« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 25 novembre 2017

FRANCE

Leurs « porcs » à elles, ce sont des petits chefs

Harcèlement sexuel chez les ouvrières, « la peur de perdre son travail »

Elles ne sont pas actrices, ni étudiantes ni auteures. Marie, Madeleine, Karima et ses collègues sont des ouvrières. Mais dans leur vie au travail elles subissent, comme dans des milieux plus glamour, le fléau du harcèlement et de l’agression sexuels. Leurs « porcs » à elles, ce sont des petits chefs. Rarement soutenues par leurs collègues, certaines se sont longtemps tues avant de dépasser « la peur de parler » et de « perdre [leur] travail », comme le dit Madeleine, distributrice de prospectus chez Adrexo.

Quand elles ont dénoncé les faits dont elles ont été victimes, elles ont été licenciées, sanctionnées ou mutées, sous divers prétextes. « On a été détruites, on n’est plus les mêmes, y compris en famille, dit Karima, agent de nettoyage dans la gare du Nord pour le sous-traitant H. Reinier. On est dans un autre monde. »

http://www.lemonde.fr/acces-restreint/societe/article/2017/11/23/c15c4be777ef23819d1bd190d63e6d7a_5219215_3224.html

************************************************************************************

TUNISIE : « la rue est en train de bouillir »

Une femme a tenté de s’immoler par le feu après la suppression d’une aide sociale.

Radhia Mechergui est une mère de cinq enfants habitant à Sejnane, dont le mari est malade et qui recevait une aide sociale de 150 dinars (51 euros). Le versement ayant été annulé, elle a fait plusieurs réclamations restées sans réponse. Elle s’est immolée par le feu la semaine dernière dans l’enceinte de la sous-préfecture, et est depuis hospitalisée.

“la rue est en train de bouillir. Par solidarité avec Radhia et parce que tous les gouvernements qui se sont succédé depuis l’indépendance n’ont rien fait pour Sejnane. Après la révolution, nous nous sommes réjouis en pensant que les choses changeraient, mais c’est de mal en pis”

https://www.tsa-algerie.com/tunisie-une-ville-en-greve-generale-contre-la-pauvrete/

*************************************************************************************

Maroc 

Mortes pour 159 dirhams (14,3 euros)

http://www.jeuneafrique.com/494574/societe/maroc-ce-que-revele-la-bousculade-meurtriere-de-dimanche/

une bousculade lors d’une distribution alimentaire fait au moins 15 morts

«La grande esplanade grouillait de monde depuis le samedi soir. On pouvait facilement compter près de 4000 femmes accourues de différentes régions, jusqu’à Marrakech», atteste un témoin direct de la bousculade

https://alencontre.org/afrique/maroc/maroc-la-quete-desesperee-dun-panier-daliments-15-morts.html

Des habitants de la région marocaine d’Ait Daoud, près d’Al Hoceima (côte nord-est), lors d’une distribution d’aide alimentaire, le 29 février 2004 ABDELHAK SENNA

Une émeute lors d’une distribution d’aide alimentaire a tourné au drame à Sidi Boulaalam, à 70km au nord-est d’Essaouira, au Maroc, dimanche 19 novembre.

Des médias locaux ont affirmé qu’un « mécène » avait organisé en matinée l’opération d’aide alimentaire dans une échoppe de cette commune rurale. Mais il a vite été « submergé par la foule », composée de près de 800 personnes, principalement des femmes

http://www.rtl.fr/actu/international/maroc-une-bousculade-lors-d-une-distribution-alimentaire-fait-au-moins-15-morts-7791032319

*************************************************************************************

ALGÉRIE

« voter c’est choisir la semelle qui va t’écraser »

voter c'est choisir la semelle qui va t'écraser

Quelque 22 millions d’Algériens étaient appelés à voter, jeudi 23 novembre, à partir de 8 heures, pour désigner leurs élus communaux et départementaux

Moins de 50 % de participation

Moins de la moitié des électeurs se sont rendus jeudi aux urnes. Le taux de participation s’établit à 46,93 % pour les communales et 44,96 % pour les départementales, en légère hausse par rapport au précédent scrutin local, en 2012.

***************************************************************

ESPAGNE

Le système de retraite espagnol est sur le point de s’effondrer

Une affaire de quelques mois, selon le très sérieux média allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten (DWN). Et encore, ce serait déjà fait dès cette année si le gouvernement Rajoy n’avait pas comblé en catastrophe le trou béant de la caisse de retraite espagnole par un prêt sans intérêt de 10,1 milliards d’euros. Mais ce prêt ne couvre que les versements de juin et décembre 2017. Quid en 2018 ?

Le plus drôle – enfin pas vraiment drôle – c’est que c’est le gouvernement espagnol lui-même qui a creusé ce trou, comme l’explique le spécialiste financier américain, Wolf Richter :

« Tout a commencé en 2012, lorsque le gouvernement a commencé à retirer des dépôts du fonds de retraite. Certains ont été utilisés pour combler des trous dans le budget de l’État, tandis que plusieurs milliards ont servi à compenser les déficits croissants du système de protection sociale. »

L’effondrement en cours se propage comme un cancer

Pour le DWN, les contrecoups de la déflagration sismique attendue en 2018 risquent fort de déborder les frontières ibériques pour se faire ressentir dans toute l’Union européenne. Dans l’affaire, la BCE met à la fois du baume et de l’huile sur les plaies espagnoles :

du baume en tenant artificiellement la tête de l’Espagne hors de l’eau par ses rachats d’obligations massives : le fameux quantitative easing de 80 milliards d’euros par mois dont une bonne partie profite à Madrid ;

de l’huile par les conséquences perverses de cette manne providentielle : des taux d’intérêts nuls, sinon négatifs, qui empêchent les fonds de pension et les banques espagnoles d’avoir des rendements suffisants pour fonctionner.,

D’accumulation de dettes en rafistolages de (mauvaise) fortune, de délire planche-à-billets en déficits abyssaux, l’effondrement en cours se propage comme un cancer. Vous croyez avoir neutralisé les métastases ici, il en réapparaît de nouvelles là-bas presque aussitôt.

=> Source de l’info : Deutsche Wirtschafts Nachrichten

https://yetiblog.org/effondrement-systeme-retraite-espagnol/

L’absentéisme au travail atteint le plus haut niveau depuis 2009

Extraits en traduc google

La  reprise de l’emploi  amorcée ces dernières années en Espagne a un effet moins positif sur les entreprises et le marché du travail. L’  absentéisme  causé par  maladie  et d’ autres raisons a grimpé en flèche de 50% par rapport aux creux atteints durant la crise et a atteint le plus haut sommet depuis 2009. En plus des problèmes de santé apparaissent, les experts voient derrière des données un symptôme du mauvais  climat de travail  qui est vécu dans de nombreux centres de travail.

Parmi les raisons de l’escalade des absences au travail, tous deux inclus dans la faible incapacité temporaire et l’absentéisme pour d’autres raisons, se sont, selon les experts et les syndicats, ont réduit la peur de se retrouver au chômage en raison de l’amélioration du marché du travail, l’augmentation de la charge de travail due au plus grand volume d’activité que la main-d’œuvre doit assumer et la démotivation croissante des employés dans un contexte d’insécurité de l’emploi.

http://www.elperiodico.com/es/economia/20171119/absentismo-laboral-empresas-evolucion-causas-6431966

************************************************************************************

Vers la fin de la journée de huit heures en Allemagne ?

Le Conseil allemand des experts économiques estime que travailler huit heures par jour et quarante heures par semaine n’est pas suffisant pour les besoins des entreprises.

Le Conseil des experts économiques, formé de cinq membres surnommés « les sages », suggère dans la dernière mouture de son rapport annuel de supprimer la limitation à huit heures de la journée de travail, de raccourcir le temps de repos entre deux journées, et de faire passer le maximum hebdomadaire de 40 à 48 heures.

« L’idée qu’on commence sa journée de travail en arrivant le matin au bureau et qu’on la termine en le quittant le soir venu est passée de mode », a expliqué au journal Die Welt le président du Conseil Christoph Schmidt.

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/vers-la-fin-de-la-journee-de-huit-heures-en-allemagne_1960559.html

**************************************************************

BELGIQUE

Suite à une modification de la loi belge encadrant les mini-jobs, Deliveroo ne salariera plus les coursiers via la SMart. Ils seront désormais payés à la tâche, comme en France depuis cet été.

https://blogs.mediapart.fr/coopcycle/blog/261017/les-coursiers-belges-prives-de-salaire

Un jeune Wallon sur six n’est ni étudiant ni travailleur

En Wallonie, un jeune de 18 à 24 ans sur six (16,4 %) est un « Neet » (not in education, employment or training), un terme qui désigne chez les statisticiens quelqu’un qui n’est ni étudiant, ni employé, ni stagiaire, se retrouvant dans une zone floue entre monde de l’école et du travail, peut-on lire dans Le Soir mardi.

A Bruxelles, la situation est encore plus alarmante avec un jeune de 18 à 24 ans sur cinq (19,8 %) dans cette situation. A titre de comparaison, le même taux, en Flandre est de 9,8 %.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1536/Economie/article/detail/3315388/2017/11/21/Un-jeune-Wallon-sur-six-n-est-ni-etudiant-ni-travailleur.dhtml

***********************************************************************************

CHILI

« le miracle chilien »

Depuis trente-six ans, les Chiliens sont obligés de déposer 10 % de leurs salaires en vue de leur retraite sur des comptes gérés par six entités privées, les Administrations des fonds de pensions (AFP). Celles-ci placent le tiers des cotisations en Bourse ou dans de grandes entreprises, sous forme d’investissements à très bas taux d’intérêt. Seulement 40 % des cotisations sont redistribués sous forme de retraites dont les montants sont déterminés par la fluctuation des marchés. Unique au monde, ce système rapporte d’énormes bénéfices aux AFP.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/18/au-chili-les-inegalites-n-en-finissent-pas-de-se-creuser_5216845_3234.html#Ey5DeqZOpqQPUh97.99

************************************************************************************

CATALOGNE

Ouh là là, sa chauffe

Les travailleurs de la formation ou de la santé sont rassemblés deux jours par semaine pendant ……..cinq minutes devant leur siège pour rejeter le 155.

Quelque 500 fonctionnaires de la Generalitat ont protesté hier contre l’application de l’article 155 sur la place Sant Jaume à Barcelone pour  considéré que « cela viole leurs droits au travail ». Convoqués par la soi-disant Assemblée des travailleurs pour la défense des institutions catalanes (ADIC), deux fonctionnaires ont lu un manifeste dans lequel ils ont assuré que l’intervention du gouvernement est une « attaque directe contre les travailleurs ». Les organisateurs de la protestation estiment que le 155 les laisse dans une situation d ‘ »insécurité juridique« , en plus de « bloquer l’activité ordinaire » du gouvernement catalan, qui a accompli hier un mois sous les ordres de La Moncloa.

https://elpais.com/ccaa/2017/11/21/catalunya/1511294700_510414.html

Les Mossos d’Esquadra ont expulsé la succursale bancaire qui, depuis l’année dernière, était devenue le siège des activistes du Banc Expropiat.

En 2016, il y a eu des jours d’émeutes répétées dans le quartier de Gràcia après l’éviction du bureau occupé et transformé en un centre social squat. Enfin scellés, les militants ont occupé un autre bureau abandonné après des fusions de caisses d’épargne résultant de la crise bancaire. C’était l’objectif des Mossos ce mercredi.

http://www.elmundo.es/cataluna/2017/11/22/5a153a4fe5fdea862c8b4578.html

*************************************************************************************

CHINE

À l’approche du Nouvel An lunaire, un nouveau pic dans les conflits de travail approche à grands pas

Extraits en traduc google

Les arriérés de salaire et la dette sont devenus l’un des motifs les plus courants dans les affaires de meurtre

Le travailleur poignarde le patron dans une tentative désespérée pour récupérer les salaires impayés.

Chaque année à cette époque, des millions de travailleurs migrants font face au même problème, en s’assurant qu’ils sont payés avant de rentrer chez eux pour les vacances du Nouvel An lunaire en février, certains pourraient devenir violents.

« D’une part, les problèmes hérités du secteur de la construction et de l’industrie manufacturière n’ont pas été résolus et les différends sur les arriérés de salaires se poursuivent à des niveaux élevés. D’autre part, de nouveaux secteurs économiques comme le commerce électronique suivent la même voie. »

http://clb.org.hk/content/wage-arrears-escalate-run-lunar-new-year-trade-union-needs-act

EXPULSION

«Les petites usines de la région ont déménagé plusieurs fois auparavant. Les travailleurs suivent généralement ces usines, mais cette fois c’est un grand nettoyage, ils n’auront probablement pas d’autre choix que de retourner dans leurs villes natales. « 

il est impossible de vérifier dans quelle mesure l’ordre d’expulsion et le nombre de 175 000 résidents de Xihongmen ont été forcés d’évacuer. Cependant, des témoins oculaires et des vidéos en ligne montrent des centaines de personnes, peut-être des milliers, en mouvement. D’autres rapports affirment que des avis d’expulsion similaires sont appliqués dans d’autres districts de Beijing tels que Fengtai, Changping et Haidian, affectant peut-être 100 000 personnes.

http://www.clb.org.hk/content/migrant-worker-families-face-eviction-after-19-die-beijing-fire

Le miracle de la croissance en Chine est à bout de souffle

Extraits en traduc google

Généralement, les analystes supposent que les variations du PIB rapporté reflètent les mouvements du niveau de vie et de la capacité de production. En Chine, cependant, ce n’est pas le cas. Les gouvernements locaux devraient augmenter les dépenses de n’importe quel montant nécessaire pour atteindre les objectifs du pays, qu’ils soient productifs ou non.

La croissance du PIB n’est pas la même que la croissance économique. Considérez deux usines qui coûtent la même chose à construire et à exploiter. Si la première fabrique des biens utiles, et la seconde produit des biens non désirés qui s’accumulent comme inventaire, seul le premier booste l’économie sous-jacente. Les deux usines, cependant, augmenteront le PIB exactement de la même manière.

Le miracle de la croissance de la Chine s’est déjà essoufflé. Ce n’est qu’en permettant à la dette de monter en flèche que le pays pourra atteindre ses objectifs de PIB. C’est peut-être pourquoi le président Xi a été désireux de souligner des objectifs plus significatifs, tels que l’augmentation du revenu du ménage. Quelle que soit la raison, les analystes ne devraient pas lire la croissance du PIB comme un indicateur de la performance économique sous-jacente de la Chine. L’accumulation de biens invendus et invendables ou la construction d’aéroports vides peuvent stimuler le PIB dans une économie dont le système financier ne reconnaît pas les mauvaises créances, mais elle ne mesure pas ses performances.

https://www.ft.com/content/cb6bbf84-cb8e-11e7-ab18-7a9fb7d6163e

http://www.financialexpress.com/world-news/chinas-growth-miracle-has-run-out-of-steam-says-expert/942852/

*************************************************************************************

FRANCE

L’absentéisme au travail en France

https://fr.statista.com/infographie/11954/labsenteisme-au-travail-en-france/

L’industrie française donne des signes de surchauffe

extraits

Pour la première fois depuis 2008, les entreprises se disant confrontées à des difficultés d’offre, autrement dit aux limites de leur capacité de production, sont bien plus nombreuses que celles estimant faire face à des problèmes de demande, selon l’Insee. Un tiers des industriels sont concernés. Un niveau en hausse de 5 points depuis le début de l’année et inédit depuis la crise.

Portées par la reprise, « les contraintes d’offre sont apparues particulièrement soudainement dans l’automobile, l’agroalimentaire, les matériels de transport », note Emmanuel Jessua, du groupe de réflexion proche du patronat Coe-Rexecode. Ces tensions sont d’autant plus inquiétantes que le tissu industriel s’érode depuis une quinzaine d’années en FranceL’industrie manufacturière ne représente plus que 10 % du produit intérieur brut (PIB), contre 20,3 % en Allemagne. La crise a durablement affecté les réseaux de sous-traitance, entraîné des pertes en capital humain, en compétences. « On ne peut pas exclure que la base soit si atrophiée qu’il ne soit plus possible d’inverser la tendance », s’alarme l’économiste.

Les taux d’utilisation des machines et équipements sont, certes, au-dessus de leur moyenne historique, à 84,9 %

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/23/avec-l-embellie-economique-l-industrie-francaise-donne-des-signes-de-surchauffe_5219087_3234.html#ESpqfF4W1aMDtTyt.99

 ************************************************************************************

UK

« Il y a maintenant plus de personnes dans la pauvreté au Royaume-Uni qu’il y a près de 20 ans et un million de plus qu’au début de la décennie. »

la perte de productivité pourrait mettre les salaires en dessous de leur niveau de 2008 en 2022

Plus tôt ce mois-ci, l’IFS a déclaré que les réductions de l’aide sociale dans les ménages avec de jeunes familles signifieraient que le nombre d’ enfants vivant dans la pauvreté augmenterait de 1 million à un niveau record de 5,2 millions au cours des cinq prochaines années.

https://www.theguardian.com/business/2017/nov/23/uk-no-earnings-growth-budget-brexit-productivity-ifs

************************************************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s