui pourrait être à l’origine du Tsunami Democrátic ou sur la niveau d’ « autonomie » réel des CDR), auquel on ajoute une dose d’espoir pas exempte de circonspection de que la situation actuelle pouvait prendre une autre direction du seul fait —évident— que les ingredients nécessaires pour une telle eventualité sont, ils-aussi, largement présents. »

http://dndf.org/?p=18099

*****************************************************************************

FRANCE
 

« Discontinuité ou fin du mouvement des Gilets Jaunes ? »

image.png

« Mais peut-être l’anti destin des gilets jaunes est-il de continuer à exister…avec d’autres luttes même si elles n’ont qu’un rapport ténu d’avec le mouvement d’origine des mois de novembre/décembre à proprement parler. Ceci signifie reconnaître une discontinuité, une « petite mort » de ce mouvement et sa transmutation possible sous l’effet de milliers de personnes ayant désormais à cœur de lutter3. Cette brèche qui s’est ouverte est bien sûr à prendre en compte et doit nous faire évaluer quand être à leur côté et quand déjouer quelques pièges bien connus notamment de la part de forces qui ne les ont jamais rejoints… mais n’ont cessé d’escompter en tirer profit. »

 http://blog.tempscritiques.net/archives/3212

***************************************************************************
HONG KONG
image.png

« Animés par la colère après les violentes agressions dont ont été victimes cette semaine deux militants prodémocratie, des dizaines de milliers de Hongkongais ont bravé dimanche 20 octobre l’interdiction de manifester pour descendre dans les rues. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/20/a-hongkong-la-foule-defie-la-police-apres-l-agression-de-deux-militants-prodemocratie_6016222_3210.html

 
****************************************************************************

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s