« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 19 octobre 2019

oiseaux 2

****************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

***********************************************************************************

En Asie, la crainte d’une crise financière

« Si elle n’est pas maîtrisée, l’accumulation de dettes menace la stabilité financière, particulièrement dans l’environnement actuel, où les risques de chocs externes sont élevés », a mis en garde la Banque asiatique de développement dans un rapport publié fin septembre.

Il faut dire que la dette privée dans les pays émergents asiatiques, y compris en Chine, a augmenté des deux tiers depuis la crise financière de 2008, pour atteindre environ 170 % de leurs PIB. En cas de baisse brutale de la croissance mondiale ou d’une aggravation du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis le poids de la dette risque de devenir d’autant plus insoutenable qu’elle sert parfois à maintenir en vie des entreprises fragiles……

Selon le cabinet de conseil Deloitte LLP, le montant des créances douteuses détenues par les banques asiatiques s’élevait à 640 milliards de dollars en septembre, soit une hausse de 23 % par rapport à 2018. La moitié d’entre elles sont détenues par des établissements en Chine, ce qui a incité Pékin à intervenir pour éponger leurs dettes. En mai, Baoshang Bank, un établissement de Mongolie-Intérieure (Nord), dont le patron avait été arrêté, en 2017, pour corruption, est passé sous la tutelle de la Commission de régulation de la banque et de l’assurance. Fin juillet, la première banque d’Etat en Chine, ICBC, renflouait les caisses de la Banque de Jinzhou, dans le Liaoning (Nord-Est), et en août, Hengfeng Bank, dans le Shandong (Est), était à son tour sauvée par le fonds souverain CIC.

Point commun entre ces établissements : ils sont situés dans des provinces dont l’économie repose largement sur l’industrie lourde, particulièrement touchée par la crise. Pour soutenir l’activité, la Chine a laissé filer sa dette : son endettement total atteignait 303 % de son PIB au premier trimestre, contre 297 % un an plus tôt, d’après un rapport publié, en juillet, par l’IFF. Une politique en contradiction avec l’objectif de désendettement et de lutte contre les surcapacités industrielles, martelé par les autorités centrales depuis 2017.

Pékin a d’ailleurs promis, en février, de fermer, d’ici à la fin de 2020, des milliers d’« entreprises zombies »ces sociétés qui, sans un soutien public ou bancaire, ne sont pas viables économiquement. Problème, la faillite de ces sociétés est risquée, car elles font souvent vivre des villes entières.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/17/le-fmi-alerte-sur-la-dette-des-entreprises-en-cas-de-ralentissement-economique_6015797_3234.html

******************************************************************************** Lire la suite

Publicités

Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 12 octobre 2019

image.png
*********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
***************************************************************************
 

« Comme un fantôme de récession »

La récession est, aujourd’hui, crainte partout, dans les salles de marché, les comités exécutifs des entreprises, les bureaux des décideurs publics. Mais il ne s’agit pour l’instant que d’un fantôme dans un brouillard d’incertitudes, sauf dans quelques pays où elle semble prendre corps, comme la Turquie et  l’Allemagne ….

Ce qui rejoint la seule certitude du moment dans l’économie mondiale : tout ralentit. Depuis un pic fin 2017, la plupart des grands indicateurs d’activité se replient. Dans ses prévisions parues en septembre,  l’OCDE a corrigé à la baisse ses prévisions de croissance en 2020 de pratiquement tous les pays suivis. Dans ses perspectives à paraître cette semaine, le FMI risque de faire de même. Le mouvement est particulièrement marqué dans l’industrie. La production manufacturière mondiale avance deux fois moins vite qu’il y a dix-huit mois.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/comme-un-fantome-de-recession-1137746#utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=re_8h-20191007

 
****************************************************************************
 

Toujours d’actualité, à voir ou revoir

« Crise capitaliste au moyen orient »

8 OCTOBRE 2018 / GUILLAUME DELOISON

image.png

« Ce qu’il nous faut tenter de saisir, c’est en quoi les conflits aux moyen orient s’inscrivent dans le moment présent de la crise mondiale du capital, comprise non seulement comme crise économique mais aussi comme crise sociale, dans les conditions particulières de ces société. Il nous faudra saisir les déterminations de cette crise, sans ramener à un seul facteur – que ce soit la religion ou le pétrole – l’explosion sociale généralisée qu’est toute guerre civile. Tentons de saisir en quoi ce moment est aussi le nôtre. »

https://youtu.be/eb1DkqrtVvM

 
****************************************************************************

FRANCE

Les coupures de courant décidées par les fournisseurs d’énergie ont grimpé de près de 20% au premier semestre quand celles de gaz s’envolaient de 10%. Le médiateur de l’énergie dénonce une situation inquiétante.

D’après l’observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), près de sept millions de ménages sont considérés comme étant en situation de précarité énergétique.

http://www.lefigaro.fr/conso/le-nombre-de-coupures-d-electricite-pour-facture-impayee-s-envole-20191008

« J’espère qu’un jour, on renversera tout ça. »

Logement, transport, alimentation… Difficile de finir le mois pour des étudiants qui n’ont que quelques centaines d’euros par mois. Pour s’en sortir, certains ont trouvé une solution : voler dans les magasins.

https://www.streetpress.com/sujet/1570808925-etudiants-obliges-voler-pour-manger-grande-distribution-vie-chere

 
image.png

Au sixième, tout au fond à gauche, une dizaine de manifestants passent en comparution immédiate. Arrêtés l’avant-veille, lors de la marche pour le climat (sévèrement réprimée) qui coïncidait avec le 45e acte des Gilets jaunes, ils vont faire face à une justice expéditive et méprisante…….

David, tourneur-fraiseur………….

Sylvie, 51 ans, femme de ménage en province, en mi-temps thérapeutique pour cause de dépression……………

Robert………artisan métallier de 59 ans

Christophe, chauffeur poids-lourd

http://cqfd-journal.org/Alors-vous-etes-Black-block

« Après l’orage »

« après 10 mois d’un effort exemplaire, la conscience croît tandis qu’en pratique la dynamique s’épuise. Ces derniers temps, les Gilets Jaunes se greffent, de manifestations en manifestations, sur les combats parcellaires qui ont cours, pour les hôpitaux, le logement, l’éducation, les victimes de la police, le climat, etc. Ils abandonnent leur position de pointe, ne représentent plus le dépassement de ces luttes »

http://www.lisez-veloce.fr/tracts-2019/apres-lorage/

Dernière brochure « Echanges et mouvement »

image.png

************************************************************************************

EQUATEUR

Guerre des classes en équateur :

C’est ainsi que l’équateur se lève aujourd’hui jeudi 10 octobre *

– 7 morts, dont 1 nouveau-né

– 95 blessés graves

– plus de 500 blessés légers

– 83 personnes disparues, dont 47 mineurs

– plus de 800 détenus, dont la plupart dans les commissariats de police et les militaires

– 57 journalistes agressés par la police

– 13 journalistes emprisonnés

– 9 moyens de communication à l’écoute

– 26 politiciens arrêtés

– en outre, on rapporte la détention arbitraire de 14 citoyens vénézuéliens qui ne participaient pas aux marches

Aidez-nous à diffuser

* Coordinatrice Équatorienne de contrainformación

~ ce que les médias taisent les réseaux parlent *~

image.png

«Notre drapeau est rouge, comme le sang de la classe ouvrière!», Ont scandé des manifestants dans le centre-ville de Quito, où des murs recouverts de graffitis anti-Moreno et anti-FMI.

https://www.theguardian.com/world/2019/oct/09/ecuador-strike-lenin-moreno-latest

Une guerre asymétrique, qui se déroule à l’entrée sud de Quito. Des manifestants désarmés prennent un char blindé de l’armée et le jettent dans un fossé.

image.png

https://twitter.com/i/status/1181315764801982464

la fin des subventions étatiques sur le prix du carburant, avec pour conséquence une augmentation de 123% du jour au lendemain. Celle-ci a un effet très sensible dans un pays comme l’Équateur puisque les subventions touchent non seulement le carburant servant au transport individuel, mais aussi au transport public et à celui des denrées alimentaires, qui ont subi une hausse de prix généralisée.

D’autre part, une réforme du droit du travail avec notamment la réduction des congés payés des fonctionnaires de 30 à 15 jours.

https://www.iris-france.org/140720-manifestations-en-equateur-symbole-dun-revirement-annonce%E2%80%89/

« Des personnes protestant contre la hausse des prix du carburant ont occupé trois puits de pétrole lundi et contraint les autorités à en suspendre l’activité »

https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/troubles-en-equateur-blocage-de-puits-de-petrole-la-production-touchee-2e6b7171f290f1e78c751fbed56e1de4

image.png

le palais présidentiel évacué

« Le palais présidentiel de Carondelet a été évacué lundi 7 octobre devant l’avance de quelques milliers d’indigènes à Quito.

le président Lenín Moreno a décidé de quitter la capitale en avion. Il a transféré le siège du gouvernement à Guayaquil, une ville côtière où les organisations indigènes sont peu présentes. »

http://www.rfi.fr/ameriques/20191008-manifestations-equateur-le-palais-presidentiel-evacue

********************************************************************************

ALGÉRIE

La police réprime la 33e marche des étudiants

« Scènes surréalistes à la rue Ali Boumendjel, la police interpelle sans distinction des dizaines de personnes notamment des personnes âgées, même les manifestants qui ont quitté le cortège sont pourchassés et arrêtés »

https://www.tsa-algerie.com/la-police-tente-demecher-la-33e-marche-des-etudiants-a-alger/

« La brutalité policière a atteint un niveau jamais vu depuis le début des marches, selon plusieurs étudiants interrogés »

« C’est une première depuis le début, en février, du mouvement inédit de contestation en Algérie : mardi 8 octobre, la police a tenté d’empêcher les étudiants de manifester à Alger comme ils le font chaque mardi, selon des journalistes de l’Agence France-Presse (AFP) et des témoins. »

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/08/alger-la-police-tente-pour-la-premiere-fois-d-empecher-un-rassemblement-etudiant_6014718_3212.html

http://alencontre.org/afrique/algerie/algerie-la-repression-se-dechaine-les-etudiants-la-brave.html

image.png

 « Grève anarchique des enseignants du cycle primaire »

« Nous avons décidé de nous démarquer de tous les syndicats de l’éducation car nous ne croyons plus au mouvement syndical et nous savons que toutes ces organisations sont incapables de défendre nos droits en tant que travailleurs »

Organisée hier en dehors des syndicats autonomes, cette journée de protestation nationale des enseignants du primaire a combiné grèves et rassemblements aux quatre coins du pays. Lancée à travers les réseaux sociaux, cette action défend une plateforme de revendications visant à revaloriser la situation des instituteurs du primaire, parents pauvres du système éducatif en Algérie. Rendant compte de l’évènement à Bouira, sous le titre « grève anarchique », le quotidien Liberté qui pense sans doute plaire au lecteur moyen, aligne dans son compte rendu les qualificatifs « grève surprise », « débrayage anarchique », « sans le moindre préavis ».

http://www.algerieinfos-saoudi.com/2019/10/education.les-instituteurs-ne-veulent-plus-etre-les-parents-pauvres.html

**********************************************************************************

HONG KONG

Un homme et une femme, arrêtés dimanche, ont comparu devant le tribunal après leur arrestation pour s’être couverts illégalement le visage

L’interdiction du masque a été introduite en vertu de l’ordonnance sur les règlements d’urgence de l’ère coloniale, qui confère à la directrice générale, Carrie Lam, un pouvoir pratiquement illimité.

https://www.theguardian.com/world/2019/oct/07/hong-kong-protests-charges-anti-face-mask-laws

image.png

https://www.theguardian.com/world/gallery/2019/oct/07/hong-kong-protesters-defy-the-mask-ban-in-pictures

********************************************************************************

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 5 octobre 2019

image.png
***********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
*****************************************************************************
 
EGYPTE
 

« Ce n’est pas les fins de mois que l’on n’arrive pas à terminer, c’est la première semaine du mois. Ils nous sucent le sang »

En Egypte, une nouvelle génération en colère descend dans la rue

image.png

 

Depuis le début de la contestation, au moins 3 120 personnes ont été arrêtées.

Le soir où la contestation a gagné par surprise Le Caire et d’autres villes du pays, au coup de sifflet final d’un match de football très suivi, un important cortège s’est formé spontanément dans le quartier populaire d’Ard Al-Liwa, sur la rive ouest du Nil. Beaucoup de jeunes hommes du quartier et des bidonvilles voisins ont afflué. Ibrahim et cinq de ses voisins n’ont pas réussi à échapper aux forces de sécurité. Tous ont moins de 30 ans. Ils sont intermittent du spectacle, chauffeur de taxi, comptable, charpentier, vendeur de téléphones, chômeur… Ils appartiennent à une nouvelle génération contestataire mue par la détresse économique ……

Personne, même dans les milieux de l’opposition, n’a vu venir cette contestation. « C’est une nouvelle génération, que nous-mêmes on découvre. De nouveaux visages. Leur moteur est économique, ils ne sont pas affiliés aux mouvements politiques », explique Ahmed, un ancien révolutionnaire du quartier resté à l’écart des manifestations, comme toute la génération de 2011 aujourd’hui en prison, en exil ou loin de la politique. Mais, à ses yeux, cette contestation s’inscrit dans leur droite ligne : « Enfants, ils nous ont vus mener le mouvement place Tahrir et ont été abreuvés des slogans de la révolution. Leur avenir est plombé, il n’y a plus d’espoir, mais ils ne sont pas déprimés comme notre génération. »…..

La colère, Samir l’a vue monter à Ard Al-Liwa depuis la dévaluation de la livre égyptienne, fin 2016. Confrontée à une crise économique structurelle, l’Egypte a dû prendre des mesures d’austérité drastiques en échange d’un prêt du Fonds monétaire international. L’inflation, la coupe des subventions à l’énergie et aux biens de première nécessité, le chômage : tout a convergé pour prendre à la gorge une majorité des Egyptiens. Selon les statistiques officielles égyptiennes, 32 % de la population vit sous le seuil de pauvreté ; et selon la Banque mondiale, un autre tiers est considéré comme vulnérable.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/10/05/en-egypte-une-nouvelle-generation-en-colere_6014306_3212.html

 
****************************************************************************
EQUATEUR 
 

Nous partageons un texte distribué dans les rues de Quito, au milieu des manifestations et des émeutes qui ont éclaté  dans la région équatorienne.

image.png

extrait en traduc google

«Dans le cas spécifique du dernier » pack « de Moreno, le premier consiste à augmenter le coût de la vie en raison de la hausse du prix de l’essence (car ici on sait que » si l’essence augmente, tout augmente « ); et le second, avec toutes les réformes du travail flexibilisantes et imposées de manière précaire (réduction des salaires, des pensions, des vacances, du personnel, des contrats flexibles, du télétravail, etc.).

Par conséquent, le problème ne concerne pas uniquement le « paquet » ou le gouvernement « néolibéral » de Moreno ou du FMI. Le problème sous-jacent est de savoir comment le Capital attaque directement et massivement la classe ouvrière en temps de crise et comment nous pouvons y répondre. La lutte est la voie, sans doute. Mais il est également nécessaire d’analyser la lutte de notre classe de manière autocritique et stratégique. »

Un prolétaire en colère de la région équatorienne

https://proletariosrevolucionarios.blogspot.com/2019/10/ecuador-breve-analisis-del-paquetazo-y.html?fbclid=IwAR3MsmikxDTMnrRyZEh9F93khjH5PWXk2e5H5x0-LF6co68Yv7xU5LK3EPo

 

« Après plusieurs minutes de lutte contre la porte en métal, un groupe de personnes a réussi à pénétrer dans une pharmacie située dans le sud de Guasmo.

Dans l’établissement, ils ont volé des couches et d’autres produits jusqu’à l’arrivée des policiers »

https://twitter.com/i/status/1179866503300227072

image.png

 

Le gouvernement de l’Équateur a déclaré l’état d’urgence après que des manifestants opposés à une hausse du prix du carburant aient perturbé les transports dans tout le pays.

Les prix du diesel et de l’essence devraient plus que doubler.

https://www.bbc.com/news/world-latin-america-49929272

 

***********************************************************************

En Argentine, « c’est devenu un luxe de boire du lait »

« Les salaires n’augmentent pas au rythme de l’inflation. Le pouvoir d’achat des Argentins se réduit peu à peu : ils remplacent le bœuf par du poulet, le poulet par des saucisses, les saucisses par des pâtes… Et en viennent à sauter des repas. »

image.png

« La combinaison d’une hausse des prix des produits alimentaires et de la dégradation du marché du travail a fait basculer de nombreux foyers dans la catégorie des pauvres », poursuit la sociologue. Le chômage a fortement augmenté dans le pays et concernait 10,6 % de la population active au deuxième trimestre – un chiffre sans doute en deçà de la réalité, compte tenu de la part importante qu’occupe l’économie informelle. D’après l’Institut national des statistiques, près de 35 % des emplois ne sont pas déclarés.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/09/30/en-argentine-c-est-devenu-un-luxe-de-boire-du-lait_6013547_3234.html

Argentine: la pauvreté touche plus d’un tiers de la population au 1er semestre

La pauvreté en Argentine a encore augmenté, passant de 32% à 35,4% au premier semestre 2019, a annoncé lundi 30 septembre l’Institut national des statistiques (Indec).

C’est du jamais vu depuis la très grave crise économique qui avait frappé le pays en 2001.

Selon l’organisme, qui a étudié la population des 31 plus grandes villes du pays, «10.015.728 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté».

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/argentine-la-pauvrete-touche-plus-d-un-tiers-de-la-population-au-1er-semestre-20190930
 
*****************************************************************************
 
LIBAN
 

« Révolution ! », « on a faim ! »

image.png

« Des jeunes et moins jeunes, ainsi que des familles se sont rassemblés peu avant midi sur la place des Martyrs, en réponse à des appels à manifester lancés quelques jours plus tôt sur les réseaux sociaux. Interrogés par la LBCI, certains d’entre eux insistaient sur le fait qu’ils n’étaient pas affiliés à des formations politiques. Un groupe de manifestants criaient « révolution ! », devant les caméras. D’autres lançaient « On a faim ! ». ………

« Les Libanais n’ont plus de quoi s’acheter à manger ; ils ne peuvent plus payer leurs soins de santé. Où est le pouvoir fort ? », criait une femme d’âge mûr, Hoda Chartouni, qui a perdu son emploi….. »

https://www.lorientlejour.com/article/1188576/revolution-on-a-faim-des-centaines-de-libanais-dans-la-rue-pour-crier-leur-colere-contre-la-classe-politique.html?fbclid=IwAR1chLNYyj9Q9CYZpR9ww1ASnaKfDTgBWCeracbdI0vnvR0efQupSIHqDuo

Les Libanais importent près de 80 % de ce qu’ils consomment, avec un pouvoir d’achat artificiellement élevé conféré par le taux fixe de la livre. Ainsi, un kilo de riz importé à un dollar coûte aujourd’hui 1 500 LBP. Si la livre perdait de sa valeur, le prix du kilo de riz grimperait pour la plupart des Libanais, dont le salaire est en livres. Une dévaluation dégraderait sérieusement le niveau de vie des plus vulnérables, menaçant notamment leur accès à des produits aussi essentiels que le blé ou les médicaments — importés à 90 %. Avec un quart de la population sous le seuil de pauvreté la stabilité sociale relève en bonne partie de la sécurité alimentaire.

https://orientxxi.info/magazine/la-chute-annoncee-de-l-economie-libanaise,1927

Un rapport du Centre consultatif d’études et de documentation à Beyrouth montre que 36% des ménages vivaient dans la pauvreté en 2015 et étaient incapables de subvenir à leurs besoins élémentaires. La moitié des familles éprouvaient des difficultés pour y parvenir et seulement 13% de la population était satisfait de son niveau de vie.

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190218-liban-pauvrete-crise-economique-perspectives-changement

 
****************************************************************************

IRAK

Tirs à balles réelles pour disperser des manifestants à Bagdad

la contestation a fait au moins 100 morts – dont six policiers – et 4 000 blessés dans le pays en quatre jours, selon un bilan provisoire de la Commission gouvernementale des droits de l’homme

«L’origine du problème est la destruction du marché du travail en Irak»

Le mouvement spontané des jeunes Irakiens ne semble dicté par aucun parti ou leader politique ou religieux, tous également rejetés. Il pourrait s’agir de la version irakienne des contestations récentes qu’ont connues d’autres pays arabes comme en Algérie, au Soudan ou en Egypte, contre des systèmes de gouvernement prédateurs et verrouillés depuis des années.

https://www.liberation.fr/planete/2019/10/03/irak-la-rue-s-embrase-contre-la-corruption-au-moins-28-morts_1755237

image.png

« Mardi, pour la première fois depuis la mise en place du gouvernement d’Adel Abdel Mahdi, il y a quasiment un an, plus d’un millier de manifestants se sont rassemblés à Bagdad et dans plusieurs villes du sud.

Cette contestation sociale est inédite, car elle n’est pas née à l’appel d’un parti ou d’un leader religieux, mais a réuni des mécontents qui protestent tant contre l’indigence des services publics que contre le chômage galopant ou la récente mise à l’écart d’un général populaire. »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/manifestants-tues-en-irak-critiquee-bagdad-accuse-des-saboteurs-20191002

**********************************************************************************

ALGÉRIE

Grève générale «très timidement suivie» à Béjaïa

« À l’exception de certains établissements scolaires publics de l’intérieur de la wilaya où la consigne de grève a trouvé un écho favorable, l’ensemble des autres secteurs d’activités économiques privés et publics et les administrations ont continué à fonctionner le plus normalement ce lundi »

http://www.algerieinfos-saoudi.com/2019/10/greve-generale-tres-timidement-suivie-a-bejaia.html

**********************************************************************************

INDONÉSIE

La police a fait usage de gaz lacrymogène à Jakarta et dans plusieurs villes d’Indonésie lundi 30 septembre contre des manifestants qui ont poursuivi leur mouvement de protestation contre des lois controversées, entamé la semaine dernière.

Au moins deux étudiants ont été tués et des centaines ont été blessés au cours des manifestations et parfois des émeutes qui ont embrasé l’archipel d’Asie du Sud-Est depuis le 23 septembre. Dans la capitale indonésienne, quelque 26.000 policiers et militaires et des véhicules blindés étaient déployés lundi. Plusieurs milliers d’étudiants portant des bannières manifestaient près du Parlement protégé par des barbelés……

A Lombok, île proche de Bali, des affrontements ont éclaté entre quelque 2000 étudiants et les forces de l’ordre, selon un journaliste. Les manifestants demandent aussi le retrait des troupes indonésiennes de Papouasie, où des violences ont fait plus de 30 morts en septembre. Ils veulent encore une enquête sur la mort de deux étudiants à Kendari, ville de l’île de Célèbes la semaine dernière aux cours de violentes manifestions. 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/indonesie-affrontements-lors-de-manifestations-contre-des-lois-controversees-20190930

Plusieurs milliers d’étudiants, de militants et de travailleurs se sont rassemblés près du Parlement pour s’opposer à une nouvelle loi qui, selon les critiques, sape la lutte contre la corruption, et à un nouveau code pénal interdisant les relations sexuelles hors mariage et incriminant l’honneur du président….

Lundi, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser des foules, notamment près de l’université catholique Atma Jaya dans le centre-ville, où un centre médical a été installé, a déclaré Bunga Pertiwi, un employé de banque qui aidait des étudiants blessés….

https://www.reuters.com/article/us-indonesia-politics-rights/indonesia-police-fire-tear-gas-as-rallies-over-new-laws-turn-violent-idUSKBN1WF129?feedType=RSS&feedName=worldNews&utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Reuters%2FworldNews+%28Reuters+World+News%29&&rpc=401

 
**************************************************************************
HONG KONG
 

« Une foule nombreuse, composée en majorité d’employés de bureau, sont descendus dans les rues pendant la journée de travail en raison de l’utilisation attendue par le régime pro-Pékin des lois de l’époque coloniale qui, selon les opposants, feraient basculer la ville en direction de l’autoritarisme. »

https://www.hongkongfp.com/2019/10/04/hong-kongs-looming-ban-face-masks-drives-protesters-streets

violents affrontements à Hongkong en marge du 70e anniversaire de la Chine populaire

Un manifestant hongkongais a été touché à la poitrine par un tir à balle réelle de la police lors d’affrontements entre protestataires et forces de l’ordre.

https://t.co/cjdrJFAVis

 

Samedi soir, des milliers de personnes se sont notamment réunies à l’endroit où avait débuté le 28 septembre 2014 le Mouvement des parapluies, une occupation pacifique du cœur financier et politique de la mégapole qui avait duré 79 jours.

image.png

« Dimanche 29 septembre, Hongkong est agité par une deuxième journée d’affrontements avec la police antiémeute, qui a tiré du gaz lacrymogène dans le quartier commerçant Causeway Bay, au centre de l’île, réputé pour ses nombreuses boutiques de luxe. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/29/hongkong-nouvelle-manifestation-a-deux-jours-de-la-fete-nationale-chinoise_6013503_3210.html

 

« Quand on regarde en arrière, le pacifique Mouvement des Parapluies n’a rien obtenu. »

A lire ou relire article de 2014, en anglais :

« Noir vs jaune: antagonisme de classe et mouvement de parapluie de Hong Kong »

Jusqu’à présent, meilleur article en anglais sur la « révolution des parapluies » de Hong Kong, ses origines, ses limites et ses perspectives dans une perspective marxiste, fondées sur des recherches de première main.

http://libcom.org/black-yellow-hk

« De même, le mouvement a été incapable d’établir des relations et des solidarités significatives avec les travailleurs migrants et les communautés racialisées à Hong Kong, car le fait de ne pas aborder de manière critique les questions raciales entraîne l’effacement de la violence systémique et physique que subissent les minorités ethniques et raciales, en particulier celles dont la peau est plus foncée. Cet effacement doit être remis en cause afin que l’émancipation ne se limite pas à celles qui correspondent à la définition d’exclusion des Hongkongais présentée par les localistes nativistes.

L’absence troublante d’analyse économique dans le mouvement, les manifestants niant ouvertement que les préoccupations économiques ont quelque chose à voir avec le mouvement, limite également son potentiel émancipateur.5 Ce déni représente une incapacité à exprimer la colère face à l’aggravation des conditions matérielles vécues par les Hongkongais et « rend obscure la relation entre analyse économique et liberté civile ». Il faut reconnaître que le système politique – le système dont le mouvement a fait sa cible – est en partie responsable de ces conditions matérielles. La moitié du Conseil législatif de Hong Kong est composée de circonscriptions fonctionnelles, représentant des secteurs comme les banques et le textile, où les sociétés ont une influence indue et élisent directement les législateurs au sein de l’organe. Et compte tenu des craintes que l’accord d’extradition puisse être utilisé pour persécuter les syndicalistes, la lutte contre le projet de loi sur l’extradition contribue également à préserver la lutte des classes à Hong Kong et en Chine. L’articulation de ces réalités aidera le mouvement à faire de la lutte de classe centrale le point focal de la résistance, une étape nécessaire si l’on veut construire les alliances transfrontalières nécessaires pour vraiment défier l’Etat chinois et travailler à une nouvelle société qui améliore de manière significative les conditions de vie des travailleurs à Hong Kong. »

https://lausan.hk/2019/insurgent-politics-against-the-backdrop-of-hong-kongs-existential-crisis/

« Hong Kong : Trois mois d’insurrection »

Les évènements à Hong-Kong montrent comment un mouvement peut rejeter activement la légitimité d’un gouvernement, ses lois et sa police tout en conservant une foi naïve en d’autres gouvernements, d’autres lois et d’autres polices. Aussi longtemps que cette foi perdurera, le cycle est condamné à se répéter. Pourtant, les derniers mois d’insurrection à Hong-Kong peuvent nous aider à imaginer ce à quoi ressemblerait une lutte contre toutes les formes de capitalisme, de nationalisme et d’État à l’échelle mondiale – et nous aider à identifier les obstacles qui nous séparent de l’émergence d’une telle lutte.

https://agitationautonome.com/2019/10/02/hong-kong-trois-mois-dinsurrection/?fbclid=IwAR2eAX8-zqW6h5fgAaeGLUFYFnyL2fHsE35ZF5GaPeES7Ac3vYqsZLu0_NE

A suivre… ou pas

« Aimantés par l’actualité politique et insurrectionnelle hongkongaise, quelques amis sont partis pour voir ce qu’il se tramait là-bas en-deçà des récits médiatiques et des quelques analyses politiques qu’on peut lire à propos du soulèvement qui dure depuis le début du mois de juin. En ce jour de fête nationale chinoise, ils voulaient participer à gâcher la fête par cette contribution comme ont tenté de le faire des milliers de hongkongais pour continuer à défier l’autorité de Pékin. Nous publierons ici dans le mois à venir quelques récits et analyses tirés de leur voyage»

https://lundi.am/Hong-Kong-entretien-avec-un-front-liner

***********************************************************************************

FRANCE
 
image.png
****************************************************************************************

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 28 septembre 2019

image.png
**********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
*****************************************************************************
 
INDONÉSIE
 

« Sur une bannière tenue par une femme sur une photo publiée sur les médias sociaux, on pouvait lire:

«mon entrejambe n’appartient pas au gouvernement». »

JAKARTA (Reuters) – La police indonésienne a utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes dans le but de disperser les manifestations, alors que des dizaines de milliers d’étudiants s’étaient rassemblés dans des villes du pays autour d’un nouveau code pénal réprimant l’adultère et de lois révisées sur la corruption.

image.png

 Les révisions du code incluent également des sanctions pour les relations sexuelles hors mariage, une atteinte à la dignité du président, une peine de quatre ans d’emprisonnement pour un avortement en l’absence d’une urgence médicale ou un viol, et une peine d’emprisonnement pour la magie noire.

https://af.reuters.com/article/worldNews/idAFKBN1W9189

Et ne pas oublier « Au moins 20 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées dans de nouvelles émeutes qui ont éclaté lundi en Papouasie, province d’Indonésie agitée par des violences depuis la mi-août, a annoncé l’armée …..

Après des incidents racistes contre la population mélanésienne, des manifestations et des émeutes parfois meurtrières se sont succédé en Papouasie depuis le 19 août et ont aussi relancé les appels à un référendum pour l’indépendance. »

https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/indonesie-au-moins-20-morts-dans-des-emeutes-en-papouasie-annonce-l-armee_2099158.html

 

« Il s’agit de la deuxième victime parmi les étudiants après les violentes manifestations qui se sont multipliées à travers le pays depuis lundi causant plusieurs centaines de blessés dans des affrontements avec les forces de l’ordre. »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/indonesie-un-deuxieme-etudiant-meurt-au-cours-d-une-vague-de-manifestations-20190927

 

*************************************************************************

Nouvelles manifestations violentes en Haïti

image.png

« Maintenant on prend de quoi améliorer nos maisons, parce qu’on n’en peut plus d’être trempés dès qu’il pleut »

Les habitants de Cité Soleil, quartier le plus pauvre de la capitale, s’affairaient en effet dans la matinée à récupérer des tôles des toits et des planchers des bâtiments du commissariat attaqué plus tôt dans la journée.

https://www.lorientlejour.com/article/1188431/nouvelles-manifestations-violentes-en-haiti.html

 
*************************************************************************
 
EGYPTE
 

 « Je pense que la bataille sera reportée à une autre fois »

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/27/egypt-authorities-step-up-security-country-braces-protests

 

« Des affrontements ont éclaté samedi 21 septembre au soir à Suez, dans le nord-est de l’Egypte, entre les forces de l’ordre et des centaines de manifestants exigeant le départ du président Abdel Fattah al-Sissi, ont rapporté des témoins. »

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/09/22/egypte-affrontements-a-suez-pendant-une-nouvelle-manifestation-anti-sissi_6012570_3212.html

« Personne n’a crié du pain, de la liberté, de la justice sociale comme en 2011, ils se sont mis à demander  » qu’il part  » dès la première minute »

De telles manifestations sont rares après que l’ Egypte est effectivement interdit les manifestations en vertu d’une loi adoptée à la suite du renversement du pouvoir par l’armée en 2013.

Mais le mécontentement face à la hausse des prix a augmenté en Égypte, où le gouvernement de Sisi a imposé de strictes mesures d’austérité depuis 2016 dans le cadre d’un prêt d’un montant de 12 milliards de dollars du Fonds monétaire international.

Près d’un Égyptien sur trois vit sous le seuil de pauvreté, avec moins de 1,40 dollar par jour, selon les chiffres officiels publiés en juillet…….

 https://www.theguardian.com/world/2019/sep/22/protesters-and-police-clash-in-egypt-for-second-day-running

image.png
 

« Cela ressemble à une nouvelle génération de manifestants »

Les données sur les arrestations montrent que les manifestants étaient trop jeunes pour participer pleinement au soulèvement de 2011 qui a renversé Hosni Moubarak ou faisaient partie d’une génération plus âgée moins habituée aux manifestations. « C’est l’Egyptien moyen qui n’a jamais protesté dans le passé, peut-être qu’ils ont rejoint les millions à Tahrir quand ils étaient plus jeunes », a déclaré Lotfy. «Mais si vous regardez la liste, beaucoup sont dans la vingtaine. Cela ressemble à une nouvelle génération de manifestants. « 

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/22/hundreds-of-egyptians-arrested-in-latest-wave-of-protests-against-sisi

« Dalia Fahmy, professeure agrégée à l’Université de Long Island et chargée de recherche au Center for Global Policy de Washington, DC, a déclaré que les manifestations de vendredi étaient très différentes de celles de 2011.

Fahmy a déclaré qu’il était surprenant de voir des gens briser la barrière de la peur, mais a ajouté que c’était à prévoir.

« Si nous examinons la population d’aujourd’hui, la moyenne d’âge est de 23 ans. Maintenant, si vous soustrayez les huit années au moment de la révolution, cela signifie que la moyenne d’âge était de 15 ans », a-t-elle déclaré.

« Quand une grande partie de la population ne vit pas avec le traumatisme ou les souvenirs post-révolutionnaires, il y a un groupe de jeunes qui entrent avec un ensemble différent d’exigences et différents types de compréhension d’une possibilité future. les rues d’aujourd’hui sont très différentes de celles qui existaient il y a huit ans.  » »

https://www.aljazeera.com/news/2019/09/egypt-thousands-streets-demanding-sisi-resignation-190920205701643.html

« cela ne peut pas être pire que la situation actuelle. »

Plus de 1 900 personnes ont été arrêtées en Égypte la semaine dernière, alors que le pays se prépare à de nouvelles manifestations vendredi contre le régime du président Abdel Fatah al-Sisi .

Les chiffres ont été compilés par l’ONG basée au Caire, le Centre égyptien pour les droits économiques et sociaux. Des témoins et d’autres personnes ayant peu à voir avec les manifestations auraient été arrêtés avec les manifestants. Les personnes arrêtées étaient détenues dans tout le pays……

En guise d’avertissement clair aux manifestants potentiels, le centre-ville du Caire était sous haute surveillance mercredi. La police anti-émeute, des fourgons d’agents de la sécurité et des policiers en civil montaient la garde dans le réseau de rues entourant la place Tahrir, épicentre de la révolution égyptienne de 2011…..

Malgré les risques, certains étaient déterminés à manifester. «Je vais participer et participer car cela ne peut pas être pire que la situation actuelle. Nous ne valons rien dans ce pays », a déclaré Fatma, une enseignante de la ville côtière égyptienne d’Alexandrie.

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/26/over-1900-arrested-as-egypt-braces-for-more-protests

980 personnes ont été déférées devant le procureur de la sûreté nationale, tandis que 927 sont toujours portées « disparues ».

 https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/09/27/sur-la-defensive-le-regime-egyptien-amplifie-la-repression_6013281_3212.html

 

 « Coup de tonnerre en Égypte. »

Publié le 21 septembre 2019 par vpresumey

Hier soir et dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 septembre, des manifestations ont déferlé sur l’Égypte. Des centaines sont revenus sur la place Tahir au Caire, mais des milliers ont parcouru des rues parallèles. A Damiette, à Suez, l’armée a tiré sur les manifestants, qui, dispersés, se sont reconstitués en cortège à plusieurs reprises. A Alexandrie, massive manifestation de jeunes, de femmes, d’hommes, attaquées par les nervis du régime enlevant des victimes ciblées. Officiellement 5 arrestations, en réalité des centaines. Officiellement 5 morts, des manifestants assassinés par le régime. Sans doute plus. Ils ont tiré, et des fluctuations dans les forces dites de « sécurité » ont été filmées à Damiette. Tout le pays est concerné. Le Caire, Alexandrie, Suez, Damiette, al-Mansourah, Mahalla al-Cobra – le grand centre industriel textile, foyer des grèves historiques de 2008 et de la révolution de 2011 -, des petites villes du Sud……….

 Il est difficile d’évaluer le nombre des manifestants – certainement pas « quelques dizaines » ou « quelques centaines », comme le chante la presse française ce matin, se livrant à un véritable exorcisme. On ne risque guère de se tromper en parlant de dizaines voire de centaines de milliers : ce qui compte, c’est que le mur de la peur est cassé et que le cri populaire est immédiatement que Sissi dégage. La révolution revient non pas comme en 2011, mais forte de la terrible expérience des années vécues depuis, mais elle revient. Ce coup de tonnerre sera-t-il immédiatement suivi de la poursuite du mouvement ou non, nous ne pouvons pas non plus le dire ce matin. S’il n’a pas de suites nationales massives immédiates, ne doutons pas que la presse bien intentionnée nous chantera que tout ceci n’était rien : n’en croyons pas un mot.

https://aplutsoc.org/2019/09/21/coup-de-tonnerre-en-egypte/

et à lire ou relire : « Printemps Égyptien 2011-2013 : splendeurs et misères du dégagisme »

http://www.hicsalta-communisation.com/accueil/menage-a-trois-episode-9-printemps-egyptien-2011-2013-deuxieme-partie

********************************************************************************

STATES

Le débrayage national chez Général Motors est le plus long de l’industrie automobile depuis la grève de 21 jours de Ford en 1976 et celle de 67 jours chez GM en 1970.

Les travailleurs veulent abolir le système de rémunération et d’avantages sociaux à deux niveaux, transférer tous les travailleurs intérimaires à des postes à temps plein, obtenir des augmentations salariales substantielles, rétablir les avantages perdus pour les retraités et mettre un terme aux activités de fermeture d’usines et de mises à pied.

https://www.wsws.org/en/articles/2019/09/26/auto-s26.html

*************************************************************************************

 

ARGENTINE

« «Ces données montrent la nécessité……. d’organiser un débat académique »

NON, DE RENVERSER LA TABLE !!!

« La moitié des enfants argentins sont pauvres et un tiers d’entre eux reçoivent des repas gratuits à l’école ou dans les cantines des organisations de quartier. Sans ces espaces, la situation actuelle serait encore pire. En Argentine, un pays qui produit de la nourriture pour plus de 400 millions de personnes, près de dix fois sa population, en 2018 «13% des enfants ont connu la faim, tandis que 29,3% ont réduit leur alimentation», prévient le dernier rapport de l’Observatoire de la dette sociale Argentine. Cela représente une augmentation de 30% par rapport à 2015. «Ces données montrent la nécessité d’organiser un débat académique, mais aussi politico-social pour mettre fin à la faim et garantir le droit à l’alimentation», affirme l’agence de l’Université catholique argentine. »

Article publié dans le quotidien El Pais, en date du 20 septembre 2019

https://alencontre.org/ameriques/amelat/argentine/argentine-les-cantines-populaires-sont-debordees-les-familles-ne-peuvent-se-payer-la-nourriture-de-base.html

 
**************************************************************************
FRANCE
 

« GILETS JAUNES : DES FRACTIONS DE CLASSES PARTICULIÈREMENT MOBILISÉES, COMMENT L’EXPLIQUER ? »

image.png

Après 9 mois d’enquête ethnographique sur le rond-point de Camon [1]

[1] Tous les noms (personnes et lieux) ont été…

 et une enquête par questionnaires (1400 questionnaires passés in situ, in visu, entre novembre et janvier), nous pouvons identifier des fractions de classes précises qui composent le gros des rangs des gilets jaunes. Les explications liées à la présence de cette population fortement présente dans les premiers temps des mobilisations des gilets jaunes sont à chercher dans les mutations structurelles du capitalisme…….

Une affiche lors du mouvement du CPE en 2006 disait « c’est par le flux que ce monde se maintient ». Les gilets jaunes semblent être à la fois victimes de ces flux, les contraignant à toujours plus de déplacements, de productivité et en ont également été les bourreaux durant les premières semaines de mobilisations. Les blocages de route à partir des ronds-points, les blocages d’entrepôt, de plateformes de distribution ont sans aucun doute marqués de leur emprunte les luttes sociales à venir. « Les luttes infrastructurelles viennent ! ».

https://lundi.am/Gilets-Jaunes-Des-fractions-de-classes-particulierement-mobilisees-comment-l

« Gilets jaunes face à la justice : 3000 condamnations prononcées, 1000 peines de prison ferme »

Selon le ministère de la Justice, plus de 3000 condamnations ont été prononcées, dont un tiers ont donné lieu à des peines d’emprisonnement ferme. Début juillet, comme le souligne Streetpress, environ 440 mandats de dépôt avaient été délivrés sur l’ensemble du pays [1]. Au sein de petits tribunaux, comme celui de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) 44 dossiers liés aux gilets jaunes ont été étudiés entre novembre et juillet. Selon le procureur Pascal Marconville, « la majorité concernaient des personnes majeures qui n’avaient aucun casier judiciaire ». A Tarbes (Hautes-Pyrénées), 86 personnes ont été poursuivies. A Paris, principal lieu des manifestations, selon le Monde le parquet a engagé des poursuites contre 626 personnes, après presque 3000 gardes à vue

https://www.bastamag.net/gilets-jaunes-champs-elysees-justice-repression-condamnations-violences-police-loi-anti-casseurs-prison

**********************************************************************************

 ALGÉRIE 

Après l’espoir né du hirak, la harga reprend de plus belle

image.png

Mais le rêve n’a pas survécu au printemps. Dès le milieu de l’été, marqué par un recul de la mobilisation dans la rue et beaucoup de tergiversations dans la concrétisation des promesses de changement, les traversées clandestines ont repris de plus belle, avec leur lot de naufrages.

En août dernier, 336 migrants algériens ont été interceptés par les Garde-côtes, soit presque la moitié du nombre de clandestins arrêtés au 1er semestre 2019, selon les chiffres du MDN.

Mais la recrudescence subite d’un phénomène qui s’est estompé pendant de longs mois, y compris pendant le printemps et une partie de l’été, appelle aussi d’autres lectures. Elle exprime peut-être une nouvelle déception de la jeunesse après l’espoir né du hirak populaire et ses promesses d’un changement rapide et rappelle surtout au système politique en place sa faillite et l’inefficacité de ses mesures…

https://www.tsa-algerie.com/apres-lespoir-ne-du-hirak-la-harga-reprend-de-plus-belle/

***********************************************************************************

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 21 septembre 2019

oiseaux

************************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

***********************************************************************************

ESPAGNE

« Ils nous tuent »

espagne

des milliers de personnes manifestent contre les violences faites aux femmes

Ces manifestations interviennent après plusieurs affaires de viol qui ont fait grand bruit et une augmentation du nombre de femmes tuées par leurs partenaires ou ex-partenaires. « Cet été a été barbare, avec des chiffres sur la violence [contre les femmes] qui sont terrifiants pour un Etat qui bénéficie de lois pionnières en la matière »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/09/21/en-espagne-des-milliers-de-personnes-manifestent-contre-les-violences-faites-aux-femmes_6012494_3210.html

******************************************************************************** Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 14 septembre 2019

oiseaux alger

********************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

********************************************************************************

Avoir quelque chose dans l’assiette, une priorité pour de nombreux Argentins

Dagna Aiva cuisine de lundi à vendredi chez elle pour donner à manger à 200 personnes à Villa 21-24, un quartier pauvre du sud de Buenos Aires où la crise économique frappe de plein fouet les habitants.

Bien loin des soubresauts des cours du dollars qui obsèdent les Argentins de la classe moyenne, la priorité pour beaucoup d’habitants de ce quartier périphérique est de trouver de quoi manger, dans un pays qui produit pourtant de quoi nourrir 440 millions personnes, dix fois sa population…

Avec le Venezuela et le Guatemala, l’Argentine est un des trois pays latino-américains où la faim a le plus augmenté en 2018.

https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/afp/avoir-quelque-chose-dans-l-assiette-une-priorite-pour-de-nombreux-argentins-5d77c315f20d5a229e4b35a7

« Voir des familles avec des enfants mendier dans la rue est devenu habituel à Buenos Aires. »

« Ces manifestations ont lieu alors que les députés argentins examinent jeudi une proposition de loi sur «l’urgence alimentaire», présentée par l’opposition, destinée à augmenter les aides aux personnes n’arrivant plus à se nourrir correctement à cause de l’inflation galopante….

L’Argentine, en récession depuis 2018, connaît une des inflations les plus élevées au monde (25,1% entre janvier et juillet, 54,4% sur les 12 derniers mois), une baisse de la consommation, des fermetures de commerces et une augmentation de la pauvreté (32% en 2018) et du chômage (10,1% cette année). Voir des familles avec des enfants mendier dans la rue est devenu habituel à Buenos Aires. »

https://www.liberation.fr/depeches/2019/09/12/argentine-manifestation-pour-l-urgence-alimentaire-a-buenos-aires_1750804

« En Argentine, le FMI pensait que son intervention suffirait à rassurer les marchés. C’est tout le contraire qui s’est passé »

argentine

Dans le cas de l’Argentine, il s’agissait d’abord de supprimer le contrôle des capitaux. Ensuite, de mettre fin aux subventions publiques dans l’énergie, l’eau ou les transports, qui servaient d’amortisseur social dans un pays où le taux de pauvreté est de 32 %, mais qui, selon le FMI, perturbaient le bon fonctionnement de l’économie……

Le FMI se retrouve dans une situation où, avant que les créanciers s’entendent avec le futur gouvernement sur une restructuration de la dette, il doit accorder une nouvelle tranche de crédit de 5,4 milliards de dollars à un pays insolvable. L’Argentine est devenue son problème.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/09/09/en-argentine-le-fmi-pensait-que-son-intervention-suffirait-a-rassurer-les-marches-c-est-tout-le-contraire-qui-s-est-passe_5508021_3232.html Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 7 septembre 2019

oiseaux alger
***********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
**************************************************************************
ALGÉRIE
 

« La révolte de la génération sans peur » (épisode 2)

« Dans le premier épisode Ouitis expliquait pourquoi l’Algérie était restée relativement calme en 2011 et replaçait les causes du mouvement dans l’histoire sociale et économique de la rente. Dans le second épisode, elle décrit la manière dont les manifestants s’organisent le vendredi, et débute son analyse de la composition de classe du hirak en décrivant le rôle des femmes et des féministes dans le mouvement. »

image.png

 

« En effet, depuis plusieurs décennies, la société algérienne est prise dans un mouvement de polarisation croissante entre une minorité sociale associée à l’État rentier qui ne cesse de s’enrichir, car profondément intégrée à la valorisation mondiale du capital, et de l’autre une grande majorité qui se paupérise de manière continue mais différenciée. La nature rentière de l’économie implique que toutes les revendications sociales s’expriment de manière politique. Dans ce cadre, le mot d’ordre dégagiste, à la fois radical et flou, permet jusqu’à présent d’unir tous les segments sociaux, dans un vaste mouvement dont le contenu est l’interclassisme.  Des jeunes femmes et hommes du prolétariat informel jusqu’aux classes moyennes et à la bourgeoisie (voir notre 3eme partie) chaque classe trouve pour l’instant dans le mouvement un intérêt à dénoncer les pressions dont il fait l’objet, et le système de corruption afférent. »

http://dndf.org/?p=17991

« ce n’est qu’une question de temps avant que les revendications politiques du mouvement de protestation s’étendent à l’économie ».

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/09/06/apres-les-purges-l-algerie-tourne-au-ralenti_5507151_3212.html

 

« Les dernières estimations des institutions et comités officiels en Algérie indiquent que le nombre de travailleurs de l’économie parallèle a dépassé 60% de la population active au cours des trois dernières années. »

http://assafirarabi.com/en/26945/2019/09/04/the-bazaar-trade-in-algerias-cities-and-villages/

Les jeunes Algériens entre mobilisation et harga.

Tout indique que le Hirak est parti pour durer par delà les présidentielles, le système bien incrusté étant dur à déloger. En attendant, les communiqués des forces de répression anti-harga semblent indiquer, d’est en ouest, une recrudescence de l’émigration clandestine par la Méditerranée. Dans le même temps, des actions de masse pour le droit à l’emploi mobilisent les jeunes chômeurs, notamment les diplômés.

http://www.algerieinfos-saoudi.com/2019/09/les-jeunes-algeriens-entre-mobilisation-et-harga.html

***********************************************************************************

Hong Kong reste incontournable pour l’économie chinoise

« Pour faire taire la contestation, le gouvernement de Hong Kong agite le spectre d’une grave crise économique. Il est en réalité trop tôt pour le dire, mais une chose est sûre : ce territoire continue de représenter un maillon clé de la stratégie d’investissements à l’étranger des entreprises chinoises, qui profitent de son système capitaliste pour s’aligner sur les standards internationaux. »

https://www.mediapart.fr/journal/international/310819/hong-kong-reste-incontournable-pour-l-economie-chinoise?fbclid=IwAR3LpdGPs_EWUV5y5loce58taFtYaKvACWbKhDpg9PddfRgCZgikbEQAhUc

image.png

Hong Kong flirte avec la récession 

« Les taux de baisse de la production, des nouvelles commandes et des ventes à l’exportation ont fortement accéléré en août », a-t-il déclaré, ajoutant que la seule autre fois où l’enquête PMI avait enregistré un ralentissement plus marqué avait été la crise financière mondiale de 2008-2009 et la crise Sars en 2003.

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/04/hong-kong-on-brink-of-recession-as-protests-and-trade-war-take-toll

https://research.cdn-1.capitaleconomics.com/2ce8ee/trade-warriors-getting-smarter-hong-kong-into-recession.pdf

le retrait du projet de loi sur l’extradition, «trop peu, trop tard»

Les Hongkongais interrogés mercredi par le Guardian ont déclaré que le retrait du projet de loi ne freinerait pas les manifestations, car la crise avait fait boule de neige et s’était transformée en un mouvement beaucoup plus important

https://www.theguardian.com/world/2019/sep/04/hong-kong-will-scrapping-extradition-bill-end-the-protests

«Les investisseurs n’ont peut-être pas compris que le mouvement a basculé pendant les mois d’obstination du gouvernement et le principal slogan est désormais « Libérez Hongkong, la Révolution de notre temps »»……..

La confiance, c’est peut-être là le dégât collatéral le plus important du fiasco déclenché par le projet de Carrie Lam, dont la stratégie de mettre à dos manifestants violents et les autres semble vouée à l’échec………

Un proche conseiller de Carrie Lam, Ronny Tong, a déjà suggéré de recourir à la police secrète pour éradiquer la violence. La police a quant à elle évoqué sa détermination à venir à bout de la «maladie» qui «se répand dans la ville et empoisonne les esprits des jeunes gens».

https://www.liberation.fr/planete/2019/09/04/hongkong-le-retrait-du-projet-de-loi-sur-l-extradition-trop-peu-trop-tard_1749258»

« La position partisane de l’entreprise en faveur de la police est la principale raison pour laquelle la sécurité du personnel de première ligne a été menacée », a déclaré le chauffeur, qui fait partie des 700 employés de MTR qui ont adressé le mois dernier une pétition à la société l’exhortant à condamner le recours à la force par la police dans les stations de la ville. »

https://www.scmp.com/news/hong-kong/transport/article/3025871/mtr-corporation-workers-unions-plea-hong-kong-government

« Tant le gouvernement de Hongkong que les manifestants avaient prédit que ce week-end tournerait rapidement au chaos. Ce samedi 31 août a, de ce point de vue, été conforme aux attentes. »

image.png

https://berthoalain.com/2019/08/31/manifestation-anti-beijing-affrontements-a-hong-kong-31-aout-2019/

Flics en civil infiltrés prenant une raclée !!

https://twitter.com/i/status/1167794801153953792

« Des policiers en civil déguisés en manifestants ont été vus en train de tirer des bombes de gaz poivré sur les manifestants, qui les ont attaqués avec des parapluies. La police aurait ouvert le feu au moins une fois lors d’un tir d’avertissement en dehors du parc Victoria. »

https://www.theguardian.com/world/2019/aug/31/hong-kong-braced-for-weekend-of-protests-despite-cancellation-of-march

*******************************************************************************

FRANCE

« Paroles de Gilets Jaunes en bande dessinée »

image.png

  https://blogs.mediapart.fr/861586/blog/050919/paroles-de-gilets-jaunes-en-bande-dessinee-0  

70 euros brut de salaire en moins pour avoir mangé une clémentine et « faire courir le risque, à cause des épluchures et du jus, d’une «détérioration potentielle de la chaîne».

Moralité, prolétaire mangez des clémentines sur leurs chaines

https://www.liberation.fr/direct/element/un-representant-syndical-de-la-redoute-mange-une-clementine-sur-son-poste-de-travail-il-est-mis-a-pi_102200/

image.png

« Les Gilets Noirs, c’est pas un collectif, c’est un mouvement ! Archéologie d’une lutte antiraciste »

Né au même moment que le mouvement des Gilets Jaunes, le mouvement des Gilets Noirs s’est en quelques mois imposé comme un espace de coordination et de lutte autonome pour de nombreux sans-papiers, locataires de foyers franciliens ou sans logement. Après plusieurs actions d’envergure organisées avec le collectif la Chapelle Debout et destinées à obtenir une régularisation collective en négociation avec la préfecture, le mouvement a décidé de s’adresser directement au Premier ministre et d’engager une campagne d’actions, visant à dévoiler et à déstabiliser le système qui, de l’illégalisation à l’expulsion, en passant par l’exploitation au travail, fabrique les sans-papiers. Dans cet entretien, nous revenons avec quelques acteurs du mouvement – deux référents de foyers en lutte (B. et K. ) et deux membres de la Chapelle Debout (D. et V.) qui ont souhaité rester anonymes – sur la genèse du mouvement, sa structuration ainsi que sur son ambition de redéfinir la grammaire des luttes de sans-papiers [1].

http://www.platenqmil.com/blog/2019/09/01/les-gilets-noirs-cest-pas-un-collectif-cest-un-mouvement–archeologie-dune-lutte-antiraciste

*********************************************************************************

MEXIQUE

« NOUS NE CÉDERONS PAS À LEURS PROVOCATIONS »

image.png

À propos des émeutes féministes du 16 août à Mexico

« Dans ce texte, des amies mexicaines racontent la première émeute féministe qui a traversé les rues de Mexico le 16 août dernier. Deux semaines plus tôt, une adolescente de 17 ans avait été violée par quatre policiers. »

https://lundi.am/Nous-ne-cederons-pas-a-leurs-provocations

********************************************************************************

ESPAGNE

7 000 licenciements par jour en août et la plus forte baisse de l’emploi depuis 2008

image.png

 Le chômage a augmenté de 54 371 personnes par rapport au mois d’août précédent, mais la sécurité sociale a été la plus durement touchée, clôturant le mois avec 212 000 membres de moins, soit la plus forte baisse depuis 2008.

https://www.elmundo.es/economia/macroeconomia/2019/09/03/5d6e0ea1fdddff11a98b46a6.html

***********************************************************************************

EGYPTE

le taux de pauvreté en Égypte a augmenté de 4,7% à 32,5% de la population en 2017 et 2018, contre 27,8% lors de la précédente étude 2015/2016

image.png

Le rapport longtemps différé note que le taux de pauvreté a doublé entre 1999/2000 et 2017/2018, augmentant continuellement sans aucune baisse. Pourtant, la plus récente augmentation du taux de pauvreté de 4,7% est la plus importante depuis 2000.

une augmentation cumulée du taux d’inflation d’environ 60% entre 2015 et 2018. Dans le même temps, «rien n’indique dans l’enquête que les strates de l’échantillon ont pu augmenter leur revenu au cours de la même période, à quelques exceptions près », dit-elle.

«Cet écart entre inflation et revenu a entraîné une baisse de 9,7% de la consommation réelle moyenne en prix constants pour chaque ménage»

Un autre constat tiré du rapport est que le chômage n’a pas augmenté parallèlement au taux de pauvreté. Au contraire, entre 2015 et 2018, le taux de chômage a reculé de 12,8% à 9,9%.

Parallèlement, entre septembre 2016 et mars 2019la participation à la population active a régulièrement diminué, passant de 46,4% à 41,6% de la population totale

https://madamasr.com/en/2019/09/04/feature/economy/austerity-measures-a-major-cause-of-poverty-increase-statistics-agency-advisor-says/

**********************************************************************************

Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 31 août 2019

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

**********************************************************************************

Camarade Soleil

travail soleil

« À l’usine de montage de PSA – La Janais, près de Rennes, des travailleurs qui devaient reprendre le travail après les congés d’été, parmi lesquels beaucoup d’intérimaires, n’étaient pas présents le jour de la reprise.

Le beau temps les avait tirés par la veste et, comme Prévert, ils trouvaient que c’était « plutôt con de donner une journée pareille à un patron » ! »

https://journal.lutte-ouvriere.org/2019/08/28/psa-rennes-les-travailleurs-prolongent-les-vacances_134033.html

***********************************************************************************

HONG KONG

Classe et race: les angles morts du mouvement ?

hk classe race

« Le silence sur les conditions des travailleurs migrants révèle une faiblesse persistante dans les revendications des manifestants: l’incapacité de reconnaître que les malheurs de Hong Kong sont profondément liés à une économie d’exploitation mondialisée. …….

Et un rapport récent indique que les travailleuses domestiques migrantes permettent à davantage de femmes d’Asie de l’Est (en particulier de mères) de participer au marché du travail. En d’autres termes, les migrants, malgré leur participation limitée, jouent déjà un rôle central dans les manifestations: leur travail permet d’impliquer davantage de familles. »

https://www.opendemocracy.net/en/hong-kongs-protest-movement-must-stop-ignoring-migrant-workers/ Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 24 août 2019

oiseaux 2

********************************************************************************

« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog

********************************************************************************

STATES

Morton, Mississippi, ville dévastée par les raids contre les travailleurs sans papiers

Immigration Food Plant Raids

Les opérations menées par l’Agence de contrôle de l’immigration ont conduit à l’arrestation et au licenciement de 450 personnes, soit plus de 10 % de la population de cette petite ville……

Ce licenciement de masse s’est déroulé mardi 13 août, une semaine après plusieurs opérations policières simultanées menées par l’ICE (Immigration and Customs Enforcement – l’Agence de contrôle de l’immigration) dans sept usines de transformation de poulet au cœur du Mississippi, à l’occasion desquelles 680 travailleurs sans papiers avaient été arrêtésIl s’agissait de l’opération policière la plus importante contre l’immigration clandestine depuis au moins une décennie……

« Alors que les Blancs et – plus tard – les Afros-Américains étaient la main-d’œuvre historique de l’industrie de la volaille, les Latinos constituent aujourd’hui la majorité des travailleurs. En 2000, les Latinos représentaient 29 % des ouvriers dans le secteur de la viande, et 82 % d’entre eux étaient nés à l’étranger. A l’échelle nationale, 50 % des 250 000 ouvriers qui travaillent dans l’élevage de volaille sont des immigrés. Ce phénomène a causé des changements culturels et sociétaux de taille dans les communautés rurales du Sud. »

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/08/17/morton-mississippi-ville-devastee-par-les-raids-contre-les-travailleurs-sans-papiers_5500308_3210.html

******************************************************************************** Lire la suite

« Nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce » le 10 août 2019

image.png
*********************************************************************************
« Pour nous, les luttes ne sont pas un environnement douillet, une toile de fond destinée à mettre nos idées en valeur, elles sont le problème. Et si nous n’y sommes jamais complètement chez nous, même quand nous y participons, c’est que dans cette société il n’y a pas de place pour le communisme. Les questions que nous posons aux luttes telles qu’elles sont, nous les posons du point de vue du dépassement et de la rupture, du point de vue de ce qui craque, du point de vue des tensions et des déchirements, et ça n’est jamais confortable. » Carbureblog
*****************************************************************************
 
****************************************************************************

Lire la suite