« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 29 juin 2019

image.png
**********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
********************************************************************************

« Vous trouvez les villes trop denses, trop vastes, trop peuplées ? Qu’on y étouffe, qu’on y est un peu collés-serrés, surtout par ces fortes chaleurs ? Vous n’avez encore rien vu.

L’avantage avec la démographie, c’est que c’est une science assez exacte. Ni hypothèses hasardeuses, ni scénarios catastrophe ; on ne voit pas ce qui empêchera ces projections de se réaliser. D’ailleurs, les experts sont clairs : les deux tiers de la croissance d’ici à 2050 se produiraient, même si les pays à haut niveau de fécondité descendaient immédiatement à deux enfants par femme. »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/06/27/sur-les-deux-milliards-de-terriens-en-plus-en-2050-la-moitie-vivra-dans-un-bidonville_5481930_3232.html

 

*********************************************************************************

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 22 juin 2019

nous oiseaux

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

******************************************************************************** 

HONG KONG

« Dans des scènes rappelant les jours d’occupation en 2014, une différence notable par rapport à il y a cinq ans était la quasi-absence de leaders évidents dans la foule. Si l’égalitarisme a trouvé sa place à Hong Kong, c’est dans l’esprit des jeunes manifestants……..

Et contrairement à il y a cinq ans, les manifestants – dont la majorité semble être au début de la vingtaine – étaientvisiblement plus méfiants vis-à-vis des caméras, des policiers ou des journalistes.

Ils se sont rappelés à plusieurs reprises de mettre des masques faciaux «pour se protéger», réticents à se faire prendre en photo, encore moins que leur identité soit révélée lors d’un entretien. »

https://www.scmp.com/news/hong-kong/politics/article/3014260/hong-kongs-young-protesters-have-learned-lessons-past-they

gettyimages-1149495437

« D’autres voix du mouvement anti-extradition »

 traduction à partir du blog Chuang

« Quant à notre propre analyse du mouvement, nous pensons qu’il est important de ne pas se précipiter dans le jugement et de prendre plutôt le temps de faire le travail pour traiter ce qui se passe réellement. Toutefois, à ce stade-ci, notre évaluation est moins dédaigneuse que celle présentée dans la deuxième partie. L’auteur semble trop focalisé sur les idéologies explicites des participants et les objectifs du mouvement, alors que nous redirigerions l’attention sur les possibilités radicales qui s’ouvrent lorsque des centaines de milliers de gens ordinaires perturbent l’ordre socio-économique quotidien et tentent de prendre les choses en main. Certains d’entre nous l’ont observé de première main en 2014,(1) nous avons tous observé des phénomènes similaires dans les mouvements de masse ailleurs, et selon de multiples témoignages, le mouvement anti-extradition est déjà allé plus loin en ouvrant de telles possibilités que tout ce que Hong Kong a connu depuis des années sinon des décennies »

http://dndf.org/?p=17871 Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 15 juin 2019

oiseaux-de-la-tempete
*******************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
******************************************************************************** 

HONG KONG

loi sur la sécurité nationale 

ILS S’EN TAPENT !  

de « l’usage présumé de la torture, les détentions arbitraires, les aveux sous la contrainte, les difficultés d’accès à un avocat »

PAR CONTRE…..

« Plusieurs figures du capitalisme local ont mis en garde l’exécutif contre la mise en oeuvre du projet qui, disent-elles, pourrait remettre en cause la compétitivité du territoire. «Tout faux pas pourrait être extrêmement coûteux et saper la confiance des investisseurs étrangers», a dit Fred Hu, fondateur et président de Primavera Capital Group, un fonds de capital-investissement basé en Chine »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/hongkong-nouvelles-actions-en-vue-contre-les-extraditions-20190611

Hongkong : l’exécutif annonce la « suspension » du projet de loi controversé

Dans une déclaration samedi, la dirigeante Carrie Lam a annoncé une suspension sans délai du texte prévoyant des extraditions vers la Chine

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/15/hongkong-carrie-lam-isolee-s-appreterait-a-retirer-son-projet-de-loi-controverse_5476631_3210.html

 
 Plus d’infos sur https://twitter.com/chuangcn
 

 « Les manifestants sont moins idéalistes qu’en 2014 et la police réagit avec plus de force »

« La police, déterminée à ne pas reculer, a également fait usage de matraques et a tiré des projectiles constitués de sachets remplis de billes de plomb. »

http://www.lefigaro.fr/international/a-hongkong-le-front-anti-pekin-se-durcit-20190612

« Des affrontements plus violents peuvent se produire et à ce rythme, c’est une question de temps avant que la police utilise de vraies balles. »

Et contrairement au mouvement Occupy, dont les fondateurs charismatiques tels que les professeurs Benny Tai et Chan Kin Man, ou les jeunes leaders tels que Joshua Wong, Alex Chow et Nathan Law ont souvent prononcé des discours, aucun dirigeant n’a émergé ces derniers jours.

https://www.theguardian.com/world/2019/jun/14/hong-kong-activists-warn-violence-protests

La cheffe de l’exécutif local, Carrie Lam, qui exclut de retirer le texte, a dénoncé des « émeutes organisées ». « Les émeutes qui touchent une société pacifique en ignorant la loi et la discipline sont inacceptables pour toute société civilisée », a-t-elle réagi dans une vidéo.

https://www.lepoint.fr/monde/hong-kong-la-manifestation-vire-a-l-affrontement-avec-la-police-12-06-2019-2318358_24.php

 

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 8 juin 2019

nous oiseaux

*************************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

******************************************************************************** 

la démocratie, c’est quand ceux qui tiennent les rênes peuvent te frapper et toi tu te laisses faire

 ALBANIE

« (…) L’usage d’engins pyrotechniques, particulièrement contre la police (…) est inacceptable et non démocratique»

feu artifice

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser les manifestants qui avaient forcé des barrages »

https://www.liberation.fr/direct/element/albanie-incidents-lors-dune-manifestation-contre-le-pouvoir_98433/

*********************************************************************************** Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 1er juin 2019

oiseaux-de-la-tempete

*************************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

************************************************************************************

FRANCE

« Gilets jaunes : regards de jeunes de banlieue »

 « Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, plusieurs commentateurs ont relevé l’absence des jeunes des quartiers populaires. Dans le cadre d’une recherche participative engagée avec des jeunes venant de dix quartiers populaires d’Île-de-France, une table ronde a été organisée sur le thème des Gilets jaunes, que les jeunes ont eux-mêmes proposé. Ces jeunes sont lycéens, étudiants ou salariés. Ils n’appartiennent pas à la frange la plus marginalisée mais sont tous issus de milieux populaires ou de petites classes moyennes, et pour la moitié d’entre eux filles ou fils de parents étrangers. Cet échange met en évidence des positions divergentes vis-à-vis du mouvement des Gilets jaunes. Si les jeunes revendiquent des intérêts communs, « des mêmes galères », tous ne se reconnaissent pas pour autant dans cette mobilisation. Des distinctions ainsi apparaissent, parmi lesquelles la stigmatisation ethno-raciale dans les rapports avec la police, la représentation des médias, la forte répression ou le mépris qu’ont connu les mouvements issus des quartiers populaires.

https://www.metropolitiques.eu/Gilets-jaunes-regards-de-jeunes-de-banlieue.html

Les Emeutes en banlieue 2005

Gilets jaunes : « Les méthodes de répression de ce mouvement s‘inspirent de celles utilisées dans les quartiers populaires »

« Les Gilets jaunes apparaissent comme un mouvement inédit dans son expression, la répression qui les frappe, elle, ne l’est pas et s’apparente à celle exercée lors des mouvement sociaux précédents : la loi travail, les ZAD, ou celle utilisée aux abords des stades contre les ultras. Plus important encore, cette politique a déjà été à l’œuvre dans les quartiers populaires, qui constituent depuis des années des laboratoires de ces dispositifs. Le lien entre ce qui se passe dans ces quartiers et ce qui a lieu en ce moment dans les rues des grandes villes ou sur les ronds-points nous paraît essentiel à mettre en lumière. »

https://www.telerama.fr/television/gilets-jaunes-la-repression-de-ce-mouvement-est-la-meme-que-celle-menee-dans-les-quartiers,n6265951.php?fbclid=IwAR13NEDIex1O_5w-iwjldEVaw18g2F48C7ZvvACkmUQb9it8- z23zMCj70A&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#ip21gm5PIbxYyyyu.01

******************************************************************************** Lire la suite