« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 29 septembre 2018  

Retour à la normal ?

Michael Roberts blog:

« Il y a une leçon économique à tirer ici. Lorsque la Grèce a été enfermée dans le carcan de la troïka (FMI, BCE et groupe Euro), beaucoup de keynésiens et de radicaux ont dit que la Grèce était dans ce pétrin parce qu’elle se trouvait à l’intérieur de la zone euro et qu’elle ne pouvait donc pas dévaluer sa monnaie ni contrôler ses taux d’intérêt, mais si elle se séparait, elle pourrait contrôler son propre destin.

Eh bien, l’Argentine et la Turquie montrent maintenant que ce n’était pas la zone euro en tant que telle mais les forces du capitalisme mondial. L’Argentine et la Turquie contrôlent toutes les deux leur politique monétaire et de taux d’intérêt. Le premier a opté pour le contrôle du FMI et le second le refuse. Mais cela ne fera aucune différence – les travailleurs des deux pays paieront le prix de la crise dans leurs économies. « 

https://www.anti-k.org/2018/09/28/retour-a-la-normal/

https://thenextrecession.wordpress.com/2018/09/28/back-to-normality/

fmi

« La guerre commerciale est désormais une réalité »

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 22 septembre 2018 

STATES

 «Je ne suis pas au menu»

mc do

  les employées de McDonald’s dénoncent le harcèlement sexuel «endémique»

Les travailleurs des restaurants McDonald dans 10 villes du pays ont quitté leur poste mardi pour demander à l’entreprise de lutter contre les abus sexuels et le harcèlement, notamment en formant un comité composé de travailleurs, de représentants d’entreprises et de franchisés et de groupes nationaux de femmes. Les organisateurs ont déclaré qu’il s’agissait de la première grève à l’échelle nationale jamais convoquée spécifiquement pour protester contre le harcèlement sexuel.

https://www.theguardian.com/business/2018/sep/18/mcdonalds-workers-strike-over-rampant-sexual-harassment

*********************************************************************************** Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 15 septembre 2018 

« Nous allons subir une récession en 2020 »

 crise

« Alors que nous célébrons le 10e anniversaire de la faillite de Lehman Brothers, des débats sont toujours en cours sur les causes et les conséquences de la crise financière et sur la question de savoir si les leçons nécessaires à la préparation de la prochaine crise ont été tirées. Mais pour l’avenir, la question la plus pertinente est de savoir ce qui déclenchera réellement la prochaine récession et la prochaine crise mondiales, et quand. »

https://www.theguardian.com/business/2018/sep/13/recession-2020-financial-crisis-nouriel-roubini Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 8 septembre 2018 

Les pays émergents en zone de turbulences

Mercredi 5 septembre, la roupie indonésienne est tombée à son niveau le plus bas depuis 1998, époque de la crise asiatique. Après la livre turque et le peso argentin en août, le rand sud-africain, le rouble russe, le real brésilien, ou encore le peso mexicain ont beaucoup souffert ces derniers jours.

La volatilité des monnaies des pays émergents est proche des plus hauts enregistrés dans la foulée de la crise financière de 2008, selon les analystes de la Commerzbank. « Et jusqu’ici, aucune amélioration n’est en vue »

les crises chez les émergents servent souvent d’indicateur avancé des déséquilibres financiers mondiaux, affirme M. Subran : « Une grosse partie de leurs problèmes vient des Etats-Unis, où la surchauffe de l’économie prépare sans doute une nouvelle crise. »

https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/09/06/les-pays-emergents-en-zone-de-turbulences_5351130_3234.html

************************************************************************************

ARGENTINE

« La récession va être impressionnante »

Les cantines populaires sont débordées en Argentine. « Les commensales ne sont plus seulement des enfants, mais des familles entières, les parents et jusqu’aux grands-parents », expliquait-on, lundi 3 septembre, au siège de l’organisation sociale Barrios de Pie (Quartiers debout), à Avellaneda, faubourg miséreux de Buenos Aires.

« Le litre de lait a augmenté de près de 30 % en un mois », se désespère Rosa Cabral. Employée domestique, elle déjeune sur son lieu de travail, mais elle doit désormais envoyer à la cantine populaire ses quatre enfants, ainsi que son mari, Jorge, qui a perdu 25 % de son salaire. Sous le coup de la récession, l’usine métallurgique où il est employé a réduit les cadences et pour éviter des licenciements, les ouvriers ne travaillent plus qu’une semaine sur deux.

Selon des chiffres officiels, l’indice d’enfants pauvres atteint 45 % de la population dans la grande banlieue de la capitale argentine et, dans tout le pays, la pauvreté a augmenté de 3 % au cours des derniers mois, touchant désormais quelque 33 % des 41 millions d’Argentins.

https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/09/04/l-argentine-de-nouveau-dans-la-tourmente_5349829_3222.html

Les pillages de la faim: la crise se fait sentir dans différentes régions du pays

emeute argentine

Tentative de pillage à Chaco: un adolescent est mort

Su « delito » fue tener hambre.

Les affrontements qui ont éclaté lundi soir dans la deuxième ville de Chaco, lors des tentatives de pillage des supermarchés et des différents magasins, ont laissé la première victime mortelle, comme l’ont confirmé les sources de la police du Nord. Le garçon de 13 ans était au milieu des tirs entre la police et les pillards dans le quartier ouvrier  de la ville de Saenz Peña, située à environ 160 kilomètres de la capitale provinciale Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 1er septembre 2018 

ALLEMAGNE

Une émeute alimentée par la haine xénophobe

« ce qui est nouveau, c’est que la mobilisation raciste qui a eu lieu a été incroyablement rapide. Et ce qu’on voit tout à fait clairement est que nous avons les anciens nazis, qui étaient déjà en Saxe – et Chemnitz a toujours été un haut lieu des anciens nazis – et ceux-ci manifestent avec les nouveaux nazis. Il y a un extrémisme de droite organisé qui est prêt à être très violent. Dans le même temps – et c’est vraiment nouveau – il y a aussi un agenda politique. Ce qui est vraiment nouveau, c’est que ce visage est très visible. On ne peut plus parler simplement de citoyens inquiets. »

https://www.dw.com/fr/inqui%C3%A9tudes-et-interrogations-apr%C3%A8s-les-violences-%C3%A0-chemnitz/a-45260015

A Chemnitz, « Marx, c’est du passé. Les nations sont de retour »

karl chemitz

Quand on lui fait remarquer qu’il y a quelque ironie à le voir crier « Expulsions ! Expulsions ! » au pied de la statue de Marx et sous un immense bas-relief sur lequel est écrit, en plusieurs langues, dont le français, « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! », le jeune homme réplique du tac au tac : « Marx, c’est du passé. On a vu où nous a menés l’internationalisme. Maintenant, les nations sont de retour. Je vais même aller plus loin : ce que les Allemands de l’Est ont fait en 1989 pour se libérer de la dictature communiste, il faut que nous le refassions aujourd’hui pour nous libérer de la dictature de Merkel et de sa bande de traîtres ». » Lire la suite