« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 16 décembre 2017

ALLEMAGNE

un chômeur sanctionné pour avoir fait la manche

Le commentaire d’un camarade

« Spéciale dédicace à l’honnête fonctionnaire qui a jugé bon de balancer à sa hiérarchie ce glandeur qui profite de l’argent de l’Etat pour pouvoir mendier, en espérant que quelqu’un aura noté son nom quelque part, histoire qu’on puisse rêver de présenter un jour l’addition à toutes ces crevures. »

« Michael Hansen est au chômage depuis 12 ans et touche 760 euros par mois de minima sociaux pour lui et sa femme. Insuffisant, dit-il. « Je fais la manche quand j’ai besoin de finir le mois », explique-t-il.

Mais un jour, une employée du Job Center, le service qui verse les minima sociaux en Allemagne, le reconnaît. Michael reçoit chez lui une lettre l’avertissant que ses allocations sont réduites de 300 euros par mois, montant estimé par l’administration de ce qu’il touche en faisant la manche. « Ils veulent aussi que j’aie un carnet pour donner des quittances aux gens et que je déclare cette activité ». »

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/allemagne-un-FRANCEchomeur-sanctionne-pour-avoir-fait-la-manche_2488423.html

Lire la suite

Publicités

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 9 décembre 2017

CHINE

Les niveaux d’endettement de la Chine posent un risque de stabilité, selon le FMI

Extraits en traduc google

Le bilan de santé du système financier indique que les réformes ne sont pas allées assez loin et constate des similitudes avec les États-Unis avant la crise de 2008

La Chine était l’un des principaux moteurs de la croissance mondiale lorsque les pays de l’Ouest développé se débattaient pendant et après la crise financière de 2008-2009, mais l’expansion reposait fortement sur des dépenses publiques plus élevées et un crédit facile. Xi essaie de faire passer la Chine à un autre modèle où la croissance est plus lente mais plus durable.

Le FMI a soutenu cette approche, notant que des tensions avaient émergé dans divers domaines du système financier chinois. Il y a eu un engagement à soutenir la croissance et l’emploi, associé à des pressions pour maintenir ouvertes les entreprises non viables. Le crédit nécessaire pour stimuler une croissance plus forte a «conduit à une expansion substantielle du crédit, ce qui s’est traduit par une forte dette des entreprises et une forte augmentation de l’endettement des ménages, même si la base était faible».

https://www.theguardian.com/world/2017/dec/07/china-debt-levels-stability-risk-imf

Le cri du cœur de la bourgeoisie de Pékin : « mais qui va s’occuper de notre merde »

Images intégrées 1

La répression des migrants de Pékin

Les travailleurs et les migrants déplacés dans ces démolitions forcées ne sont pas seulement parmi les résidents les plus vulnérables de cette ville, ils représentent aussi un groupe sur lequel les classes aisées de Pékin comptent pour fournir des services essentiels à peu de salaires.
Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 2 décembre 2017

CHINE

北京欢迎你 welcome to Beijing

chine expulsion migrants

Ce n’est pas la première fois que la capitale a chassé les travailleurs migrants et les petites entreprises «bas de gamme» au nom de l’élimination des risques pour la sécurité. Il y a eu des vagues d’expulsions de ce genre. Dans les années 1990, la cible était les vendeurs de Wenzhou et les propriétaires de petites entreprises; vers 2010, ce sont les «tribus de fourmis» – des jeunes travailleurs à faible revenu partageant de minuscules espaces de vie dans des sous-sols sombres et humides.

Expulsion de la « population bas de gamme« 

https://twitter.com/twitter/statuses/934615114661146626

https://twitter.com/twitter/statuses/934614978941865985

Nettoyage social

La dernière série d’expulsions a débuté à la suite d’un incendie survenu le 18 novembre, qui a fait 19 morts dans un quartier industriel du sud de Beijing, et 17 des victimes étaient des migrants. Les autorités municipales ont déclaré une campagne de 40 jours contre les «structures illégales», qui ont abrité pendant des années les millions de travailleurs migrants qui gèrent les restaurants, les entreprises de livraison, les chantiers de construction, les magasins de détail et une multitude de petites usines.

Des vidéos et des photos postées sur les réseaux sociaux ont montré que les rues étaient encombrées de vêtements et d’autres biens après que les migrants eurent eu quelques minutes pour faire leurs valises.

Beaucoup de ceux qui avaient vécu dans la capitale chinoise pendant des années étaient seulement autorisés à prendre ce qu’ils pouvaient emporter avant que la police ne ferme des bâtiments entiers. Les autorités auraient coupé l’eau et le service électrique dans certains cas. Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 25 novembre 2017

FRANCE

Leurs « porcs » à elles, ce sont des petits chefs

Harcèlement sexuel chez les ouvrières, « la peur de perdre son travail »

Elles ne sont pas actrices, ni étudiantes ni auteures. Marie, Madeleine, Karima et ses collègues sont des ouvrières. Mais dans leur vie au travail elles subissent, comme dans des milieux plus glamour, le fléau du harcèlement et de l’agression sexuels. Leurs « porcs » à elles, ce sont des petits chefs. Rarement soutenues par leurs collègues, certaines se sont longtemps tues avant de dépasser « la peur de parler » et de « perdre [leur] travail », comme le dit Madeleine, distributrice de prospectus chez Adrexo.

Quand elles ont dénoncé les faits dont elles ont été victimes, elles ont été licenciées, sanctionnées ou mutées, sous divers prétextes. « On a été détruites, on n’est plus les mêmes, y compris en famille, dit Karima, agent de nettoyage dans la gare du Nord pour le sous-traitant H. Reinier. On est dans un autre monde. »

http://www.lemonde.fr/acces-restreint/societe/article/2017/11/23/c15c4be777ef23819d1bd190d63e6d7a_5219215_3224.html

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 18 novembre 2017

FRANCE

juge

Licenciée pour avoir volé deux sandwichs

A Niort, une salariée d’un centre Leclerc a été licenciée pour faute grave après avoir volé deux sandwichs d’un coût de 3,90 euros parmi les marchandises invendues.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/deux-sevres/niort/niort-employee-centre-leclerc-licenciee-avoir-vole-deux-sandwichs-1363627.html

**********************************************************************************

UK

Deliveroo gagne le droit de ne pas donner aux coureurs le salaire minimum ou les congés payés

Extraits en traduc google

Dans une décision juridique clé, le Comité central d’arbitrage, un organisme qui résout les conflits de travail, a déclaré que les coureurs de l’entreprise de livraison d’aliments étaient des entrepreneurs indépendants car ils avaient le droit d’allouer un remplaçant pour faire le travail.

https://www.theguardian.com/business/2017/nov/14/deliveroo-couriers-minimum-wage-holiday-pay

Lire la suite

« les oiseaux de la tempête » du 11 novembre 2017

STATES

Automobile de Detroit

robots déjeuner

Des ouvriers bioniques pour augmenter la productivité

Extraits en traduc google

WAYNE, Michigan (Reuters) – Les robots ont remplacé de nombreux travailleurs manufacturiers américains, mais de nouveaux exosquelettes mécaniques testés par Ford Motor Co pourraient aider les ouvriers à fonctionner comme des personnes bioniques, réduisant ainsi les dommages physiques causés par des millions de tâches répétitives.

Le constructeur automobile américain a annoncé jeudi que des travailleurs de deux usines américaines testaient des exosquelettes du haut du corps développés par Ekso Bionics Holdings Inc, basée à Richmond, en Californie. Ces exosquelettes sont conçus pour réduire les blessures et augmenter la productivité.

http://www.huffingtonpost.com.au/2017/11/09/detroit-auto-workers-fitted-with-metal-exoskeletons-to-reduce-injury_a_23272635/

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 4 novembre 2017

Seulement 10% des Européens seraient engagés dans leur travail

intolerant au travail

À peine 10% des travailleurs d’Europe occidentale peuvent être qualifiés d’engagés, selon la conclusion qui ressort de la dernière enquête publiée par l’Institut Gallup, le spécialiste en ressources humaines. Les chiffres, publiés dans le rapport State of the Global Workplace 2017, montrent que les niveaux d’engagement mesurés dans nos pays sont nettement inférieurs à la moyenne mondiale. Aux États-Unis, par exemple, les scores sont trois fois plus élevés.

Selon l’Institut, un travailleur « engagé » signifie qu’il est très impliqué et enthousiaste à propos de son travail et de son entreprise. Les niveaux d’engagement varient ainsi fortement d’un pays à l’autre, voire d’une région à l’autre. Cependant, dans aucun des pays étudiés, on ne dépasse quatre travailleurs sur dix se déclarant engagés dans leur travail. Autrement dit: au niveau mondial, 85% des employés ne sont pas engagés, voire sont activement désengagés, dans leur travail. Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 28 octobre 2017

CATALOGNE

Le gouvernement catalan destitué

De nouvelles élections le 21 décembre

La police régionale placée sous contrôle

Les médias restent libres

La mise sous tutelle des médias publics catalans que réclamait le gouvernement conservateur espagnol n’a en revanche pas été autorisée par le Sénat

« les trois piliers basiques d’un Etat. »

TV3 doit représenter « la majorité sociale de ce pays »

Les critiques versées contre la chaîne ont une raison claire :« Il y a une clameur contre les Mossos d’Esquadra [la police régionale], les écoles et la télévision publique, tout simplement parce que ce sont les trois piliers basiques d’un Etat. »

barcelone

TV3, télévision régionale qui compte deux mille salariés et un budget annuel de près de 300 millions d’euros, est la chaîne la plus regardée en Catalogne, avec 11 % de part d’audience, et jusqu’à 25 % pour les journaux télévisés. Les informations y sont souvent traitées sous l’angle du gouvernement catalan

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/10/23/crise-catalane-madrid-prend-le-controle-de-tv3-la-chaine-publique-pro-independantiste_5204816_3214.html#XKW5qgGwHWyChvmF.99

La classe moyenne de la Catalogne a émergé comme l’arrière – plan du sentiment séparatiste, alimenté par des accusations que le reste de l’ Espagne suce – et gaspille – les recettes fiscales d’une région qui est fière de ses banques et prouesses industrielles.

« Beaucoup de la classe moyenne Catalane voient l’indépendance de la région en tant que solution aux années d’injustice économique qui devaient payer pour les parties les plus faibles de l’ Espagne », en particulier au cours de la crise économique profonde en Espagne, dit Narciso Michavila, sociologue et président de la société Consultants GAD3 basés à Madrid.

Selon un sondage réalisé en juillet par la société de recherche régionale de Catalogne, près de la moitié des personnes identifiées comme appartenant à la classe moyenne ou supérieure veulent que la Catalogne devienne un État indépendant. En revanche, seulement 28% de la classe ouvrière soutient la sécession.

https://www.wsj.com/articles/middle-class-catalans-not-workers-drive-push-for-independence-1507714203

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 21 octobre 2017

CATALOGNE

« Nous subissons les contrôles d’identité et de laissez – passer , mais à la fin nous nous sommes habitués », explique Enrique Pecero, travailleur à Barcelone Tugboats et délégué syndical de la Confédération générale du travail (CGT).

port barcelone

Amarrés dans le port de Barcelone depuis le 20 septembre, deux croiseurs remplis de policiers et de gardes civils ont modifié la normalité du port.

Le déploiement massif de la police a transformé le Port de Barcelone en « caserne militaire« , explique Josep María Beot, manutentionnaire et secrétaire de l’Organisation des Arrimages Portuaires de Barcelone (OEPB)

http://www.publico.es/espana/registros-vigilancia-amenazas-conviven-trabajadores-puerto-barcelona-presencia-policial.html

« un pacte entre employeurs et employés »

Traduc google

La plate – forme Taula pour la démocratie, qui regroupe plus de 60 organisations, y compris les syndicats CCOO et UGT, les employeurs PIMEC et Čečot et les institutions culturelles, ont appelé mardi 17 octobre à un rassemblement « massif » le samedi à dix-sept heures dans le centre de Barcelone. Le thème de la marche, qui ne dispose toujours pas d’ une visite détaillée sera « pour la défense des droits et des libertés » et répond à l’ emprisonnement des présidents de l’ ANC et Òmnium, Jordi Sánchez et Jordi Cuixart accusé d’un crime séditions . La Taula n’exclut pas d’appeler à une nouvelle « grève nationale » si l’action judiciaire se poursuit.

Lors de la réunion de Taula per la Democracia, un certain nombre de scénarios de réponse de la société civile ont été discutés à l’entrée des dirigeants souverains en prison. L’un d’eux est d’appeler une nouvelle «grève nationale», la formule de la grève générale que Taula a promue le 3 octobre dernier pour protester contre la violence policière pendant le référendum. Cette «grève nationale», qui n’avait pas de compte rendu détaillé des participants parce qu’il ne s’agissait pas d’une grève conventionnelle mais plutôt d’un pacte entre employeurs et employés, s’est jointe à la grève générale organisée par quatre syndicats minoritaires. Ce jour-là, selon la Generalitat, la grève a été massivement soutenue par des fonctionnaires, des commerçants et des étudiants, mais elle n’a pas eu beaucoup d’incidence dans l’industrie. 

https://elpais.com/ccaa/2017/10/17/catalunya/1508251191_532127.html

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 14 octobre 2017

CATALOGNE

Fenêtre dans la banlieue de Barcelone : « Moins de drapeaux et plus de luttes ouvrières »

barcelone.jpg

La question sociale

« Aux casserolades pendant le discours du roi ont répondu celles voulant couvrir le discours de Carles Puigdemont dans des quartiers populaires majoritairement peuplé par des immigrés ou des Barcelonnais originaires d’autres régions d’Espagne. « Entre collègues de travail, les discussions se tendent. », rapporte un syndicaliste de la CGT qui voit se dessiner des positions de plus en plus tranchées ne laissant pas de place aux doutes. L’espoir de replacer la question sociale au centre des débats avec la grève générale du 3 octobre a été un échec pour la centrale anarcho-syndicaliste. Avec la répression du référendum, la question de l’indépendance a tout balayé selon le syndicaliste. »

https://rapportsdeforce.fr/linternationale/catalogne-combien-de-divisions-1009944

« Enfin, aucune information n’a circulé dans les médias ni dans les réseaux sociaux sur ce qu’il est advenu de l’appel à la grève générale qui devait démarrer ce jour… Parions que, si elle avait eu un début d’effet, cela aurait bien fini par se savoir »

https://tendanceclaire.org/breve.php?id=25504

La Catalogne dans le moment populiste

« Entre l’employeur catalan et son ouvrier catalan, la langue est la même, mais le rapport d’exploitation qui continue à exister n’a ni langue ni drapeau, et la plus-value extraite s’en va rejoindre les autres capitaux sur le marché mondial, avant de revenir sur le coin de la gueule des prolétaires sous la forme d’accords de compétitivité passés, il est vrai, entre catalans. »

https://carbureblog.com/2017/10/11/la-catalogne-dans-le-moment-populiste/

Lire la suite