« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 26 janvier 2019  

 La crise économique qui arrive en chine, c’est pas que des chiffres et des statistiques !!!

Foxconn

foxcom

« Environ 50 000 contractuels ont été licenciés depuis octobre dans la plus importante usine d’iPhone du groupe Foxconn Technology à Zhengzhou, dans la province chinoise du Henan, selon une source du secteur au fait de la situation.

Des sources de l’industrie ont déclaré que les premières réductions avaient également lieu plus bas dans la chaîne d’approvisionnement. Un fournisseur de composants clés basé à Shenzhen a demandé à 4 000 travailleurs de prendre des « vacances » prolongées d’octobre à mars, a déclaré une personne informée de la situation. « La société n’a pas encore activement licencié ces travailleurs. Elle décidera de les licencier après le 1er mars », a déclaré la source.

La réorganisation fait partie des efforts de Foxconn visant à supprimer 100 000 emplois sur environ 1,1 million d’ici fin 2018 dans l’ensemble de ses sociétés affiliées et filiales »

https://asia.nikkei.com/Business/Business-Trends/Foxconn-axes-50-000-seasonal-jobs-as-Apple-slowdown-bites

L’oracle a parlé

« L’économie chinoise est en crise »

« Peut-on comparer cette situation à la crise de 1929 ? »

Si vous regardez les performances des marchés boursiers, c’est comparable. Dans les dix ans qui ont suivi 1929, Wall Street a baissé des deux tiers. Ces dix dernières années, les actions chinoises ont aussi baissé de 70 % en moyenne, voire plus. La baisse a même atteint 30 % en 2018. C’est un désastre, en fait, pour de nombreux investisseurs. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/21/la-crise-en-chine-est-comparable-a-celle-de-1929_5412088_3234.html

La croissance en Chine au plus bas depuis près de trente

« Et si l’on ne parle pas encore d’augmentation du chômage — la stabilité sociale est l’un des objectifs des dirigeants, au même titre que la croissance économique —, il y a des signes qui ne trompent pas. Une dizaine de provinces à travers tout le pays auraient décidé d’accorder une demi-journée de congés supplémentaires par semaine accolée au week-end afin, officiellement, d’augmenter la consommation. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/21/la-croissance-chinoise-au-plus-bas-depuis-trente-ans_5412243_3234.html?fbclid=IwAR2lubDtDdoFnJKbwdYZqFlP4l1cQ8xYz9T0guqdrY0IRnT9ou2gApss4P0

*********************************************************************************

BANGLADESH

IMAGE DE LA RÉPRESSION

bangladesh

Depuis la fin des grèves et des lock-out dans les ateliers du textile du Bangladesh, des centaines d’ouvrières/ouvriers ont été licenciés. À leur retour au travail, dans certaines usines, celles et ceux-ci ont trouvé des listes de noms et / ou des photos des personnes licenciées épinglées à l’entrée, ce qui visait clairement à mettre en garde contre de nouvelles manifestations

https://www.youtube.com/watch?v=k-l6l4GPBmU

***************************************************************************

MEXIQUE

« Hier, le président mexicain Andrés Manuel López Obrador (AMLO) a écouté les revendications des syndicats et des entreprises et s’est adressé à la grève lors de sa conférence de presse du matin, indiquant clairement qu’il comptait sur les syndicats pour intervenir et mettre fin à la grève :

« Nous recherchons la conciliation et l’accord surtout à Matamoros », a-t-il dit. « Il y a de l’inconformisme, et ils n’ont pas trouvé d’accord. Il semble que les travailleurs se soient rebellés contre leurs dirigeants syndicaux, et l’affaire est devenue incontrôlable. Bien qu’il ne s’agisse pas de notre attention directe de nous mettre dans la vie des syndicats, nous devons être respectueux si nous cherchons une solution et une conciliation ».

Tous les appels à mettre la situation sous contrôle et à trouver une conciliation signifient renoncer à l’augmentation de 20% du salaire et au paiement de la prime promise. Cela signifie obliger les ouvrières/ouvriers à se plier aux exigences des entreprises. Les menaces d’une intervention fédérale augmentent la possibilité que le gouvernement utilise la violence pour briser la grève. »

https://libcom.org/news/maquiladora-strike-set-expand-amlo-shows-his-true-colors-24012019

Plus de 70 000  ouvrières/ouvriers de 45 maquilas en grève. Des dizaines de personnes ont déjà été licenciées

mexik

la « grève sauvage » de Matamoros, dirigée par les ouvrières/ouvriers les plus précaires, est la grève de masse la plus puissante que nous ayons connue dans toutes les Amériques depuis des décennies.

Extraits en traduc google

En ces premiers jours de l’année, les événements se sont développés de manière vertigineuse à la frontière nord du pays. Un fait sans précédent, 70 000 ouvrières/ouvriers de l’industrie de la maquiladora* se sont lancés dans la lutte par des actes de grève, des manifestations et des rassemblements, exiger une augmentation de salaire décente et une prime qui permette de renforcer les revenus des travailleurs.

La grève et les manifestations sont nées d’en bas, de l’organisation des entreprises. Il est à noter que certains délégués des syndicats dans les entreprises ont pris l’initiative et ont commencé à organiser le mouvement, ignorant les directives de la direction des syndicats qui n’a donné aucune orientation, ni n’a appelé à agir. Depuis le début, d’autres délégués ont tenté de mettre un terme à la lutte, se positionnant du côté des employeurs, justifiant des réductions d’avantages et dissimulant des informations. Mais la principale caractéristique de ce mouvement est qu’il est né principalement des entreprises elles-mêmes, avec une organisation tirée de la base de la classe ouvrière.

Les salaires dans la municipalité sont en moyenne inférieurs de 30% à la moyenne nationale. Certaines maquiladoras paient le salaire minimum dans un secteur où les marchandises sont destinées aux États-Unis et génèrent des millions de dollars par an pour les exportations.

https://marxismo.mx/rebelion-obrera-en-matamoros-tamaulipas/

*Une maquiladora, ou son abréviation maquila, est l’équivalent latino-américain des zones de traitement pour l’exportation (export processing zone, EPZ, en anglais). Ce terme désigne une usine qui bénéficie d’une exonération des droits de douane pour pouvoir produire à un moindre coût des marchandises assemblées, transformées, réparées ou élaborées à partir de composants importés ; la majeure partie de ces marchandises est ensuite exportée (sauf dans le cas des maquiladoras por capacidad ociosa, orientées vers la production nationale).

***********************************************************************************

STATES

« Il est « temps pour les travailleurs fédéraux de s’organiser et de faire la grève au gouvernement ». »

states

La semaine dernière, nous avons demandé aux lecteurs de nous faire parvenir leurs comptes rendus sur la façon dont ils réagissent à la fermeture partielle du gouvernement fédéral, qu’ils soient employés du gouvernement fédéral, entrepreneurs, bénéficiaires de services gouvernementaux ou autres.

Les travailleurs ont déjà perdu des milliers de dollars à cause de la fermeture. Certains récupéreront cet argent lorsque le gouvernement rouvrira ou, pour l’instant, s’il rouvre, mais d’autres, comme les entrepreneurs, ne le feront pas. Un employé de la TSA sur 10 est malade. Les choses sont déjà assez mauvaises que deux employés anonymes du gouvernement nous ont écrit en fin de semaine qu’il est « temps pour les travailleurs fédéraux de s’organiser et de faire la grève au gouvernement ». »

https://splinternews.com/i-m-struggling-through-every-day-here-are-some-of-your-1831948657

 Le ministre américain au Commerce Wilbur Ross  a déclaré jeudi «ne pas bien comprendre pourquoi» des fonctionnaires fédéraux, dont certains ne perçoivent aucun salaire depuis plus d’un mois, ont recours à des soupes populaires ou à des banques alimentaires.

https://www.liberation.fr/direct/element/le-patron-des-patrons-americains-demande-la-fin-du-shutdown_93037/

« Selon les chiffres du Département du travail, le nombre d’employés fédéraux déclarant une demande de chômage a plus que doublé au cours de la deuxième semaine de janvier pour atteindre 25 000, contre 10 500 auparavant. L’année dernière, ce chiffre était de 1 700.

le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a déclaré que les employés travaillant sans rémunération travaillaient « bénévolement »

«Et qu’il s’agisse de volontaires – ce ne sont pas des volontaires. C’est une servitude forcée. Ces personnes n’ont pas le choix. Ils sont absolument obligés de travailler sans salaire indéfiniment.  » »

https://www.theguardian.com/us-news/2019/jan/26/end-of-shutdown-federal-workers-debts-credit-shattered-trust

Enseignants à Denver : premier débrayage en 25 ans

Les enseignants de Denver ont voté en faveur d’une grève au nom des salaires équitables. Il s’agissait de la première fois que des éducateurs du plus grand district scolaire du Colorado acceptaient de quitter leurs salles de classe en 25 ans.

Le vote des enseignants de Denver intervient également alors que leurs homologues de Los Angeles ont convenu de mettre fin à leur première grève dans 30 ans , après avoir conclu un accord mardi pour les augmentations d’enseignants et la réduction des effectifs.

https://www.denverpost.com/2019/01/22/denver-teachers-strike-union-authorizes-walkout/amp/

*************************************************************************

Les Hongrois poursuivent leur mouvement contre la nouvelle loi travail

Débrayage à l’usine Audi

A Budapest, 2 000 personnes ont manifesté en soutien aux syndicats. Ces derniers demandent le retrait de la loi travail et la modification du droit de grève. Un droit que le gouvernement Orban a beaucoup limité. Malgré cela, 4 000 ouvriers de l’usine automobile Audi ont débrayé vendredi. Et les syndicats de la fonction publique ont déposé un préavis pour cesser le travail.

« Si le gouvernement ne retire pas cette loi esclavagiste, il faudra faire grève », déclarait d’un ton déterminé Katalin, caissière dans un supermarché. Même si la mobilisation marque un léger recul, il est clair que le mécontentement gagne tout le pays.

https://histoireetsociete.wordpress.com/2019/01/20/les-hongrois-poursuivent-leur-mouvement-contre-la-nouvelle-loi-travail/?fbclid=IwAR23n21aNWir0RzW0sWWteAfjknexnIs45EErVUrpOT9kDX_nkaAAvWeyRg

********************************************************************************

RUSSIE

Une boîte calibrée pour contenir neuf œufs, au lieu de dix ou douze habituellement

il est devenu tout à la fois l’indice d’une inquiétude grandissante sur l’état de l’économie russe pour les mois à venir, le signe avant-coureur d’un retour de l’inflation

Vérification faite, en décembre 2018, le prix des œufs a bien augmenté de 25,9 % par rapport à l’année précédente,selon l’organisme officiel des statistiques, Rostat.

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/01/22/quand-un-uf-manquant-seme-la-zizanie-en-russie_5412497_3210.html

********************************************************************************

FRANCE

A propos des gilets jaunes

a propos gj

A lire :

« Gilets jaunes ? et après ? »

Texte paru dans Echanges n° 165 (automne 2018)

« La montée du mouvement, même ainsi limitée à un jour par semaine, vers les centres de pouvoir, a correspondu à la substitution de revendications politiques générales aux revendications premières. Elle a négligé ce que les barrages pouvaient avoir apporté dans les relations entre les participants. De toute évidence entre ces participants d’origine sociale diverse, il s’est tissé une sorte de communauté de vie. Qu’en subsistera-t-il après la fin du mouvement ? Pas tant dans la formation de cellules d’un parti nouveau comme certains peuvent y penser mais dans des actions communes positives face à ce que les barrages peuvent avoir de négatif. Créer au lieu de s’opposer. On peut rêver. »

http://www.echangesetmouvement.fr/2019/01/gilets-jaunes-et-apres/

« Gilets jaunes et théorie #1

Thèses provisoires sur l’interclassisme dans le moment populiste »

« Cette contribution peut être lue comme un ensemble de réflexions préliminaires, qui nous semblent nécessaires à la compréhension du mouvement en cours. Dans le feu de l’action, on ne saurait trancher directement les questions importantes qui se posent aujourd’hui. Cependant, pour prendre la situation au sérieux, il nous a semblé nécessaire d’aplanir le terrain en commençant par qualifier ces questions et le lieu théorique où elles se posent. Cette contribution sera suivie d’un deuxième volet, s’attaquant à l’identification de certaines limites dans la théorie de la communisation, qui empêchent de prendre en compte ce mouvement dans sa singularité et, plus généralement, qui parasitent la compréhension de la séquence dans laquelle nous nous trouvons. Il s’agit donc d’une ambition introductive et on espère pouvoir répondre, dès que possible, aux questions qu’on ne fait qu’essayer de poser ici. »

https://carbureblog.com/2019/01/22/gilets-jaunes-et-theorie-1-theses-provisoires-sur-linterclassisme-dans-le-moment-populiste/?fbclid=IwAR3GsJqJW6aeacxhWgiiltUdAz7gj-_2whiD5x-44baS_WJaimif8qvFLbw

« S’il est un journal qui a su choisir son camp et abuser en toute clarté de sa position dominante depuis le début du mouvement des gilets jaunes, c’est bien Le Monde »

Extrait

Le pire, ici, ce n’est pas la prise de position politique, qui est attendue d’un journal comme Le Monde, en pareilles circonstances, ni même le ton d’animosité – disons, versaillais – contre le populo en folie, c’est le coup du mépris, ce tour perpétuel du discours dans lequel s’entend distinctement la présomption de celui qui sait et son infinie condescendance pour cette plèbe soulevée de samedi en samedi et qui persévère à dire non, en l’absence de toute structuration visible, représentation responsable, leaders à qui parler, programme en douze points, porte-paroles patentés, etc.

https://lundi.am/De-la-violence-mediatique

« On peut renverser le capitalisme sans modèle pour la suite »

on peut renverser k

Puisque les révolutions possèdent le pouvoir considérable de créer en permanence de nouvelles formes sociales, de nouvelles appartenances au monde, il semble illusoire d’écrire un cahier des charges et de s’y contraindre. Par conséquent, il est tout à fait possible de répondre sereinement « Je ne sais pas » à la question : « Par quoi remplacer la société industrielle, ou le capitalisme ? »

https://reporterre.net/On-peut-renverser-le-capitalisme-sans-modele-pour-la-suite?fbclid=IwAR0_j6KTkJ-CAZT7NdvdTVK-9cJWifUV2NjyCa62ji0kuTr7cG3_1ZM7yrI

quand on te dit

A Paris le 19 janvier, un « acte X » des « gilets jaunes » aux allures de cortège syndical

Loin des attroupements anarchiques des débuts, le défilé de samedi était encadré par des véhicules de police et structuré de manière classique avec un cordon de tête, un parcours préétabli et un service d’ordre.

Encadré à l’avant et à l’arrière par des véhicules de police, le cortège était structuré de manière classique avec un cordon de tête, un parcours préétabli et un service d’ordre. A l’avant, une voiture au coffre ouvert diffuse Hexagone de Renaud. Ne manquaient que les drapeaux syndicaux et un peu de soleil pour que la ressemblance avec un 1er -Mai soit flagrante.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/20/a-paris-un-acte-x-des-gilets-jaunes-aux-allures-de-cortege-syndical_5411796_3224.html

TOULOUSE 19 janvier

Le slogan « Castaner le boucher, France mutilée », avait les faveurs de la foule.

Les 10 000 manifestants recensés à Toulouse, constituent un record depuis le début du mouvement, un nombre supérieur de deux mille personnes aux différents défilés parisiens. La présence d’une des figures de proue du mouvement, Maxime Nicolle, ayant sans doute joué dans le succès du rassemblement.

http://www.leparisien.fr/economie/gilets-jaunes-toulouse-plutot-que-paris-l-epicentre-de-la-mobilisation-a-change-19-01-2019-7992333.php

*************************************************************************

La crise qui vient

« Partout, les secteurs manufacturiers des principales économies commencent à se contracter, pas seulement à ralentir. Les enquêtes sur les activités (dénommées PMI) de janvier montrent des niveaux négatifs (moins de 50) au Japon et en Allemagne.

L’indice PMI manufacturier du Japon est passé de 52,6 en janvier à 50,0 en janvier, son plus bas niveau depuis août 2016. Les exportations ont chuté au rythme le plus rapide depuis deux ans et demi, alors que la production avait reculé pour la première fois depuis juillet 2016 et que la confiance régressait dans l’ ouest. dans plus de six ans

Le PMI manufacturier de la zone euro est tombé à 51,5 en janvier 2019, contre 51,4 le mois précédent. Il s’agit de la plus faible expansion du secteur des usines depuis juillet 2013, les nouvelles commandes ayant enregistré la plus forte baisse depuis avril 2013, les exportations ayant diminué pour un quatrième mois consécutif. En outre, le travail exceptionnel a diminué alors que la croissance de l’emploi a fortement ralenti

Le PMI manufacturier en Allemagne est passé de 51,5 en décembre à 49,9 en janvier. Il s’agissait de la première contraction de l’activité manufacturière depuis novembre 2014, la production ayant progressé au rythme le plus modéré en 69 mois. Les carnets de commandes ont diminué pour le quatrième mois consécutif et ont enregistré la baisse la plus rapide depuis plus de six ans,

Après les démonstrations de giles jaunes, l’indice PMI de France Composite (industries manufacturières et services) est passé de 48,7 en janvier à 47,9 en janvier. Il s’agit de la contraction la plus rapide enregistrée dans le secteur privé depuis novembre 2014, l’activité ayant diminué le plus pendant près de cinq ans, alors que l’industrie secteur a retrouvé une croissance modeste. »

https://www.facebook.com/Michael-Roberts-blog-925340197491022/

***********************************************************************************

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s