« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 30 mars 2019

nous somme les oiseaux

************************************************************************************

L’oracle a parlé 

« il y a plus de signes d’une récession mondiale qui approche rapidement »

Nous avons eu des indicateurs d’activité économique en baisse dans de nombreuses grandes économies; et la contraction de la production industrielle en Europe et au Japon.

Et maintenant, il y a plus de signes d’une récession mondiale qui approche rapidement.

Premièrement, le commerce mondial a fortement reculé, enregistrant la plus forte baisse depuis la Grande Récession.

https://www.bloomberg.com/…/global-trade-takes-sharp-turn-d…

Deuxièmement, la Chine a annoncé la plus forte baisse de ses bénéfices industriels en dix ans, en baisse de 14% en janvier-février par rapport à l’année dernière.

https://www.facebook.com/Michael-Roberts-blog-925340197491022/

*************************************************************************************

ALGÉRIE

La « révolution du sourire » ?

 Les jeunes femmes du carré féministe ont fait une vidéo en réaction à ce qu’il leur est arrivé cet après-midi.

elles ont été  insultées, et on leur a arraché leurs pancartes.

https://www.facebook.com/398472894314031/videos/338321667032751/ …

Amina Izarouken

14 h

Avec un groupe de femmes, nous sommes sorties aujourd’hui pour manifester contre le système et pour une Algérie meilleure, nous avons mis en avant des revendications de femmes et avons investi un petit espace à Audin. Des passants nous ont même aidées à accrocher nos banderoles. 5mn plus tard, nous avons été agressées verbalement, physiquement, nos banderoles ont été déchirées, nous avons subi la haine et la rage de manifestants, les arguments contre nous disaient: ce n’est pas le moment, vous divisez : nous jugeons que c’est le moment parce qu’il s’agit de notre existence dans notre pays. En quoi nos revendications séparent ? Comment peuvent-elles séparer, kifech? Chacun.e depuis le 22 février sort pour un idéal non ? D’autres personnes nous demandaient de nous voiler et que l’égalité on ne l’aura jamais c’est contre l’islam. Heureusement, qu’il y a eu des hommes bienveillants qui ont essayé de nous protéger jusqu’à ce que nous quittions l’espace. Un petit témoignage à chaud parce qu’il est important de dénoncer le négatif lors des manifestations et pour ne pas se voiler la face… »

@LeilaBeratto

 12 hil y a 12 heures

« Il y a aussi eu des arrestations en fin d’après-midi près de l’aérohabitat. Sur des images, on voit des hommes en civil traverser la foule, fondre sur quelqu’un, puis disperser les manifestants avec des bombes de gaz lacrymogènes.

Aujourd’hui, des photographes algériens ont été contrôlés, à plusieurs reprises, par les forces de l’ordre pendant la manifestation. D’autres se sont vu saisir leurs papiers d’identité.

Je tiens à préciser que les policiers DZ c’est les plus mauvais tireurs de gaz Lacrymogènes au monde peut-être !!!! Quand tu vises la foule et que ça atterit au 4 étage d’un bâtiment… »

https://twitter.com/i/status/1111704780777443328

«C’est le casino qui gagne à la fin : le système va retomber sur ses pattes, mais sans Bouteflika»

https://www.liberation.fr/planete/2019/03/26/adlene-meddi-c-est-le-casino-qui-gagne-a-la-fin-le-systeme-va-retomber-sur-ses-pattes-mais-sans-bout_1717630

L’Algérie malade de son pétrole

« La redistribution des ressources tirées de la rente pétrolière a notamment permis à l’Etat algérien de limiter l’ampleur des contestations lors des Printemps arabes de 2010-2011 qui ont conduit à la chute des gouvernements tunisien, libyen et égyptien. »

https://www.alternatives-economiques.fr/lalgerie-malade-de-petrole/00088704

« Deux scénarios possibles : Egypte et Portugal »

« Dans un article paru dans le journal ElQods el arabi, du 12 mars dernier, Gilbert Achcar, professeur à au SOAS (Londres) et spécialiste du monde arabe, souligne l’analogie pertinente avec le cas égyptien. Considérant que ce sont les forces armées régulières qui forment la colonne vertébrale de l’Egypte comme de l’Algérie, il souligne que c’était le Conseil suprême des forces armées égyptiennes qui a destitué l’ancien président Hosni Moubarak au 18e jour du soulèvement du peuple égyptien en 2011, et quelques jours après le début de la multiplication des grèves dans le pays. En Algérie, il voit un scénario similaire se dérouler sous nos yeux: les forces armées algériennes ont annulé le projet du cinquième mandat du président en exercice, Abdelaziz Bouteflika, et ont décidé de prolonger son mandat de transition.

Eveillés par l’expérience de leurs collègues égyptiens, ainsi que par celle qu’ils avaient eux-mêmes vécue au début de 1992, selon G. Achcar, les dirigeants de l’armée algérienne tentent un scénario qui les maintient au pouvoir et annoncent une période de transition au cours de laquelle ils souhaitent établir une nouvelle feuille de route pour continuer à régir le destin du pays. La question qui se pose à présent serait la suivante: le chef d’état-major de l’Armée populaire, Ahmad Qaid Saleh, prend-il le destin de Mohamed Hussein Tantawi, ancien commandant en chef des forces armées égyptiennes ou sera-t-il, pour l’Algérie, ce que Abdel Fattah al-Sissi est pour l’Egypte?

Question pertinente qui peut être contredite par un autre scénario: le cas portugais.

Dans une contribution au journal Le Soir d’Algérie du 25 mars 2019, Yazid Ben Hounet, chargé de recherche au CNRS/France, part d’une analyse sociologique qui considère que «contrairement à la Syrie ou à l’Egypte, l’armée algérienne n’est pas un groupe ethno-religieux (le cas Syrien) ou comme une classe sociale distincte de la majorité du peuple (le cas égyptien)». Il préconise de «prendre au sérieux le caractère populaire et national de l’armée algérienne» (…) «qu’il ne s’agit donc pas de l’armée d’un clan, d’une caste, d’une classe sociale, d’une ethnie ou d’une région». Il voit dans les mots d’ordre partout scandé dans les manifestations «Djeïch, chaâb: khawa, khawa» (armée, peuple: frère, frère) pas seulement un appel à la solidarité, mais aussi un rappel de la réalité».

Partant de l’analyse de spécificités de l’armée algérienne, ses dynamiques et son histoire, et «conforté par les dernières déclarations de Gaïd Salah (lequel ne peut pas aller à l’encontre de la plupart de ses haut gradés) [le rôle actuel de l’armée] est celui d’un accompagnement de cette révolution pacifique, plutôt que celui de la répression ou de la confiscation de cet élan démocratique», Yazid Ben Hounet établit une analogie avec «un scénario à la portugaise». «A l’instar des officiers portugais qui ont renversé [en avril 1974, officiers organisés au sein du MFA – Mouvement des forces armées] la dictature de Salazar», écrit-il, «les officiers algériens dans leur énorme majorité, tout comme la population algérienne, sont plus que soucieux de ne pas retomber dans une nouvelle forme de guerre intérieure». Certes, la structuration politique d’un secteur d’officiers de l’armée portugaise, qui menait une guerre contre les mouvements de libération en Angola, au Mozambique et au Cap Vert, est fort différente de celle existant, actuellement, au sein des forces armées d’Algérie.

L’entretien du général à la retraite Ghediri, mené par le journaliste El Kadi Ihsan à Radio-M le mardi 26 mars 2019, laisse entrevoir une possible analogie partielle avec le dit scénario portugais.

D’autres scénarios et analogies ont émergé dans ce débat large et public. Parmi eux, celui de l’historien français Benjamin Stora qui fait un parallèle entre la révolution en cours en Algérie et celles qu’ont connues les ex-pays de l’est européen au début des années 1990. D’autres, analysant la question du point de vue économique, évoquent la crise vénézuélienne… »

http://alencontre.org/moyenorient/algerie/algerie-larmee-le-debat-juridico-constitutionnel-pour-une-transition-controlee-et-la-dynamique-du-soulevement-populaire-anti-systeme.html

Sur l’Egypte, à lire ou relire

« Printemps Égyptien 2011-2013 : splendeurs et misères du dégagisme »

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/menage-a-trois-episode-9-printemps-egyptien-2011-2013-deuxieme-partie

Mais cela c’est avant les manifs contre le 5ème mandat

« Voter, c’est choisir la semelle qui t’écrase »

voter c'est choisir la semelle qui va t'écraser

******

« Des milliers de travailleurs des communes de plusieurs wilayas ont observé une journée de grève. Cette action s’’inscrit dans la dynamique populaire qui vise à faire partir le système politique actuel. En plus des revendications politiques qu’ils partagent avec le peuple algérien qui manifeste chaque vendredi depuis le 22 février, ces travailleurs expriment des revendications d’ordre socioéconomique

A Alger comme à Blida et Constantine, nombreux sont ceux qui demandent clairement des augmentations de salaire : «Pour l’amélioration du pouvoir d’achat», «Pour une revalorisation salariale» ainsi que «Un logement, une bonne école et un bon système de santé».

Par ailleurs, les appels à la grève sont relayés sur les réseaux sociaux. Certains, lancés par des sections syndicales de l’UGTA, sont pour le 25 mars, d’autres pour les 26, 27 et 28 mars. Ces appels ciblent les personnels des secteurs névralgiques comme les ports, les aéroports, les chemins de fer, les hydrocarbures, les finances et les impôts. »

https://www.algeriepatriotique.com/2019/03/24/greves-des-travailleurs-des-communes-et-de-certains-secteurs-dactivite/

« Encensoirs »

Le Monde diplomatique fait un petit rappel des déclarations des uns et des autres, jusqu’à il n’y a pas très longtemps.

https://t.co/jM3aVQPbZL

*************************************************************************************

FRANCE

Restructuration sans frein

« La pauvreté et la précarité ont, dans les années 1980 et 1990, largement été pensées comme des « chutes » : on «tombait» dans la pauvreté.

Elles sont désormais vécues comme une condition pérenne, impossible à inverser, symptômes d’une reprolétarisation rampante du monde du travail. Pour ne citer qu’un exemple partiel de l’étendue de cette insécurité sociale : en 2017, 49 % des actifs de moins de 30 ans ne disposaient pas d’un emploi en CDI (trois jeunes en emploi sur dix) et, chez les jeunes ouvriers, la situation est encore plus frappante (Enquête emploi en continu, INSEE). »

http://alencontre.org/europe/france/france-debat-la-pauvrete-et-la-precarite-sont-desormais-vecues-comme-une-condition-perenne-impossible-a-inverser-symptomes-dune-reproletarisation-rampante.html

« Chaque année, ils sont des centaines de milliers à signer des contrats courts – c’est-à-dire d’un mois ou moins, selon la définition la plus courante. Cette forme d’emploi a été multipliée par 2,5 entre 2000 et 2016. En 2017, 1,2 million de personnes – soit 5,1 % de la population salariée – occupaient un contrat court, d’après l’Insee »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/03/24/dans-la-jungle-des-contrats-courts_5440588_3234.html

A PROPOS DES GILETS JAUNES

a propos gj

« Et maintenant ? Gilets jaunes, politique et retour à l’ordre »

« Contrairement à ce qui se passe en Algérie, où toutes les composantes de la société descendent ensemble dans la rue pour réclamer la démocratie, en ordre de bataille et selon la hiérarchisation sociale qui est la leur, c’est-à-dire sous les classes moyennes supérieures et la bourgeoisie, les Gilets jaunes forment un ensemble « populaire », au sens où l’on parle couramment de « classes populaires », et ceci est la nature de leur interclassisme. Le jeune avocat Gilet jaune François Boulo le dit : à Rouen, il a échoué à convaincre le moindre de ses collègues à le suivre sur les ronds-points. Il n’y a pas d’avocats, pas de médecins, pas de professeurs d’université parmi les Gilets jaunes. Que par ailleurs, dans les sondages, « 70% des Français » soutiennent ou pas les Gilets jaunes ne change pas grand-chose à cet état de fait. Reste à savoir quelle est la situation politique dans laquelle cet l’ensemble populaire ainsi constitué se trouve plongé. »

https://carbureblog.com/2019/03/25/et-maintenant/?fbclid=IwAR0MkV7-Urovcl20X8BjJRHS4dYFL-w8f36tu_oCZyPwMoBxA381q4ES4CQ

*************************************************************************************

UK

Restructuration sans fin

70,2% des emplois à haut risque étaient occupés par des femmes.

« Selon les estimations du gouvernement, environ 1,5 million de travailleurs britanniques risquent fort de perdre leur emploi en raison de l’automatisation, les femmes et les personnes travaillant à temps partiel étant les plus touchées.

L’ Office for National Statistics a constaté que les employés des caisses des supermarchés avaient déjà été le plus durement touchés par ce phénomène, 25,3% des emplois ayant disparu entre 2011 et 2017. »

«L’analyse a montré qu’une proportion plus élevée de postes actuellement occupés par des femmes risquaient d’être automatisés. en 2017, 70,2% des emplois à haut risque étaient occupés par des femmes. »

https://www.theguardian.com/money/2019/mar/25/automation-threatens-15-million-workers-britain-says-ons

***********************************************************************************

STATES

« Les ouvriers de Tesla sont-ils en train de payer le rythme imposé pour augmenter la production? Les employés de l’usine de Fremont (Californie) ont pris deux fois plus d’arrêts de travail (pour blessures et maladies) en 2018 que l’année précédente, révèle Bloomberg relayé par Numerama ce mercredi.

Dans cette usine, le nombre total de jours chômés a triplé, de 7.619 en 2017 à 22.454 jours 2018, selon un rapport officiel de Tesla transmis à l’Administration de la sécurité et de la santé au travail (OSHA).

Les deux tiers des incidents sont liés à des traumatismes physiques à cause de la répétition des tâches : blessures au cou, dos, aux épaules dans les poignets et les mains. »

https://www.20minutes.fr/economie/emploi/2478255-20190321-tesla-trois-fois-plus-arret-travail-2018-2017-firme-voit-souci

*************************************************************************************

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s