« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 22 décembre 2018

Le chemin de la dépression mondiale

image.png

extraits en traduc google

L’économie mondiale n’a jamais été confrontée à une situation aussi périlleuse. Alors que beaucoup commencent tout juste à se demander si une récession va commencer en 2019 ou 2020, très peu d’entre eux s’aperçoivent du « trou noir » dans lequel l’économie mondiale est sur le point de se laisser entraîner …

Actuellement, l’économie mondiale est menacée sur trois fronts.

Le ralentissement de la Chine menace de supprimer le soutien essentiel aux secteurs mondiaux des exportations et des importations, qui affecteront plus particulièrement la zone euro. À terme, le ralentissement en Chine se transformera en un « atterrissage brutal » (voir  Q-review 2/2017 ).

Le retrait de la liquidité artificielle de la banque centrale mondiale risque de faire chuter les marchés mondiaux des actifs et du crédit (voir  Q-review 1/2018 ).

La hausse des taux d’intérêt et le resserrement des conditions monétaires menacent de faire tomber le secteur des entreprises zombifié à l’échelle mondiale (voir, par exemple,  Q-review 3/2017 ).

Celles-ci toucheront toutes les parties de l’économie mondiale, inversant ainsi la croissance du commerce mondial, des flux financiers et des revenus. Il n’y a absolument pas d’autre fin à cela qu’une dépression mondiale.

https://www.zerohedge.com/news/2018-12-18/path-global-depression

 

UK

Extraits en traduc google

Les exportations de biens britanniques se sont « effondrées » à des niveaux jamais vus depuis trois ans

Selon les chiffres officiels, les investissements des entreprises britanniques ont presque complètement diminué au cours de la dernière année et l’industrie manufacturière est en train de sombrer dans une récession provoquée par une forte baisse de la production et des ventes de voitures.

https://www.theguardian.com/business/2018/dec/17/britains-goods-exports-collapse-to-three-year-low-amid-brexit-unease

«Des milliers d’emplois dans les usines automobiles et les chaînes d’approvisionnement britanniques dépendent d’un commerce libre et sans friction avec l’UE. Si le pays s’effondrait au bord du précipice en mars prochain, les conséquences en seraient dévastatrices. « 

La fabrication de voitures a diminué de 19,6% en novembre par rapport au même mois en 2017, soit une baisse plus prononcée que celle de 10% enregistrée en octobre, selon l’organe de ce secteur, la Society of Motor Manufacturers and Traders (SMMT).

Il s’agissait de la plus forte baisse annuelle en novembre depuis la crise financière de 2008, lorsque la production avait chuté de plus de 32% en raison de la contraction de l’économie britannique.

https://www.theguardian.com/business/2018/dec/21/uk-car-manufacturing-output-falls-by-a-fifth-as-demand-slumps

 
**********************************************************

CHILI

 

La grève dans les ports s’achève

 le gouvernement annonce un accord entre les travailleurs et l’entreprise TPS

Après plus d’un mois de paralysie, les travailleurs ont confirmé leur retour au travail. »

http://www.ahoranoticias.cl/noticias/nacional/244877-finaliza-paro-portuario-gobierno-informa-acuerdo-entre-trabajadores-y-la-empresa.html

 de mémoire, il y a 400 dockers !

« Ce jeudi, après plus de 12 heures de réunion, les représentants des deux parties sont parvenus à un accord préalable catalogué comme « un peu meilleur que le précédent » par le porte-parole de l’Union des dockers, Pablo Klimpell.

Quelques minutes plus tard, la proposition a été exposée et approuvée – vers 2 h 15 du matin – lors de l’assemblée du syndicat , ce qui a provoqué l’irritation des travailleurs au moment du vote. De plus, il n’y avait que 130 personnes. »

http://www.ahoranoticias.cl/noticias/nacional/244804-trabajadores-porturarios-se-reunen-para-ratificar-preacuerdo-alcanzado-durante-este-jueves.html

le fil de cette grève

 

« Hier, ils ont brûlé Valparaíso, imaginez ce qui se passera le 31: ce sera pire « 

 

« Ce que nous vivons aujourd’hui avait des caractéristiques de soulèvement populaire. « 

La victoire d’aujourd’hui contre Piñera doit être évaluée en élargissant et en radicalisant le mouvement »

 http://elporteno.cl/2018/12/18/pinera-derrotado-en-valparaiso-por-los-portuarios/?fbclid=IwAR2_8UZMxUyw0LjV3jDwFsWw5tERlHPv3S1PbA-OYcxyZTPqFGWt7JYQYHo

image.png

Pendant plus de trois heures d’émeutes mercredi dernier, les débardeurs se sont affrontés aux forces spéciales des carabiniers, jetant même des pierres et des bâtons depuis le toit des locaux du syndicat

« Durante las más de tres horas que este miércoles duraron los disturbios, los estibadores se enfrentaron con la Fuerzas Especiales de Carabineros, incluso, lanzando piedras y palos desde los altos del tejado del local sindical. »

https://www.eldiario.es/politica/Estibadores-chilenos-rechazan-disturbios-Valparaiso_0_847966288.html

image.png

Les manifestants ont érigé des barricades dans les principales avenues du port, à 120 kilomètres au nord-ouest de Santiago, tandis que la police utilisait la voiture pour lancer de l’eau et des gaz lacrymogènes afin de contrôler la mobilisation.

Au milieu de la bagarre, un groupe important d’hommes cagoulés a acculé une patrouille de police (police militarisée), tandis que des manifestants tentaient de pénétrer dans le journal El Mercurio à Valparaíso.

Selon Radio Biobío, les bureaux d’Ultraport, une société spécialisée dans le chargement et le déchargement de navires et dans l’administration de terminaux portuaires dans tout le Chili , auraient été pillés au milieu des manifestations.

Vers minuit, près du parc Italia, dans le quartier du port, les hommes cagoulés étaient toujours confrontés aux forces spéciales de la police en uniforme.

« Los manifestantes levantaron barricadas en las principales avenidas del puerto, 120 kilómetros al noroeste de Santiago, mientras la Policía utilizó el carro lanza agua y el gas lacrimógeno para controlar la movilización.

En medio de la refriega, un gran grupo de encapuchados acorraló a una patrulla de Carabineros (policía militarizada), mientras algunos manifestantes intentaron ingresar al diario El Mercurio de Valparaíso.

Según difundió radio Biobío, las oficinas de Ultraport, empresa especializada en la estiba y desestiba de barcos y en la administración de terminales portuarios en todo Chile, habrían sido saqueadas en medio de las movilizaciones.

Cerca de la medianoche, ahora cerca del Parque Italia en el barrio puerto, los encapuchados seguían enfrentándose a las fuerzas especiales de la Policía uniformada. »

http://www.trt.net.tr/espanol/espana-y-america-latina/2018/12/19/gobierno-de-chile-y-estibadores-alcanzan-un-tratado-pero-siguen-los-disturbios-1109906

« En référence aux violentes manifestations d’hier, Báez (secrétaire syndical d’Uniport) a déclaré qu’il ne s’agissait « que d’un essai de ce qui va se passer le 31 décembre.

« Je fais de nouveau appel aux touristes qui ne viennent pas à Valparaiso. Allez à Viña ou restez à Santiago. Hier, ils ont brûlé Valparaíso, imaginez ce qui se passera le 31: ce sera pire « , at-il averti. »

« En referencia a las violentas manifestaciones de ayer, Báez dijo que fue “sólo un ensayo de lo que va a pasar el 31 de diciembre.

“Le hago un llamado otra vez a los turistas que no vengan a Valparaiso. Vayan a Viña o quédense en Santiago. Ayer quemaron Valparaíso, imagina lo que va a pasar el 31: va a ser peor”, advirtió. »

https://www.latercera.com/pulso/noticia/trabajadores-portuarios-rechazan-oferta-del-gobierno/452227/

Un mois de grève et de manifestations de travailleurs dans le port phare de Valparaiso, au Chili, sont devenus de plus en plus violents et se sont étendus à d’autres ports de la côte pacifique du pays tôt mardi

Les manifestations se sont brièvement propagées dans plusieurs autres ports lundi dans la nuit, selon des déclarations de syndicats publiés sur Twitter et des comptes de médias locaux.

 

image.png
 

« Ce qui suit est une dépêche de camarades chiliens, Comunidad de Lucha . Un texte qui est destiné à atteindre les travailleurs du port de Valparaiso et du Chili, mais qui, à notre avis, pourrait être utile à ceux qui ne font pas partie de la lutte acharnée dans ce pays alors que les luttes de circulation se propagent dans le monde entier. »

http://ediciones-ineditos.com/2018/12/20/agitations-at-the-chilean-ports/ …

 
 

RESTRUCTURATION SANS FIN

«Le modèle de travail des ports du Chili répond au système de production d’avant les années 70, à ce moment-là les processus étaient de prédominance de la force brute ainsi il y avait un grand approvisionnement de travail de faible qualification et une demande limitée de celui-ci. Compte tenu de la variabilité des entrées du navire (une question qui reste) leur recrutement a également été discontinu et instable, de sorte que les travailleurs ont été organisés en limitant l’offre de main-d’œuvre, une question qui a toujours ennuyé l’employeur et Il réussit à terminer l’année 1981 avec la loi n ° 18 032. Le temps a montré que cela pourrait générer une meilleure performance du coût du travail (après avoir augmenté l’offre, ses salaires ont substantiellement diminué), mais la semence de l’explosion sociale a été introduite avec la présence de l’instabilité comme un axe central dans le modèle de travail. Depuis la deuxième moitié des années 70, avec l’explosion du commerce mondial, l’industrie est allé chercher des modèles qui diminuent l’instabilité, étant donné les dommages que les explosions sociales naturelles pourraient générer dans le flux de marchandises dans le monde, Malheureusement, cette idée n’est pas entrée dans les entreprises chiliennes qui ont pointé dans la direction opposée, éliminant toute possibilité de régler les conflits du travail par le dialogue obligatoire, ne laissant que la possibilité de cela avec l’utilisation de la force de la part de la Les travailleurs, qui après des décennies d’accumulation de problèmes sans solution, ont explosé dans la série de mouvements qui ont été donnés depuis la 2010 « .

“el modelo laboral de los puertos de Chile responde al sistema de producción de antes de los años 70, en ese instante los procesos eran de predominio de fuerza bruta por lo que existía una gran oferta de mano de obra de baja calificación y una demanda limitada de ésta. Dada la variabilidad de las recaladas de las naves (asunto que se mantiene) su contratación también era discontinua e inestable, fue así que los trabajadores se organizaron limitando la oferta de mano de obra, asunto que molestó por siempre a la parte empleadora y que consiguió terminar el año 1981 con la Ley N° 18.032. El tiempo mostró que ello pudo generar un mejor rendimiento de costo de mano de obra (al aumentar la oferta sus sueldos disminuyeron sustancialmente) pero ingresó la semilla de explosión social con la presencia de la inestabilidad como un eje central en el modelo de trabajo. Desde la segunda mitad de los años 70, con la explosión del comercio global, la industria se dirigió a buscar modelos que disminuyeran la inestabilidad, dado el daño que las naturales explosiones sociales podrían generar en el flujo de mercancías en el mundo, lastimosamente esa idea no entró en las empresas chilenas que apuntaron en sentido contrario, eliminando toda posibilidad de solución de controversias laborales mediante diálogo obligatorio, dejando sólo la posibilidad de esto con el uso de la fuerza por parte de los trabajadores, que tras décadas de acumulación de problemas sin solución, estalló en la serie de movimientos que se dieron desde el 2010”.

 

http://www.eldesconcierto.cl/2018/12/15/29-dias-de-una-historica-movilizacion-de-los-portuarios-en-valparaiso/

 
**************************************************************************

SOUDAN

 Plusieurs morts et blessés dans des protestations contre la vie chère

https://youtu.be/q2iDZm6g0EQ

 Au moins huit manifestants ont été tués, jeudi 20 décembre, lors de protestations contre la hausse du prix du pain à Al-Gadaref dans l’est du Soudan, au deuxième jour de manifestations sociales dans plusieurs villes du pays, a indiqué un responsable local.

Les protestations, auxquelles participent de nombreux étudiants et que les forces de l’ordre tentent de disperser à coups de matraques ou de gaz lacrymogènes, ont éclaté après l’annonce par le gouvernement mardi d’une hausse du prix du pain, dans un pays où le coût de certaines denrées a plus que doublé ces derniers mois.

https://www.france24.com/fr/20181220-afrique-soudan-khartoum-protestations-vie-chere-mort-blesses-hausse-prix-pain

image.png

 

le prix d’une miche de pain étant passé à 3 livres soudanaises (le prix officiel étant de 1 livre)

Depuis deux heures la ville d’Atbara, ville d’ouvriers cheminots, est en situation d’insurrection contre la hausse des prix et les locaux du parti au pouvoir ont été attaqués. L’état d’urgence a été déclaré. L’inflation annuelle au Soudan est proche de 67% par an.

http://french.china.org.cn/foreign/txt/2018-12/20/content_74294374.htm

A Port Soudan, dans l’est du pays, les médias locaux ont rapporté des manifestations similaires qui ont été dispersées par la police avec des gaz lacrymogènes.

http://www.sudantribune.com/spip.php?article66796

Depuis trois semaines, une pénurie de pain touche les villes du Soudan, dont Khartoum.

Avec une inflation de près de 70 %, la plongée de la livre soudanaise face au dollar américain, le coût de certaines denrées a plus que doublé au cours de l’année écoulée.

https://www.lepoint.fr/economie/manifestations-au-soudan-contre-la-hausse-du-prix-du-pain-19-12-2018-2280941_28.php

*********************************************************************************

CHINE

 « des milliers d’ouvriers de brasseries en grève se heurtent à la police »

image.png

 extraits en traduc google

Les travailleurs d’une grande brasserie de la province du Jiangsu, dans l’est de la Chine, ont affronté policiers et agents de sécurité ce week-end, après que des milliers de personnes se soient mises en grève pour réclamer des salaires et des conditions de travail. Des milliers de travailleurs de la brasserie Yanghe, dans la ville de Jiangsu, dans la ville de Suqian, ont tenté d’assaillir le siège de la direction dimanche, mais ont été repoussés par des dizaines de policiers et de membres du personnel de sécurité qui ont fermé les portes pour les arrêter. Des séquences vidéo de la confrontation ont montré des centaines d’employés, principalement des femmes, vêtues de blouses blanches et de chapeaux courant aux portes, mais se faisant doubler par du personnel en uniforme. La brasserie cotée à Shenzhen a promis d’augmenter les salaires dans un communiqué dimanche soir après avoir conclu un accord négocié avec les travailleurs. …

https://www.shanghainews.net/news/258617995/striking-brewery-workers-clash-with-police-in-jiangsu

************************************************************************************

A propos des gilets jaunes

 
image.png

UNE CHOSE DE FAITE, Y’A PLUS QU’A ATTENDRE !

« Le PDG de la SNCF Guillaume Pepy a annoncé lundi sur Radio Classique le versement «dès le bulletin de paie de décembre» de primes exceptionnelles devant bénéficier à près de 100 000 salariés de l’entreprise ferroviaire. «Elle est de 400 euros pour tous les salariés qui touchent jusqu’à 1,5 fois le smic», a-t-il ajouté, avant de préciser que les salariés touchant entre 1,5 et 2 smic recevraient pour leur part 200 euros.

https://www.liberation.fr/direct/element/_91512/

La RATP annonce qu’elle va verser en janvier une prime exceptionnelle de 200 ou 400 euros à «plus de 30.500 salariés» percevant un salaire annuel brut inférieur à deux Smic

https://www.liberation.fr/direct/element/_91525/

**********

 
quelques textes dans l’ordre de parution
 

« LA GRÈVE POUR RESPIRER »

Une réponse à l’article « Toulouse implose »

« la question est de savoir comment d’un mouvement sur la taxe nous sommes passés à un mouvement contre la vie chère, en constante expansion, où les connexions avec les lycéens étaient évidentes. Et qu’ensuite, on passe à la résorption du mouvement, autour du RIC. Parce que ce qu’il se joue en ce moment, c’est précisément la mort par épuisement. Si un mouvement ne grandit pas, il meurt, il est récupéré, il stagne, l’eau se glace et les calculs politiciens cristallisent l’attention. »

https://lundi.am/Droit-de-reponse-La-greve-pour-respirer-1725

« Le piège du « Référendum d’Initiative Citoyenne » »

« Cette revendication constitue un recul dans l’évolution du mouvement, au sein duquel semblait se dessiner un clivage de classe, entre d’une part les galériens des ronds points qui réclamaient plus de services publics et alertaient sur leur impossibilité de finir le mois, et d’autre part celles et ceux qui protestaient uniquement contre les « charges » et les « taxes ».

En témoigne l’interview de Maxime Nicolle, l’une des figures du mouvement, le 15 décembre : devenu un défenseur du RIC, il s’inquiète des conséquences qu’aurait une augmentation des salaires pour les entrepreneurs et les patrons matraqués par les « charges », et se déclare favorable à un changement de fond du « système ». Changement qui passerait donc par l’instauration de ce référendum d’initiative citoyenne. »

 https://larotative.info/le-piege-du-referendum-d-3095.html

**********************************************************************************

ALLEMAGNE

La face cachée de l’insolent taux de chômage allemand (5%), la voici : la persistance des emplois précaires n’offrant aucune protection sociale pour le salarié.

En mars 2018, il y avait 7,6 millions de «mini-jobs» – ces emplois à temps partiel précaires plafonnés à 450 euros, sans cotisations sociales ni retraites – en Allemagne, soit autant qu’avant l’introduction du salaire minimum, en 2015, qui était censée limiter leur nombre.

Le salaire minimum augmente bientôt en Allemagne ; il devrait atteindre 9,19 euros de l’heure en janvier 2019, et 9,35 en 2020. Cette hausse s’applique naturellement aux mini-jobbers. Sauf que dans le même temps, on réduit leur plafond d’heures travaillées : elles passent d’environ 51 à 49 heures par mois. 

https://www.liberation.fr/planete/2018/12/18/en-allemagne-le-salaire-minimum-n-a-pas-fait-baisser-le-nombre-de-mini-jobs_1698523

*****************************************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s